IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les lieux de travail traditionnels vont-ils devenir l'exception et le télétravail la règle à l'avenir ? Oui, d'après Canva
Dont les employés n'auront à se rendre au bureau que huit fois l'an

Le , par Patrick Ruiz

72PARTAGES

13  0 
L’option télétravail s’est imposée avec encore plus d’acuité à la sphère mondiale du travail avec la survenue de la pandémie de coronavirus. L’actuelle situation impose une vague de retards de retour au bureau. De récentes prévisions font état de ce que les bureaux pourraient être fermés sur une durée supplémentaire de 2 ans. Le tableau soulève une question : la nouvelle donne va-t-elle amener les bureaux à devenir l’exception et le télétravail la règle à l’avenir ? Oui, d’après Canva, spécialiste australien du design graphique.

« Bien que la situation mondiale soit encore en évolution, nous pensons que les lieux de travail traditionnels deviendront l'exception en ce qui concerne l'avenir du travail. Si une chose est sûre, c'est que nous avons réfuté l'idée que la collaboration est meilleure d'une seule manière ou dans un seul endroit », déclare l’entreprise dans le cadre de la publication de sa nouvelle politique de travail.

Désormais, Canva n’imposera pas d'exigences strictes quant au nombre de jours passés dans un bureau. L’entreprise laissera aux équipes le soin de décider du nombre de jours pendant lesquels les employés sont censés se rendre au travail en personne. Néanmoins, les plans de travail établis par les équipes devront consacrer huit jours par an sur le lieu de service. Le positionnement de l’entreprise contraste avec celui d’autres selon lesquelles les employés doivent travailler au bureau car cela stimule la créativité.

La décision de Canva fait suite à des sondages en interne. L’un montre que 79 % de ses équipes déclarent se sentir productives en travaillant à domicile. Du second, il ressort que 81 % veulent continuer sur l’approche hybride lorsque d’éventuelles vagues de retour au bureau dans l’avenir.



Ces chiffres s’alignent avec ceux d’un sondage de Microsoft sur un échantillon mondial de 31 000 employés disséminés dans 31 pays. « Le fait de pouvoir travailler à distance a ouvert de nouvelles possibilités pour de nombreux travailleurs. Si l’on n'a plus besoin d'être physiquement présent dans un bureau, l’employeur peut, en théorie, être situé n'importe où. C'est peut-être pour cette raison que 41 % des employés envisagent de quitter leur employeur actuel cette année », indique l’entreprise américaine. Les résultats de son enquête laissent penser que les employeurs pensent à s’arrimer à ce qui est susceptible de s’imposer comme le standard du post pandémique. En effet, 73 % des participants au sondage sont désireux de voir les options flexibles de télétravail demeurer et 66 % des décideurs pensent à aller dans ce sens.



Alors qu'Apple et d'autres grandes entreprises technologiques reportent leur retour prévu aux bureaux physiques, une enquête révèle que les travailleurs des États-Unis seraient prêts à renoncer à beaucoup de choses pour demeurer sur la formule travail à distance. De l'enquête de GoodHire, il ressort que plus des deux tiers (68 %) choisiraient le travail à distance plutôt que le travail dans un bureau. 61 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles seraient prêtes à accepter une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler à domicile de façon permanente. Certains ont même suggéré qu'ils sacrifieraient jusqu'à 50 % de leur salaire actuel pour le faire. Néanmoins, le lot le plus important s’est positionné pour une baisse de salaire maximale de 10 %.

Les salaires ne sont pas la seule chose à laquelle les employés sont prêts à renoncer en échange du travail à distance. 70 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles renonceraient à des avantages tels qu'une assurance maladie, dentaire ou visuelle, des congés payés, des abonnements à des salles de sport, etc.



45 % des participants à l'enquête ont déclaré qu'ils quitteraient immédiatement leur emploi ou commenceraient à chercher un nouvel emploi à distance s'ils étaient contraints par leur employeur à retourner au bureau à plein temps.



Grosso modo, les participants au sondage ont fait montre d’une envie de demeurer en télétravail de façon permanente ou au moins sur l’approche mixte après la pandémie.



Cette enquête fait suite à un sondage sur developpez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. Une autre enquête publiée à mi-parcours de l’année précédente par OnePoll en collaboration avec GoTo mettait en avant des tendances similaires. Le sondage réalisé auprès de 1000 employés de bureau aux USA, 250 employés de bureau en Inde, au Royaume-Uni, au Brésil et en Allemagne, 125 employés de bureau en Australie et 125 employés de bureau en Nouvelle-Zélande avait révélé que :

  • 48 % étaient prêts à accepter une baisse de salaire pour rester en télétravail ;
  • 77 % des répondants estimaient que la formule télétravail est le meilleur moyen d’aider l’environnement en raison d’une baisse importante des trajets domicile-travail.

D’une étude à l’autre, les avantages mis en avant en faveur du volet télétravail reviennent : horaire de travail flexible, moins de stress lié au trajet, des économies et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée, le manque d'interaction avec les collègues, la fatigue de l'écran et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement. Une récente publication met en avant un nouvel inconvénient : les employeurs pourraient retourner l’option télétravail en leur faveur et exiger plus d’heures de travail de leurs employés lancés sur cette option.

Source : Canva

Et vous ?

Voyez-vous le télétravail s'imposer comme standard après la pandémie ?
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 23:20
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
et pourquoi pas vous ?
Pourquoi ne pas devenir le grand chef ? Non je suis sérieux lorsque j'écris ça.
Après tout il faut bien avoir un peu d'ambition dans la vie n'est-ce pas ?
Peut être qu'il n'en a pas envie ou qu'il n'en a pas les compétences ?

Je me refuse volontairement certains poste "plus prestigieux/ambitieux" pour pouvoir garder mon mode de vie tranquille. Ma priorité c'est ma vie de famille pas le boulot.
Quand je vois certains directeurs se promener aux 4 coins du pays tous le temps, certes ils ont un bon salaire et font parfois de beaux voyages mais derrière ils vivent dans un "petit" appart à Paris et font des heures pas possible et profite de leurs enfants.
J'ai choisit de vivre en campagne dans une grange de 200m2 et de bosser le "moins possible" c'est a dire de refuser un contrat de travail de plus 37h/sem et évidement l'arnaque du forfait jour.
Je gagne assez bien ma vie, pas besoin de plus d'ambition pour profiter le soir de la montagne avec des gosses et ma femme

Et le télétravail m'a permis personnellement de m'occuper plus de mon jardin et d'augmenter la récolte, sans baisser la qualité de mon travail évidement, je suis réglo j'arnaque pas mon employeur si il ne m'arnaque pas.
Je pense installer 5 ruches l'année prochaine
13  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 10:16
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Anecdote vécue récemment dans ma boîte. U(.../...)
Variante dans ma boite : un assez grand chef quitte Boston pour l'Arizona pendant le confinement. Quand il refuse de rentrer, il se fait virer. Résultat, impossible de trouver un remplaçant qui lui arrive à la cheville.
10  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 13:08
Citation Envoyé par LeBressaud Voir le message
D'autant plus que ce gain (supposé) de productivité vient surtout du fait qu'ils moins sollicités.

Là où je travail ceux qui télétravailles sont des vrais boulets pour le reste de l'équipe, concentrés uniquement sur leurs tâches ils se foutent totalement de ce qui ne les concernent pas directement. Impossible de leur poser une simple question sans devoir attendre qu'ils soient dispo/présent/aient envie de répondre...
Bah c'est un peu la problématique. C'est bien de faire ses tâches de son côté, mais a priori tu bosses en équipe, donc ton boulot sera mis en relation avec celui des autres...

Mais bon tu peux être très bien en présentiel et ne pas réussir en équipe e.g j'ai bossé avec un architecte qui a pondu la pire merde que j'ai jamais vu, moi qui pourtant suis diplomate, calme, voire "tu t'écrases trop" je me suis vénère tellement c'était nimp... Au final le chef de projet l'a applaudi, et il a vite déchanté quand le gars la veille de la MEP a dit qu'il fallait que tous les autres composants subissent des modifications lourdes pour que son framework fonctionne, puis décide de se barrer le lendemain de la MEP.
Au final, on avait 10x plus de boulot pour corriger un bug, et votre pauvre serviteur qui maugréait "Je vous l'avais bien dit..."

Citation Envoyé par Ryu2000
Évitez la toxicité des Open Space (pour les ceux qui sont commerciaux chez Valeo)
T'as regardé la vidéo de Vilebrequin ? une autre manière pour éviter la toxicité chez XXX : ne pas bosser chez XXX (et pour la blague j'ai passé un entretien chez Valeo pour rentrer en interne et je n'ai pas du tout apprécié l'entretien RH, la p'tite nana de 24 ans pédante à souhait, de toute façon elle voulait pas donner suite "Je n'ai pas eu le coup de cœur". J'en ai déduit au champ lexical que j'aurai dû être un appartement).
8  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 10:26
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Variante dans ma boite : un assez grand chef quitte Boston pour l'Arizona pendant le confinement. Quand il refuse de rentrer, il se fait virer. Résultat, impossible de trouver un remplaçant qui lui arrive à la cheville.
Voilà qui ne risque pas d'arriver avec nos amis parisiens. Le siège de ma boîte est un nid de crabes qui passent plus de temps à se tirer dans les pattes qu'à travailler. Autant dire qu'on n'a pas très envie qu'ils s'exportent en région.
6  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 10:51
A distance, il faut faire des opérations séduction pour continuer à maintenir ta réputation / relation avec les personnes à qui t'as des comptes à rendre. Comme tu dis, les absents ont toujours tort.

Lors du premier confinement, le réseau n'a pas tenu pour mon ancien client. Très rapidement il a imposé du mi-temps. Mais évidemment, par équipe (donc 1 équipe sur 2 présente tous les deux jours, et non 1/2 d'une équipe). Les mecs les plus manipulateurs ont réussi à mettre sur l'autre jour les gens qui piffraient pas, pour mieux faire de la lèche et du cassage de sucre auprès du PDG. Cela ne m'étonne qu'à moitié.
6  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 10:13
Anecdote vécue récemment dans ma boîte. Un cadre du siège parisien déménage en catimini en Province pendant le confinement. Il met la hiérarchie devant le fait accompli en disant que ce serait télétravail ou rien désormais, elle mange son chapeau et accepte.

Les collègues contraints de retourner au bureau sont jaloux et cassent du sucre sur son dos. C'est facile, les absents ont toujours tord et il n'est pas là pour se défendre.

Quelqu'un finit par l'informer des ragots à son sujet. Il saute dans le train fissa et n'a pas repris le télétravail depuis.
6  1 
Avatar de Dymmm
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 13:00
Citation Envoyé par LeBressaud Voir le message
Là où je travail ceux qui télétravailles sont des vrais boulets pour le reste de l'équipe, concentrés uniquement sur leurs tâches ils se foutent totalement de ce qui ne les concernent pas directement. Impossible de leur poser une simple question sans devoir attendre qu'ils soient dispo/présent/aient envie de répondre...
C'est plus un problème de pratique de communication que de télétravail alors. Dans ma boite le télétravail se passe a merveille. Nous utilisons essentiellement Slack, Confluence et JIRA pour la communication ce qui nous contraint a la communication asynchrone. Et ça fonctionne très bien car tout le monde est engagé pour que cela fonctionne. Peut être que le le problème n'est pas le télétravail, mais la méthode + motivation de chaqu'un.
5  0 
Avatar de BakaOnigiri
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 13:13
Citation Envoyé par kaillros Voir le message
Gain de temps? je vais reprendre une phrase que j'ai eu le droit d'avoir il y a longtemps lorsque je faisait 49km pour aller au travail, je cite "que tu habite loin c'est TON choix pas le mien à toi de te débrouiller pour être à l'heure le reste ça me regarde pas" donc l'argument "j'habite loin" clairement c'est du bullshit donc ceux qui habitent tout près doivent venir et les autres être compréhensif? lol quoi... donc l'équipe déménage à 500Km dans ces cas là

Mouais, c'est vite oublier certains cas, exemple d'un collègue qui suite à 2 rachats de sa boite faisait 2 heures aller, 2 heures retours, ce n'était pas le cas au début quand "il a fait le choix" de se faire embaucher par cette entreprise.
Depuis il est partis. Et c'est maintenant à mon tour, je met 20 minutes pour aller travailler, dans moins d'un an, suite au rachat de ma division, je mettrais 1h30, je ne l'ai pas choisis.
5  0 
Avatar de GreatDeveloperOnizuka
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/09/2021 à 9:26
Perso, comme je l'ai dit sur un autre topic. Le Covid m'a permis de trouver un boulot dans une boite parisienne en full remote. Donc je me retrouve dans le scénario rêvé de certains ici salaire parisien en province.

Par contre à long terme peut-être que les salaires seront revu à la baisse dans l'IT pour s'aligner avec la province. Faudra donc candidater en full remote chez les Suisses pour pouvoir maintenant son salaire voir l'augmenter .
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 11:35
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Voyez-vous le télétravail s'imposer comme standard après la pandémie ?
Je l'espère pour plusieurs raisons.
  • Gain de productivité
  • Meilleures conditions de travail
  • Baisse de stress
  • Gain de temps (il y a des gens qui vivent loin de leur travail)
  • Éviter la toxicité des Open Space (pour ceux qui sont commerciaux chez Valeo)
  • Ne plus être limité par la géographie

Vous imaginez comme ce serait le paradis de vivre confortablement dans un village de 600 habitants, être connecté à la fibre optique, toucher le salaire d'un parisien ?
Ce serait top que les offres en 100% télétravail se multiplient.

Le télétravail n'est pas bon pour tout le monde, par exemple il y a moyen de bosser beaucoup trop et de finir en sévère dépression, mais pour d'autres ça va.

Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Quelqu'un finit par l'informer des ragots à son sujet. Il saute dans le train fissa et n'a pas repris le télétravail depuis.
Mais quel abrutit ! J'ai jamais vu ça !
Pourquoi il n'a pas juste savourer sa victoire ? Il a gardé son job, il est en province. Qu'est-ce que ça peut lui foutre que des collègues disent de la merde ? Je ne comprend pas le délire. Ils sont jaloux parce qu'ils n'ont pas eu le courage de mettre leur job en jeu (bon après c'est galère de trouver un job, donc ça se comprend).
Avec une autre philosophie de vie, le type aurait pu prendre ça comme une victoire supplémentaire "Ahaha ils sont salés, parce qu'ils sont contraint de bosser à Paris ".
2  0