IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le télétravail serait la nouvelle norme au Canada, les offres d'emploi de ce type ont été multipliées par cinq,
Préférez-vous le télétravail ou le travail au bureau ? Quelles sont vos raisons ?

Le , par Bruno

8PARTAGES

7  0 
Le télétravail est devenu la nouvelle norme pour de nombreux employés à la suite de la pandémie de COVID-19, mais alors que beaucoup retournent progressivement au bureau, certains se demandent peut-être si le travail, le télétravail est la meilleure solution pour votre avenir. Pour certains analystes, malgré les souhaits de certains dirigeants de gouvernements et d'entreprises, le télétravail est là pour rester et serait est la nouvelle norme au Canada.

Bien que le travail à domicile présente des avantages considérables, qu'il s'agisse des économies réalisées sur les installations, de l'environnement ou de la production globale, certaines organisations ont du mal à admettre qu'il est possible de maintenir la culture de l'entreprise et l'engagement des employés dans un scénario de télétravail.


Au printemps 2020, dans les premiers jours de la pandémie, les gouvernements du monde entier, y compris le Canada, ont adopté des mesures sévères rarement utilisées en temps de paix, notamment le verrouillage et la fermeture des bureaux et des entreprises, à l'exception des services les plus essentiels. En conséquence, les personnes habituées à travailler dans des bureaux se sont vu signifier qu'elles devaient travailler à domicile.

Cette mesure a été largement considérée comme essentielle, mais temporaire, pour assurer la sécurité des personnes pendant la pandémie. La Suède, largement clouée au pilori à l'époque pour avoir refusé le confinement et permis aux gens d'interagir les uns avec les autres sur la base du bon sens, a fini par afficher un taux de surmortalité inférieur à celui de la plupart des pays qui ont procédé à un confinement rigoureux, y compris le Canada.

Le gouvernement canadien a été l'un des plus enthousiastes à promouvoir le télétravail

Le gouvernement canadien a été l'un des plus enthousiastes à promouvoir le télétravail ou travail à domicile. Par exemple, Michael Keenan, alors sous-ministre des Transports, a déclaré que ce mode de travail serait « par défaut » dans un « avenir prévisible ». De même, tous les ministères et les grandes entreprises ont adopté le modèle du travail à domicile. Loin de s'y opposer, le monde de l'entreprise aux États-Unis, au Canada et ailleurs s'est généralement montré enthousiaste. Par exemple, la banque d'investissement new-yorkaise Goldman Sachs a mis en place des programmes d'exercices à distance et même des cours de cuisine pour les employés travaillant à domicile. De même, au Canada, les grandes entreprises et les banques ont adopté le modèle du télétravail.

Au printemps et à l'été 2020, peu de gens, si ce n'est aucun, se sont rendu compte de la popularité qu'allait connaître ce modèle. Les travailleurs n'avaient plus à faire de longs et coûteux trajets pour se rendre au travail, ce qui leur permettait d'économiser sur l'essence, le stationnement, les frais de nourriture et même les frais de garde d'enfants. Si vous n'aimiez pas l'emplacement de votre entreprise, peut-être parce que le loyer était trop élevé ou que vous préfériez la campagne à la ville, vous pouviez déménager ailleurs.

Il n'est donc pas étonnant que de nombreux travailleurs aient hésité à retourner au bureau lorsque la pandémie s'est dissipée en 2022 et 2023. Le gouvernement fédéral lui-même n'a pas vraiment été en mesure de sévir. D'ici au 31 mars, il s'attend à ce que les travailleurs ne soient au bureau que deux à trois jours par semaine, et même dans ce cas, des exceptions sont autorisées au cas par cas.

En avril 2021, le gouvernement canadien a publié une étude sur la productivité des télétravailleurs. Fait impressionnant, 90 % d'entre eux ont déclaré être au moins aussi productifs à domicile qu'au bureau. Environ un tiers d'entre eux (32 %) ont même déclaré accomplir plus de travail par heure depuis leur domicile. Seuls 10 % ont déclaré être moins productifs depuis leur domicile.

Si les employeurs sont préoccupés par le temps que les employés consacrent à leur travail à domicile, il convient également de noter que 44 % de ceux qui apprécient le télétravail déclarent également travailler plus longtemps. Par ailleurs, aucun des employés qui travaillent mieux depuis leur domicile n'a déclaré travailler moins d'heures.

La même année, les chercheurs Mehdi et Morissette ont rapporté que 32 % des employés canadiens âgés de 15 à 69 ans travaillaient la plupart de leurs heures à domicile, contre 4 % en 2016. Ces chiffres confirment que les entreprises récoltent les fruits d'une productivité accrue grâce au travail à domicile. En effet, une main-d'œuvre engagée est une main-d'œuvre productive, et de nombreuses entreprises commencent à s'en rendre compte.

Un rapport récent de Randstad Sourceright souligne que plus de huit organisations sur dix (84 %) interrogées ont déclaré qu'elles envisageraient d'adopter une politique permanente de télétravail. Cela semble confirmer que le travail à domicile au Canada sera la nouvelle norme et que la culture d'entreprise et l'engagement des employés peuvent prospérer même dans un environnement de télétravail.

Il est souvent utile d'avoir l'avis de personnes qui ont une expérience préalable et qui ont vu de leurs propres yeux les avantages et les inconvénients du travail à domicile. Nous avons contacté les communautés du travail à domicile, du travail à distance et du nomadisme numérique pour connaître leur point de vue sur le travail à distance et le travail à domicile. De plus, nous avons inclus des conseils pour relever les défis les plus courants du travail à domicile.

Inconvénients du télétravail

Selon une enquête réalisée au printemps 2022 par McKinsey et Ipsos auprès de 25 000 personnes, 58 % d'entre eux ont déclaré qu'ils pourraient travailler à domicile au moins un jour par semaine. Et plus d'un tiers (35 %) ont déclaré qu'ils pourraient travailler à domicile tous les jours. Les avantages du télétravail sont évidents. De nombreuses personnes apprécient de ne pas avoir à se déplacer et constatent qu'elles économisent de l'argent lorsqu'elles ne se rendent pas au bureau.

Toutefois, le télétravail présente aussi des inconvénients, qui vont des distractions aux problèmes technologiques, en passant par l'impression de ne jamais cesser de travailler.

Impossibilité de se déconnecter

Nombreux sont ceux qui détestent se rendre au bureau, ce qui peut prendre du temps et coûter cher. Mais l'avantage de ces déplacements, c'est qu'ils permettent une coupure nette entre le travail et la maison. Bien que de nombreux employés de bureau se connectent plus tard à leur domicile, les travailleurs à domicile ont surtout l'impression d'être « toujours en ligne ». Une enquête de FlexJobs a révélé que le surmenage ou l'impossibilité de se déconnecter était le principal aspect négatif du télétravail relevé par les personnes interrogées. Trente-cinq pour cent d'entre eux l'ont désigné comme un défi.

Distractions familiales

De nombreux travailleurs à distance, en particulier les femmes, sont distraits par leurs enfants lorsqu'ils sont en télétravail. Si vous avez une famille, il est important de lui faire savoir quand vous travaillez et donc quand vous n'êtes pas disponible. Il est essentiel de disposer d'un bureau entièrement équipé dans une pièce séparée de la maison (afin de pouvoir fermer la porte en cas de besoin).

Problèmes de technologie ou d'équipement

Ne pas disposer du bon équipement à la maison, avoir une connexion Wi-Fi irrégulière ou médiocre, ou simplement rencontrer des problèmes technologiques quotidiens peut rendre le télétravail plus difficile. Vingt-huit pour cent des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête FlexJobs ont cité les problèmes techniques comme un souci au télétravail, et 26 % se sont plaintes de la fiabilité de la connexion Wi-Fi. Bien que les problèmes techniques puissent également survenir dans un bureau, il est généralement plus facile de les résoudre lorsque l'aide se trouve sur place.

La communication à distance avec une équipe d'assistance technique n'est peut-être pas aussi efficace que le travail en face à face, mais elle peut souvent fonctionner.

Fatigue des réunions vidéo

Si les réunions vidéo sont formidables en ce sens qu'elles permettent des réunions à distance où l'on peut voir le visage de l'autre, elles s'accompagnent d'une nouvelle série de défis. La « fatigue du zoom » est bien réelle. Les chercheurs ont trouvé quatre raisons à cela.

  • Le contact visuel et la taille des visages sur les écrans ne sont pas naturels ;
  • il est fatigant de se voir pendant les réunions vidéo ;
  • vous ne pouvez pas bouger beaucoup durant les conversations vidéo tout en restant dans l'écran ;
  • vous devez redoubler d'efforts pour communiquer sans les gestes habituels.

La réduction de la taille des visages, le masquage de la vue, l'utilisation d'un clavier externe pour laisser plus d'espace entre vous et l'écran et les pauses audio peuvent contribuer à réduire ces problèmes.

Il est plus difficile de collaborer en télétravail

Malgré tous les outils de collaboration et les moyens technologiques dont nous disposons pour communiquer en ligne, rien ne remplace parfois l'interaction en face à face. Des personnes assises autour d'une table et examinant des dessins peuvent être en mesure de résoudre un problème en quelques minutes, alors que cela prendrait des jours avec des outils de collaboration en ligne.

De même, il est beaucoup plus facile de discuter de questions délicates avec un collègue ou de nouer des liens entre collègues en face à face qu'au moyen d'un chat vidéo. Il est plus facile de mal interpréter les signaux ou de « marcher » sur les mots de l'autre dans le cadre d'une communication en ligne.

Les employeurs affirment que la productivité est moindre lorsque leurs employés travaillent à domicile

Le PDG de la Banque Royale du Canada, Dave McKay, a affirmé que plus de deux ans de travail à domicile ont eu un impact négatif sur la productivité et l'innovation. Cependant, les effets du travail à domicile ne sont pas tous négatifs. Outre les économies évidentes, de nouvelles recherches ont quantifié les gains de temps associés au travail à domicile.

L'étude publiée en janvier 2023 par le National Bureau of Economic Research (NBER) aux États-Unis, a examiné des données provenant de 27 pays et a conclu que le gain de temps quotidien moyen lié au travail à domicile était de 55 minutes aux États-Unis et de 65 minutes au Canada. Sur ce temps gagné, l'étude a montré qu'en moyenne les personnes consacraient environ 40 % de leur temps à leur travail, 11 % à la prise en charge de personnes dépendantes et le reste à d'autres activités.

En d'autres termes, même s'il est vrai que le travail à domicile est moins productif, les gens consacrent plus de temps à leur travail, de sorte qu'il est difficile de savoir comment ces effets s'équilibrent. D'après une étude de Microsoft, les dirigeants d'entreprises pensent que les employés en télétravail sont moins productifs. 87 % des participants à l’enquête disent être plus productifs en télétravail et 88 % des dirigeants émettent des doutes quant à ce que leurs employés en télétravail puissent être plus productifs que dans un bureau.

Malgré les pressions exercées par les employeurs en faveur d'un retour au bureau, la préférence pour le travail à domicile reste remarquable. Une étude de mars 2023, également publiée par le NBER, a examiné les offres d'emploi de 2019 à 2023 dans cinq pays développés et anglophones. Ils ont constaté qu'au cours de cette période, les offres d'emploi permettant le travail à distance ou hybride ont été multipliées par plus de trois aux États-Unis et par cinq ou plus au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni. En d'autres termes, malgré les souhaits des gouvernements et des entreprises, le travail à domicile est là pour rester.

Pour ceux qui le peuvent, le travail à distance est une bénédiction. Mais la réalité est que, bon gré mal gré, la pandémie a considérablement accéléré la tendance à la création d'une nouvelle classe sociale - ceux qui peuvent travailler à distance indéfiniment - rompant ainsi le lien entre le lieu de résidence et le lieu de travail qui a été la norme tout au long de l'histoire.

Source : A study the National Bureau of Economic Research in the U.S

Et vous ?

L'étude du National Bureau of Economic Research est-elle pertinente ?

Selon vous, quels sont les avantages du télétravail ?

Avez-vous déjà effectué le télétravail ? Quelle était votre expérience ?

Préférez-vous le télétravail ou le travail au bureau ? Quelles sont vos raisons ?

Voir aussi :

Les employés en télétravail passent moins de temps à travailler, dorment et jouent plus, selon une analyse d'employés de la Federal Reserve Bank de New York

Les dirigeants d'entreprises pensent que les employés en télétravail sont moins productifs, d'après une étude de Microsoft : le travail à distance impacte-t-il négativement sur la productivité ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 18:13
Citation Envoyé par calvaire Voir le message

et aussi le faite de pouvoir travailler chez soit créer une grosse inégalité de traitement avec des salariées obliger d'aller au taff sans aucune compensation.
Un ouvrier au smic doit payer sont transport tous les jours tandis que le "riche cadre" lui reste chez lui.
Si on suit ton raisonnement tous les avantages de tous les emplois devraient être répercuté pour tout le monde.

La voiture de fonction du commercial
La sécurité de l'emploi du fonctionnaire
La différence net/brut plus intéressante du fonctionnaire
La liberté de l'indépendant
Le train gratos des cheminot
La retraite à 57 ans des pompiers
etc ...
(Attention , je ne dis pas que ces avantages sont injustes ou non mérité)

Chaque job à ses avantages/inconvénients c'est comme ca.

Concernant le télétravail , j'ai changé pour un job 100% télétravail l'année dernière , la société n'a même pas de bureau, et clairement je ne reviendrais pas en arrière. Quelques un des avantages important pour moi :
- Le luxe de pouvoir m'équiper comme je veux
- Pouvoir emmener mes enfants le matin sans être dans le speed
- Le confort de pas galérer à récupérer un colis ou recevoir un artisan
- Pas d'interruptions non désirées
- Et surtout personne vient mettre ses gros doigts sales sur mes écrans

Maintenant c'est clair que ce n'est pas une solution pour tout le monde. Certains vivent très mal "l'isolement" (relatif quand c'est bien fait) ou d'autre ne sont juste pas capable de travailler sans être dans un environnement "pro".
Mais quand le télétravail est choisi et non subi , je connais personne qui a envie de revenir au bureau.
6  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 16:14
Depuis la pandémie, je suis en télétravail à Montréal à quasiment 100% depuis mars 2019.
J'ai du passé 15 jours maximum cumulés au bureau en 4 ans avec 4 employeurs différents.
On a fait un test en mars pour savoir si on avait besoin d'être présent physiquement au moins une fois par semaine.
Conclusion, il a été décidé d'avoir des réunions au bureau une ou deux fois par mois.

Pour les avantages / inconvénients du télétravail, on en a assez parlé ces dernières années pour ne pas avoir à recommencer
5  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 21:21
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
le probleme c'est que des régions accessible devienne désormais hors de prix pour les locaux.
Un ouvrier en bretagne est en concurrence avec des cadres sup avec salaire parisien, les loyer explosent.
bon inversement à paris l'immobilier commence a baisser
Oui sauf que tu oublies d'expliquer que l'ouvrier en Bretagne est en concurrence avec des salaires 10 fois supérieurs à ce qui est pratiqué en Bretagne.
Le télétravail à permis par exemple aux développeurs Bretons de passer d'un salaire qui était parmi les plus bas de France dans le domaine à des salaires normaux.
C'est à dire d'un salaire qui était entre 1500 et 2000 euros net d'impôts à 2500/3000 euros net d'impôts.

Le télétravail a surtout permis de mettre de la justice dans les salaires et de supprimer énormément de stresse du quotidien.

Moi je le vois tous les jours, mon entreprise est en 100% télétravail avec 56 salariés.
Ils ont le choix de travailler dans des espaces de coworking qui sont payés par l'entreprise et spécialement réservés pour eux, seul 2% des salariés vont "au bureau".

Et ces 2% de salariés, sont les moins productif de l'entreprise.
Il y a une corrélation directe entre un ancien modèle dépassé et qui n'a jamais été adapté aux développeurs, qui est celui d'un monde ou il faut venir au bureau avec des horaires précis et la réalité de ce métier qui demande de laisser le développeur dans ses phases de créativités, qui parfois peuvent être 1 heure par jour, d'autre 12heures, ...

Développeur, comme tout métier créatif, demande de laisser le salarié dans sa créativité et malheureusement, beaucoup d'entreprises ne le comprennent pas.
Je prends souvent l'exemple des ESN, parce qu'ils sont un cas d'école de tout ce qu'il ne faut pas faire avec le métier de développeur : ils leur mettent des managers, ils ont des horaires fixes, ils sont mis sous pressions, ils bossent avec des délais, ils doivent venir au bureau, les équipes ne sont pas faites sur la capacité des profils à s'entendre mais uniquement parce qu'ils les parquent comme des animaux dans un abattoir, dans une espèce d'usine à développeur, ils les ultra spécialises histoire d'être sur qu'ils ne pourront pas aller dans une autre boite, car trop incompétent, ils les paient au rabais, ...

Bref : le télétravail permet de casser ça et de rendre justice un minimum à des métiers comme ceux de développeur.

Le vrai problème du télétravail, c'est que la majorité des boites en profitent pour ne pas participer aux frais du développeur, alors qu'elles en ont légalement l'obligation et que le développeur immature va s'enfermer dans sa chambre, voir s'isoler au lieu de profiter de cette chance qu'est le télétravail pour se mettre dans une bulle.
5  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/04/2023 à 9:56
Citation Envoyé par SimonKenoby Voir le message
Je suis partiellement d'accord, mais je pense que c'est quand même plus compliqué que ça. Par exemple, d'un côté, les cadres parisiens qui vont télétravailler en Bretagne amènent certes une augmentation du coût de la vie, mais aussi de l'argent pour les locaux, en faisant travailler des artisans pour la rénovation de la ruine qu'ils ont acheté par exemple. On pourrait aussi imaginer que le fait qu'ils quittent Paris fait diminuer la pression immobilière là-bas, ce qui pourrait permettre à des gens moins riches de devenir proprio a Paris, alors qu'ils n'auraient pas pu avant. Cela ressemble un peu à une meilleure redistribution territoriale de l'argent, plutôt que de tout concentrer dans les grandes villes.

Sinon un cas plus concret: je suis un frontalier travaillant au Luxembourg, et le trafic est juste horrible. Lors du covid et du télétravail, la circulation avait diminué de 10-15%, ce qui rendait la circulation beaucoup plus fluide pour ceux devant se déplacer. Donc les personnes qui devaient se déplacer y gagnaient à ce que ceux qui n'y étaient pas obligés ne le fassent pas.
Ah mais oui, mais mon commentaire n'était pas une critique.
Je veux surtout dire que vu que le télétravail devient une norme et va rester, il serait intéressant de repenser la territoire intelligemment.

Pourquoi tout le monde fuit paris pour aller s'installer en Bretagne ? On connais les raisons et ce serait bien que le politique s'empare du sujet pour déja améliorer la vie à Paris et surtout pour décentraliser correctement le terriroitre.
Si c'est pour transformer la Bretagne en Paris2 ca n'a pas d'intérêt. Peut etre développer des TGV entre paris et vers les régions les plus pauvres de france (centre, vendée...) histoire de mieux éparpiller tous ca.

De toute façon, le présentiel n'est pas bon, les grosses villes comme paris sont arrivé à saturation niveau capacité des transports en commun. La seul solution pour rendre la situation plus vivable et de vider la ville et favoriser le télétravail.
4  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 16:11
le gros probleme c'est que cela commence a créer de grosse inégalité.
Un probleme que l'on retrouve souvent pres de la frontière du luxembourg et de la suisse, aucun Français ne veulent y bosser (avec un salaire francais) car le cout de la vie à exploser.

On retrouve ce probleme en bretagne désormais, le pauvre ouvrier smicard se retrouve a payer son loyer, sa maison et les courses de plus en plus cher a cause des cadres sup venu avec des salaires de parisien.

et aussi le faite de pouvoir travailler chez soit créer une grosse inégalité de traitement avec des salariées obliger d'aller au taff sans aucune compensation.
Un ouvrier au smic doit payer sont transport tous les jours tandis que le "riche cadre" lui reste chez lui.

Je suis en télétravail et jamais je ne retrouverais en 100% présentiel, j'aime bien ce mode de de vie.
Mais il faut penser a ceux qui bossent en physique tous les jours, il me semble juste qu'ils ait une/des compensations aussi (semaine de 4j, remboursement de 100% du transport...)
6  3 
Avatar de Glutinus
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 16:26
Je fais partie de ces c*nnards de Parisien parti vivre en province. Cependant, je fais l'A/R avec Paris, pour l'instant à l'ordre de 3 jours par semaine. Autant dire que c'est assez fatigant, et qu'idéalement j'aimerai un troisième jour de TT. J'aime bien venir cependant les deux autres jours.

Constat : je travaille plus en TT. En présentiel j'arrive à 9h30 et je repars à 17h40. Je me reconnecte parfois dans le TGV et je rebosse 20 minutes, mais pas beaucoup plus à cause du wifi de mauvaise qualité et du partage téléphone qui joue des siennes.

De chez moi, je suis souvent au rendez-vous à 8h30 et je termine vers 19h, sachant que mes journées sont souvent plus modulaires. Mon client ne me cherche pas des noises sur mes horaires, je vois souvent des collègues qui s'absentent une demi-heure entière mais cela nous empêche pas de trouver un ou deux moments par jour pour faire des points pratiques de 30 minutes.

Avec les grèves je suis passé à 3 ou 4 jours de TT, mon client n'a rien dit. De toute façon j'estime que je commence à montrer l'étendue de ma productivité en moins de deux mois, et même si on sent un peu d'amertume s'il y a un jour de TT surprise, il y a rarement des remontrances : les résultats sont là (c'est-à-dire il y a moins de retard...)

Concernant la consommation de la vie, j'estime que la plupart des commerces autour de chez moi bénéficient beaucoup : je commande sur Amazon seulement en dernier recours, quitte à passer commande dans les diverses boutiques autour de chez moi : librairie, quincaillerie, consommables informatiques, restauration, cafés et thés, etc. dans mon ancienne banlieue, bien qu'à 10 minutes des commerces, bien souvent ils ne commandaient pas (simplement parce que leur commerce mourrait et ne s'infligeait plus de peine encore)
2  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/04/2023 à 11:17
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Pourquoi tout le monde fuit paris pour aller s'installer en Bretagne ? On connais les raisons et ce serait bien que le politique s'empare du sujet pour déja améliorer la vie à Paris et surtout pour décentraliser correctement le terriroitre.
Les grosses villes sont saturées donc ça devient compliqué d'améliorer leur cadre de vie en raison de leur manque de place. Je pense qu'il faut maintenant surtout favoriser la campagne (pas trop loin des grandes villes) en :
- attirant les entreprises
- densifiant un peu la population au m²
- développant le réseau cyclable vers celles-ci
- réduire les passages de camions en faisant plus de fret ferroviaire

La campagne manque généralement un peu de services (santé, loisirs, ...) mais c'est souvent lié aux 3 premiers points que j'ai mis selon moi

Au passage, j'ai trouvé ce reportage Arte très intéressant qui est un peu lié à ce sujet
2  0 
Avatar de SimonKenoby
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/04/2023 à 8:40
Citation Envoyé par calvaire
le gros probleme c'est que cela commence a créer de grosse inégalité.
Un probleme que l'on retrouve souvent pres de la frontière du luxembourg et de la suisse, aucun Français ne veulent y bosser (avec un salaire francais) car le cout de la vie à exploser.

On retrouve ce probleme en bretagne désormais, le pauvre ouvrier smicard se retrouve a payer son loyer, sa maison et les courses de plus en plus cher a cause des cadres sup venu avec des salaires de parisien.

et aussi le faite de pouvoir travailler chez soit créer une grosse inégalité de traitement avec des salariées obliger d'aller au taff sans aucune compensation.
Un ouvrier au smic doit payer sont transport tous les jours tandis que le "riche cadre" lui reste chez lui.

Je suis en télétravail et jamais je ne retrouverais en 100% présentiel, j'aime bien ce mode de de vie.
Mais il faut penser a ceux qui bossent en physique tous les jours, il me semble juste qu'ils ait une/des compensations aussi (semaine de 4j, remboursement de 100% du transport...)
Je suis partiellement d'accord, mais je pense que c'est quand même plus compliqué que ça. Par exemple, d'un côté, les cadres parisiens qui vont télétravailler en Bretagne amènent certes une augmentation du coût de la vie, mais aussi de l'argent pour les locaux, en faisant travailler des artisans pour la rénovation de la ruine qu'ils ont acheté par exemple. On pourrait aussi imaginer que le fait qu'ils quittent Paris fait diminuer la pression immobilière là-bas, ce qui pourrait permettre à des gens moins riches de devenir proprio a Paris, alors qu'ils n'auraient pas pu avant. Cela ressemble un peu à une meilleure redistribution territoriale de l'argent, plutôt que de tout concentrer dans les grandes villes.

Sinon un cas plus concret: je suis un frontalier travaillant au Luxembourg, et le trafic est juste horrible. Lors du covid et du télétravail, la circulation avait diminué de 10-15%, ce qui rendait la circulation beaucoup plus fluide pour ceux devant se déplacer. Donc les personnes qui devaient se déplacer y gagnaient à ce que ceux qui n'y étaient pas obligés ne le fassent pas.
1  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/04/2023 à 0:24
Citation Envoyé par smarties Voir le message
Les grosses villes sont saturées donc ça devient compliqué d'améliorer leur cadre de vie en raison de leur manque de place. Je pense qu'il faut maintenant surtout favoriser la campagne (pas trop loin des grandes villes) en :
- attirant les entreprises
- densifiant un peu la population au m²
- développant le réseau cyclable vers celles-ci
- réduire les passages de camions en faisant plus de fret ferroviaire

La campagne manque généralement un peu de services (santé, loisirs, ...) mais c'est souvent lié aux 3 premiers points que j'ai mis selon moi

Au passage, j'ai trouvé ce reportage Arte très intéressant qui est un peu lié à ce sujet
Ta vision est intéressante, mais elle résonne comme simplement le fait de déplacer un problème.
On déplace les "pions" que sont les gens des grandes villes vers les campagnes, on "améliore" les campagnes pour faciliter le quotidien, mais au final, dans cette optique, on ne fait qu'enlever les derniers espaces de libertés restants ou les gens peuvent avoir des endroits sans croiser d'autres personnes, peuvent avoir des endroits ou ils peuvent être tranquille dans une foret, prêt d'un plan d'eau, ... bref des endroits ou ils peuvent se retrouver avec eux même ou juste les personnes qu'ils apprécient et donc on enlève la dernière soupape qui fait que tout ça n'est pas entrain d'exploser.

Je ne crois pas au modèle qui consisterais à lisser les choses.
Ne pas lisser les choses, ne veut pas dire ne peut mettre tous le monde au même niveau.

Moi la seule chose viable que je vois, c'est de désengorger la terre et d'y foutre autant que possible de mondes sur d'autres planètes et ce, le plus vite possible, c'est à dire, pas dans dix ans.
Le fait de mettre les gens sur d'autres planètes, va non pas déplacer les problèmes, mais les contraindre à réfléchir plus loin que le bout de leur nez.
Ca me rappel les livres : Mars la rouge, Mars la verte, Mars a bleue, qui fait un état des lieux assez crédible de ce qu'il se dessine face à nous dans les dix prochaines années à venir.
1  0 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/04/2023 à 12:32
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
le gros probleme c'est que cela commence a créer de grosse inégalité.
Un probleme que l'on retrouve souvent pres de la frontière du luxembourg et de la suisse, aucun Français ne veulent y bosser (avec un salaire francais) car le cout de la vie à exploser.

On retrouve ce probleme en bretagne désormais, le pauvre ouvrier smicard se retrouve a payer son loyer, sa maison et les courses de plus en plus cher a cause des cadres sup venu avec des salaires de parisien.

et aussi le faite de pouvoir travailler chez soit créer une grosse inégalité de traitement avec des salariées obliger d'aller au taff sans aucune compensation.
Un ouvrier au smic doit payer sont transport tous les jours tandis que le "riche cadre" lui reste chez lui.

Je suis en télétravail et jamais je ne retrouverais en 100% présentiel, j'aime bien ce mode de de vie.
Mais il faut penser a ceux qui bossent en physique tous les jours, il me semble juste qu'ils ait une/des compensations aussi (semaine de 4j, remboursement de 100% du transport...)
Heu, je suis travailleurs frontalier au Lux, et je vois pas en quoi le TT change quoi que ce soit, c'était le cas avant et ça le sera toujours. (sans parler du fait qu'un travailleurs français au lux est limité à 34 jours de télétravail dans l'année.
1  0