IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon voit certains de ses employés démissionner au lieu de déménager dans un nouvel État dans le cadre du mandat de relocalisation

Le , par Jade Emy

11PARTAGES

5  1 
Alors qu'Amazon demande à ses employés de revenir au bureau dans le cadre d'une nouvelle exigence de relocalisation, plusieurs travailleurs auraient choisi de démissionner plutôt que de déménager dans divers centres principaux de travail.

Selon les directives du géant du commerce électronique, les travailleurs à distance devraient rejoindre un centre principal d'Amazon d'ici la première moitié de 2024, rapporte CNBC. "Ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas s'y conformer sont contraints de trouver du travail ailleurs, et certains choisissent de démissionner", indique le rapport.

Un porte-parole de l'entreprise a confirmé la politique de relocalisation, précisant qu'elle ne concernait qu'un petit pourcentage de la main-d'œuvre de l'entreprise.

Nous avons donc décidé que la meilleure chose à faire était de communiquer directement avec les équipes et les personnes concernées afin de s'assurer qu'elles reçoivent des informations exactes et pertinentes pour elles. Si une personne a l'impression de ne pas disposer des informations dont elle a besoin, nous l'encourageons à s'adresser à son partenaire RH ou à son supérieur hiérarchique.
Pour les employés concernés par la politique de relocalisation, Amazon demande qu'ils déménagent dans un centre désigné, qui pourrait être Seattle, Arlington, New York, Chicago, San Francisco ou un autre bureau principal. "Certains employés considèrent qu'il s'agit d'un revirement radical par rapport à l'approche adoptée par l'entreprise pendant la pandémie", indique le rapport. Dans certains cas, on demande aux employés de déménager hors de l'État, ce qui les obligerait à rompre leur bail de logement ou à inscrire leurs enfants dans de nouvelles écoles, selon le rapport.


Le 31 mai, des centaines d'employés d'Amazon ont organisé un débrayage au siège de l'entreprise à Seattle pour protester contre la politique de retour au travail de l'entreprise et son manque de progrès en matière d'initiatives sur le changement climatique. Selon GeekWire, le débrayage des employés de l'entreprise et de la technologie au siège d'Amazon mercredi en fin de journée a pu ressembler à plusieurs milliers de participants.

Amazon a mis en place sa politique de retour au bureau à partir du 1er mai, les employés devant être de retour au bureau au moins trois jours par semaine. Le géant du commerce électronique a également licencié 27 000 personnes dans le cadre de deux annonces de suppressions d'emplois. Toutefois, des milliers d'employés de l'entreprise et de la technologie n'étaient pas ravis de retourner au travail.

Le géant du commerce électronique emploie plus de 65 000 salariés dans la région de Seattle.

Source : CNBC

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette situation ?
Selon vous, cette politique de forcer le retour au bureau est-elle pertinente ?

Voir aussi :

Les entreprises technologiques multiplient leurs efforts pour ramener les employés au bureau. Les tensions avec entre employeurs et employés sont de plus en plus vives

Le retour au bureau, une erreur stratégique pour les entreprises ? 80% des patrons regrettent leurs décisions initiales et admettent qu'ils auraient dû mieux écouter leurs employés, selon Envoy

Amazon prévoit de licencier jusqu'à 10 000 collaborateurs cette semaine, soit l'une des plus importantes réductions du personnel de son histoire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/01/2024 à 22:37
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
5 000 km de distance, quasiment du Pacifique à l'Atlantique, 2 heures de décalage horaire...
Austin, le Texas, ses fusils, ses rednecks...
Où est le problème ?
San Diego = une ville de l'état de Californie qui est un des états américains ayant les impôts et taxes les plus élevés des USA

Austin = une ville de l'état du Texas qui se caractérise pas l'absence complète de tout impôt ou taxe concernant les entreprises installées sur son sol

Où est le problème? Ben, il y en a plus... Apple a résolu le problème: Préserver son bénéfice

Quand à ses employés, ce n'est pas un problème, juste une gène passagère...
8  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/01/2024 à 7:41
C'est évident qu'une politique de télétravail adaptée avec des personnes consentantes c'est au moins aussi efficace qu'une politique sur site adaptée.
On y gagne alors en confort de vie et souvent en productivité.

Là où ça ne marche pas c'est quand on veux appliquer au télétravail les méthodes qu'on croyais efficace avant , du genre micro management , glorification du presenteisme, etc ...
On ajoute a ça des profils qui ont besoin de ce management (vous savez ce collègue qui branle plus rien dès que le chef est plus là) et c'est la recette de l'échec.

Je crois au 100% télétravail puisque je le pratique mais j'ai plus de mal a croire qu'une entreprise traditionnelle arrive à se transformer complètement sans douleurs
7  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/01/2024 à 17:08
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Apple aurait demandé à des dizaines d'employés de San Diego de déménager à Austin sous peine d'être licenciés, selon un rapport
2 000 km de distance, quasiment du Pacifique à l'Atlantique, 2 heures de décalage horaire...
Austin, le Texas, ses fusils, ses rednecks...
Où est le problème ?
5  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/01/2024 à 16:36
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
sérieux, vivez votre vie a fond, je voyage, je bouffe, j’investis, je profite de la vie quoi !
Je n'investis pas, d'après moi c'est comme jouer au Casino, c'est haram.
Enfin le seul investissement qui m'intéresserait ce serait d'acheter une maison, parce que ça fait chier de payer un loyer.
C'est mieux de rembourser le prêt de sa maison que de payer un loyer.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Aux USA le marché de l'emploi est très dynamique, suffit de regarder le taux de chômage qui recule malgré ces grands licenciements.
Je viens de tomber sur un article qui dit que la situation n'est pas si rose que ça
Seulement 700 nouveaux emplois auraient été créés dans le secteur technologique en 2023 aux États-Unis contre 267 000 en 2022

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Dans le BTP malgré la crise, le carnet de commande de nombreux artisans et pleins pour plusieurs mois.
Bof.
Crise de l'immobilier : le bâtiment pense perdre 150.000 emplois en deux ans
Il y a de moins en moins de chantiers.

====
Et je n'invente pas le fait que des milliardaires construisent des bases autonomes durables au cas où il y aurait une crise économique.
Ils ont accès à des informations que nous n'avons pas.

2021 :
Le milliardaire Peter Thiel construit un palace en guise de bunker en Nouvelle Zélande
La mouvance survivaliste se prépare depuis des années à faire face à un effondrement de la société (guerre nucléaire, pandémie, krach financier). Les preppers sont souvent présentés dans les médias comme des blancs américains, d’extrême droite et armés jusqu’aux dents. Mais ceux de la Silicon Valley ne répondent pas toujours aux clichés puisque libéraux, urbains et accrocs à la technologie, très loin des stéréotypes du survivaliste.

Si devant les caméras de télévision les startupers de la Silicon Valley vendent les nouvelles technologies comme un progrès pour l’Humanité, dans la réalité, au moins certains d’entre eux voient ça d’un autre œil.

« ;Notre société s’apprête à vivre des changements économiques et technologiques spectaculaires et je ne pense pas que les gens le réalisent. Mais nous, oui, la Silicon Valley vit dans le futur. Avec l’automatisation et l’intelligence artificielle, presque la moitié des emplois américains n’existeront plus dans vingt, trente ans ;», déclarait à la BBC un haut cadre de Facebook.
Les banques se portent très mal.
L'économie se porte très mal, c'est la récession un peu partout.

Faillites : « Le chômage des entrepreneurs pourrait rejoindre son niveau de la dernière grave crise », selon la garantie sociale des chefs d’entreprise
Le nombre de créateurs d’entreprise ayant perdu leur emploi a bondi de plus de 36% au premier semestre. Les secteurs du bâtiment, ou du commerce de détail, paraissent particulièrement exposés. Raison de plus pour se protéger contre ce risque, comme l’indique Anthony Streicher, le président de l’association GSC, la Garantie sociale du chef d’entreprise, présent sur notre stand de LaREF 2023.
Tout le monde ressent bien que le pouvoir d'achat diminue.
2  0 
Avatar de NilsDW
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/08/2023 à 9:50
Quelqu'un a mis le PDG d'Amazon en garde sur le fait qu'il risque de perdre des employés?

Blague à part, c'est certainement voulu de sa part, pour continuer de diminuer le nombre d'employés.
2  1 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 20:17
c'est leur droit. ca me choque pas
1  0 
Avatar de MattS32
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 17/01/2024 à 16:16
comme le dit calvaire, le marché de l'emploie reste tendu danbs beaucoup de profession, ces salariés devrait retrouver un boulot et mieux payé.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/08/2023 à 16:34
Citation Envoyé par denisys Voir le message
Alors, pourquoi cette volonté absolue de présentiel , pour les métiers qui peuvent se faire en distanciel ?

Le choix, des employé(e)s, devrait être privilégié.
Les entreprises font ce qu'elles veulent. Si c'est super important pour une entreprise de rester old school, d'être dans une philosophie "100% du travail doit être réalisé au bureau", très bien pour elle, elle a le droit, elle fait ce qu'elle veut, c'est elle qui commande.

Les travailleurs qui veulent du télétravail doivent démissionner, les candidats qui veulent du télétravail ne doivent pas postuler.
Tant que l'entreprise réussie à embaucher des employeurs prêt à faire du 100% présentiel, il n'y a pas de problème.

C'est au travailleur de dire "il n'y a pas de télétravail, alors allez vous faire foutre !".
Aucune entreprise change pour faire plaisir à ses travailleurs, une entreprise change quand elle n'a pas le choix.

Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Quel est votre avis sur cette situation ?
Je pense que ces grandes entreprises sont très contentes que des travailleurs démissionnent.
Ça coute moins cher que de faire un plan de licenciement massif et en plus ça ne donne pas une mauvaise image de l'entreprise.

Des grandes entreprises ont beaucoup trop d'employés, elles cherchent à en éliminer le plus possible.
2  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2023 à 15:02
Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
Faut pas toujours voir ce qu'il y a de pire ailleurs pour se rassurer
Je trouve qu'Amazon est sympa sur ce coup, il aurait pu dire "c'est 100% télétravail ou vous démissionner".
Il y a plein d'employés de bureau qui rêvent de pouvoir travailler depuis chez eux 2 jours par semaine.
Avant les restrictions de libertés de 2020, 2021 il y avait beaucoup moins de télétravail.

Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
Penses tu vraiment que le dev chez amazon ne peut pas faire le même travail depuis chez lui ?
Ce n'est qu'une question de travail.
C'est une question d'entreprise.

Il y a des entreprises qui pensent qu'il est important de rencontrer des collègues physiquement.
Peut-être que parmi les haut placés de l'entreprise certains sont envieux de ceux qui sont partis loin des grandes villes, pour avoir accès à une meilleure qualité de vie.
Il y a des managers ou des trucs comme ça qui doivent être dégouté de devoir vivre dans un petit appartement hors de prix en ville et de se rendre au bureau chaque jour, alors que certains vivent dans des grandes maisons pas cher et travaillent depuis chez eux.
0  0 
Avatar de Lbsjchl
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 30/08/2023 à 16:36
Next month or maybe next year, if COVID comes back, the same guy will ask his employees to work from home to save his business.
When some should invent the new way of working, they're stuck in the past.
Amazon fires its talents for stupid reasons. Who still outsources IT to AWS without worrying?
1  1