IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi informatique 2021 : les tendances et les effets de mode

Le , par Anomaly

58PARTAGES

17  0 
Étude mise à jour le 20 mai 2022 pour approfondir les tendances du télétravail

Les offres d'emploi sont une grande source d'informations sur le marché du travail. Outre les langages, les bases de données et les salaires, elles donnent également des indices sur les tendances du moment. Par exemple, des technologies sont parfois à la mode, mode qui peut finir par passer. Parfois, ce sont même de simples noms qu'on donne à des choses qui existaient déjà, mais la mode « décide » qu'un nouveau terme dédié serait mieux. Mais le plus souvent, il s'agit des besoins qui évoluent, en fonction des nouvelles technologies, ou des événements extérieurs, tels que des pandémies et indirectement les nouvelles méthodes de travail, notamment le recours au télétravail nettement plus massif qu'auparavant. Cette étude se situe un an après le démarrage d'une pandémie qu'il est inutile de présenter, et ses conséquences sur le marché du travail.

C'est le but de cette étude, basée sur les offres du Portail Emploi de 2013 à 2021 et découvrir les tendances et leur évolution. Commençons par voir les tendances principales avec les termes à la mode les plus souvent rencontrés, entre 2013 et 2021 :


Les cinq termes choisis ici sont connus de presque tout le monde, plus ou moins parfaitement bien entendu en fonction des connaissances techniques de votre interlocuteur.

L'évolution ici cependant semble se conformer aux tendances qu'on peut observer depuis d'autres sources que les offres d'emploi, notamment les actualités informatique.

Le Cloud est un terme qui n'était évoqué que rarement dans les offres d'emploi avant 2017, mais a connu une montée spectaculaire cette année-là. Un deuxième pic, au même niveau que 2017, s'observe également en 2020, coïncidant avec un besoin élevé en ces périodes de confinement.

Le Big Data semblait être originellement promis à un brillant avenir, étant donné la masse d'informations que les réseaux sociaux brassent, et de manière générale, tout ce qui peut être présent sur Internet. Mais la croissance s'est stoppée en 2019, et en chute libre en 2021. En effet, depuis le RGPD d'un côté, le scandale Cambridge Analytica d'autre part et de manière générale une défiance qui grandit chez les internautes, le Big Data est peut-être vu plus comme une nuisance ou une sorte d'ennuis qu'une force. Dernièrement, Google Analytics, énorme source d'aspiration de données, va même changer son code pour collecter beaucoup moins d'informations. Oui clairement, le Big Data, bien que toujours utile, est passé de mode par la force des choses.

Le terme Dev Ops, terme désignant, grosso-modo, un informaticien maîtrisant toute la chaîne de ses applications, était un terme presque inconnu en 2013, et a connu une croissance fulgurante. Sa baisse en 2021 est curieuse, cela sera à surveiller les prochaines années.

Le développement Mobile, numéro 1 en 2013 et autrefois très porteur, est en baisse continue depuis. Autrefois, la mode était dans l'application mobile pour tout est n'importe quoi. Force est de constater que l'application mobile, bien que toujours utile, n'est plus nécessairement incontournable.


Au niveau des tendances sur les termes plus spécialisés, on peut faire quelques constatations intéressantes.

Le développement embarqué a toujours existé. Il s'agit d'une branche très importante du développement informatique spécialisé. Numéro 1 en 2013, sa suprématie dans les tendances spécialisées a été un temps menacée par des notions modernes plus à la mode, mais en 2021, il retrouve sa première place bien méritée.

A propos de ces fameuses tendances à la mode, on trouve notamment le Blockchain. Technologie inventée dans le cadre de la cryptomonnaie Bitcoin, beaucoup d'entreprises ont essayé d'y trouver une application concrète de cette technologie en-dehors du cadre des cryptomonnaies. Las, chercher une utilité, et donc un besoin, pour une technologie existante semble être une manière contre productive de raisonner. En ajoutant à cela les considérations environnementales et la raréfaction des sources d'énergies, il n'est pas étonnant de voir sa demande en nette baisse après un pic en 2020.

Deux autres termes ont été très à la mode ces dernières années, il s'agit de l'Intelligence artificielle et du Deep learning (apprentissage profond). Plus concrets que la blockchain, ces solutions techniques tendent d'être proposées pour résoudre un large éventail de problèmes logistiques. Mais bon l'I.A. ne fait visiblement pas tout, ces termes sont également en baisse après un pic en 2020.

La Data Science, fortement associée au Big Data, a connu un très nec pic en 2019, et depuis connaît une chute importante. Les raisons sont probablement les mêmes que pour le Big Data : Cambridge Analytica, le RGPD et la prise de conscience d'une partie des internautes.

Maintenant, intéressons-nous aux tendances des termes spécialisées du développement Web.


En 2013, on parlait couramment de Développeur Web, qui était le terme à la mode à l'époque, numéro 1, éclipsant les anciens termes de Webmaster et Webdesigner. Mais déjà à l'époque, on savait que certaines personnes étaient plus douées dans le traitement serveur, le fameux Back End, alors que d'autres excellaient plutôt dans l'apparence et le traitement côté client, le Front End. Le terme de Full Stack était à ce moment-là inexistant.

En 2021, tout a bien changé. Si Front End et Back End sont toujours très demandés, respectivement troisième et deuxième dans la demande, le terme de Full Stack, désignant de manière précise les développeurs maîtrisant les deux fronts, est le terme nettement majoritaire, et ça depuis 2019. Si Développeur Web est encore utilisé, à une solide quatrième place, ce terme, imprécis sur les compétences actuellement demandées, est en chute libre. Enfin, Webmaster et Webdesigner sont des termes passés de mode, devenus, for logiquement, parfaitement inexistants.

Intéressons-nous ensuite aux tendances sur les demandes en système d'exploitation.


Dans les demandes explicites en système d'exploitation, Linux est le numéro 1 sur l'ensemble de la période, même si Windows, éternel numéro 2, a failli lui voler la place en 2019. Il ne faut pas forcément y voir une domination du système du manchot, mais probablement plus une connaissance supposée de Windows amenant moins de mention explicite du système, même si cette supposée connaissance "innée" doit être de moins en moins vraie, du moins chez l'utilisateur lambda, avec la généralisation des appareils mobiles comme les téléphones, les tablettes et Chromebook, où Windows est la plupart du temps absent. Bien entendu, la situation n'est pas la même chez un professionnel de l'IT, travaillant sur ordinateur.

L'autre aspect intéressant de ce graphique est le fait que l'ensemble de ces mentions explicites sont en baisse. Cela s'explique peut-être dans des travaux moins centrés ou moins spécifiques à ces différentes systèmes et un vrai essor du multi plate-forme, où le client final peut accéder au logiciel quel que soit son périphérique.

Enfin, nous vous proposons d'examiner pour la première fois dans cette étude le détail de l'évolution du télétravail, qui a toujours existé, mais a explosé durant la pandémie.


Le diagramme d'évolution du télétravail est très intéressant. Il nous montre trois périodes très distinctes. D'abord de 2013 à 2016, le télétravail, bien qu'existant, était véritablement une méthode de travail de niche. On ne pouvait pas concevoir un poste sans présence dans un bureau ou un Open Space.

À partir de 2017, le télétravail commence à devenir une méthode de travail mentionnée dans les offres d'emploi. Cela reste néanmoins l'exception plutôt que la norme, mais le changement est significatif.

Sans grande surprise, l'année 2020 a été la consécration du télétravail, y compris au niveau des annonces d'emploi, avec un repli pour 2021, avec le "retour au bureau", mais le télétravail est maintenant ancré dans les mœurs et aucun informaticien ne peut prétendre ne jamais en avoir entendu parler maintenant.

L'autre résultat intéressant qui ressort de cette étude est que le télétravail dit "complet", c'est-à-dire sans aucune présence au bureau, est non seulement très minoritaire, mais il est resté stable au fur et à mesure des années. Il n'y a pas d'effet "Coronavirus" sur cette méthode de travail et qui existait bien avant son apparition et n'a pas été affectée par les confinements.

Retrouvez aussi l'étude langage 2021, l'étude SGBD 2021, et l'ancienne étude des tendances 2020.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kilroyFR
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/05/2022 à 23:32
Rien sur l'agilité ? (je veux dire a part scrum master qui se casse la gueule)
La mode semble se tasser; ca n'a rien resolu au final (on le vit au quotidien), a part rajouter des processes et autres rituels (rigides) a tendance sectaire... quelque chose qui ne me manquera pas (qui a plombé ma boite et faire les choux gras de consultants n'ayant jamais bossé dans l'operationnel; donneurs de leçons)
6  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/05/2022 à 15:57
On dirais que tout est en baisse sauf le télétravail, du coup c'est peut être juste l'effet Covid, pendant le Covid beaucoup de sociétés ont gelés leurs recrutements.
Du coup on verra ce que ça donne sur la prochaine étude en 2022, tout risque de repartir à la hausse et le télétravail va peut être stagner du coup.
4  0 
Avatar de zaza576
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/05/2022 à 14:52
Et les ingénieurs QA dans tout ces beaux graphiques, ils comptent pour du beurre salé ?

Parce que sans tampon sur la validation des logiciels développés,
bon courage pour garder le marché de l'informatique à la hausse malgré les crises auxquelles nous faisont face ces dernières années !

Et je reste persuadé qu'au niveau offre / demande d'emploi, les métiers de l'Assurance Qualité sont assez présents sur le marché de l'emploi, donc à ne pas négliger dans une étude.

Même topo pour les Products Owners...
3  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/05/2022 à 2:34
DevOps en baisse ? C'est étrange.

À ma connaissance, les postes étiquetés "DevOps" sont ceux où les tâches sont centrées sur de l'automatisation des installations, de l'intégration, du déploiement et du monitoring. Pour ce genre de chose, je m'attends à ce que la demande continue d'augmenter.

Est-ce que cette baisse s'explique par le fait que des postes précédemment étiquetés "DevOps" sont à présent étiquetés "SRE" (Site Reliability Engineer) ?
2  0 
Avatar de Anomaly
Responsable technique https://www.developpez.com
Le 20/05/2022 à 9:51
Chers membres du Club,

L'étude a été mise à jour pour approfondir l'aspect télétravail, suite à vos remarques.
2  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/06/2022 à 14:30
Citation Envoyé par matious Voir le message
Je suis d'accord avec Pierre Louis Chevalier, il y a surement eu un gel des recrutement (pourtant il n'y a pas un programme de relance du numérique ? )
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
de quel programme de relance du numérique s'agit-il ? Pas entendu parler de ce truc-là si vous avez des infos chuis preneur.
Je suppose que matious fait référence à la Grande Ecole du Numérique, cf. les publications ci-dessous classées par ordre antéchronologique :

Malgré des résultats décevants, l'État réinvestit 90 M€ dans la Grande École du Numérique pour essayer de pallier les besoins IT des entreprises
En formant 10 000 demandeurs d'emploi d'ici 2022


Les graves dysfonctionnements de la Grande École du Numérique
Un nouveau rapport de la Cour des comptes


La Grande École du Numérique : 14 millions d'euros de subvention en 2017, mais seulement 23 % de CDI à la sortie,
Initiative utile ou inutile ?
2  0 
Avatar de Chuck_Norris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/05/2022 à 20:49
Ces tendances-là me conviennent très bien et correspondent à l'idée que je me faisais de la progression de chacun de ces termes.

Montée du télétravail, sans surprise.
Baisse du Big Data, personnellement, je débouche le champagne.
Baisse du Mobile et des systèmes d'exploitation, en faveur d'un système portable, j'adore.
Linux au-dessus de Windows, je kiffe.
Disparition du Webmaster, je vais verser une larme. En fait, non.
Scrum Master en baisse ? Après des titres de poste en mandarin je suis à moitié étonné. On est en France mince !
1  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/05/2022 à 12:24
Citation Envoyé par Pyramidev Voir le message
DevOps en baisse ? C'est étrange. (.../...)
Est-ce que cette baisse s'explique par le fait que des postes précédemment étiquetés "DevOps" sont à présent étiquetés "SRE" (Site Reliability Engineer) ?
Oui en partie, dans ma dernière mission chez un grand compte en France, l'équipe Infrastructure était subdivisée selon le type d'outils utilisés côté production et la terminologie est toujours « à l'ancienne » :

Ingénieur.e / administrateur.rice / technicien.ne

suffixé par (au choix) :

- infrastructure (pour SRE) - système - réseau - base de données (DBA) - stockage - production - exploitation - sécurité - supervision :


L'étape Configure se trouve du côté Ops (exploitation) de DevOps. Une fois le logiciel déployé, il peut y avoir d’autres activités de configuration et en préparation de l’infrastructure, comme :
  • L'infrastructure de stockage, la mise en place et la configuration de la base de données et du réseau ;
  • La mise en place et la configuration de l’application.

Les solutions pour faciliter ces activités sont les outils de Continuous Configuration Automation, gestion de configuration et Infrastructure as Code. Par exemple : Ansible, Chef, Puppet, Otter et Salt.
Source : Chaîne d'outils Devops - Wikipedia

Et par comparaison à ce que dit Chuck_Norris à propos de la disparition du poste de webmaster ((cf. supra) - webmestre ou administrateur ou administratrice de site)), je dirais empiriquement que la complexité et la multiplication des outils atteignent un tel degré que tu ne peux plus avoir une seule personne qui gère tout de bout en bout dans des grandes structures ( au grand dam de certains employeurs qui ne peuvent plus réduire les effectifs sans risque ).

Dans certains cas, il est même demandé DevSecOps (Sec pour sécurité) ...
1  0 
Avatar de matious
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 21/05/2022 à 11:52
Désolé mais moi je ne comprends pas ces graphiques.

Tout est à la baisse, qu'elles ont été les tendances en 2021 du coup ?

Cloud, Sécurité et DevOps à la baisse en 2021 ?

Je suis d'accord avec Pierre Louis Chevalier, il y a surement eu un gel des recrutement (pourtant il n'y a pas un programme de relance du numérique ? )
1  0 
Avatar de Bardotj
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/05/2022 à 20:13
Gel des investissements pour cause de covid surtout.

Hausse des tarifs du fait de la hausse de a peut prés tout.

Une partie des "profils" ne veulent plus autre chose que du télétravail, on vécu plus lentement (covid) et ne veulent plus se prendre la tête avec les employeurs (et ils ont raisons).

Les changements de nom de poste, rôles qui ne sont là que pour créer du buzz etc. Les taches changent mais c'est toujours les mêmes compétences mise en œuvres (de la logique, un peu(beaucoup) de math, pas mal de syntaxe, de l'automatisation).

Les bon profils se font toujours rare. (je parle pas d'un mec qui fait l'esclave hein !!)
Les bon clients pas sur que ça ai jamais existé mais ça devient une vrai plaie de trouver des gens qui ont la tête sur les épaules.
1  0