IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

64 % des employés ne sont pas heureux au travail à cause du manque d'estime de leur patron
Et 46 % ont déja quitté leur emploi pour cette même raison, d'après Bonusly

Le , par Anthony

1PARTAGES

9  0 
Selon une étude récente, environ 64% des employés ne sont pas satisfaits de leur patron. Cette étude a été publiée à la suite d'une enquête menée auprès de 2 000 employés américains ayant postulé dans différentes entreprises au cours des cinq dernières années.

Sur l'ensemble de ces personnes interrogées, 65% ont déclaré qu'elles étaient prêtes à travailler avec un manager peu appréciable si leurs collègues apprécient toujours leur travail. 59% des personnes pensent que leur patron n'a jamais apprécié leur travail et la plupart d'entre elles disent avoir l'impression que leur employeur ne reconnaît pas leur travail comme il le devrait. 29% de ces personnes sont même prêtes à laisser leur patron réduire leur salaire si cela signifie que l'employeur fera l'éloge de leur travail.

Cette enquête a été menée par OnePoll et Bonusly pour déterminer ce que les employés attendent de leurs patrons ou de leurs employeurs. Les employés se sentent sous-estimés de plusieurs façons. 41% disent que lorsque leur patron favorise d'autres employés et ne les prend pas en compte, ils se sentent blessés. 39% disent que leur patron ne communique pas assez bien avec eux, ce qui les insécurise et leur fait perdre confiance en leur travail.

Et ce n'est pas tout, car un pourcentage plus élevé de 46% des employés ont quitté leur emploi parce qu'ils ne se sentaient pas désirés par leur patron. Cela montre à quel point l'appréciation du patron est importante sur le lieu de travail. Le rapport a également montré comment les employés aimeraient être reconnus par leurs employeurs. 35 % des personnes souhaitent des primes ou des augmentations de salaire en guise de reconnaissance de la part de leur patron. 65% disent qu'ils seront motivés par l'accomplissement de leurs tâches s'ils savent que leurs superviseurs vont les apprécier pour leurs efforts.

La plupart des employés disent qu'ils ne veulent pas seulement être payés, mais qu'ils veulent aussi que leur travail soit validé. Environ 68% des employés disent qu'ils ne veulent pas travailler dans des entreprises qui ne leur offrent aucune faveur de développement spécial, tandis que 77% disent que s'ils travaillent dans une entreprise, ils ont besoin de différentes opportunités leur permettant de gravir les échelons. 25 % des employés disent qu'ils veulent être coachés sur leur lieu de travail afin de pouvoir s'améliorer. Seuls 22% se contentent d'une simple appréciation de leur travail, tandis que d'autres ont des exigences pour bien travailler.

38 % des salariés ont besoin d'une appréciation de la part de leur supérieur hiérarchique, mais 35 % veulent être reconnus par les personnes avec lesquelles ils travaillent. De même, 35% veulent des éloges de la part du PDG de l'entreprise. On peut affirmer sans risque de se tromper que les employés n'ont pas seulement besoin d'un salaire, mais qu'ils veulent aussi être reconnus et appréciés.


Source : Bonusly

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Selon vous, la relation patron-employé est-elle un facteur important pour la réussite d'une entreprise ?
Avez-vous personnellement souffert d'un manque de reconnaissance dans votre entreprise ?

Voir aussi :

Plus de 90 % des patrons n'envisagent pas d'avenir à long terme avec leurs employés en télétravail qui éteignent leurs caméras pendant les réunions

Demander aux employés d'allumer leurs caméras est une violation des droits de l'Homme, selon un tribunal néerlandais

« Trop d'employés, mais peu de travail » : Sundar Pichai et Mark Zuckerberg tirent la sonnette d'alarme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !