IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Écosse rejoint le mouvement mondial croissant en faveur d'une semaine de travail de quatre jours,
Les travailleurs verront leurs heures réduites de 20 %, mais ne subiront aucune baisse de salaire

Le , par Patrick Ruiz

114PARTAGES

11  0 
La semaine de travail de quatre jours est-elle la solution pour plus de productivité des travailleurs et d’équilibre psychique de ces derniers ? C’est l’une des questions qui reviennent dans un contexte où de plus en plus de pays testent l’approche. Le tableau prend un coup de neuf avec le cas de l’Écosse. Le pays rejoint le mouvement mondial croissant en faveur d’une semaine de travail de quatre jours.

L'Écosse prévoit de lancer un essai de semaine de travail de quatre jours. Cette décision est l'aboutissement d'une promesse de campagne faite par le parti au pouvoir. Les travailleurs verront leurs heures réduites de 20 %, mais ne subiront aucune baisse de salaire. Le programme sera financé par le Scottish National Party grâce à un fonds de 10 millions de livres sterling (13,8 millions de dollars américains).

Le gouvernement s'appuie sur un récent sondage réalisé en Écosse. D’après les chiffres tirés de ce dernier, 80 % des personnes ayant répondu à l'idée étaient très favorables à l'initiative. Les participants ont déclaré que le programme améliorerait considérablement leur santé et leur bonheur.

Certaines entreprises écossaises ont déjà lancé leurs propres semaines de travail sur ledit modèle. Le groupe UPAC, basé à Glasgow, en fait partie. Ses employés bénéficient en principe d'une semaine de quatre jours avec le même salaire. L'adoption de l'approche fait suite à un programme pilote réussi. La société Orocco, basée à Édimbourg, a également choisi de mettre en place un week-end de trois jours avec le soutien de ses employés.

L’Écosse vient ainsi allonger la liste des pays lancée sur ladite expérience. Le gouvernement espagnol par exemple a accepté de faire passer la semaine de travail à 32 heures sur trois ans sans réduire l'indemnisation des travailleurs. Le programme pilote, similaire à celui de l'Écosse, vise à réduire le risque pour les employeurs en faisant en sorte que le gouvernement compense la différence de salaire lorsque les travailleurs passent à un horaire de quatre jours.

Le Japon est dans la même mouvance. Le pays envisage de mettre en place une semaine de travail de quatre jours. Le gouvernement japonais mène la charge. L'effort fait suite à la décision de Microsoft Japon d'essayer un programme de semaine de travail plus courte. L'objectif de la direction était de voir s'il y aurait une augmentation correspondante de la productivité et du moral lorsque les heures sont réduites. Les retours relatifs aux résultats de l'expérience font état d’une amélioration de l’équilibre psychique des travailleurs et de plus de productivité.


Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, fait partie des défenseurs de l’approche. Il préconise depuis longtemps une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures auquel la plupart des professionnels sont encore astreints : « Je pense que nous avons de bonnes expériences qui montrent que si vous réduisez les heures de travail, les gens sont capables de concentrer leur attention plus efficacement, ils finissent par produire tout autant, souvent avec une meilleure qualité et créativité, et ils sont aussi plus fidèles aux organisations qui sont prêtes à leur donner la flexibilité nécessaire pour s'occuper de leur vie hors du travail. »

En France, c’est le travail en présentiel à temps partiel qui continue de prévaloir. La semaine de travail réduite n’est pas à l’ordre du jour.

Source : Scotsman

Et vous ?

Êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelles mesures ?
Un exemple dont devraient s'inspirer d'autres nations ?
Que pensez-vous de la crainte évoquée par les employés de voir leur salaire diminuer ou de se voir accusés de ne pas assez être engagés dans l'entreprise ?
Que pensez-vous du modèle français qui opte pour un travail en présentiel partiel plutôt que pour une semaine réduite ?

Voir aussi :

La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin « il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »
Êtes-vous pour le télétravail en permanence ou au moins pour l'approche hybride après la pandémie ? Une série d'études prédit des vagues de démissions dans les entreprises après les confinements
Le raccourcissement de la semaine de travail réduit le tabagisme, l'obésité et améliore la santé globale, selon une étude sur la réforme française qui a réduit la semaine de travail de 39 à 35h
Travailler plus de 55 heures par semaine serait nuisible et augmente le risque de décès, selon une étude conjointe de l'OMS et de l'OIT

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2021 à 10:48
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelles mesures ?
Je suis persuadé que la semaine de travail de 4 jours ferait augmenter la productivité de tout le monde.
Il y a aurait moins de fatigue psychologique.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de la crainte évoquée par les employés de voir leur salaire diminuer ou de se voir accusés de ne pas assez être engagés dans l'entreprise ?
Ceux qui travailleraient 4 jours seraient beaucoup plus motivé et efficace, l'entreprise en serait satisfaite.
Les salaires sont déjà pourris, la situation ne peut pas être pire…

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous du modèle français qui opte pour un travail en présentiel partiel plutôt que pour une semaine réduite ?
C'est nul comme système.
Dans certaines entreprises il y a des gens qui glandent au bureau jusqu'à 20h pour donner l'impression qu'ils en ont quelque chose à foutre de l'entreprise.
Quand t'as besoin de rester tard pour faire croire que tu sers à quelque chose, c'est que tu ne fous rien de ta journée.
11  2 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/09/2021 à 16:10
Du coup le paradigme "travailler plus pour gagner plus" il tombe à l'eau ou pas ?
6  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2021 à 17:04
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Du coup le paradigme "travailler plus pour gagner plus" il tombe à l'eau ou pas ?
Pas selon le MEDEF je crois
4  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/09/2021 à 19:54
Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
Pas selon le MEDEF je crois
Non mais nos politiciens et BFM (business) nous rabâche qu'il faut être compétitif sur la scène international, quand je vois la galère pour réclamer au gouvernement une baisse du gasoil ou une prime à la fin de l'année je vois vraiment pas comment en France cette mesure pourrait passer.

je me dis que les machines nous "volent" de plus en plus notre travail et faire des semaines plus light et embaucher plus pour compenser cela apporterais la solution au chômage.
Dans le monde des Bisounours travailler 28h permettrais d'embaucher plus pour compenser le chômage du à la robotisation.
D’âpres l’Insee on a 8.1% de chômeurs, si ont réduit nos semaine de 20% ont devrait pouvoir les caser. Et l’argument "tous le monde ne peut pas être ingénieur ou chercheur" n'est pas applicable car tous les métiers sont concernées par les semaines de 28h, donc 100% des chômeurs peuvent en bénéficier.

Je m'étais fait un petit raisonnement y'a pas longtemps d'ailleurs: Ces 8.1% représente 2.4 millions de personnes, si on les payent au salaire moyen français (3183€ brut), cela ferais 7.6 milliards de salaire/mois a payer soit 90 milliards/ans
On peut penser que ça fait beaucoup mais c'est un peu plus que le budget de l'éducation national, donc en impôt cela représenterais "juste" une hausse de 15%... On a des profs, des infirmières, qui se plaigne que y'a pas assez de fonctionnaires et la vielle du quartier dit que y'a pas assez de flic pour la sécurité. Si payer 15% d’impôt en plus et avoir en contre partie plu (si je mets un s par habitude on va comprendre l'inverse) de chômage et de bien meilleurs services publique et infrastructures ça me semble un pas trop mauvais bon deal.
Et puis en plus de renforcer les services publique je pourrais aussi mettre cette nouvelle main d’œuvres dans des nouvelles usines française pour fabriquer des produits de base comme du paracétamol par exemple plutôt que de l'importer.
Et je me dis que si y'a moins de chômeurs et plus de travailleurs, la consommation devrait augmenter et je devrais récupérer une partie de mes 90 milliards sous forme de tva et autres taxes.

Je pense me présenter en 2022 alors je tâte le terrain
Voter Calvaire.
2  1 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2021 à 18:22
« Je pense que nous avons de bonnes expériences qui montrent que si vous réduisez les heures de travail, les gens sont capables de concentrer leur attention plus efficacement, ils finissent par produire tout autant, souvent avec une meilleure qualité et créativité, et ils sont aussi plus fidèles aux organisations qui sont prêtes à leur donner la flexibilité nécessaire pour s'occuper de leur vie hors du travail. »
Belle conclusion.
1  0 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2021 à 18:20
Pour avoir connu la semaine de 4 jours : c'est du pur bonheur et le même travail été fait qu'en 5 jours.
0  0 
Avatar de facila
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/09/2021 à 19:23
cela s'appelle les 32 heures et je suis pour
mais il n'y aurait pas dans ceux qui proposent cela des politiques qui ont toujours dit que les 35h ça ne marche pas ?
1  1 
Avatar de quercy9113
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/09/2021 à 1:20
Tout au moins pour tout le monde. L'expérience des 35 heures nous apprend qu'à certains postes les gens étaient plus contraints, que les services étaient moins rendus aux personnes. S'il vaut mieux payer des gens à travailler plutôt qu'au chômage, nous nous apercevons comme d'habitude que l'ajustement entre l'offre et la demande est une illusion.
Si ça signifie de passer de 35 à 28h/semaine.
Etant donné notre compétivité _ _ je vois mal qu'ormis ce qui n'est pas délocalisable, l'emploi pourra perdurer. C'est bien joli de promettre pour les politiques, mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Alors rattachons nous à la réalité ou alors ne nous plaignons pas si les prix augmentent.
0  0 
Avatar de electroremy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/09/2021 à 12:31
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Je m'étais fait un petit raisonnement y'a pas longtemps d'ailleurs: Ces 8.1% représente 2.4 millions de personnes, si on les payent au salaire moyen français (3183€ brut), cela ferais 7.6 milliards de salaire/mois a payer soit 90 milliards/ans
L'évasion fiscale en France est estimée entre 80 et 100 milliards

Ca tombe bien, en y mettant fin on finance la réduction du temps de travail
0  2