IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un tiers des cadres ayant un mandat de retour au bureau prévoient de quitter leur employeur
La rétention des talents clés est rendue difficile à cause de la méfiance entre salariés et employeurs, selon Gartner

Le , par Anthony

20PARTAGES

10  0 
Un cadre sur trois soumis à une obligation de retour au travail (RTO) a déclaré qu'il quitterait son employeur actuel pour cette raison, selon Gartner, Inc.

La même enquête de Gartner menée auprès de plus de 3 500 employés en novembre 2023 a révélé que 19 % des non-cadres ont déclaré qu'ils quitteraient leur organisation en raison d'un mandat de RTO.

Une enquête Gartner de septembre 2023 auprès de 170 responsables des ressources humaines a révélé que les organisations augmentent les exigences sur site :

  • 63 % des personnes interrogées ont indiqué qu'elles attendaient davantage des employés qu'ils passent des journées au bureau.
  • 34 % ont déclaré qu'un retour obligatoire avait déjà été mis en place.
  • 13 % ont déclaré que les conséquences pour les employés qui ne respectent pas les exigences sur place se sont intensifiées.


« Alors que 58 % des cadres ayant reçu l'ordre de retourner au bureau ont déclaré que leur organisation avait fourni une raison convaincante pour cette décision, de nombreux cadres supérieurs ne sont pas disposés à retourner au bureau », a déclaré Caroline Ogawa, directrice de la pratique RH chez Gartner. « Une enquête réalisée par Gartner en avril 2024 auprès de 64 responsables des ressources humaines a révélé que 64 % d'entre eux craignent que les exigences en matière de travail sur site n'augmentent le taux d'attrition. »


Les organisations et les demandeurs d'emploi ne sont pas en phase avec les exigences sur le terrain

Obliger les employés à revenir au bureau a des conséquences importantes sur l'attraction et la fidélisation des talents. Une enquête de Gartner réalisée en janvier 2024 auprès de près de 3 000 candidats a révélé que 36 % des demandeurs d'emploi de haut niveau qui ont été confrontés à une obligation de retour au bureau chez leur employeur actuel ont déclaré que ce facteur avait influencé leur décision de quitter leur emploi. Un tiers d'entre eux ont déclaré avoir interrompu un processus d'embauche au cours de l'année écoulée parce qu'ils s'attendaient à ce que les employés reviennent dans un espace de travail physique.

« Il est devenu plus difficile de conserver les talents clés en raison de la méfiance entre les employés et les employeurs, de l'épuisement et du désengagement des employés, et de la concurrence plus féroce sur le marché du travail », a déclaré Caitlin Duffy, directrice principale de la pratique RH chez Gartner. « Les mandats de RTO influençant la recherche d'emploi et la loyauté des candidats et des employés de haut niveau, les organisations qui obligent les travailleurs à venir au bureau risquent d'affaiblir leur équipe de direction et de compliquer la planification de la succession. »

Endiguer l'attrition des employés

Gartner a identifié quatre meilleures pratiques pour les responsables des ressources humaines qui cherchent à formaliser les exigences en matière de présence au bureau pour les travailleurs à distance, tout en conservant les employés et en maximisant les résultats pour les talents et l'entreprise :

  1. Motiver les employés plutôt que de les obliger à revenir au bureau en leur donnant le sentiment d'être capables, autonomes et connectés grâce à leur espace de travail et à leur politique hybride.
  2. Envisager de concentrer la présence des employés sur place autour d'activités régulières spécifiques (par exemple, brainstorming) et d'événements occasionnels (par exemple, offsites).
  3. Permettre aux salariés de définir leurs besoins en matière de RTO ; les salariés qui ont le sentiment que leurs besoins sont pris en compte font preuve d'un plus grand engagement et d'une meilleure performance au travail.
  4. Fournir une raison claire derrière les exigences de travail sur site ; les salariés qui comprennent pourquoi leur employeur veut qu'ils viennent au bureau font preuve d'un plus grand engagement, d'un effort discrétionnaire et d'une plus grande fidélisation.

Source : Gartner

Plus de 20 000 offres d'emploi de Développeur ou en Informatique

Voir aussi :

Quel est votre avis sur le sujet ?
Trouvez-vous les conclusions de cette étude de Gartner crédibles ou pertinentes ?

Voir aussi :

Les entreprises qui exigent une présence à temps plein au bureau peinent à recruter des employés, d'après un récent sondage qui relance le débat sur les avantages et les inconvénients du télétravail

Le retour au bureau, une erreur stratégique pour les entreprises ? 80% des patrons regrettent leurs décisions initiales et admettent qu'ils auraient dû mieux écouter leurs employés, selon Envoy

Même les cadres qui imposent le retour au bureau admettent que cela n'améliore pas la productivité : Atlassian fait le point sur les 1 000 premiers jours de sa politique de travail en mode distribué

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/05/2024 à 13:31
Citation Envoyé par Anthony Voir le message
« Alors que 58 % des cadres ayant reçu l'ordre de retourner au bureau ont déclaré que leur organisation avait fourni une raison convaincante pour cette décision, de nombreux cadres supérieurs ne sont pas disposés à retourner au bureau », a déclaré Caroline Ogawa, directrice de la pratique RH chez Gartner.
C'est normal que des employés de bureau n'aient pas envie de retourner au bureau après avoir connu le télétravail.
Le télétravail permet à certains employés :
- d'être plus productif
- d'être moins stressé
- de gagner du temps (pas de trajet pour se rendre au travail)
- de faire des économies (pas de restaurant)

Il y en a forcément qui vont se dire "je préfère trouver un autre job avec du télétravail que de rester dans ma boite et passer en 100% présentiel".

Citation Envoyé par Anthony Voir le message
« Une enquête réalisée par Gartner en avril 2024 auprès de 64 responsables des ressources humaines a révélé que 64 % d'entre eux craignent que les exigences en matière de travail sur site n'augmentent le taux d'attrition. »
Ben ouais, si une entreprise impose le 100% présentiel, des travailleurs vont démissionner.

Citation Envoyé par Anthony Voir le message
« Il est devenu plus difficile de conserver les talents clés en raison de la méfiance entre les employés et les employeurs, de l'épuisement et du désengagement des employés, et de la concurrence plus féroce sur le marché du travail », a déclaré Caitlin Duffy, directrice principale de la pratique RH chez Gartner.
L'entreprise ne se préoccupe pas de ses employés, pourquoi les employés se préoccuperaient de l'entreprise ?
Tu peux te faire virer d'une seconde à l'autre, donc il ne vaut mieux pas s'engager à fond. Comme ça tu seras moins triste quand ça t'arriveras.
Il y a beaucoup de licenciements massifs, il faut être psychologiquement prêt à se faire virer.

Si une entreprise veut être attractive et conserver ses talents elle peut proposer du télétravail
Avec le 100% télétravail il est possible de déménager loin tout en gardant son travail, ce qui peut être chouette.
4  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/05/2024 à 14:58
Déjà, le salaire ne suis pas le prix de l'essence... et depuis le COVID, ça a bien augmenté.
La flexibilité que le télétravaille apporte est agréable. Les entreprises devraient arrêter d'imposer de venir plus de 2 fois par semaine quand ça n'est pas absolument nécessaire.
3  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 11:03
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
1. C'est les RH qui ont été contents... Ils allaient de toute manière les licencier pour raison d'age!

2. On peut connaître le nom des concurrents de Apple, Microsoft et SpaceX? Mme Michu Informatique sarl et Monsieur Duschmol Space Inc? Les mecs qui ont quitté Apple sont partis chez Microsoft et vice-versa?
les experts en IA sont allé voir ailleurs (open ai par exemple),
chez apple, les experts en soc sont allé voir ailleurs (Nuvia), que qualcom a su bien exploité pour faire les futurs cœurs Oryon (snapdragon X elite).

Ces gafams ont perdu de grand talents que les jeunes poussent on su attirer et sorte des produits très concurrentiels !
Pour spaceX il y'a pleins d'autres boites qui le concurence: a commencer par boeing, mais aussi les jeunes startup qui développe des lanceurs léger un marché ultra concurentiel: rocketlaunch, vega, Skyroot,...

En matière d'ia Apple est complétement largué et a clairement raté le coche par exemple.
Et Qualcomm a rattrapé son retard sur les puce M de apple, sans parler de Intel qui en a débauché aussi et propose une architecture hybride très concurrentiel.

une entreprise ne vit que grâce a ces talents, une boite incapable de les retenir et condamné a mourir sur le long terme car elle sera incapable d'innover et de proposer des produits concurrentiel.
les esn française qui paient mal ont un turn over important et des ingénieurs qui ne sont pas impliqué (job alimentaire en attendant de trouver mieux), ces boites (par exemple atos, capgemini, alten...) ne produise rien de qualité, n'ont aucune expertise et ne produise aucune innovation.

et ne pas oublier qu'on vit dans la mondialisation ! et c'est a double tranchant, la concurrence étrangère. je me suis déjà fait plusieurs fois démarché par des boites des émirats arabe unis et il y'a 1 mois pour la 1ere fois de ma vie...une boite chinoise.
Si la boite chinoise me propose un très bon package, je n'aurais aucun scrupule a travailler pour eux et donner le meilleur de moi même, pour donner un meilleur produit et couler les boites occidentales.

je dis cela car la france est un des pays qui subit le plus la fuite des talents/cerveau.
4  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 10:42
un nombre croissant d'employés seniors ont quitté Apple, Microsoft et SpaceX pour travailler chez des concurrents.
1. C'est les RH qui ont été contents... Ils allaient de toute manière les licencier pour raison d'age!

2. On peut connaître le nom des concurrents de Apple, Microsoft et SpaceX? Mme Michu Informatique sarl et Monsieur Duschmol Space Inc? Les mecs qui ont quitté Apple sont partis chez Microsoft et vice-versa?
3  1 
Avatar de weed
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 23:33
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
et ne pas oublier qu'on vit dans la mondialisation ! et c'est a double tranchant, la concurrence étrangère. je me suis déjà fait plusieurs fois démarché par des boites des émirats arabe unis et il y'a 1 mois pour la 1ere fois de ma vie...une boite chinoise.
Si la boite chinoise me propose un très bon package, je n'aurais aucun scrupule a travailler pour eux et donner le meilleur de moi même, pour donner un meilleur produit et couler les boites occidentales.

je dis cela car la france est un des pays qui subit le plus la fuite des talents/cerveau.

Absolument il y a la loi de l'offre et de la demande. Après le choix du poste ne se fait pas uniquement sur le salaire mais également sur le cadre de vie, du climat, de tes activites, de ton entourage.

Par exemple, le cadre de vie n'est pas le même entre celui de la Suisse et celui de Dubai. Perso, aimant beaucoup la montagne, je ne suis pas certain que je sois capable de déménager à Dubai, très loin de ces types de paysages..
0  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/05/2024 à 8:06
Citation Envoyé par weed Voir le message
Absolument il y a la loi de l'offre et de la demande. Après le choix du poste ne se fait pas uniquement sur le salaire mais également sur le cadre de vie, du climat, de tes activites, de ton entourage.

Par exemple, le cadre de vie n'est pas le même entre celui de la Suisse et celui de Dubai. Perso, aimant beaucoup la montagne, je ne suis pas certain que je sois capable de déménager à Dubai, très loin de ces types de paysages..
oui tout a fait, je me vois pas vivre à Dubai pour le climat.
et aussi le temps de travail qui compte, j'irais jamais bossé en Corée du sud par exemple avec ces horaires a l’extrême (pays qui connais de grosse fuite des cerveaux aussi au cause de ça).

Mais après on peut aussi se dire que c'est pas pour la vie, une boite étrangère qui propose un bon package, ont peut le faire sur quelques années histoire de se constituer un patrimoine financier et revenir ensuite en France ou a coté si ça nous plait pas.
0  0