IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Semaine de 4 jours : 71 % des Français sont prêts à sauter le pas
Alors que la majorité des travailleurs français s'estiment plus productifs au travail entre 26h et 30h par semaine, selon Fiverr

Le , par Sandra Coret

13PARTAGES

3  0 
Fiverr International Ltd présente les résultats de son étude Work Style Study, qui explore les préférences en matière de travail dans différents groupes d'âge. Fiverr a mené cette étude mondiale auprès de 1058 travailleurs en France, en partenariat avec Censuswide. L'étude met en lumière les changements profonds de la culture du travail, notamment l’importance de la flexibilité et de l’efficacité.

Télétravail ? Plutôt travail hybride

Les Français ont des opinions contrastées quant à leur environnement de travail idéal. Si la plupart des répondants sont d’accord pour dire que l’open space n’est pas le lieu optimal (seulement 9% le préfèrent), 37% préfèrent travailler dans un bureau personnel ou partagé, 20% à distance de chez eux, tandis qu’ils sont 15% à préférer opter pour des lieux de travail différents selon les jours.

Parmi ceux qui préfèrent le télétravail, 63% mettent en avant les économies de temps et d'argent résultant de l'absence de trajet jusqu'à leur lieu de travail. 37% affirment aussi qu’il est trop distrayant de travailler dans un bureau, et de fait, se sentent moins productifs. Enfin, pour 30%, c’est aussi un excellent moyen d’effectuer plusieurs tâches domestiques pendant leur journée de travail.

65% des Français interrogés estiment1 que leurs horaires et environnement de travail actuels correspondent à leurs préférences en matière de travail. Pour le tiers restant, 68 % aimeraient travailler à distance au moins certains jours de la semaine, voire tous, mais ils doivent se rendre sur leur lieu de travail jusqu’à 5 jours par semaine.

Oui à la semaine de 4 jours

De manière générale, les Français sont des lève-tôt efficaces : 56% des travailleurs interrogés se sentent plus productif entre 7h et 10h du matin, et 36% de 10h à midi. Pour autant, 32% d’entre eux se sentent créatifs et inspirés pendant la journée, aux horaires de travail « classiques ».

Au travail, 23% des répondants Français estiment qu'ils sont productifs en moyenne entre 26 et 30 heures par semaine, contre 16% entre 31 et 35 heures. Par ailleurs, 71% des travailleurs interrogés affirment qu’ils pourraient exécuter la même charge de travail par semaine en 4 jours ouvrables au lieu de 52, toutes générations confondues.

Collaboration entre équipes

Le travail chez soi ne sonne pas nécessairement la fin des échanges entre collaborateurs puisque seulement 18% des Français interrogés préfèrent travailler exclusivement seuls. En revanche, 48% aimeraient collaborer de temps en temps avec des collègues.

Exit la réunionite

21% des travailleurs estiment n’avoir besoin de réunion avec des collègues qu’au cas par cas et si le projet en cours l’exige véritablement, et pour 18%, la préférence pour les réunions en personne est de moins d'une réunion par jour et jusqu'à quelques fois par semaine. Les diverses applications de réunion virtuelles n’ont plus la côte auprès des Français : 41% des répondants préfèrent les réunions en personne sur leur lieu de travail, et 31% par téléphone, contre 27% en visio.

« Les résultats de notre étude reflètent un changement fondamental dans la façon dont les actifs français perçoivent leur travail. Ils sont en recherche de plus de sens, de flexibilité, et d'équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Les entreprises devraient renoncer aux modèles « rigides » et privilégier la valorisation des compétences et de la productivité. C'est une opportunité de créer un avenir du travail plus épanouissant pour tous », ajoute Franck Thomas, Responsable France de Fiverr.

Méthodologie

Pour le compte de Fiverr, la société indépendante d'études de marché Censuswide a mené l'enquête auprès de 9 129 employés et freelances (18+) en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Italie, aux Pays-Bas, en France et en Australie au cours de la période allant du 18.08.2023 au 01.09.2023. Censuswide adhère aux principes ESOMAR et emploie des membres de la Market Research Society et est membre du British Polling Council.

À propos de Fiverr

Fiverr se donne pour mission de révolutionner la façon dont le monde travaille ensemble et de démocratiser l’accès aux talents et de permettre à chacun d’accéder aux opportunités qui feront progresser son activité, sa marque ou ses rêves. Des petites entreprises aux sociétés Fortune 500, plus de 4 millions de clients à travers le monde ont travaillé avec des freelances sur la plateforme Fiverr l’an dernier, s’assurant ainsi que leurs collaborateurs demeurent flexibles, adaptatifs et agiles. Grâce à Fiverr Talent Cloud, les entreprises peuvent facilement compléter leurs équipes à partir d’un pool de professionnels qualifiés couvrant plus de 160 pays dans plus de 550 catégories, allant de la programmation au design 3D, du marketing digital à la création de contenu, de l’animation vidéo à l’architecture.

Source : Fiverr

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude crédible ou pertinente ?
Quel est votre avis sur la semaine de 4 jours ?

Voir aussi :

Microsoft a expérimenté une semaine de travail de 4 jours dans sa filiale japonaise. L'entreprise a noté une amélioration de 40 % de la productivité, et une satisfaction des employés

La semaine de 4 jours : les travailleurs qui l'ont testé sont plus heureux et plus efficaces et les entreprises ont gagné plus d'argent, un législateur voudrait l'intégrer dans la loi

La semaine de 4 jours améliore la qualité du sommeil pour 40 % des travailleurs, d'après une récente enquête de l'organisme Autonomy

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/09/2023 à 16:01
les français sont des fainéants, et cela doit changer.
Il faut augmenter de 40 à 50% le taux de chômage et de rappeler qu'ils travaillent pour l'employeur, et non l'inverse.
Cela doit se faire en portant atteinte à l'économie en augmentant de 40 à 50% le taux de chômage , et c’est ce que tous les gouvernements du monde essaient de faire.
Personne n’en parle mais les gens sont en train de se faire virer et on commence à voir moins d’arrogance dans le monde du travail.

C'est pas de moi mais d'un patron australien il y'a 1 semaines (j'ai juste modifier australiens par francais)

Mais vu la tendances: les patrons veulent le retour au bureau pour fliquer les salaries, baisse des salaires ou des tjm pour les indé, remplacement des salariés par des ia, inflation+récession...
Je doute que la semaine de 4 jours de 30h se démocratise en Europe en ce moment.
Au contraire je vois plutôt une augmentation du chômage, des baisses de pouvoir d'achats et des baisses de salaires. Et une réduction des avantages comme le télétravail.
7  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 16:22
Ne vous laissez pas attendrir par ces discours. Ca n'arrivera pas.

Comme le post de Bill Gates la semaine dernière.

Cette étude menée par le groupe de réflexion Autonomy est littéralement de la désinformation. Un article passionnant et vrai à ce sujet :

C'est du pur baratin pour qui sait réfléchir : on peut pas parler de réduction du temps de travail quand on ne fait que retarder l'âge du départ en retraite.
9  2 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 17:47
Et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier alu ?
4  1 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/09/2023 à 16:57
Si on espère que la mise en place de la semaine de 4 jours soit une solution pour le partage du travail et donc faire diminuer le chômage, autant oublier tout de suite. Si c'est une mesure pour le bien etre des travailleurs, alors ok pourquoi pas. Mais laissons, au final, le dernier mot à ceux qui bossent.
2  0 
Avatar de virginieh
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/09/2023 à 16:24
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Si on espère que la mise en place de la semaine de 4 jours soit une solution pour le partage du travail et donc faire diminuer le chômage, autant oublier tout de suite. Si c'est une mesure pour le bien etre des travailleurs, alors ok pourquoi pas. Mais laissons, au final, le dernier mot à ceux qui bossent.
Ca peut être aussi une mesure écologique.
Moins de transports, moins d'énergie consommée.
Avec le confort des travailleurs et une productivité qui peut augmenter, c'est une mesure plus qu'envisageable.

Mais c'est comme le télétravail. En fait c'est une chose qui demande aux entreprises et aux RHs d'être flexibles et adaptables de leur coté (par ce que ce ne sera pas uniforme dans toutes les entreprises pour tous les postes), et ça c'est pas gagné.
La flexibilité et l'adaptabilité c'est bon pour les employés de base pas eux.
2  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 10:19
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Quand t'es en retraite tu coutes à l'état.
Tu coûtes à la caisse de retraite (que l'État s'est quelque peut réapproprié parce que ça la faisait chier de ne pas la contrôler) mais normalement ce n'est pas l'État.
C'est d'ailleurs pour ça que c'était des cotisations et non des taxes.
2  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 9:40
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je suis assez d'accord avec ça mais ce qui m'échappe est comment peut on dire ça et ne pas être un minimum révolutionnaire - si on ne fait pas partie des "bien nés"
La réponse est assez simple. On baigne dans un système qui nous fait croire que l'on a ce qu'il faut et qu'on peut tout avoir. Les organismes financiers nous prêtent pour que l'on ait ce que l'on veut. Nous enfermant dans une bulle de bien-être, de confort, artificielle. Et, le système nous fait croire que le moindre changement ferais exploser cette bulle et que ce serait la fin de notre confort, un retour à des périodes bien pires.

Nous sommes des grenouilles que l'on a mis dans une casserole d'eau froide, sur un feu, et qui ne se rendent pas compte qu'elles courent à la catastrophe, parce que la température monte lentement.

Si on était passé de la situation économique et sociale des années 70 à celle de maintenant, d'un coup, les gens seraient dans la rue, les pavés voleraient et le gouvernement sauterait. Mais, là, ça fait des années que par petites touches on dégrade notre mode de vie. Un petit peu ici, un peu là. On fait jouer une pseudo alternance politique avec un coup de PS au pouvoir. PS vendu depuis les années 80 aux charmes néo-libéraux. Et, quand la plupart des gens se retrouve enfermés dans un système où ils ont l'impression qu'ils ont plus à perdre qu'à gagner en cas de changement, hé bien, ils finissent pas accepter ce qui les aurait fait bondir quelques décennies plus tôt.

Le système a mis en place, petit à petit, son filet. Contrôle des médias, contrôle de l'argent des ménages, ... Le seul couac dans le mécanisme a été l'arrivée d'internet. Visiblement, le système n'avait pas anticipé ce que pouvait représenter cette espace qu'il ne contrôlait pas. Mais, là encore, par le biais de petits arrangements avec la vérité, le système réduit la liberté qu'internet avait ouvert. Pour le "bien de tous", pour la "sécurité des enfants", pour "lutter contre le terrorisme", etc... Le système ferme des portes, stigmatise le troupeau bêlant les "honnêtes gens" mettant dans la balance "un peu de liberté" contre "beaucoup de sécurité". Au final, le peuple perd beaucoup de liberté et ne gagne aucune sécurité. Les seuls qui gagnent de la sécurité sont ceux qui sont à la manette. Car pour eux, qu'importe le "bien de tous", qu'importe "la pédocriminalité", qu'importe "le terrorisme", ce qui compte, c'est le contrôle de la masse.

Alors, le père de famille lambda et sa femme, ne vont pas vouloir aller du coté d'un LFI qui promet du CHANGEMENT ! Car ce changement, ils l'ont entendu à la TV, ça va tuer des enfants, engendrer la misère, provoquer la guerre, les russes vont nous envahir, ... Et, c'est vrai. Ils l'ont dit au 20h de TF1 ! Si, ça, c'est pas une preuve !
3  1 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/02/2024 à 14:25
Tout dépend du rythme des gens et des contraintes personnelles (enfants notamment).

Pour ma part je préfère faire ma semaine sur 4.5 jours car la journée de 8h est souvent dure sur les dernières heures quand on est bien concentré tout le temps.
Donc globalement 9h-12h30 et 13h30-17h30 + une matinée pour ma part. Et commencer plus tôt (finir aussi) quand mes enfant auront grandit.
2  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/09/2023 à 18:50
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
C'est pas de moi mais d'un patron australien il y'a 1 semaines (j'ai juste modifier australiens par francais)

Mais vu la tendances: les patrons veulent le retour au bureau pour fliquer les salaries, baisse des salaires ou des tjm pour les indé, remplacement des salariés par des ia, inflation+récession...
Je doute que la semaine de 4 jours de 30h se démocratise en Europe en ce moment.
Au contraire je vois plutôt une augmentation du chômage, des baisses de pouvoir d'achats et des baisses de salaires. Et une réduction des avantages comme le télétravail.
Avec des employeurs comme ça, je me contente de faire le minimum syndical (de toute façon, j'emmène mes enfants à l'école et je vais les chercher le soir, donc je ne ferais plus d'heures supplémentaires) en surveillant de meilleurs offres éventuellement.
2  1 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 0:06
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Ne vous laissez pas attendrir par ces discours. Ca n'arrivera pas.

Comme le post de Bill Gates la semaine dernière.

Cette étude menée par le groupe de réflexion Autonomy est littéralement de la désinformation. Un article passionnant et vrai à ce sujet :

C'est du pur baratin pour qui sait réfléchir : on peut pas parler de réduction du temps de travail quand on ne fait que retarder l'âge du départ en retraite.
C'est assez évident. Toutes ces "IA" appartiennent en majeure partie à des ultra-riches (gros actionnaires de toutes ces Big Tech / GAFAM), et ils ne sont pas devenus ultra-riches en permettant aux autres de gagner plus.

Bill Gates, comme les autres, ne fait rien par bonté d'âme. Il ne fait que suivre l'odeur du pognon.
3  2