IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Trop d'employés, mais peu de travail » : Sundar Pichai et Mark Zuckerberg tirent la sonnette d'alarme,
Les deux PDG suggèrent que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur de leurs effectifs

Le , par Bill Fassinou

18PARTAGES

26  0 
Les employés sont-ils à blâmer dans la période de ralentissement de la croissance que traversent actuellement les entreprises technologiques ? Certains patrons de la Tech semblent le penser toutefois. Le PDG de Meta Mark Zuckerberg et le PDG de Google Sundar Pichai ont récemment souligné que leurs entreprises ont beaucoup trop d'employés, mais que la production et le travail ne correspondent pas au nombre d'employés. Cette remarque des deux chefs d'entreprise laisse entendre que de nombreux employés se détendent et ne travaillent pas, mais également qu'il pourrait y avoir des licenciements en masse dans les mois à venir.

Il semble que les beaux jours se terminent dans la Silicon Valley. Alors que beaucoup estiment que le ralentissement économique est lié à la pandémie de la Covid-19 et aux problèmes persistants des chaînes d'approvisionnement, Mark Zuckerberg et Sundar Pichai pensent qu'il y a troisième facteur : les employés qui ne font rien de leur journée. Ils ont souligné dernièrement que les entreprises technologiques avaient probablement beaucoup trop d'employés, à tel point que certains d'entre eux ne travaillent pas et se contentent de se détendre. Pichai l'a dit de manière subtile, en mettant l'accent sur la faible productivité par employé de Google.

Cependant, Zuckerberg a été direct et y est allé sans détour. Lors d'un entretien avec les employés de Meta fin juin, il a déclaré qu'il y a "un tas de gens dans l'entreprise qui ne devraient pas être là". « Je pense que certains d'entre vous peuvent décider que cet endroit n'est pas pour eux, et cette autosélection me convient. De manière réaliste, il y a probablement un tas de personnes dans l'entreprise qui ne devraient pas être là », a-t-il déclaré. Les commentaires du PDG, qui sont parmi les plus virulents qu'il ait adressés aux employés au cours des dernières années, reflètent le degré de difficulté auquel Meta est confrontée dans son activité.



Pichai s'est fait l'écho de ce sentiment lorsqu'il a déclaré aux employés de Google que la productivité n'était pas assez élevée, compte tenu du nombre de personnes inscrites sur les listes de l'entreprise. « Il y a de réelles préoccupations quant au fait que notre productivité dans son ensemble n'est pas là où elle devrait être pour le nombre de personnes que nous avons. Nous devons créer une culture plus axée sur la mission, plus axée sur nos produits et plus axée sur le client », a-t-il déclaré. Pichai avait déjà déclaré que l'entreprise réduirait les embauches jusqu'en 2023, poussant le personnel à travailler de façon plus urgente et avec "plus d'appétit".

Cette déclaration intervient après que Google a annoncé, pour le deuxième trimestre consécutif, des bénéfices et des revenus inférieurs aux prévisions. La croissance des revenus a ralenti à 13 % au cours du deuxième trimestre 2022. C'est un ralentissement significatif du taux de croissance par rapport au même trimestre de l'année dernière, qui était de près de 69 %. Pendant ce temps, Zuckerberg a déclaré qu'il était de plus en plus difficile de faire participer tous les employés à une réunion, car ils prenaient parfois du temps dans la journée pour des travaux personnels. Il a déclaré que ces choses ne devraient pas se répéter à l'avenir.

Les commentaires de Zuckerberg et Pichai interviennent à un moment où la plupart des entreprises, même les plus grandes, du secteur de la technologie resserrent leur porte-monnaie. Et ils sont intervenus pendant l'interaction des deux PDG avec leurs employés, ce qui suggère que leurs commentaires sont un avertissement aux employés qui semblent trop concentrés à "se la couler douce". Les commentaires pourraient être un signe que le vent tourne dans la Silicon Valley. Les entreprises de la Tech sont bien connues pour choyer et couvrir d'amour leurs employés, ce qui fait de Google, Facebook, etc. l'un des meilleurs endroits où travailler.

Mais il semble que ces cadeaux pourraient bientôt prendre fin. Pour faire face à la crise que traversent leurs entreprises, Pichai et Zuckerberg ont gelé les embauches dans certains domaines pour le reste de l'année, et tous deux ont indiqué la possibilité de licenciements si la situation ne s'améliore pas. Dans un mémo adressé aux employés en juin dernier, Chris Cox, chef de produit de Meta, a fait écho aux sentiments de Zuckerberg et a déclaré que l'entreprise traversait une "période grave" et que les "vents contraires économiques sont féroces". Il a déclaré que les équipes de Meta devraient désormais apprendre à "faire plus avec peu de moyens".

Mais les employés sont-ils réellement à blâmer ? En dehors de Pichai et Zuckerberg, les commentaires d'autres analystes et experts n'abondent pas du tout dans ce sens. Une chose importante à noter ici est que ce n'est pas la faute des employés du secteur de la technologie s'ils bénéficient d'avantages gratuits et d'un environnement de travail qui est probablement parmi les meilleurs au monde. En fin de compte, les entreprises technologiques ont besoin de leurs employés pour évoluer. En outre, il a été prouvé il y a plusieurs années que les cadeaux et les avantages ne sont pas exactement un cadeau des entreprises technologiques.

Ce déjeuner gratuit chez Google a un coût caché pour ceux qui le prennent. En 2018, l'écrivain et journaliste Dan Lyons a écrit un livre intitulé "How Silicon Valley Made Work Miserable for the Rest of Us" (Comment la Silicon Valley a rendu le travail misérable pour le reste d'entre nous). Il a indiqué qu'en offrant des avantages, les entreprises technologiques font en fait travailler leurs employés plus longtemps et avec moins d'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ce sentiment est peut-être familier aux employés qui ont récemment travaillé à domicile, car souvent le télétravail peut signifier travailler sans pause ni horaires fixes.

D'un autre côté, dans des commentaires recueillis sur certains sites communautaires, certains employés mettent en cause les politiques et les règlements intérieurs des entreprises. « Au fur et à mesure que les entreprises se développent, elles installent de plus en plus de règles et de règlements qui finissent par faire en sorte que rien ne soit jamais fait. Il n'est pas rare de rencontrer des "développeurs" dont le calendrier d'entreprise est rempli à 80 % de réunions. Pas étonnant qu'ils ne fassent rien. En fait, ils auraient généralement aimé être plus productifs. Personne ne veut passer sa vie à être un boulet », lit-on dans un commentaire.

L'internaute ajoute : « rappelez-vous également que ce n'est que la moitié du problème. L'autre moitié est que la méthode agile vous fait itérer à travers une pseudo-productivité avant que vous ne compreniez réellement le problème, accumulant des déchets que vous devez maintenir et étendre au fur et à mesure que vous avancez. Je ne serais pas surpris si, sur la productivité restante, plus de la moitié était gaspillée dans des structures logicielles douteuses et dans l'écriture de code avant d'avoir compris le problème. Et puis personne ne veut jeter le code qui s'est avéré ne pas être ce dont nous avons besoin ».

« Nous gaspillons encore plus de productivité en travaillant autour de mauvaises décisions prises avant de savoir ce que nous nous construisons réellement », a conclu l'intéressé. Un autre internaute a écrit : « j'ai travaillé en R&D pour une grande entreprise pendant dix ans. Je passais probablement 50 % de la journée en réunion à raconter aux chefs de projet ce que j'avais fait. Pour qu'ils puissent dire au patron ce que nous avons fait ». Un autre renchérit : « j'ai passé la majeure partie de ma carrière à faire la différence. Je ne travaille qu'environ 5 heures par semaine, mais j'arrive à faire quelque chose d'utile pendant ce temps ».

Il poursuit en ces termes : « suis-je le meilleur employé ? Absolument pas. Suis-je le pire employé ? Pas du tout ». En parcourant les commentaires, l'on remarque que beaucoup remettent en cause les politiques de travail des entreprises technologiques. Cela suggère que les entreprises ne tiennent probablement pas compte des besoins réels des employés ou n'interrogent pas régulièrement ces derniers afin de déterminer si les méthodes de travail des équipes fonctionnent.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations de Sundar Pichai et de Mark Zuckerberg ?
Pensez-vous qu'il s'agit d'une pour justifier de futurs licenciements en masse ?
Selon vous, les employés sont-ils à blâmer dans la crise que traverses les entreprises ?
Que pensez-vous des contre-arguments des employés ? Leurs arguments sont-ils fondés ?
Les règles et méthodes de travail des entreprises peuvent-elles empêcher les employés d'être productifs ?

Voir aussi

Mark Zuckerberg déclare que Meta va "réduire progressivement" le nombre de ses employés au cours de l'année prochaine, pour faire face à la baisse des revenus de l'entreprise

Emploi informatique : pourquoi votre travail pourrait être externalisé ? La Pologne et l'Ukraine paient les développeurs en moyenne entre 22 000 et 23 000 dollars par an

L'automatisation pourrait supprimer 12 millions d'emplois en Europe d'ici les 20 prochaines années, selon une étude de Forrester Research

Le volume des offres d'emploi cadre exigeant des compétences dans le champ de la cybersécurité a quasiment doublé entre 2017 et 2021, passant de 3 650 à 7 000, selon Apec

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/08/2022 à 22:26
toujours marrant que ceux d'en haut se plaignent que ceux d'en bas ne travaillent pas ou pas assez quand c'est justement ceux du haut qui fixent les règles ...

[expérience perso]
combien de fois, dans plusieurs postes précédents, j'ai dit à mes chefs que je pouvais prendre d'autres sujets mais qu'ils n'allaient pas m'en donner parce que je dois comprendre que je suis sur un sujet clé qui nécessite 100% de mon temps ... à attendre des infos à gauches et à droite, que les clients valident les specs, et j'en passe ...
pour qu'en plus, à la fin, on vienne se plaindre que je ne suis pas assez productif ?!?
voilà le foutage de gueule, si on arrêtait de me casser les pieds, j'ai toujours une backlog à rallonge qui n'attend que ça, mais bien sur, cette backlog, ça ne se vend pas (ou alors en best effort et en cachant les travaux dans des commits plus vendeurs, toujours pratique de bosser dans ces conditions).
15  0 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/08/2022 à 14:15
12  0 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/08/2022 à 9:51
La croissance, la croissance, sauf erreur une croissante de 0% mais avec des bénéfices qui couvrent tous les frais (salaires, locaux...) devait suffire non ? J'ai fait 20% l'année dernière, cette année faut que je fasse mieux. Ils veulent quoi, que leur fortunes augmentent sans arrêt de façon exponentielles ?
Et après ? quand plus personne n'aura d'argent pour acheter les produits, cela ne se vendra plus....ils seront contents avec leur milliards, ça se mange ?
9  1 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/08/2022 à 20:09
Citation Envoyé par stardeath Voir le message
toujours marrant que ceux d'en haut se plaignent que ceux d'en bas ne travaillent pas ou pas assez quand c'est justement ceux du haut qui fixent les règles ...
Ils n'ont rien appris du Covid. Contrairement à ce qu'ils prétendent maintenant, la productivité était supérieur avec le travail à distance!

Pourquoi? Parce les employés ne subissaient pas autant de micro-gestion.

Parce que dans les faits, les gens qui produisent, en général, ne nécessite pas la micro-gestion qui est devenue la norme en Occident. Comme ont dit au Québec, "Trop de chefs, mais pas assez d'indiens".

Les désastres de EA sont des cas d'études. Dans le cas d'Anthem, la moitié du temps de production a été gaspillé parce que la direction n'avait aucune idée du produit qu'elle voulait à l'exception du fait qu'elle voulait y mettre des "trésors payants" et que la carte devait servir pour 10 ans.

Alors s'il y a des coupures à faire c'est dans échelons supérieurs qu'ils doivent regardé.
7  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/08/2022 à 23:00
je n'en veux pas à Mark, vu les bêtises qu'on trouve sur facebook, il est normal qu'il soit stupide. Mais Sundar aurait pu au moins faire un effort et ouvrir son chromebook et aller voir sur google la situation mondial
je lui donne le lien au cas ou il passerait par la...
Je lui demande pas de travailler dans la journée à ce flemmard, mais il pourrait au moins ouvrir son ordinateur et regarder un peu l’actualité économique.

Sinon en 2008 j'ai dit pareils aux familles endettés, elles n'ont pas leurs places dans ce monde et devrait nous quitter

Non mais en vrai ils sont con ou quoi de croire qu'ils allaient maintenir leurs croissances de la période covid ? c'est normal que Netflix, Google, Amazon retombe à des nouveaux de croissance plus modeste.
Ils devraient déjà être content, ils vont pouvoir garder leurs super profit qu'ils ont fait au lieu de le redistribuer au peuple qui à bien morfler.
6  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2022 à 8:56
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Non mais en vrai ils sont con ou quoi de croire qu'ils allaient maintenir leurs croissances de la période covid ? c'est normal que Netflix, Google, Amazon retombe à des nouveaux de croissance plus modeste.
Ils devraient déjà être content, ils vont pouvoir garder leurs super profit qu'ils ont fait au lieu de le redistribuer au peuple qui à bien morfler.
Ils ne sont pas les seuls. Je bosse pour une grosse société qui vend des instruments scientifiques notamment pour le diagnostic. Le COVID fut une époque bénie pour notre management ! Des profits faramineux et moins de dépenses car tout le monde bossait à la maison, plus besoin de payer pour des locaux !
Sauf que... nous sommes maintenant dans le monde d'après. On nous avait promis un monde d'après béni des dieux ou tout ne sera que joie et félicitée. Donc, nous avons une inflation galopante, une guerre qui peut se solder par un nouveau conflit nucléaire, des pays souhaitant en absorber d'autres et une variole simienne. Nos sociétés (pardon, managers et actionnaires) croyaient-elles vraiment qu'elles allaient continuer avec les mêmes super-profits que lors du COVID ? Et ceci à l'heure où il apparaît de plus en plus que nous nous auto-détruisons (pas à grand coups de missiles nucléaires mais de catastrophes écologiques, n'en déplaise à certains éco-sceptiques).
La seule règle de ces super-riches est de devenir encore plus riche. Peu importe comment. Ils redécouvrent que leurs salariés ne sont que variable d'ajustement.

@++
6  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/08/2022 à 13:23
En cas de doute, demander à Dare Obasanjo.

https://twitter.com/Carnage4Life/status/1557722360945332227

there is no business problem at Google or Meta which is caused by rank & file employees not working hard enough.

Inflation, Apple ATT, regulatory scrutiny, etc all mattered more to earnings misses than Joe Q not working on weekends.
Il n'y a aucun problème business chez Google ou Meta qui soit dû au fait que les employés de base ne travaillent pas assez dur.

L'inflation, Apple ATT, l'examen réglementaire, etc. ont tous eu plus d'importance pour les résultats manqués que le fait que Joe Q ne travaille pas le week-end.
4  0 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/08/2022 à 6:28
Si je comprends bien:

Pichai recevra en 2020 une attribution d'actions de 240 millions de dollars en plus d'un salaire annuel de 2 millions de dollars.
En admettant qu'il travaille 8 heures chaque jour de l'année, ça fait 80`000 boules de l'heure. A peu de choses près 1 ou demi salaire annuel d'un employé moyen. J'en conclus qu'à partir d'une heure ou deux de travail annuel pour l'employé, le compte y est
4  0 
Avatar de Eric80
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/08/2022 à 10:39
en IT, une variante du rameur développeur vs barreur manager est le pseudo barreur architecte.
  • dans les pays latins (France en tête), la "montée en compétence / en expérience" est souvent un passage dev -> chef de qqch puis de qqn.
  • dans les pays germaniques et anglo-saxon, on valorise + l expertise technique. La montée en compétence devient un passage dev -> architecte.


Mais au final, c est le même bordel: trop de barreurs par rapport aux rameurs, ici + d architectes que de dev.
c est peut être même pire, car les barreurs architectes s ajoutent aux barreurs managers. Ces 2 groupes passent leur temps en réunion à faire du 'yakafokon'.

comme il n y a plus assez de rameurs en Europe/USA, on fait appel massivement aux équipes indiennes ou autres pour exécuter tout cela, mais cela marche rarement comme prévu.
Et au final, les entreprises s'appuient sur des consultants externes en Europe/USA pour faire les liens, avec le luxe de pouvoir mettre les points sur les 'i' sans froisser tel ou tel côté et d ignorer largement une bonne partie des réunions: ce sont des rameurs experts qui doivent souvent faire le barreur entre les archi et managers et équipes techniques. C est la niche dans laquelle probablement nombre d entre nous (de ce forum) travaillent, n'est ce pas?
5  1 
Avatar de SimonKenoby
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 9:47
Une connaissance a moi se plaint constament que dans sa boite (qui ne fait pas d'informatique), il y a plus de gens en haut de la pyramide qu'en bas. Directeur de ceci, manager de cela, et au final il n'y a plus d'ouvrier ni même d'ingénieur pour produire de la valeur. Les ingénieurs quittent la boite car ils passent leur temps a faire du management et a remplir des fichiers excel, alors que la conception est externalisée.

Moi même en tant que développeur je pers régulièrement mon temps dans des réunions qui ne me concernent pas, alors que je pourrais faire quelques chose de productif durant ce temps la.
4  0