IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi : Personne ne veut être dans un bureau un vendredi, d'après un récent sondage
Qui ravive le débat sur la pertinence de la semaine de travail à 4 jours comparée à celle à 5 jours

Le , par Patrick Ruiz

5PARTAGES

13  0 
Les travailleurs ont tendance à ne pas se rendre à leur lieu de service les vendredis. C’est ce qui ressort des résultats d’un récent sondage de Kastle Systems. Les chiffres tombent dans un contexte où de plus en plus d’entreprises et même de pays testent des formules de semaines de travail sans vendredi au bureau. Grosso modo, les développements en cours ravivent les débats sur la pertinence de la semaine de travail à quatre jours.

Le mois dernier, seuls 30 % des employés dans les 10 principales villes américaines se sont rendus au bureau le vendredi. Le vendredi est ainsi le jour de la semaine où les travailleurs se rendent le moins au bureau, selon la société de gestion et de sécurité des données immobilières Kastle Systems.

Les travailleurs détestent aller au bureau avant ou après le week-end. Ainsi, le lundi est le deuxième jour le moins populaire. La plupart de ces employés sont venus les mardis et les mercredis, mais même dans ces cas, le taux de remplissage des bureaux n’a pas dépassé le seuil de 50 %.


Ces résultats viennent raviver le débat de la pertinence d’une semaine de travail à quatre jours. En effet, dans une enquête menée par Qualtrics en janvier 2022, 92 % des travailleurs américains se sont déclarés favorables au travail quatre jours par semaine et 72 % ont déclaré qu'ils préféraient cela même si cela signifiait étendre les heures de travail du lundi au jeudi.

Le gouvernement belge a procédé à l'annonce d'une série de réformes du travail qui devraient transformer la façon dont les gens travaillent au cours du mois de février. Le changement majeur est l'approbation de la semaine de travail à quatre jours. Les travailleurs auront le droit de demander à s’arrimer à une semaine de travail à quatre jours pour une période de six mois. Passé cette période, ils peuvent choisir de poursuivre selon la même formule ou de revenir à une semaine de cinq jours sans conséquences négatives. Un mouvement mondial en faveur de la semaine à quatre jours se dessine.

Bien que le changement de la politique de travail de la Belgique ne réduise pas les heures de travail, d'autres réformes importantes sont prévues. Les travailleurs se voient également accorder le "droit à la déconnexion". Cela signifie qu'ils peuvent ignorer les appels et messages professionnels en dehors des heures de travail, avec une protection juridique.
L’adoption de la formule semaine à 4 jours par la Belgique fait suite au lancement d’un programme pilote de semaine de travail à 4 jours sur une période de 6 mois par le Royaume-Uni. Sous ce dernier, des travailleurs du Royaume-Uni vont passer à la semaine de travail de quatre jours par semaine sans réduction de salaire. Un programme pilote de six mois recrute des entreprises pour étudier l'impact de la réduction du temps de travail sur la productivité et le bien-être de leurs travailleurs, ainsi que l'impact sur l'environnement et l'égalité des sexes. Les entreprises suivront le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.

Le programme veut se démarquer en aidant les entreprises à ne plus se contenter de mesurer le temps que les gens passent au travail, mais à se concentrer davantage sur les résultats obtenus. Il est géré par des chercheurs des universités de Cambridge, d'Oxford, du Boston College, ainsi que par les organisations à but non lucratif 4 Day Week Global, 4 Day Week UK Campaign et le groupe de réflexion britannique Autonomy. Il entend recruter 30 entreprises britanniques d'ici son lancement en juin de l’année en cours.

Le Royaume-Uni vient ainsi allonger la liste des pays lancée sur ladite expérience. Le gouvernement espagnol par exemple a accepté de faire passer la semaine de travail à 32 heures sur trois ans sans réduire l'indemnisation des travailleurs. Le programme pilote, similaire à celui de l'Écosse, vise à réduire le risque pour les employeurs en faisant en sorte que le gouvernement compense la différence de salaire lorsque les travailleurs passent à un horaire de quatre jours.

Le Japon est dans la même mouvance. Le pays envisage de mettre en place une semaine de travail de quatre jours. Le gouvernement japonais mène la charge. L'effort fait suite à la décision de Microsoft Japon d'essayer un programme de semaine de travail plus courte. L'objectif de la direction était de voir s'il y aurait une augmentation correspondante de la productivité et du moral lorsque les heures sont réduites. Les retours relatifs aux résultats de l'expérience font état d’une amélioration de l’équilibre psychique des travailleurs et de plus de productivité.

Grosso modo, ces initiatives arrivent dans un contexte où des études font état de ce que les travailleurs sont plus productifs en travaillant 4 jours par semaine au lieu de 5. Le professeur Adam Grant de Wharton School, une école de commerce américaine, fait partie des défenseurs de l’approche. Il préconise depuis longtemps une semaine de travail plus courte que le minimum de 40 heures auquel la plupart des professionnels sont encore astreints : « Je pense que nous avons de bonnes expériences qui montrent que si vous réduisez les heures de travail, les gens sont capables de concentrer leur attention plus efficacement, ils finissent par produire tout autant, souvent avec une meilleure qualité et créativité, et ils sont aussi plus fidèles aux organisations qui sont prêtes à leur donner la flexibilité nécessaire pour s'occuper de leur vie hors du travail. »

Source : Kastle

Et vous ?

Ces chiffres collent-t-ils avec la réalité dont vous êtes au fait ? Partagez votre expérience
En tant que développeur, êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelle mesure ?
Que pensez-vous du modèle mis en place par le pays dans lequel vous travaillez ?

Voir aussi :

La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin « il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »
Le raccourcissement de la semaine de travail réduit le tabagisme, l'obésité et améliore la santé globale, selon une étude sur la réforme française qui a réduit la semaine de travail de 39 à 35h
Travailler plus de 55 heures par semaine serait nuisible et augmente le risque de décès, selon une étude conjointe de l'OMS et de l'OIT

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/07/2022 à 17:04
Au contraire, le meilleur jour pour y être, personne pour faire chier !
Idem pour les vacances d'été, période propice pour avancer sereinement au boulot.
Par contre, j'avoue que le pont du 15 août où y a personne, c'est un peu la lose
6  0 
Avatar de rbolan
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 10:15
Je vous rassure, personne ne veut être au bureau le lundi non plus... Et le mardi... Et les autres jours
6  0 
Avatar de Leruas
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/07/2022 à 14:53
Il faut le weekend de 5 jours
5  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 8:48
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
ça les directeurs techniques qui demandent un truc à faire rapidement le vendredi après-midi je l'ai déjà vu faire ça...
J'ai un théorie, j'appelle cela le "vendredi 16h29".
Cela s'est vérifié, le jour où j'en parlais justement à un collègue le vendredi midi et c'est arrivé juste après à cette heure-là

Grosso modo, si une urgence doit arriver, ce sera toujours le vendredi à 16h29.
Je pense qu'en fait nos chers utilisateurs ne font rien pendant la semaine, puis le vendredi à 16h29 ils se disent "ha tiens, je dois produire du reporting pour mon N+1" et c'est là qu'ils s'aperçoivent que la plate-forme est out, qu'il y a un bug majeur ou mineur voire cosmétique. Mais comme il faut qu'ils justifient de l'activité de la semaine où ils en ont pas branlé une, alors ils te tiennent la jambe
5  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre averti https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:42
Citation Envoyé par moldavi Voir le message
Si ton bug est lié au RGPD, ça m'étonnerai que cela attende le lundi...
Si ça sort un vendredi soir, comme par hasard, c'est que le besoin ou l'erreur traine sur un bureau depuis déjà un certain temps, donc ça attendra bien deux jours jusqu'à lundi.
5  0 
Avatar de smarties
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 13:33
A force de voir ce genre d'études j'ai fait ma conclusion :
les gens sont à la recherche d'un meilleur équilibre vie privée et vie perso en dégageant du temps :
- sur le vendredi : non travaillé ou partiellement
- en passant moins de temps dans les transports via du télétravail
- faire des économies en réduisant les déplacements en voiture car le prix du carburant et des énergies ont bien grimpé et le salaire n'a pas bougé

Pour éviter les WE stressant il y a un peu de bon sens à avoir :
- ne pas faire de mise en production en fin de semaine
- éviter les deadlines le vendredi et les mettre plutôt en milieu de semaine
3  0 
Avatar de GreatDeveloperOnizuka
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 14:50
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
Elle est bonne celle-là. Je vais prévenir mon boss que dorénavant, ses employés et les clients ne pourront pas travailler une demi-journée parce qu'on va faire une mise en prod...
Et t'as besoin de couper la prod pour faire une mise en prod? C'est pas très DevOps compliant tout ça en 2022.
3  0 
Avatar de moldavi
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 23:18
Bonjour.

J'ai aussi remarqué que le vendredi, il n'y a pas grand monde sur site. A vu d’œil 90% en télétravail.

Sur le sujet, ma réflexion est simple. Lorsque le télétravail à 100% est possible, l'employé devrait juste avoir le choix. Certains feront 100%, d'autres 0% de télétravail.

L'épisode Covid a montré que 100% des personnes en télétravail, ce n'est pas préjudiciable pour les entreprises qui peuvent se le permettre.

Dans mon service, nous faisons de temps en temps des barbecues en dehors du travail.
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2022 à 14:22
une fois qu'on sera passé a une semaine de 4 jours, 10 ans plus tard on aura le meme sondage pour le jeudi soir.. et on passera a une semaine de 3 jours ???

ridicule
4  3 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/07/2022 à 22:13
Il y a des DSI qui imposent 3 jours de télétravail...
Sinon, vendredi est un jour calme en général.
Mais si le problème était plutôt les transports, en commun (surnommés "transpire en commun"), et les très coûteux déplacements individuels ?
On verra bien à la fin du pétrole...
1  0