IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Êtes-vous pour une baisse de salaire pour poursuivre en télétravail pour votre entreprise ? Plus de 60 % des travailleurs US renonceraient à 10 à 50 % de leur paie,
D'après un récent sondage

Le , par Patrick Ruiz

25PARTAGES

3  0 
Que sacrifieriez-vous pour demeurer en télétravail ? Un peu de votre salaire ? Des jours de congés ? Augmenter votre quota horaire hebdomadaire ? Une nouvelle étude donne des éléments de réponse pour ce qui est de travailleurs américains. Plus de 60 % d’un échantillon de 3500 renonceraient à 10 à 50 % de leur salaire.

Alors qu'Apple et d'autres grandes entreprises technologiques reportent leur retour prévu aux bureaux physiques, une enquête révèle que les travailleurs des États-Unis seraient prêts à renoncer à beaucoup de choses pour demeurer sur la formule travail à distance. De l'enquête de GoodHire, il ressort que plus des deux tiers (68 %) choisiraient le travail à distance plutôt que le travail dans un bureau. 61 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles seraient prêtes à accepter une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler à domicile de façon permanente. Certains ont même suggéré qu'ils sacrifieraient jusqu'à 50 % de leur salaire actuel pour le faire. Néanmoins, le lot le plus important s’est positionné pour une baisse de salaire maximale de 10 %.

Les salaires ne sont pas la seule chose à laquelle les employés sont prêts à renoncer en échange du travail à distance. 70 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles renonceraient à des avantages tels qu'une assurance maladie, dentaire ou visuelle, des congés payés, des abonnements à des salles de sport, etc.


45 % des participants à l'enquête ont déclaré qu'ils quitteraient immédiatement leur emploi ou commenceraient à chercher un nouvel emploi à distance s'ils étaient contraints par leur employeur à retourner au bureau à plein temps.


Grosso modo, les participants au sondage ont fait montre d’une envie de demeurer en télétravail de façon permanente ou au moins sur l’approche mixte après la pandémie.


Cette enquête fait suite à un sondage sur developpez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. Une autre enquête publiée à mi-parcours de l’année précédente par OnePoll en collaboration avec GoTo mettait en avant des tendances similaires. Le sondage réalisé auprès de 1000 employés de bureau aux USA, 250 employés de bureau en Inde, au Royaume-Uni, au Brésil et en Allemagne, 125 employés de bureau en Australie et 125 employés de bureau en Nouvelle-Zélande avait révélé que :

  • 48 % étaient prêts à accepter une baisse de salaire pour rester en télétravail ;
  • 77 % des répondants estimaient que la formule télétravail est le meilleur moyen d’aider l’environnement en raison d’une baisse importante des trajets domicile-travail.

D’une étude à l’autre, les avantages mis en avant en faveur du volet télétravail reviennent : horaire de travail flexible, moins de stress lié au trajet, des économies et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée, le manque d'interaction avec les collègues, la fatigue de l'écran et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement. Une récente publication met en avant un nouvel inconvénient : les employeurs pourraient retourner l’option télétravail en leur faveur et exiger plus d’heures de travail de leurs employés lancés sur cette option.

Source : GoodHire

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/08/2021 à 13:59
C'est quand même étrange :
- Plus besoin de bureau pour l'employé => frais en moins
- Globalement plus de productivité => argent en plus

Et on veux baisser les salaires ?

Soit le salaire est artificiellement gonflé pour assumer le coût de la vie dans certaines villes/région (typiquement SF et la silicon valley) et à ce moment là il faudrait clairement dissocier cette partie du salaire.
Soit le travail réalisé en télétravail est jugé moins qualitatif est c'est pas normal.

Perso j'ai télétravaillé sans demander un centime à mon employeur alors que j'aurais pu être défrayé pour la mise à disposition de mon internet , de mon electricité , de mon bureau , d'un écran , etc ... Donc accepter une baisse de salaire , certainement pas.

Perso j'aimerais bien travailler à 100% en télétravail pour une entreprise parisienne et être payé 90% du salaire parisien
Le salaire parisien c'est un peu un mythe , il existe certes une différence mais clairement bien inférieur à la différence du coût de la vie. Ce qui donne cette impression c'est qu'il y'a globalement plus de grands groupes en RP qui peuvent se permettre de sortir de gros salaires là ou la province à plus de PME avec moins de moyens.
17  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 15:19
j'étais dans une boite du cac40 il y'a 1ans et aujourd'hui j'en suis dans 1 autre...

je me suis barré cette année car après plus de 2ans sans augmentation et avec une prime d'intéressement de 70€ hum hum...
pourtant pendant le covid j'ai et tous le monde dans ma boite a bosser a plein temps, la boite à fait des milliards d'€ de bénéfice et les dividende pour les actionnaires ont augmenter.
Les augmentations était gelée depuis 2ans et je me suis tiré quand mon manager à embauché un type a un poste similaire que le mien mais mieux payer que moi car "le budget embauche et augmentation est différent et que aujourd'hui pour attirer des salariées a venir fallait payer plus que moi à l'époque".
Grosse vague de départ depuis ces 4 derniers mois pour aller ailleurs mieux payer et télétravaille 3j/sem acquis d'office dans le contrat

Donc ce genre de raisonnement (télétravail en échange d'un salaire <) moi je dis fuck et je me tire chez le concurrent, je peux trouver du boulot en moins d'1 semaine.
Il faut arrêter de ce faire arnaquer.

Barrer vous de ces boites de merde et quand elles auront plus personnes de compétents elles se poseront surement les bonnes questions.
D'une manière générale aujourd'hui plus personne ne fait carrière dans la meme boite toute sa vie, le seul moyen de gagner plus c'est de changer de boite, enfin c'est que comme ça pour ma part que j'ai pu avoir de vrai augmentation de 20%.
Rester dans la boite au moins 1-2ans (sauf si ca crain niveau ambiance et charge) et ne pas hésiter a prospecter sur LinkedIn histoire de voir combien on vous propose, si un jour on vous fait une super offre foncer ! n'ayez aucune loyauté envers votre entreprise car elle s'en tape de vous.
L'erreur c'est d'attendre le dernnier moment quand on en peut plus et de se barrer sans boulot derriere ou alors d'un taff pris d'en l'urgence qui vous rémunère pas a votre juste valeur ou de missions qui ne correspondent pas a vos attentes
12  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 15:28
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
embauché un type a un poste similaire que le mien mais mieux payer que moi car "le budget embauche et augmentation est différent et que aujourd'hui pour attirer des salariées a venir fallait payer plus que moi à l'époque".
En voilà une belle connerie et hypocrisie qui m'a toujours fait rire : une boîte ne veut pas t'augmenter, mais pour embaucher quelqu'un elle est prête à signer un gros chèque.
On préfère payer plus cher un nouveau et faire un pari sur ce qu'il va donner une fois dans l'équipe que compenser une personne en poste qui a l'ancienneté, l'historique et les connaissances.
On marche sur la tête.
11  0 
Avatar de Gunny
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 8:16
Cette "enquête" est un énorme foutage de gueule, encore une fois. Si on demande aux gens "si la seule facon de télétravailler est d'avoir une coupe de salaire, le feriez-vous ?", beaucoup vont répondre oui, sauf que dans la réalité, ils vont vite s'enfuir vers les boîtes qui leur offriront un meilleur salaire ET du télétravail. Les travailleurs IT sont en pénurie en ce moment, ce qui signifie qu'il n'y a absolument aucune raison de perdre du salaire, c'est l'inverse.
De plus, je rigole un peu que toute ma carrière on m'a dit que mon salaire dépend de la valeur que j'apporte à l'entreprise. Soudainement ce n'est plus le cas ? Mon employeur trouve que j'ai besoin de moins d'argent donc il peut me payer moins ? Est-ce que ça veut dire que je peux demander plus de salaire si je déménage plus loin du bureau ? Ou que les gens sans enfants peuvent aussi être payés moins ?
Ça n'a aucune espèce de sens autre que les grosses boîtes veulent le beurre et l'argent du beurre. Ne vous laissez pas avoir, le télétravail leur fait déjà économiser de l'argent.
9  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 16:41
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
En voilà une belle connerie et hypocrisie qui m'a toujours fait rire : une boîte ne veut pas t'augmenter, mais pour embaucher quelqu'un elle est prête à signer un gros chèque.
On préfère payer plus cher un nouveau et faire un pari sur ce qu'il va donner une fois dans l'équipe que compenser une personne en poste qui a l'ancienneté, l'historique et les connaissances.
On marche sur la tête.
C'était bien beau, ça, chez Choupa-Stevia (anciennement Choupa Group) ça a recruté en 2004 alors qu'on était en creux de vague des ingénieurs à prix cassé. Trois ans plus tard les salaires étaient plus qu'au beau fixe. Un ingénieur, 3 ans d'expérience, était moins bien payé qu'un JD avec un mastère en optique et reformé 3 semaines à l'arrache sur Java et Cobol...

Je parle même pas de la cheffe de projet qui était payée moins de 30K sous prétexte qu'elle n'avait pas de formation de chef de projet (mais un bac+5 en statistique, comme si c'était amha pas suffisant pour faire correctement de l'IT...). Elle a passé 2 ans à faire une formation diplômable, bossé tous les soirs du lundi au vendredi et le samedi toute la journée sans voir son mari. Au final, quand elle est venue fièrement annoncer, comme à son habitude le manager a dit :
- Oui mais tu sais, tu n'as pas de formation chef de projet
- Ben si, je suis venue te dire que je viens d'avoir !
- Ha, mais tu m'as mal compris... il fallait que tu fasses de missions de chef de projet !
- Mais je suis cheffe de projet depuis 3 ans !
- Ha, mais, heu, ho t'as vu le ciel il est pas bleu aujourd'hui...

Je rigole pour cette dernière phrase, je sais pas ce qui lui a été répondu, elle m'a jamais raconté la suite, mais bon elle s'est barrée après 3 ans de farce. En attendant, avant la crise, elle était payée moins 10K de moins qu'un ingé expérimenté de 2 ans qui vient de se faire recruter...
9  0 
Avatar de Gunny
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 9:30
Citation Envoyé par Derek Corgan Voir le message
C'est pas de la connerie c'est du cynisme induit par le system "ESN".

Les clients veulent des presta pas cher. Les prix ne sont pas forcément réévalué chaque année. Donc les presta en place tu ne les augmentent pas sauf si leur poste évolué auquel cas tu peux changer la tarification (enfin c'est pas si simple).
Par contre tu as besoin de recruter afin de répondre aux besoins supplémentaire. Si le besoin est urgent, cela peut couter cher de recruter un nouveau. Si tu as le temps, tu peux recruter à bon prix et monter des formations (à destination de non-informaticien par ex.).

Le fond du problème ce sont les clients qui sélectionnent les presta en fonction de critère de prix et non de compétences !
Le vrai fond du problème c'est que 90% du temps le "client" ferait mieux d'embaucher en interne plutôt que de recruter des prestas.

note : je suis d'accord avec toi, surtout que techniquement, le client est sensé payer pour une prestation et non pas pour une personne en particulier (on se rapproche dangereusement du délit de marchandage)
6  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 10:51
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais mais est-ce que tu peux dire à l'entreprise qui veut t'embaucher "je vais être disponible d'ici 3 mois, mais je ne sais pas exactement quand, je vous préviendrai quand je serai libre" ?
Ou alors la technique c'est de démissionner de l'entreprise A, négocier le préavis, et chercher du travail pendant le préavis (en connaissant la date de fin), en prenant le risque de se retrouver sans emploi à la fin ?
pendant mon embauche je lui ai dit que j'avais un préavis de 3 mois négociable, on a fait le contrat dans 3 mois, j'ai démissionné, j'ai négocié pour partir au bout de 2 mois, demmande accepté.
Et l'entreprise qui voulait m'embauché a avancer le contrat d'1 mois. Mais bon perso je m'en fou, rester 2 ou 3 mois ca me dérangeait pas, j'étais en bon terme avec mes collègues et l'ambiance de travail était bonne.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si t'es le seul à savoir faire un truc, il faut quelqu'un pour te remplacer et 3 mois c'est pas forcément large, surtout que l'entreprise n'a pas forcément quelqu'un sous la main pour prendre ta place. (il y a des gens qui ne sont pas remplaçable facilement)
Bah dans ce cas tu augmentes ce salarié si il est pas facilement remplaçable pour pas qu'il parte voir ailleurs... moi j'étais et je suis facilement remplaçable. J'occupe pas de poste critique et c'est un choix... volontaire

J'évite le plus possible d'etre indispensable et je bosse que dans des grosses structures c'est pour avoir des charges de travail faible et pas etre tout le temps sollicité pour des conneries.
J'ai un contrat de travail de 36h avec un bon salaire dans l'optique de profiter de la vie. Je voit pas l'intérêt de gagner beaucoup d'argent si c'est pour pas en profiter.
Moi le soir je me casse à 17h et je vais me promener dans la montagne.

Je cherche pas le meilleur salaire mais le meilleur ratio charge de travail/salaire, qui me permet d'avoir une vie confortable sans stress. Des le 1er jour dans ma nouvelle boite, je suis venue en tshirt/short et baskette et j'ai fait mes heures et "au revoir à demain".
Je me suis fait avoir quand j'étais jeune à mon 1er poste ou je restait tard et après les autres s'y habitue et tu peux plus faire des horaires normaux.

Vous pouvez me dire que "c'est pour ça que t'es jamais augmenté", mais moi je ne fais que respecter mon contrat de travail et mon ancien collegue qui s'était tué à la tache sur le projet n'a pas été augmenter lui non plus... la seul chose que la manager lui a dit par rapport à moi c'est "pour cette année ce sera pas possible mais l'année prochaine tu seras peut etre augmenté". Pourtant lui contrairement à moi était "indispensable", il connaissait tout le projet était très compétent et faisait meme des PR le weekend
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/08/2021 à 11:15
Oui, les augmentations chez Choupa Group, c'était tout un poème... (ça n'a probablement pas beaucoup changé depuis, d'ailleurs...)

Donc, en 2005, j'ai été rapatrié en catastrophe pour sauver un projet (mené en direct par SOPRA, hein, pas de la régie), je les ai sorti d'une merde noire, et mon chef de projet vient me voir : "j'ai fait avancer ton point annuel à mi novembre pour que tu puisses demander une augmentation conséquente, avec l'appui du client". D'habitude, mes entretiens étaient fin décembre. Je me pointe, j'évoque la question, et la commerciale me répond "attends, je regarde"... elle me sort un papier imprimé avec déjà toutes les augmentations de décidées. Il n'y avait rien à négocier. J'avais +3% pour services rendus, ce qui était un peu faible vu le service en question, mais vu que 90% des cases étaient à 0%, je n'ai pas osé gueuler.

Deux ans plus tard, ils ont pris ma démission en pleine gueule. Ils ne comprenaient pas. Je leur ai dit que Aussy me recrutait au prix du marché. Ils ont déclaré ne pas pouvoir suivre.

Conclusion : il faut changer de crèmerie de manière régulière, quand on est prestataire salarié.
5  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/09/2021 à 11:07
Citation Envoyé par schlebe Voir le message
PS: et dans un ou deux ans, la même société remplacera tous ces employés par des employés asiatiques ! Il suffira qu'ils aient Internet et qu'ils parlent ... anglais.
et dans 10ans ces asiatiques volerons la boite et ces technos
5  0 
Avatar de yolle
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2021 à 18:00
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
en informatique tu n'es pas obligé de vivre à Paris c'est l'avantage, tu peut trouver du taff dans toutes les villes de France
Non. L'informatique est essentiellement concentrée sur les grosses villes.
6  1