IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Télétravail : les employés de Google vont poursuivre depuis leur domicile jusqu'en septembre 2021,
Le CEO Sundar Pichai ajoute que les semaines de travail flexibles prendront le relais

Le , par Patrick Ruiz

38PARTAGES

12  0 
Google va permettre à la majorité de ses employés de travailler à domicile jusqu'en septembre 2021. Le géant de la recherche va ensuite expérimenter les semaines de travail flexibles : un modèle hybride qui combine le travail au bureau et à distance. Cette approche implique que les employés passeront au moins trois jours au bureau. Le reste se fera depuis leurs domiciles respectifs.

Google a commencé à demander à ses employés de travailler à domicile en mars afin de limiter la propagation du coronavirus. Comme la pandémie ne montre aucun signe de ralentissement, en particulier aux États-Unis, Google a repoussé à plusieurs reprises la date limite de réouverture complète de ses bureaux : 1er juin 2020 puis janvier de l'année prochaine. Désormais, c’est septembre 2021 qui est retenu.

En mai, Jack Dorsey a déclaré que tous les employés de Twitter dont les postes le permettent pourront travailler à distance en permanence. En juillet, Fujitsu a annoncé son intention de fermer la moitié de ses bureaux au Japon d'ici la fin de l'année 2022, ce qui touchera 80 000 employés. Dell s'attend à ce qu'au moins 60 % de ses 165 000 employés travaillent à distance - au moins de façon partielle - après la fin de la pandémie.



En fait, le télétravail est considéré comme l’un des plus grands changements que le coronavirus induira dans la société. De façon brossée, on s’achemine vers une économie différente de celle de la période qui précède la survenue de la pandémie de coronavirus. « Cette crise sanitaire est venue accélérer un certain nombre de changements technologiques déjà en cours. En général, les changements technologiques provoquent une augmentation de la productivité. Sur le long terme, les retombées font l’objet de partage à grande échelle. Toutefois, cela pourrait ne pas être le cas sur le court terme. […]. Nous nous acheminons vers une économie différente ; une qui s’appuiera plus sur les évolutions technologiques », déclare le Président du conseil des gouverneurs du système de Réserve fédérale américaine.

C’est un avis qui rejoint celui d’experts qui anticipent sur ceci que le mode de vie, le social et le relationnel, l’environnement professionnel, l’économie, voire la politique et la gouvernance seront impactés, ce, avec un accent sur des termes comme le télétravail, la télémédecine, la gouvernance électronique, le vote électronique, la réalité augmentée ou encore l’adoption des monnaies cryptographiques par les gouvernements.

En France, le président appelle donc les administrations publiques et le secteur privé à s’appuyer sur le télétravail de façon massive ; un appel qu’a réitéré le Premier ministre Jean Castex lors d’une récente sortie devant les députés : « Le recours au télétravail doit être le plus massif possible. Dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l'être 5 jours sur 5. » Néanmoins la question qui se pose en France est celle de savoir si cet objectif peut-être atteint si la mesure n’est pas contraignante pour les décideurs desdites structures.

Le ministre allemand du Travail pour sa part l’a déjà fait savoir lors d’une sortie au cours du mois d’avril de l’année en cours : les employés devraient avoir le droit de travailler depuis leur domicile, ce, surtout que la pandémie de coronavirus l’impose désormais. Un projet de loi est en gestation pour aller dans ce sens. Hubertus Heil annonce sa publication dans les semaines à venir. Dans les chiffres, 88 % des organisations ont encouragé ou obligé leurs employés à travailler à domicile, d’après un sondage de Gartner.

Source : NYT

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quelle formule a cours dans votre entreprise dans le cadre de la lutte contre le coronavirus ? Télétravail total ? Semaines de travail flexibles ? Partagez votre expérience.

Voir aussi :

France : l'Etat appelle les administrations publiques et le secteur privé à s'appuyer sur le télétravail 5 jours sur 5, un député estime que l'introduction d'une contrainte par voie de décret s'impose
Le télétravail est passé de 27 % pendant le confinement à 15 % après le déconfinement malgré la persistance du covid-19, selon un sondage de YouGov
France : des députés font une proposition de loi visant à inciter au télétravail partiel, notamment en supprimant les charges patronales dues au titre des salariés en bénéficiant
France : le télétravail sera bientôt une « alternative » à certains arrêts maladie, est-ce constructif ou un asservissement pour les informaticiens ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de LeBressaud
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 15:37
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
En toute circonstances, le télétravail devrait être la norme.

Il réduit le ton stress, il évite des tes déplacements souvent longs et polluants, il réduit les charges liées aux biens immobiliers pour les employeurs, il favorise également l'économie locale étant donné qu'employé va par exemple dépenser de l'argent pour se nourrir à midi sur son lieu d'habitation, il augmente aussi le bonheur des employés ton bonheur qui de ce fait sont bien plus productifs.

Il en va de la responsabilité de tous que d’aménager correctement nos sociétés, afin que le bonheur global brut des employés et de la population en général soit en augmentation plutôt que de subir des effets inverses, tel que nous n'en avons que tristement trop l'habitude !!
Ne prend pas ton cas pour une généralité, tout le monde n'habite pas loin de son lieu de travail ou ne préfère pas passer ses journée seul a la maison plutôt que partager un bureau avec des collègues sympa.
3  0 
Avatar de Mouke
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 14:56
Personnellement de fin 2015 jusqu'au premier confinement, j'ai eu la chance d'avoir 50% de télétravail dans mon contrat. Pour moi c'est le meilleur compromis. Il y a des situations ou j'ai plus facile à gérer avec le collègue à coté en pair programming, et puis quoi qu'on en dise avec des collègues sympas et une bonne ambiance c'est aussi très agréable. Puis le télétravail pour bosser tranquillement, ne pas se taper les temps de transports etc etc.
Je reste partisan de cet équilibre.
0  0 
Avatar de phil995511
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 13:56
En toute circonstances, le télétravail devrait être la norme.

Il réduit le stress, il évite des déplacements souvent longs et polluants, il réduit les charges liées aux biens immobiliers pour les employeurs, il favorise également l'économie locale étant donné qu'employé va par exemple dépenser de l'argent pour se nourrir à midi sur son lieu d'habitation, il augmente aussi le bonheur des employés qui de ce fait sont bien plus productifs.

Il en va de la responsabilité de tous que d’aménager correctement nos sociétés, afin que le bonheur global brut des employés et de la population en général soit en augmentation plutôt que de subir des effets inverses, tel que nous n'en avons que tristement trop l'habitude !!
1  4