IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des milliers de travailleurs du Royaume-Uni vont participer à un programme pilote de semaine de travail à 4 jours pour évaluer l'impact sur leur productivité
En comparaison à la semaine à 5 jours

Le , par Patrick Ruiz

43PARTAGES

6  0 
Les travailleurs sont-ils plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine ? Qu'en est il des acteurs de la filière de développement de logiciels en particulier ? C’est à un jeu de questions parmi lesquelles on retrouve les précédentes que le Royaume-Uni veut tenter de répondre en lançant un programme pilote de semaine de travail à 4 jours sur une période de 6 mois. Le pays rejoint un mouvement mondial croissant en faveur d’une semaine de travail à 4 jours.

Plus de 3000 travailleurs de 60 entreprises britanniques vont participer à un programme pilote de semaine de travail à quatre jours. Des employés d'un large éventail d'entreprises et d'organisations caritatives devraient participer à ce projet, qui se déroulera initialement de juin à décembre, notamment la Royal Society of Biology, la brasserie londonienne Pressure Drop, une société d'appareils médicaux basée à Manchester et un magasin de poissons et de frites dans le Norfolk. Les entreprises suivront le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.

Le programme veut se démarquer en aidant les entreprises à ne plus se contenter de mesurer le temps que les gens passent au travail, mais à se concentrer davantage sur les résultats obtenus. Il est géré par des chercheurs des universités de Cambridge, d'Oxford, du Boston College, ainsi que par les organisations à but non lucratif 4 Day Week Global, 4 Day Week UK Campaign et le groupe de réflexion britannique Autonomy. Il entend recruter 30 entreprises britanniques d'ici son lancement en juin de l’année en cours.

Cette initiative intervient alors que la pression exercée sur les entreprises pour qu'elles adoptent une semaine de travail plus courte - sans perte de salaire tout en visant une meilleure productivité - gagne du terrain en tant que moyen d'améliorer les conditions de travail.


Le Royaume-Uni vient ainsi allonger la liste des pays lancée sur ladite expérience. Le gouvernement espagnol par exemple a accepté de faire passer la semaine de travail à 32 heures sur trois ans sans réduire l'indemnisation des travailleurs. Le programme pilote, similaire à celui de l'Écosse, vise à réduire le risque pour les employeurs en faisant en sorte que le gouvernement compense la différence de salaire lorsque les travailleurs passent à un horaire de quatre jours.

Le Japon est dans la même mouvance. Le pays envisage de mettre en place une semaine de travail de quatre jours. Le gouvernement japonais mène la charge. L'effort fait suite à la décision de Microsoft Japon d'essayer un programme de semaine de travail plus courte. L'objectif de la direction était de voir s'il y aurait une augmentation correspondante de la productivité et du moral lorsque les heures sont réduites. Les retours relatifs aux résultats de l'expérience font état d’une amélioration de l’équilibre psychique des travailleurs et de plus de productivité.

Grosso modo, ces initiatives arrivent dans un contexte où des études font état de ce que les travailleurs sont plus productifs en travaillant 4 jours par semaine au lieu de 5. Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, fait partie des défenseurs de l’approche. Il préconise depuis longtemps une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures auquel la plupart des professionnels sont encore astreints : « Je pense que nous avons de bonnes expériences qui montrent que si vous réduisez les heures de travail, les gens sont capables de concentrer leur attention plus efficacement, ils finissent par produire tout autant, souvent avec une meilleure qualité et créativité, et ils sont aussi plus fidèles aux organisations qui sont prêtes à leur donner la flexibilité nécessaire pour s'occuper de leur vie hors du travail. »

Et vous ?

En tant que développeur êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelles mesures ?
Que pensez-vous du modèle mis en place par le pays dans lequel vous travaillez ?

Voir aussi :

La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin « il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »
Êtes-vous pour le télétravail en permanence ou au moins pour l'approche hybride après la pandémie ? Une série d'études prédit des vagues de démissions dans les entreprises après les confinements
Le raccourcissement de la semaine de travail réduit le tabagisme, l'obésité et améliore la santé globale, selon une étude sur la réforme française qui a réduit la semaine de travail de 39 à 35h
Travailler plus de 55 heures par semaine serait nuisible et augmente le risque de décès, selon une étude conjointe de l'OMS et de l'OIT

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 16:40
Les entreprises suivront le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.
Heu, qu'est ce qu'on doit comprendre ?

Si je touche 100€ et que je travaille 100h, et que j'ai une productivité de 100 sur une semaine de 5 jours, soit 20 par jour.

Ca veut donc dire que je vais toucher 100€ pour travailler 80h sur laquelle je vais devoir produire 100 ? Donc 25/ jour soit une augmentation de la producitivité demandée de 25% ? C'est pas genre ce qui est arrivée au passage des 35h ?
3  1 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/04/2022 à 8:54
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Heu, qu'est ce qu'on doit comprendre ?
Si je touche 100€ et que je travaille 100h, et que j'ai une productivité de 100 sur une semaine de 5 jours, soit 20 par jour.
Ca veut donc dire que je vais toucher 100€ pour travailler 80h sur laquelle je vais devoir produire 100 ? Donc 25/ jour soit une augmentation de la producitivité demandée de 25% ? C'est pas genre ce qui est arrivée au passage des 35h ?
Je trouve ça encore plus mesquin que ça.
Tu es capable de produire 100 en 4 jours?
Tu comprends c'est compliqué en ce moment, le covid, l'ukraine toussa. Donc tu pourrais faire 125 en 5 jours, le temps que ça se tasse, c'est juste pour éviter qu'on ferme.
Et le jour où tu repasse à 4 jours, on te demande pourquoi on a du retard sur le planning (qui a été recalibré sur 125/semaine)?

On peut considérer ça comme de la parano ou du conspirationnisme mais j'ai connu une situation dans ce genre qui s'est installé en moins de 3 mois. La plupart d'entre nous n'y avons vu que du feu sur le coup alors si on étale ça sur 1 an je n'ai pas beaucoup de doutes que ça passe facile....

PS : je ne suis pas fondamentalement contre l'idée de semaine de 4 jours mais on pousse certains au burn out si on leur demande de produire autant qu'en 5 jours. Quelle que soit la solution envisagée.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 11:24
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Les entreprises suivront le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.
Ça semble être une bonne idée.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
En tant que développeur êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelles mesures ?
Le temps de travail baisserait de 20%.
Si une personne a un contrat de 45h/semaine elle passerait à 36h.
Si une personne a un contrat de 39h/semaine elle passerait à 31h 12m.
Si une personne a un contrat de 35h/semaine elle passerait à 28h.

Je me demande si c'est plus intéressant de ne pas travailler le mercredi ou de ne pas travailler le vendredi.
Je pense que pour la productivité ça doit être mieux de faire une pause le mercredi.
0  0