IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft a expérimenté une semaine de travail de 4 jours dans sa filiale japonaise. L'entreprise a noté une amélioration de 40 % de la productivité
Et une satisfaction des employés

Le , par Stéphane le calme

134PARTAGES

12  0 
Un nombre croissant de petites entreprises adoptent une semaine de travail de quatre jours. Les résultats d'un essai dans la branche japonaise de Microsoft suggèrent que cela pourrait fonctionner même pour les plus grandes entreprises. L'objectif de Microsoft est de promouvoir une « réforme de l'utilisation du temps » pour travailler plus efficacement en moins de temps.

L'entreprise a lancé au Japon un programme appelé « Work Life Choice Challenge », qui consistait à faire des essais sur une semaine de quatre jours et un week-end de trois jours. Dans un billet, l'entreprise a expliqué :

« Microsoft Japon place l'innovation en matière de style de travail au cœur de sa stratégie de gestion et a établi le "choix entre le travail et la vie personnelle" comme principe de base de sa propre réforme du style de travail. Le "choix travail – vie personnelle » vise à créer un environnement dans lequel chaque employé peut choisir (sélectionner) une variété de styles de travail flexibles en fonction des circonstances et des circonstances de travail et de vie. En mettant en œuvre de nouvelles pratiques internes pour promouvoir le "choix entre le travail et la vie privée", nous mettons tous les employés au défi de "travailler peu de temps, de bien se reposer et de bien apprendre" pour améliorer encore la productivité et la créativité ».

Microsoft a communiqué les résultats de son programme, s'appuyant sur un groupe d'indices qui montre des réductions ou de la minimalisation, un autre qui désigne les améliorations et un autre qui s'intéresse aux sentiments et impressions des employés.

Voici les chiffres communiqués par l'entreprise.

Indice réduction :
  • Jours ouvrables durant le Work Life Choice Challenge : -25,4 % (par rapport à la même période l'année d'avant)
  • Nombre d'impressions durant le Work Life Choice Challenge : -58,7 % (par rapport à la même période l'année d'avant)
  • Consommation électrique durant le Work Life Choice Challenge : -23,1 % (par rapport à la même période l'année d'avant)

Indice amélioration :
  • Taux de mise en œuvre des « réunions de 30 minutes » durant le Work Life Choice Challenge  : + 46 % (par rapport à la même période l'année d'avant)
  • Taux de mise en œuvre des « réunions à distance » durant le Work Life Choice Challenge  : + 21 % (par rapport à avril-juin de la même année)

Dans l'indice satisfaction des employés, ces derniers ce sont plutôt montrés satisfaits ; plus de 90 % des 2 280 employés de Microsoft au Japon ont déclaré qu'ils avaient apprécié ces mesures. En plus de réduire les heures de travail, les managers ont exhorté le personnel à réduire le temps passé en réunion et à répondre aux courriels. Ils ont suggéré que les réunions ne durent pas plus de 30 minutes. Les employés ont également été encouragés à réduire le nombre de réunions physiques en passant plutôt par une application de messagerie en ligne (Microsoft Teams, bien sûr).

L'essai de 3 jours de week-end de Microsoft Japon a permis d'augmenter la productivité de 39,9 %. Cela signifie que même si les employés étaient au travail pour moins de temps, plus de travail a été fait ! Une grande partie de l'augmentation de la productivité est attribuée au changement des réunions. Avec seulement quatre jours pour tout faire pour la semaine, de nombreuses réunions ont été supprimées, raccourcies ou transformées en réunions virtuelles plutôt que présentielles.

L'initiative est opportune. Le Japon a longtemps été aux prises avec une culture sombre (et dans certains cas, fatale) de surmenage. Le problème est si grave que le pays a même inventé un terme pour le désigner: karoshi signifie la mort par surmenage dû à des maladies induites par le stress ou à une dépression grave. La question a attiré l'attention internationale en 2015, lorsqu'un employé du géant japonais de la publicité Dentsu s'est suicidé le jour de Noël. Les responsables de Tokyo ont déclaré plus tard que le membre du personnel avait effectué des heures supplémentaires excessives.


Si cette initiative a été menée en 2018, elle est encore plus d'actualité maintenant tandis que le monde fait face à une crise sanitaire qui conduit à d'énormes bouleversements dans la façon de vivre, mais aussi de travailler.

Ce n’est pas la première fois qu'une initiative note que la réduction du nombre de jours de travail à apporter de la croissance dans la productivité des employés. En octobre 2018, Perpetual Guardian, une société de fiducie en Nouvelle-Zélande, qui s’était engagée en début de la même année à laisser libre cours à ses quelques 250 employés de décider d’une journée de repos payé chaque semaine a remarqué une grande motivation et une productivité plus importante. Selon les déclarations de l’entreprise, après quelque temps de test, le dispositif de quatre jours sur cinq avait été un succès et cette dernière avait même émis l’idée de l’adopter à plein temps.

Selon le témoignage de deux universités d’Auckland qui avaient suivi les essais, durant toute la période de trois jours de repos par semaine, le niveau de productivité avait augmenté de 20 %, l’engagement des clients de 30 % ainsi que l’engagement des employés. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. La société avait noté que ses revenus étaient restés stables durant toute la période de test, même si certains employés ont déclaré avoir eu plus de difficultés à accomplir leur travail dans un laps de temps réduit.

Certaines entreprises en France ont aussi déjà fait l'expérience de la semaine de travail de quatre jours. C'est le cas par exemple de l'entreprise "Je porte mon bébé" (JPMBB). Pendant quatre mois, les employés de la société n'ont travaillé que quatre jours payés pour cinq et cela s'est avéré payant. Olivier Sales, le cofondateur de l'entreprise, a expliqué que le succès de l'opération reposait sur une grande capacité d'organisation, de motivation et d'autonomie et sur des outils de gestion qui permettent aux employés d'être déchargés des tâches fastidieuses.

Une autre entreprise française Yprema, spécialisée dans le développement durable, a aussi fait l'expérience et a remarqué que 80 % des salariés font leurs 35 heures en quatre jours. Comme dans le cas de Perpetual Guardian, ce sont les salariés eux-mêmes qui choisissent leur troisième jour de congé. L'entreprise a fait remarquer qu'il a fallu mettre en place des binômes ou des trinômes pour que les dossiers soient toujours suivis par quelqu'un, mais ça marche, depuis plus de vingt ans maintenant.

Selon les conclusions d'une étude commanditée par Workforce Institute de Kronos et Future Workplace et réalisée par le bureau d'études de marché, VIGA – qui a effectué un sondage sur la manière dont les travailleurs d'Australie, du Canada, de la France, d'Allemagne, d'Inde, du Mexique, du Royaume-Uni et des États-Unis voient leur relation avec le travail –, les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5.

Selon l’étude, si le salaire reste constant, un tiers des travailleurs du monde déclarent que leur semaine de travail idéale durerait quatre jours (34 %), tandis que 20 % déclarent qu'ils travailleraient trois jours par semaine. Dans les détails, les travailleurs à temps plein au Canada (59 %), en Australie (47 %) et aux États-Unis (40 %) sont les plus convaincus d'avoir une semaine de travail de quatre jours, alors que les employés britanniques souhaitent au plus une semaine de travail de trois jours (26 %). Par contre en Inde, 69 % des employés à temps plein avaient affirmé qu'ils travailleraient encore cinq jours par semaine, même s'ils avaient la possibilité de travailler moins de jours avec le même salaire.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de l’expérience de Microsoft Japon ?
Que pensez-vous du passage à 3 jours de week-end pour les employés ?
Serait-il viable pour les petites entreprises ou uniquement pour les moyennes ou grandes ?
Quelle combinaison vous paraît-elle la plus intéressante, un passage en télétravail partiel ou le passage à 3 jours de week-end ? Dans quelle mesure ?

Voir aussi :

Les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine selon une étude, qu'en est-il des informaticiens ?
Sondage : 60 % des Français sont favorables pour travailler quatre jours au lieu de cinq par semaine, et vous ?
Des experts font la promotion de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq, pour eux, cela rendrait les travailleurs plus productifs
Une entreprise passe à la semaine de quatre jours après un test concluant sur l'amélioration de la productivité, et la réduction du niveau de stress

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 13:52
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Si on prend un pays aux habitudes de travail normal (5 jours de travail/semaine, 8 heures de travail /jour), le passage à 4 jours de travail n'entrainera pas 40% de gain en productivité!

Pour s'en convaincre, il suffit de regarder le cas de la France, la productivité du pays n'a pas augmenté de 40% avec l'adoption des 35 heures!!!
Oui, ça c'est sûr. Par contre l'exemple des 35 heures est plutôt mal choisi car pour le secteur tertiaire par exemple, on passe le plus de gens possible au statut de cadre pour ne les payer que 35 heures mais en leur demandant d'en faire 38 ou 40.

Après, ce n'est pas bien compliqué d'imaginer que des gens bien reposés vont mieux travailler ou expédier la même quantité de travail que d'habitude mais sur moins de temps (moins de pauses, etc).
3  0 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 14:25
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Après, ce n'est pas bien compliqué d'imaginer que des gens bien reposés vont mieux travailler ou expédier la même quantité de travail que d'habitude mais sur moins de temps (moins de pauses, etc).
Ce n'est même pas ça l'explication:

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Une grande partie de l'augmentation de la productivité est attribuée au changement des réunions. Avec seulement quatre jours pour tout faire pour la semaine, de nombreuses réunions ont été supprimées, raccourcies ou transformées en réunions virtuelles plutôt que présentielles.
Du coup on peut espérer faire péter le +40% en productivité, on est quand même un pays atteint de réunionite à outrance!

Je vous tiens au courant dans quelque mois, on est passé à 4 jours/semaine depuis janvier!
2  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 15:51

Une grande partie de l'augmentation de la productivité est attribuée au changement des réunions. Avec seulement quatre jours pour tout faire pour la semaine, de nombreuses réunions ont été supprimées, raccourcies ou transformées en réunions virtuelles plutôt que présentielles.
Bref, il ne faut pas confondre corrélation et causalité. On doit la hausse de 40% de productivité notamment au fait que les managers ont réorganisé le travail et drastiquement réduit le temps perdu dans des réunions inutiles. Le passage à la semaine de 4 jours n'a été que l'élément déclencheur de ces changements.
2  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 13:42
Microsoft a expérimenté une semaine de travail de 4 jours dans sa filiale japonaise et noté une amélioration de 40% de la productivité
et une satisfaction des employés
Ou comment biaiser le résultat d'une étude en 10 leçons!

Le monde du travail japonais a la particularité de faire face à un comportement propre au Japon et à sa culture: Les employés restent au travail à l'excès (allant jusqu'à s'endormir à sa place de travail) pour prouver leur fidélité à l'entreprise. Et inutile de dire que lorsqu'un employé reste plus de 10 heures/jour à sa place de travail, il ne va pas briller par sa productivité.

Si on prend un pays aux habitudes de travail normal (5 jours de travail/semaine, 8 heures de travail /jour), le passage à 4 jours de travail n'entrainera pas 40% de gain en productivité!

Pour s'en convaincre, il suffit de regarder le cas de la France, la productivité du pays n'a pas augmenté de 40% avec l'adoption des 35 heures!!!
3  3 
Avatar de JackIsJack
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 7:13
Dans ce cas là je me méfierais de l'effet Hawthorne.
Ce n'est pas neutre de recevoir un tel avantage ponctuel - le changement en lui même peut induire cet effet et pas forcément l'état final seul.
0  0 
Avatar de pemmore
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/03/2021 à 10:01
tous les métiers du bâtiment, l'industrie liée au bâtiment, les métiers de l'assurance, l'industrie en général sauf équipe quoique parfois en 2 fois 9.
Mais en France la semaine est de 36h , ce qui est très différent des autres pays en général.
Quid de la productivité,
Ben cette loi des 36h semble particulièrement stupide parce qu'elle a détruit la déjà trop faible productivité des fonctionnaires et ruiné l'état, dans les entreprises privées la productivité est même supérieure à ce qui se passait avant.
Je suppose que pour les développeurs en réduisant les temps morts dus aux pc, mises à jours intempestives, bugs, lancement d'applis bouffeuses, de temps d'attente, maintenance pouvant être rejetée au vendredi réduit le stress et améliore la productivité.
D'expérience j'ai travaillé 8 ans de week-end 2x12h, et bien avec ces 24h on produisait plus avec moins de rebuts, que les autres en 39h (3h de rtt), faut dire aussi que l'absence de dictachef booste les équipes, le technicien prenant les responsabilités de chef.
Je suppose que dans les métiers de l'informatique travailler 4 jours, c'est 1 jour de moins à subir un supérieur incompétant et arrogant.
0  0