IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des milliers de travailleurs du Royaume-Uni vont participer à un programme pilote de semaine de travail à 4 jours pour évaluer l'impact sur leur productivité
En comparaison à la semaine à 5 jours

Le , par Patrick Ruiz

50PARTAGES

6  0 
Les travailleurs sont-ils plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine ? Qu'en est il des acteurs de la filière de développement de logiciels en particulier ? C’est à un jeu de questions parmi lesquelles on retrouve les précédentes que le Royaume-Uni veut tenter de répondre en lançant un programme pilote de semaine de travail à 4 jours sur une période de 6 mois. Le pays rejoint un mouvement mondial croissant en faveur d’une semaine de travail à 4 jours.

Plus de 3000 travailleurs de 60 entreprises britanniques vont participer à un programme pilote de semaine de travail à quatre jours. Des employés d'un large éventail d'entreprises et d'organisations caritatives devraient participer à ce projet, qui se déroulera initialement de juin à décembre, notamment la Royal Society of Biology, la brasserie londonienne Pressure Drop, une société d'appareils médicaux basée à Manchester et un magasin de poissons et de frites dans le Norfolk. Les entreprises suivront le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.

Le programme veut se démarquer en aidant les entreprises à ne plus se contenter de mesurer le temps que les gens passent au travail, mais à se concentrer davantage sur les résultats obtenus. Il est géré par des chercheurs des universités de Cambridge, d'Oxford, du Boston College, ainsi que par les organisations à but non lucratif 4 Day Week Global, 4 Day Week UK Campaign et le groupe de réflexion britannique Autonomy. Il entend recruter 30 entreprises britanniques d'ici son lancement en juin de l’année en cours.

Cette initiative intervient alors que la pression exercée sur les entreprises pour qu'elles adoptent une semaine de travail plus courte - sans perte de salaire tout en visant une meilleure productivité - gagne du terrain en tant que moyen d'améliorer les conditions de travail.


Le Royaume-Uni vient ainsi allonger la liste des pays lancée sur ladite expérience. Le gouvernement espagnol par exemple a accepté de faire passer la semaine de travail à 32 heures sur trois ans sans réduire l'indemnisation des travailleurs. Le programme pilote, similaire à celui de l'Écosse, vise à réduire le risque pour les employeurs en faisant en sorte que le gouvernement compense la différence de salaire lorsque les travailleurs passent à un horaire de quatre jours.

Le Japon est dans la même mouvance. Le pays envisage de mettre en place une semaine de travail de quatre jours. Le gouvernement japonais mène la charge. L'effort fait suite à la décision de Microsoft Japon d'essayer un programme de semaine de travail plus courte. L'objectif de la direction était de voir s'il y aurait une augmentation correspondante de la productivité et du moral lorsque les heures sont réduites. Les retours relatifs aux résultats de l'expérience font état d’une amélioration de l’équilibre psychique des travailleurs et de plus de productivité.

Grosso modo, ces initiatives arrivent dans un contexte où des études font état de ce que les travailleurs sont plus productifs en travaillant 4 jours par semaine au lieu de 5. Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, fait partie des défenseurs de l’approche. Il préconise depuis longtemps une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures auquel la plupart des professionnels sont encore astreints : « Je pense que nous avons de bonnes expériences qui montrent que si vous réduisez les heures de travail, les gens sont capables de concentrer leur attention plus efficacement, ils finissent par produire tout autant, souvent avec une meilleure qualité et créativité, et ils sont aussi plus fidèles aux organisations qui sont prêtes à leur donner la flexibilité nécessaire pour s'occuper de leur vie hors du travail. »

Et vous ?

En tant que développeur êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelles mesures ?
Que pensez-vous du modèle mis en place par le pays dans lequel vous travaillez ?

Voir aussi :

La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin « il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »
Êtes-vous pour le télétravail en permanence ou au moins pour l'approche hybride après la pandémie ? Une série d'études prédit des vagues de démissions dans les entreprises après les confinements
Le raccourcissement de la semaine de travail réduit le tabagisme, l'obésité et améliore la santé globale, selon une étude sur la réforme française qui a réduit la semaine de travail de 39 à 35h
Travailler plus de 55 heures par semaine serait nuisible et augmente le risque de décès, selon une étude conjointe de l'OMS et de l'OIT

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/02/2023 à 10:52
Qui dit semaine de travail de 4 jour, dit :
- plus de temps pour ses loisirs
- plus de temps pour la vie de famille
- plus de temps pour se reposer
- WE moins contraignant quand on doit faire des déplacement et revenir
- du temps pour faire ses corvées ménagères (car ça prend du temps de faire tout une maison), du jardinage, du bricolage, les magasins en période de faible affluence
- ...
7  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/09/2023 à 16:01
les français sont des fainéants, et cela doit changer.
Il faut augmenter de 40 à 50% le taux de chômage et de rappeler qu'ils travaillent pour l'employeur, et non l'inverse.
Cela doit se faire en portant atteinte à l'économie en augmentant de 40 à 50% le taux de chômage , et c’est ce que tous les gouvernements du monde essaient de faire.
Personne n’en parle mais les gens sont en train de se faire virer et on commence à voir moins d’arrogance dans le monde du travail.

C'est pas de moi mais d'un patron australien il y'a 1 semaines (j'ai juste modifier australiens par francais)

Mais vu la tendances: les patrons veulent le retour au bureau pour fliquer les salaries, baisse des salaires ou des tjm pour les indé, remplacement des salariés par des ia, inflation+récession...
Je doute que la semaine de 4 jours de 30h se démocratise en Europe en ce moment.
Au contraire je vois plutôt une augmentation du chômage, des baisses de pouvoir d'achats et des baisses de salaires. Et une réduction des avantages comme le télétravail.
7  0 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 16:22
Ne vous laissez pas attendrir par ces discours. Ca n'arrivera pas.

Comme le post de Bill Gates la semaine dernière.

Cette étude menée par le groupe de réflexion Autonomy est littéralement de la désinformation. Un article passionnant et vrai à ce sujet :

C'est du pur baratin pour qui sait réfléchir : on peut pas parler de réduction du temps de travail quand on ne fait que retarder l'âge du départ en retraite.
9  2 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/02/2023 à 11:27
c'est ce qu'on appelle un avantage d'entreprise.
Je pense que les boites qui propose le full remote a ces salariées à la même chose (moins de démission, moins d'absentéisme...etc.).
Les meilleurs vont postuler dans ces boites car ce sont des avantages très intéressants, pour les autres boites, seul les plus mauvais reste.

Pour une boite qui veut attirer des bon dev mais qui veut pas/ne peut pas augmenter les salaires, le full remote et/ou la semaine de 4 jours sont de très bonne alternative pour attirer les talents.

J'ai vu un article récement qui disait que la RATP recrutait massivement, ca me choque absolument pas, chauffeur c'est un métier tres contraignant (travail tard le soir/tôt le matin, le weekend et pendant les vacances d'été), mais les avantages qu(ont acquis les anciens salariés ont été supprimé, donc pourquoi me faire chier a bosser à la rapt alors que je peut trouver un taff avec les mêmes avantages aussi bien payer ailleurs sans ces contrainte...

C'est comme aussi le métier de prof, si c'est un métier si facile comme je le vois souvent sur le net, pourquoi personne ne veut faire ce métier...
Moi je crois au marché de l'offre et de la demande, les métiers bien rémunéré et/ou avec beaucoup d'avantage ont beaucoup de demande et les métiers de merde sans avantage*sans salaire ont peu de demande.
Pourquoi sinon on voit autant d'étudiant en fac de médecine ou de droit et pas postuler chez l'education national, ou à la sncf/rapt pour conduire des trains/métros.
5  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/02/2023 à 11:38
Citation Envoyé par electroremy Voir le message
Nous sommes experts, c'est nous qui signons les rapports, si une expertise est mauvaise et/ou qu'il y a un accident sur un produit que nous avons certifié, c'est l'auteur du rapport qui voit sa responsabilité engagée. Certes, l'entreprise aura aussi une amende, mais l'auteur du rapport - le salarié donc - aura non seulement une grosse amende relativement à ses revenus mais dans certains cas de la prison ferme

Parfois c'est injuste.
Un collègue avait vérifié la sécurité d'une installation de télécommunications. Tout est OK, conforme.
Un technicien de France Telecom était venu travailler dessus ensuite. Il allait repartir à la fin de sa journée mais c'est rendu compte qu'il avait oublié de faire un tout petit truc. Il est donc remonté au sommet du pylône mais sans ses EPI, sans son harnais antichute "pas le temps, pas la peine". Il a fait une chute mortelle de 30 mètres de haut. Mon collègue n'était pour rien dans l'accident, mais il a quand même écopé, à titre individuel, de 50.000€ d'amende et 6 mois de prison avec sursis ! Je ne me souvient plus de ce qu'a eu l'entreprise mais c'était totalement indolore pour elle.
Ca me semble invraisemblable , quand tu es salarié il existe le principe d’irresponsabilité civile (quand il n'ya pas de faute manifeste).
Que tu te fasse remercier suite à un problème admettons mais poursuivi personnellement
Quel est l'intérêt d'être salarié a ce moment là si tu bosses pour quelqu'un qui n'assume pas les risques et ne fait que se rincer sur ton dos ?
4  0 
Avatar de electroremy
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/02/2023 à 9:40
La semaine de 4 jours, c'est bien

Mais pour que ça fonctionne, il faut mieux répartir les richesses, que le travail paie plus que le capital

Ca ressemble à un méchant discours d'extrême gauche mais c'est malheureusement vrai

A la fin des 30 glorieuses, il y a eu une cassure, très bien mise en évidence par les graphiques ci-dessous :

Productivité du travail, rémunération moyenne et rémunération d’un salarié d’exécution aux Etats-Unis (en indices, base 100 en 1948) :



Le PIB en France par habitant :



Evolution du pouvoir d'achat en France correspondant au salaire moyen :



Donc dans notre histoire, l'économie a continué a prospérer mais cela a beaucoup moins bénéficié aux salariés.
Les salaires n'ont pas suivit l'économie.
C'est aussi pour cela que l'immobilier est devenu si cher par rapport aux revenus.

On voit clairement la différente entre la génération de mes parents (68 ans), la mienne (42 ans) et les jeunes (25 ans)
Mes parents s'en sortent mieux que moi, sans diplômes, avec un seul salaire dans la famille (mère au foyer) ils ont fait partie de la classe moyenne et sont propriétaire d'une grande maison. Pour avoir le même niveau de vie que mes parents, il faut aujourd'hui deux salaires dans une famille, dont un salaire de cadre voire deux.
Et ma génération m'en sort mieux que les jeunes.

Les 35 heures ? C'est théorique ! Beaucoup d'entreprise y échappent...
En pratique, je suis cadre forfait jour, sans limite horaire, je travail trop, et bien sûr payé au minimum de la convention collective
Les non-cadres ont un contrat forfait heure à la con (au delà des 35h) avec en plus une clause qui déduit 1,5h de temps de trajet par jour pour aller chez clients
Tout le monde ramène du travail à la maison avec l'ordinateur portable, non payé bien sûr...
L'arnaque c'est que les gens travaillent plus que 35 h mais sont payés 35 h.

La mentalité de ne pas augmenter les salaires malgré les profits est durablement ancrée
Dans mon entreprise, très rentable malgré les crises (rentabilité à deux chiffres), même après un dur mouvement social, on a obtenu une augmentation de 4% des salaires pour 2022 et 2023 (donc très inférieure à l'inflation), alors que l'entreprise est rentable notamment parce qu'elle a fortement augmenté ses prix.
Normalement, les salaires doivent augmenter d'un montant supérieur à l'inflation + l'effet de Noria.
Ici, le pouvoir d'achat des salarié a baissé !

Cet "effet de Noria" est expliqué ci-dessous



Bref on se fait vraiment avoir... le travail ne paie plus

Il faut rééquilibrer les choses. Mieux payer les salariés (comme c'était le cas avant) permettrait :
- soit d'augmenter fortement les salaires
- soit de travailler 4 jours par semaine (et pas plus que 8 heures par jour) en ne baissant pas les salaires, voire même en les augmentant un petit peu


Ce n'est pas utopique. Il faut reprendre l'argent aux financiers, ils se sont vraiment trop goinfrés.
C'était pareil du temps de la monarchie en France, avec la noblesse et le clergé qui se goinfraient...

A bientôt
3  0 
Avatar de fredinkan
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 13:18
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a des ingénieurs qui bossent dans la tech aux USA et qui travaillent 32h sur 4 jours.
C'est aux US, donc ils sont payés pour 32h
Mais ils doivent quand même répondre aux téléphone et être présents en meeting 7/7...

Pour avoir pas mal de contact avec les US, même si on nous vante le "non c'est pas comme ça dans ma boîte", dans la majeure partie des entreprises on en est à ça ...
3  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 17:47
Et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier alu ?
4  1 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 16:40
Les entreprises suivront le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.
Heu, qu'est ce qu'on doit comprendre ?

Si je touche 100€ et que je travaille 100h, et que j'ai une productivité de 100 sur une semaine de 5 jours, soit 20 par jour.

Ca veut donc dire que je vais toucher 100€ pour travailler 80h sur laquelle je vais devoir produire 100 ? Donc 25/ jour soit une augmentation de la producitivité demandée de 25% ? C'est pas genre ce qui est arrivée au passage des 35h ?
3  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 16:28
c'est effectivement une belle avancée social, très étrange quand même venant d'un pays néolibérale sauvage.
Après à voir en pratique, parce que pour le français, 35h en 4 jours ça fait des journées de 8h45, en télétravail c'est jouable en commençant à 8h, on peut finir à 18h, mais quand on a 1h de transport ou un métier très épuisant mentalement ou physiquement ça peut être compliqué.

Encore une fois, je dirais que plutôt que de l'imposer bêtement aux salariés avec une lois, l'état doit faire un forcing pour faire bouger le monde de l’entreprise un peu comme pour le télétravail pendant le covid qui est désormais devenue une norme, je trouve aucune boite désormais qui propose pas 2j de télétravail. Enfin si elles existe encore ces boites, je leurs souhaite bonne chance pour recruter

Si la semaine de 4 jours est un choix du salarié et qu'il peut choisir le jours c'est top. les familles avec des jeunes enfants préférons surement le mercredi que le vendredi par exemple pour garder les gosses.

Je l'ai déjà dit pleins de fois de toute façon, y'a pas que le salaire dans un contrat de travail, le télétravail, le nombre de rtt et la semaine de 4 jours sont des avantages qui peuvent inciter un salarié à venir, ou éviter qu'il ne parte chez le concurrent.
2  0