IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

94 % des femmes travaillant dans le secteur des technologies sont soumises à des contrôles plus stricts
Et sont plus souvent chargées de tâches administratives que leurs collègues masculins

Le , par Sandra Coret

51PARTAGES

4  3 
Selon une nouvelle enquête de Navisite, les femmes travaillant dans le secteur des technologies sont soumises à des contrôles plus stricts et sont plus souvent chargées de tâches administratives que leurs collègues masculins.

L'étude de Navisite a interrogé plus de 100 femmes travaillant dans le secteur des technologies, dont les deux tiers occupent des postes d'ingénieurs ou de techniciens au sein de leur organisation, et 94 % d'entre elles estiment qu'elles sont soumises à des normes plus strictes que leurs collègues masculins.

De plus, 61 % d'entre elles pensent avoir perdu une promotion ou une opportunité d'emploi en raison de leur sexe, tandis que 75 % disent qu'elles ou d'autres femmes avec lesquelles elles ont travaillé se sont systématiquement vu demander d'effectuer des tâches administratives par rapport à leurs collègues masculins, notamment de prendre des notes, d'aller chercher du café/thé, de commander des rafraîchissements et de préparer les réunions en général.

En outre, 74 % des personnes interrogées estiment que leur avis a été négligé ou ignoré lors de réunions en raison de leur sexe.


"Les résultats de l'enquête montrent clairement qu'il y a encore beaucoup à faire pour soutenir les femmes sur le lieu de travail", déclare Gina Murphy, présidente et directrice de la transformation chez Navisite. "Alors que l'égalité des salaires continue d'être un problème, l'enquête révèle que le problème est beaucoup plus profond pour montrer comment les femmes dans la technologie sont sous-évaluées et font l'expérience de l'inégalité des sexes sur une base quotidienne. Il est important de faire la lumière sur ces situations afin que les organisations puissent prendre des mesures pour y remédier."

La disparité se fait également sentir dans les paquets de salaires, 45 % des femmes interrogées estiment être sous-payées par rapport à leurs collègues masculins, et 12 % ne savent pas si elles sont payées équitablement ou non. En 2021, un rapport de Hired sur l'inégalité salariale et la discrimination dans le secteur de la technologie a révélé que, dans 59 % des cas, les hommes se voyaient offrir un salaire plus élevé que les femmes pour le même poste dans la même entreprise.


Source : Navisite

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
En tant que femme travaillant dans la technologie, quels sont les principaux problèmes que vous rencontrez ?

Voir aussi :

52 % des femmes professionnelles de la technologie estiment que leur genre les empêche de progresser autant qu'elles le souhaitent dans leur carrière, selon une enquête menée par Ipsos

La moitié des femmes dans l'IT quittent leur emploi avant 35 ans selon une enquête, dont la majorité des répondantes désignent la culture d'entreprise non inclusive comme la cause

Seules 42 % des femmes déclarent avoir des possibilités de développement professionnel dans la technologie, un décalage subsiste entre les avantages recherchés et ceux qui leur sont offerts

Le sexisme seul n'explique pas pourquoi les femmes abandonnent les sciences et la technologie, d'après une universitaire, qui souligne que les « différences biologiques » pèsent pour beaucoup

Quatre femmes qui poursuivaient Google pour discrimination salariale ont vu leur plainte transformée en recours collectif de 600 millions $, au nom de près de 11 000 femmes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !