IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La transformation numérique des entreprises est ralentie par la pénurie de développeurs
72 % des équipes techniques étant confrontées à une pénurie de compétences, selon Dynatrace

Le , par Sandra Coret

3PARTAGES

9  0 
L'un des effets secondaires de la pandémie a été de stimuler les efforts de transformation numérique. Mais dans cette course à l'innovation, les entreprises peinent à trouver des développeurs compétents.

Une nouvelle étude montre que 72 % des équipes techniques sont confrontées à une pénurie de compétences. Rien qu'au Royaume-Uni, deux millions d'offres d'emploi dans le domaine de la technologie seront publiées entre mai 2021 et 2022, et les salaires des techniciens seront supérieurs de près de 80 % à ceux des postes non informatiques.

Les calculs de Dynatrace, basés sur les données relatives aux salaires moyens publiées par les spécialistes du recrutement, Michael Page, montrent que les salaires des développeurs frontaux ont augmenté de 22 % en moyenne et de 40 % au bas de l'échelle, tandis que les salaires des ingénieurs DevOps ont augmenté de 22 % en moyenne et de 29 % au bas de l'échelle.

La difficulté d'attirer de nouveaux talents dans les équipes accroît également la pression sur les développeurs existants, car leur charge de travail augmente plus vite que les effectifs ne peuvent croître. Si rien n'est fait, cela pourrait conduire de plus en plus à l'épuisement des développeurs, mettant en péril les efforts de transformation numérique.


"Pour permettre la transformation numérique dans laquelle les entreprises investissent massivement, elles doivent s'assurer qu'elles disposent des bonnes compétences en place", explique Greg Adams, vice-président régional, Royaume-Uni et Irlande, chez Dynatrace. "Les développeurs subissent une pression importante pour suivre les cycles d'innovation, et les pénuries de talents créent plus de travail pour les équipes existantes. Cela conduit à l'épuisement des développeurs, car les équipes ne peuvent pas faire face à une charge de travail croissante. Les organisations doivent faire plus qu'augmenter les salaires si elles veulent réduire l'épuisement des développeurs, sinon, elles risquent de faire dérailler leurs parcours de transformation numérique."

Les entreprises doivent envisager d'automatiser le plus grand nombre possible de leurs processus de routine, facilement répétables. Cela permettra aux développeurs de consacrer plus de temps à l'innovation et moins aux efforts manuels pour maintenir les lumières allumées. Les équipes seront alors moins susceptibles de ressentir le pincement lorsqu'il y a une pénurie de talents et de maintenir la transformation numérique sur les rails.

"Dans de trop nombreuses organisations, les équipes de développeurs sont au maximum de leurs capacités et pourtant confrontées à une pression croissante pour apporter plus d'innovation", ajoute Adams. "Investir dans plus de ressources de manière isolée n'est pas une solution durable. L'automatisation, cependant, peut créer un véritable changement d'étape. En augmentant les compétences des développeurs grâce à l'automatisation, on réduit la nécessité pour eux d'effectuer manuellement des tâches routinières et hautement répétitives dans le pipeline de livraison. Les équipes de développeurs peuvent ainsi se concentrer sur le développement de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux services et, au final, accélérer la mise en œuvre de l'innovation."

Source : Dynatrace

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
La pénurie de développeurs affecte-t-elle votre organisation ?

Voir aussi :

Les développeurs jouent un rôle clé dans la transformation numérique malgré le covid-19, selon une enquête de Couchbase

La transformation numérique requiert une plus grande collaboration entre les équipes, une enquête menée par Dynatrace

Selon 53 % des développeurs et des professionnels de l'informatique, le plus grand défi de l'industrie du logiciel cette année sera de recruter des développeurs, possédant les bonnes compétences

La pénurie de compétences constitue le principal obstacle à l'adoption des technologies émergentes, devant les coûts de mise en œuvre et les risques de sécurité, selon Gartner

France*: les salaires du secteur IT ont connu de fortes hausses par rapport aux niveaux d'avant la pandémie, les développeurs SAP bénéficiant de la plus forte hausse de salaire en 2022 avec 31,6 %

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de siro75
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/12/2022 à 11:14
Citation Envoyé par calvaire Voir le message

Pour moi un bon ingénieur en informatique, ca doit faire de la vielle techno 1/2 journée par semaines minimum. Sur n'importe quoi mais il doit le faire.
Le métier à beaucoup évolué, aujourd'hui faut savoir etre le mouton à 5 patte, un simple dev java ca sert à rien dans ue équipe, il doit connaitre git et doit savoir écrire un pipeline jenkins ou gitlab, doit savoir écrire des tests unitaire/non regression, en java doit connaitre les frameworks les plus utilisé (spring boot), doit savoir faire des requêtes SQL à une BDD. Doit savoir taper les commande de base de Linux.
Je dit pas qu'il doit etre expert dans tous ca, mais il doit connaitre les fondamentaux.
Bonjour,
J'ai fait une reconversion professionnelle en informatique (développeur Java/JavaEE) qui m'a demandé plusieurs années de ma vie (il m'a fallu de la détermination, faire des sacrifices de vie privée, et bien entendu travailler d'arrache-pied) mais je me retrouve être chômeur de longue durée (je suis au RSA !) du fait que les employeurs me reprochent le fait que je ne connaisse pas Docker, Kubernetes, Ansible, Jenkins, le CI/CD, aussi le fait que je n'ai jamais travaillé en équipe, et que je n'ai jamais travaillé en méthode Agile (comme ils disent) avec des sprints, et j'en passe et des meilleurs...
Grâce à mes quelques expériences, j'ai pu découvrir Spring et certains de ses modules, Hibernate, Maven, Git et SVN, et utiliser MySQL ou PostGreSQL.
J'étais pourtant bon en Java/JavaEE.
Je me débrouillais aussi en front-end (HTML, CSS, JavaScript, Angular.JS, jQuery, Bootstrap, faire de l'Ajax).
Je parle au passé (qui est pourtant récent) car j'ai décidé définitivement de lâcher l'affaire du développement !

Ma question :
Par rapport à la citation ci-dessus (tirée de ton précédent message), comment penses-tu qu'une personne qui se reconvertit puisse monter en compétences sur tous ces outils ?

Je regrette en effet qu'aucun employeur n'accepte de me prendre pour me former à ses technologies que je suis largement capable d'apprendre.
Les employeurs se plaignent de ne pas trouver de collaborateurs compétents, mais ils refusent catégoriquement d'en former !
Trouvez l'erreur...
Il n'y a donc pas de pénurie de développeurs, c'est surtout des exigences énormes de la part des employeurs qu'il y a !
7  0 
Avatar de d_d_v
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 11:57
Citation Envoyé par defZero Voir le message
Et sinon, si les entreprises arrêtaient de demander la lune et quelles acceptaient d'embaucher un développeur pour développer et un chef de projet pour gérer les projets et mettre en place les CI/CD et autre formes d'automatisations liées au projets (justement, chacun sont job et faire de la planification / évaluation des coups n'est pas le seul boulot d'un chef de projet ou sinon autant prendre un comptable), ce serait pas mal non ?

Faut pas s'étonner que les projets n'aboutissent pas ou ne correspondent pas aux "souhaits" des clients dans ces conditions.
Entièrement d'accord. On ne peux pas être expert dans tous les domaines, A MOINS éventuellement d'avoir un super salaire (et pas 50k).
Je vois pas mal d'annonces pour des "développeurs" alors qu'en fait c'est devops++, mais avec un salaire de développeur.
4  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2022 à 19:52
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
tu te trouve un pote ou un cousin pour dire "ouais ce type c'est le meilleur du monde"
Si tu dit que t'a bossé en inde/Thaïlande pendant 6 mois histoire de visiter le pays, la aussi on te demandera pas de référence, si ils t'en demande tu leurs envoi une lettre fake écrit en hindou
Un coup de téléphone en Inde, ça n'est rien d'extraordinaire à faire.
Et pour un pays d'Amérique du Nord plein d'immigrants, c'est sûr qu'il y a quelqu'un qui comprend l'hindou dans la société. Sinon, il y a des traducteurs aussi
On a déjà vérifier mes références en France au Canada. Et c'est également le cas pour mes collègues d'Afrique du Nord et d'autres contrées.
Pour le coup du pote, ça peut passer une fois mais attention aux questions pièges, c'est un stratagème bien connu tout de même.
D'ailleurs dans mes contrats de travail québécois, il y a une clause qui stipule que le contrat peut être annulé si j'ai fourni de fausses informations.
3  0 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 0:00
Et sinon, si les entreprises arrêtaient de demander la lune et quelles acceptaient d'embaucher un développeur pour développer et un chef de projet pour gérer les projets et mettre en place les CI/CD et autre formes d'automatisations liées au projets (justement, chacun sont job et faire de la planification / évaluation des coups n'est pas le seul boulot d'un chef de projet ou sinon autant prendre un comptable), ce serait pas mal non ?

Faut pas s'étonner que les projets n'aboutissent pas ou ne correspondent pas aux "souhaits" des clients dans ces conditions.
3  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 11:26
Citation Envoyé par defZero Voir le message
Et sinon, si les entreprises arrêtaient de demander la lune et quelles acceptaient d'embaucher un développeur pour développer et un chef de projet pour gérer les projets et mettre en place les CI/CD et autre formes d'automatisations liées au projets (justement, chacun sont job et faire de la planification / évaluation des coups n'est pas le seul boulot d'un chef de projet ou sinon autant prendre un comptable), ce serait pas mal non ?

Faut pas s'étonner que les projets n'aboutissent pas ou ne correspondent pas aux "souhaits" des clients dans ces conditions.
Le problème revient au même : les clients veulent du résultat tout de suite.
C'est la raison pour laquelle on fait de l'agile.
C'est la raison pour laquelle on fait de l'intégration continue.
Mais comme c'est du résultat invisible, les clients y sont pas contents.
Fin du projet.

Pour la blague, un client a essayé de mettre en place une intégration continue. Ils ont un pôle "innovation" qui nous ont expliqué le concept. Mais nous sommes la seule équipe qui y sont rendus. Moi j'ai compris un truc du genre : "vous devez écouter votre prod, et votre prod doit comprendre votre besoin". Sauf que... la prod n'a jamais voulue mettre les pieds, ont imposé leurs besoins et n'ont jamais voulu écouter les nôtres.

Résultat : après 6 mois on fait toujours des deliveries trimestrielles, et personne n'est content (mais on quand même recruté des experts Jenkins qui se tirent les cheveux)
3  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 14:25
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Les entreprises doivent envisager d'automatiser le plus grand nombre possible de leurs processus de routine, facilement répétables. Cela permettra aux développeurs de consacrer plus de temps à l'innovation et moins aux efforts manuels pour maintenir les lumières allumées. Les équipes seront alors moins susceptibles de ressentir le pincement lorsqu'il y a une pénurie de talents et de maintenir la transformation numérique sur les rails.
C'est souvent difficile de faire mieux car on a souvent pas mal de choses automatisées autours des pipeline de CI/CD... et le code ne va pas s'écrire tout seul même sil es IDE fournissent un peu d'aide à la saisie.

Il y a maintenant de nombreuses technologies en backend, en front, en devops que trouver quelqu'un qui fait tout correctement et rapidement doit être rarissime. Quand je passe des entretiens, je rappelle souvent à l'employeur que les développeurs ont généralement un niveau entre bac+3 et bac+5 et qu'ils sont capables de se former, de chercher, d'analyser et quand le besoin est bien défini on est autonome (pas besoin de point tous les jours, 1 ou 2 par semaine suffisent généralement).
Je dirais, qu'il vaut mieux très très bien définir le besoin en amont et les specs (donc passer plus de temps à échanger avec le client et les parties prenantes de la solution) avant de développer plutôt que faire certaines itérations inutiles.
Il faut arrêter aussi de mettre du cloud à toute les sauces, les compétences sont assez rares et ce n'est pas forcément utile : combien de projets ont absolument besoin de ressources dédiées en utilisant K8s ? ne peut-on pas mutualiser un maximum les ressources avant d'augmenter son infrastructure (un serveur PostgreSQL peut facilement supporter plusieurs bases : avoir une base de données par client pour N clients, et les applications avec des charges importantes ne sont pas systématiques) ?
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/12/2022 à 10:01
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
(.../...)
Je dit pas qu'il doit être expert dans tous ca, mais il doit connaitre les fondamentaux.
Même pas. être capable de faire une requête google, et de faire des essais-erreur jusqu'à arriver à un résultat. S'accrocher. Je me suis mis ce week-end au Python pour aider ma fille en seconde, et dans mon navigateur préféré, on trouve "comment faire un boucle en Python", "comment faire une condition en Python", "comment assigner une variable en Python", et autres fondamentaux ultra-basiques. Je n'ai pas à les connaitre. J'ai à être capable de les retrouver, et à les articuler de manière utilisable. C'est ça être ingénieur.
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/12/2022 à 10:03
je comprends pas ce qu'ils veulent automatiser.

je me suis spécialiser depuis quelques années dans le devops/k8s, honnetement la seul chose que j'automatise c'est le déploiemùent depuis gitlab/jenkins.
Je lance un pipeline qui va lancer les tests et ensuite déployer mes pods sur un serveur k8s custom ou sur aws/azure.

Mais sa s'arrête la, comme le dit smarties, le code il faut bien l'écrire. Les tests il faut bien les écrirent aussi
La vérité c'est que a force de vouloir réduire les couts, on sacrifie souvent les tests, ce qui fait que les gros projets à la fin sont pleins de bug et font perdre un temps monstrueux a faire du debug.

Il y'a aussi du matos de la boite plus du tous à jour (pc sans ssd avec un dualcore et 4go de ram par exemple), des seerveurs tout aussi anémique.
Et enfin comme je suis consultant, je vois souvent des dev interne qui sont la depuis des années et qui pantouflarde. Non pas qu'ils glandent, mais ils ce sont jamais formé a de nouvelles technos, ils reste dans leurs petite bulle technologique et certains n'ont meme pas le réflexe de regarder une doc.
J'ai l'exemple ce matin, un dev interne qui a fait que du windows toute ca vie, on est sous linux depuis 6 mois sur 1 projet, me demande sur teams comment faire des retry avec curl... il aurait taper ca sur google il aurait trouvé en 2 seconde.

Pour moi un bon ingénieur en informatique, ca doit faire de la vielle techno 1/2 journée par semaines minimum. Sur n'importe quoi mais il doit le faire.
Le métier à beaucoup évolué, aujourd'hui faut savoir etre le mouton à 5 patte, un simple dev java ca sert à rien dans ue équipe, il doit connaitre git et doit savoir écrire un pipeline jenkins ou gitlab, doit savoir écrire des tests unitaire/non regression, en java doit connaitre les frameworks les plus utilisé (spring boot), doit savoir faire des requêtes SQL à une BDD. Doit savoir taper les commande de base de Linux.
Je dit pas qu'il doit etre expert dans tous ca, mais il doit connaitre les fondamentaux.
2  1 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/12/2022 à 14:04
Citation Envoyé par siro75 Voir le message

Ma question :
Par rapport à la citation ci-dessus (tirée de ton précédent message), comment penses-tu qu'une personne qui se reconvertit puisse monter en compétences sur tous ces outils ?

Je regrette en effet qu'aucun employeur n'accepte de me prendre pour me former à ses technologies que je suis largement capable d'apprendre.
Les employeurs se plaignent de ne pas trouver de collaborateurs compétents, mais ils refusent catégoriquement d'en former !
Trouvez l'erreur...
Il n'y a donc pas de pénurie de développeurs, c'est surtout des exigences énormes de la part des employeurs qu'il y a !
Eh bien au risque d'etre un peu méchant, ingénieur en informatique c'est un métier. Tu te doute bien que si il faut 5 années d'étude pour former quelqu'un c'est qu'il y'a beaucoup de chose à connaitre.

Pour toi, il faut postuler à des offre de dev junior ou l'employeur doit etre normalement plus coulant sur les compétences. Mais tu auras un salaire de junior aussi. Enfin ca c'est pour au moins te faire de l'expérience sur 2-3ans.
Apres il faut que tu te formes toi meme sur ces technos pour etre crédible pendant un entretien. Oui un simple dev aujourd'hui ca n'apporte rien à une entreprise, il faut etre multitâche. Il faut savoir écrire des tests, monter un pipeline, créer un conteneur docker, connaitre les commande de base linux...etc.

Comme le dit smarties, il ne faut pas etre un expert, il faut juste connaitre ces technos, les avoir utilisé 1 fois dans sa vie.
Au risque d'etre encore méchant, un dev qui sait pas écrire un test, pas faire une simple requête SQL ou une commande curl c'est pas sérieux.

Forme toi et arrange ton cv, mets ces mots clé dedans: mariadb, docker, kubernetes, gitlab ci/cd, java, spring. Normalement tu auras des demandes.
Dis leurs que tu as utilisé ces technos dans tes missions précédentes, au lieu de dire que tu es chômeur, tu dis que tu es freelance et que tu souhaite redevenir salarié. faut savoir se vendre et etre sexy aux yeux du recruteur.
Malheureusement si tu raconte ça à l'entretien c'est mort !
je me retrouve être chômeur de longue durée (je suis au RSA !) du fait que les employeurs me reprochent le fait que je ne connaisse pas
Il faut un peu mentir pas sur tes connaissance, mais il te faut inventer une sucess story comme les startup.
"Je suis partis 1ans en inde pour former des jeunes dev au java, la bas j'ai monté des api rest que j'ai déployé sous kubernetes, on avait une BDD mysql, j'ai pu perfectionner mon anglais, je suis donc apte a bosser pour des clients international blablabla"
C'est mieux que de dire je suis au chomage et personne ne veut de moi. Bref invente toi un truc crédible et sexy qui justifie que ca fait une longue durée que t'es plus déclarer à l'ursaff.
Si t'es bon en anglais dit que t'es partis bosser à l'étranger en Angleterre, en Inde, au canada, que grace à ca tu es bilingue et que tu es rentrer au pays récemment.

Il faut que le recruteur croit que t'es un winner pas un looser, que rien ne te fait peur et qu'il pourra te confier n'importe quel tache. Bref le légendaire mouton à 5 pattes.
1  0 
Avatar de siro75
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 19:58
Citation Envoyé par d_d_v Voir le message
Entièrement d'accord. On ne peux pas être expert dans tous les domaines, A MOINS éventuellement d'avoir un super salaire (et pas 50k).
Je vois pas mal d'annonces pour des "développeurs" alors qu'en fait c'est devops++, mais avec un salaire de développeur.
Exactement, et tu es ingénieur développement logiciels apparemment, alors imagine quand c'est quelqu'un qui se reconvertit, il tombe de haut.
Le mouton ne doit plus avoir 5 pattes seulement mais avoir en plus des dents et des griffes de tigre.
Pour le salaire, personnellement, j'estime que vous êtes vraiment tous sous-payés au vu de l'ensemble de vos compétences.
1  0