IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'option télétravail pourrait se poursuivre sur 2 ans à cause de la pandémie : motif d'inquiétude valable pour les patrons ?
Ramener les employés au bureau pourrait être de plus en plus difficile

Le , par Patrick Ruiz

41PARTAGES

14  0 
L’option télétravail qui s’est imposée avec la survenue de la pandémie de coronavirus est un souci pour les dirigeants d’entreprise qui sont d’avis que les employés doivent travailler au bureau car cela stimule la créativité. L’actuelle situation impose une vague de retards de retour au bureau. De récentes prévisions font état de ce que les bureaux pourraient être fermés sur une durée supplémentaire de 2 ans. Un motif d’inquiétude supplémentaire pour les dirigeants d’entreprise ?

Les reports de retour au bureau s’enchaînent dans l’univers des entreprises technologiques. Apple a informé ses employés que son retour prévu dans les bureaux américains serait reporté au moins jusqu'en janvier. Les géants Amazon et Facebook sont dans la même mouvance avec un report du retour au bureau au début de l'année prochaine. Lyft a pour sa part opté pour un rappel de ses employés à son siège de San Francisco en février de l’année à venir. Le tableau global soulève la problématique du rapport des employés au travail en présentiel dans un bureau. En effet, une série de récentes études prédit des vagues de démissions dans les entreprises après les confinements. Le dénominateur commun entre celles-ci réside dans l’une des raisons mises en avant par les participants à ces sondages : le besoin d’une ouverture plus importante de leur entreprise au télétravail – travail à distance à permanence ou plus de flexibilité pour la formule hybride.

Une enquête de Prudential Beneficial qui porte sur un échantillon de 1046 participants américains indique que 87 % sont désireux de poursuivre en télétravail à minima 1 jour dans la semaine. 73 % sont d’avis que les employeurs doivent continuer d’offrir et même étendre les options de travail à distance. 42 % de ce lot sont prêts à quitter leur emploi si l’option télétravail ne leur est pas offerte sur le long terme.


Ces chiffres s’alignent avec ceux d’un sondage de Microsoft sur un échantillon mondial de 31 000 employés disséminés dans 31 pays. « Le fait de pouvoir travailler à distance a ouvert de nouvelles possibilités pour de nombreux travailleurs. Si l’on n'a plus besoin d'être physiquement présent dans un bureau, l’employeur peut, en théorie, être situé n'importe où. C'est peut-être pour cette raison que 41 % des employés envisagent de quitter leur employeur actuel cette année », indique l’entreprise américaine. Les résultats de son enquête laissent penser que les employeurs pensent à s’arrimer à ce qui est susceptible de s’imposer comme le standard du post pandémique. En effet, 73 % des participants au sondage sont désireux de voir les options flexibles de télétravail demeurer et 66 % des décideurs pensent à aller dans ce sens.


Un sondage sur développez.com a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail. Les données plus récentes à disposition font état de ce que ce sera la formule mixte à défaut de télétravail à permanence. Un élément additionnel est de nature à concourir à cet état de choses. Selon une récente étude d’Ivanti sur un échantillon de plus de 1000 travailleurs, près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées ont déclaré qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.

D’une étude à l’autre, les avantages mis en avant en faveur du volet télétravail reviennent : horaire de travail flexible, moins de stress lié au trajet, des économies et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée, le manque d'interaction avec les collègues, la fatigue de l'écran et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement. Une récente publication met en avant un nouvel inconvénient : les employeurs pourraient retourner l’option télétravail en leur faveur et exiger plus d’heures de travail de leurs employés lancés sur cette option.

Source : WSJ

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Voyez-vous la formule mixte s’imposer comme standard après la pandémie ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 13:52
Voyez-vous la formule mixte s’imposer comme standard après la pandémie ?
Je ne pense pas , une majorité des entreprises retournerons au bon vieux système qui permet de bien mieux fliquer tout le monde.
Chez nous , après avoir mené à bien un des projets les plus difficile qu'on ai eu à faire pendant le confinement et donc quasi 0 présentiel, la consigne à été de revenir sur site même si le discours du gouvernement n'allait pas dans ce sens.
Donc même en prouvant que le TT était une réussite ce n'est pas suffisant, le besoin de "contrôle" est bien trop fort pour certains.

Par contre le bon coté, c'est que j'ai l'impression de voir beaucoup plus d'offre en remote qu'avant. Donc si ca peut élargir un peu le champs des possibilités sans avoir à aller se fourrer dans une grande ville c'est quand même positif.
10  0 
Avatar de Gunny
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 14:59
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Un motif d’inquiétude supplémentaire pour les dirigeants d’entreprise ?
11  2 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 16:39
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Peut-être que des entreprises vont se mettre à surveiller leur employés à distance. Si ça se trouve chaque clique de souris et chaque appuie sur un bouton du clavier seront enregistrés.
On pourrait être bien plus surveillé à distance qu'en présentielle.
Ça pourrait partir dans un délire de webcam qui filmerait nos visages en permanence, puis un logiciel utiliserait des algorithmes afin d'interpréter nos expressions faciales pour évaluer combien de temps on est réellement productif.
C'est déjà le cas. je connais des gens qui ont demandé à revenir sur site tellement c'était malsain dans leur boite. Du genre : tu n'as pas modifié ton document depuis 10min , ou es tu que fais tu ? Des points 4x par jours avec le manager ... bref du grand n'importe quoi.

J'ai eu la chance d'avoir un supérieur intelligent et qui avait confiance en son équipe et ca c'est très bien passé , mais c'est certainement pas le cas de tout le monde.

Quand tu vois ce genre d'article c'est pas rassurant.

De toute manière tant que le truc important sera de partir tard le soir même si j'ai rien branler de la journée on arrivera pas à instaurer des nouveaux modes de travail même si c'est largement prouvé que c'est bénéfique pour tous le monde.
8  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/08/2021 à 15:21
Hello,

Ce qu'il faut avant tout, c'est prendre en compte, dans la mesure du possible, les demandes et le besoins de chacun et de l'entreprise, et trouver un compromis.

  • El slapper préfère être sur site, comme 13% du personnel ? Eh bien il faut tout faire pour que ces personnes soient sur site
  • Ryu2000 veut 4j télétravail 1j sur site ? L'équipe peut-elle s'organiser pour que les réunions les plus importantes soient toutes ce jour là, ou bien est-ce que ça fait 8h de réunion auquel cas c'est injouable ? Et dans ce cas, est-ce que ça peut être deux demi-journées?

Bien sûr, il faut du matériel pour le télétravail, mais si on prend le cas de Ryu2000 (rien de personnel hein), peut-être est-ce acceptable qu'il embarque tout son matériel chez lui et n'ait "que" son portable le jour où il est au bureau ?

Et oui, s'il y a une très grande majorité de gens en télétravail, ça ne me choque pas que l'entreprise réduise la taille de ses locaux -- à condition que ce soit bien fait.

c'est en prenant en compte les besoins de chacun qu'on avance dans la bonne direction. Ce qui ne veut pas dire que tout peut, ni doit, être accepté.
7  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 13:35
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Voyez-vous la formule mixte s’imposer comme standard après la pandémie ?
J'espère que ce sera le cas, comme ça il sortira au moins une chose positive de ces années de "pandémie", parce que pour l'instant c'est juste restriction des libertés, économie au ralentit, etc.
Le télétravail c'est parfait pour les gens qui sont sérieux et autonome.

Je fais 3j de télétravail et 2j de bureau par semaine, si ça pouvait passer à 4j de télétravail et 1j de bureau et rester comme ça ce serait top .
Les conditions de travail sont meilleures chez moi qu'au bureau (moins de bruit, moins de perturbations), donc je préfère rester à la maison. Ok c'est sympa de parler avec ses collègues au bureau, mais 1j par semaine c'est suffisant .
6  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 12:45
Je fais partie des 13% qui préfèrent bosser sur site. Chiffre qui colle avec ma réalité vécue.

Et je constate aussi que si peu de travailleurs démissionnent en raison du manque de télétravail, ce sont généralement des stars.....
6  1 
Avatar de dfiad77pro
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 18:50
un point de vue personnel (habitant à 10 mins à pied de mon boulot)

avantages télétravail :
- moins de bruits ( avis aux cons ayant inventés l'open-space)
- personnalisation d'une partie de son matériel de travail
- pouvoir faire le ménage pour souffler
- évite un peu la pression du direct ( on te dérange moins)
- pour ceux qui habitent loins , c'est moins de stress ( et économie de carburant)

inconvénients télétravail :
- moins d'interaction sociales (on est pas tous mariés avec une portée de 10 gosses pour s'occuper)
- je trouve ça chiant de faire mes formations sur teams pour les nouveaux arrivants
- difficulté à me détacher du travail
- mon entreprise fourni pas de portable aux dev , mais une machine virtuel à distance ( en gros un npm install super lent, dev front bof)
- la clim est meilleures dans ma boite
- des devs ayant un bas débit (donc communication merdique)
- en réunion pas mal de personnes bossent sur leur priorités et n'écoutent pas
- certaines personnes ne foutent riens (#RecrutementExterneAbasCout) et pourtant je suis pas un Tiran la dessus
- le ESN ont tendances à penser qu'ils peuvent nous vendre un dev en Inde au tarif Français
5  0 
Avatar de PomFritz
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 14:02
Ce serait intéressant d'étudier l'impact du télétravail sur les déplacements. Plutôt que de (bêtement) rajouter des taxes pour tenter de contrer l'impact écologique du mode de vie de l'ère industrielle. Vu l'archaïsme qui règne, c'est pas gagné!
4  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/09/2021 à 10:05
Citation Envoyé par Ryu2000
Si des prestataires ont envie de faire du télétravail ils vont avoir 2 fois plus de mal à avoir le droit de le faire, puisqu'ils doivent convaincre l'entreprise de prestation et l'entreprise client. (ça dépend du type de contrat, parfois le client n'a rien à dire)
Sur un site de freelances en IT, apparemment la plupart des missions gagnées récemment, le consultant a négocié des jours de télétravail (ou refuse la mission), donc ça marche plutôt bien. Mais bon, il y a un peu de narcissisme dedans. Ces mêmes freelances qui te disent "Kwhaaa ? T'as accepté une mission .NET à moins de 700€ la journée ? Moi à ce tarif, je préfère faire le tapin. En plus le client refusait que je bosse le samedi donc en plus si à ce prix-là il refuse mon télétravail à mi-temps... Ch'suis un Expêêêêert Mwâââa".

Mais bon j'attendais septembre (c'est aujourd'hui !) pour voir dans quel sens ça évolue. Maintenant que le gouvernement a officiellement dit "Démerdez-vous !", on va voir de quel côté va la barque.

Citation Envoyé par Gangsoleil
Bien sûr, il faut du matériel pour le télétravail, mais si on prend le cas de Ryu2000 (rien de personnel hein), peut-être est-ce acceptable qu'il embarque tout son matériel chez lui et n'ait "que" son portable le jour où il est au bureau ?
Comme beaucoup de boîtes donnaient un jour de télétravail à ses salariés, il y a souvent des connexions à distance, quelque soit le poste que tu occupes. Ca fait deux clients où je n'ai qu'un ordinateur portable, avec des accès Citrix sur une partie des applications.

A ma mission précédente, il fallait le laisser dans un casier (on ne donnait pas aux prestas la démarche pour pouvoir se connecter à distance). On avait aussi un clavier et une souris, mobiles, à brancher sur un poste fixe. Mais bon la blague, c'est comme au collège "Vous êtes grands, vous vous asseyez où vous voulez", en réalité on s'assoit tous les jours à la même place. Surtout qu'un N+2 l'avait imposé à notre équipe pour surveiller qu'on était tous là à 9h30.

Mais a la mission encore d'avant, un de mes collègues, qui faisaient du TT à 80%, avait un fixe surpuissant installé chez lui et un portable pour le travail en présentiel. Je pense qu'on peut trouver facilement des deux cas.

L'équipe peut-elle s'organiser pour que les réunions les plus importantes soient toutes ce jour là, ou bien est-ce que ça fait 8h de réunion auquel cas c'est injouable ? Et dans ce cas, est-ce que ça peut être deux demi-journées?
Je sais que mon cas n'est pas la norme, mais on s'organise très mal avec le TT des autres parce que ça gère au jour le jour (surtout quand on est encore en cycle en V ou en méthode à La Rache). Ce qui fait que le jour de présentiel, les réunions sautent, mais étrangement on arrive très bien à faire des RDV skype (encore un exemple : chez un de mes anciens collègues, pour le point mensuel qui regroupait les 20 personnes de l'IT, comme on arrivait pas à trouver de salle, on faisait ça sur Teams dans notre open-space avec nos casques, et franchement ça fonctionnait encore mieux).
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/08/2021 à 14:07
Citation Envoyé par grunk Voir le message
bon vieux système qui permet de bien mieux fliquer tout le monde.
Peut-être que des entreprises vont se mettre à surveiller leur employés à distance. Si ça se trouve chaque clique de souris et chaque appuie sur un bouton du clavier seront enregistrés.
On pourrait être bien plus surveillé à distance qu'en présentielle.
Ça pourrait partir dans un délire de webcam qui filmerait nos visages en permanence, puis un logiciel utiliserait des algorithmes afin d'interpréter nos expressions faciales pour évaluer combien de temps on est réellement productif.

Si ceux qui gèrent l'entreprise ne sont pas trop con, ils devraient se rendre compte que la majorité des employés de bureau sont plus productif chez eux qu'au bureau.
C'est gagnant pour tout le monde, l'entreprise pourrait économiser de l'argent en locaux (les bureaux n'auraient plus à pouvoir accueillir 100% des employés en même temps) et on sait que pour la majorité des gens le télétravail augmente la productivité, fait baisser le stress et fait gagner du temps.
3  0