IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Est-ce pertinent de s'orienter vers l'univers COBOL en tant que développeur en 2024 ? Des rapports font état d'une pénurie de compétences dans les 5 à 10 années à venir
Et ce langage est bien payé en France

Le , par Patrick Ruiz

27PARTAGES

9  0 
Les grandes entreprises s'appuient encore sur de vieux langages de programmation comme le COBOL pour faire fonctionner leurs ordinateurs centraux. Retraite oblige, les développeurs en charge de la mise sur pied de systèmes informatiques à partir de ces derniers se font de plus en plus rares. Les nouvelles recrues sont beaucoup plus axées sur tout ce qui tourne autour du cloud. Résultat : de vieux langages de programmation comme le Cobol se retrouvent parmi les plus demandés (et les mieux payés) par les grandes entreprises. Des rapports font état d’une pénurie de compétences (ou plutôt d’une accélération de la pénurie) en la matière dans les 5 à 10 années à venir. En d’autres termes, l’univers COBOL va continuer de constituer un vivier d’opportunités pour les développeurs sur les dix années à venir.


Ces rapports font suite à la publication des résultats d’un sondage (portant sur des entreprises en Europe et aux États-Unis) selon lequel près de 9 grandes entreprises sur 10 (89 %) s'inquiètent de la pénurie de personnel informatique ayant les compétences nécessaires pour maintenir et gérer leurs ordinateurs centraux. Ces systèmes s’appuient sur de vieux langages de programmation comme le Cobol ou l’assembleur. Dans les chiffres, 75 % des entreprises participantes au sondage pointent le langage Cobol comme le plus important dans leur parc d’ordinateurs centraux. L’assembleur suit de près avec 66 %.


La traditionnelle étude Emploi développeur sur développez.com, qui liste les langages les plus demandés et les mieux payés, montre effectivement le langage COBOL parmi les langages les plus populaires dans les offres d’emploi publiées sur la plateforme Developpez.com, dans son édition 2023. De plus, Cobol est le langage le mieux rémunéré dans les offres d'emploi postées sur Developpez.com en 2023, aussi bien en région parisienne qu'en province.


À plus de 60 ans, le langage de programmation COBOL est encore utilisé dans de nombreuses organisations. La conséquence est que celles-ci souffrent d'un manque de programmeurs. Elles doivent également fournir de grands efforts de reprogrammation, même pour les plus petits changements, comme c'est le cas dans certains États américains avec leurs systèmes informatiques de chômage.

Avec la crise sanitaire de la COVID-19, les États-Unis ont mis en place un plan de relance pour soutenir les personnes ayant perdu leur emploi durant la pandémie. Ce plan nécessitait pour chaque État d'implémenter des changements dans leurs systèmes informatiques de chômage. Plus un État prenait du temps, plus les personnes mises au chômage à cause du coronavirus devaient attendre avant de bénéficier de l'aide du gouvernement.

Certains États ont eu des difficultés particulières à implémenter les changements requis simplement à cause du langage dans lequel leurs systèmes sont écrits : Cobol. En dehors l'Iowa qui avait suffisamment de développeurs COBOL, les autres États ont été confrontés à des difficultés importantes. Lorsqu'ils ont eu besoin de programmeurs pour mettre à jour leur « vieux code COBOL que personne n'a touché en 20 ans », cela est devenu un problème. « Ils ont réalisé que tous leurs programmeurs COBOL avaient pris leur retraite ou étaient décédés », a déclaré Dennis Brylow, professeur d'informatique à l'Université Marquette. Dans le même temps, de nombreuses universités n'enseignent plus le langage COBOL de manière approfondie, voire pas du tout, ce qui se traduit par très peu de nouveaux programmeurs COBOL.

Et même quand il y a les hommes qu'il faut, les problèmes avec COBOL ne sont pas encore terminés. Certains États ont essayé de moderniser leurs systèmes et se sont heurtés à des obstacles. Il s'agissait précisément de coûts de développement et de retards particulièrement élevés. Comme l'explique Brylow, le passage complet d'un système COBOL à un autre langage de programmation est loin d'être une solution parfaite. « Quand vous voyez quelque chose qui n'a besoin que de quelques ajustements et que c'est un gros système qu'ils ont passé des années à construire, c'est une dépense énorme et c'est en fait assez dangereux d'essayer de le réimplémenter totalement dans un nouveau langage de programmation », a-t-il déclaré.

S'il est vieux et dit dépassé, Cobol est étonnamment encore présent, notamment dans le secteur des banques et services financiers où il serait d'ailleurs le plus utilisé.

Et vous ?

Conseilleriez-vous à des tiers de s’orienter vers l’univers COBOL en tant que développeur et au vu des pénuries de compétences en la matière dont font état différentes rapports ?
Ces statistiques collent-elles avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Pourquoi COBOL est-il encore populaire aujourd'hui dans le secteur des finances ?
Qu'est-ce qui empêche les entreprises de ce secteur de passer à des technologies plus modernes ?

Voir aussi :

Êtes-vous un développeur COBOL ? Si oui, il pourrait y avoir encore des opportunités pour vous dans le domaine de la finance
Micro Focus annonce la sortie de Visual COBOL pour Visual Studio 2017 qui offre aux développeurs COBOL la possibilité de coder avec l'EDI
Jean E. Sammet, une informaticienne qui a participé au développement de COBOL, est morte à l'âge de 89 ans

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 11:09
Citation Envoyé par kbadache Voir le message
Ca veut dire quoi bien payé en France ?
Il y a une réponse officielle donnée par la statistique:

Salaire médian français en 2024 (50% de personnes gagnent moins, 50% gagnent plus): 1 881 € /mois

Et attention, est considéré comme "riche" en France... la personne qui gagne plus de... 3 762 € / mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je laisse le lecteur analyser sa situation pour savoir s'il fait partie des smicards "loosers" ou des "salauds" de riche!
4  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 9:32
Si je devais faire du COBOL, je maintiendrais quand même mes compétences sur un autre langage à côté (JAVA ou Python ou ...).
2  0 
Avatar de RenarddeFeu
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 12:55
L'intérêt du COBOL et des systèmes IBM est que toutes les informations ne sont pas publiquement accessibles, ce qui complique l'entraînement d'IA.
1  0 
Avatar de JeanMorlet
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 13:00
Je crois bien rejoindre Edsger Dijkstra qui a déclaré en 1975 : « L'utilisation de COBOL mutile l'esprit ; l'enseigner devrait, par conséquent, être considéré comme un délit pénal »

Ce n'est peut-être pas le pire des langages, mais il y a des limites que je ne franchirais pas, même pour un très gros salaire. Je préfère garder ma santé mentale.
1  0 
Avatar de bernard59139
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 24/06/2024 à 4:57
Bonjour
cobol a l'age de ses artères, c'est vieux. rien que le format des lignes (80 caractères, des colonnes réservées,..) rebute pas mal de personnes.

se spécialiser (dans ce langage) n'est pas viable à long terme. il faut absolument d'autres compétences (java, php,...) et les utiliser au quotidien.
1  0 
Avatar de Christ D
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/07/2024 à 0:47
Developpeur depuis 30 ans, d'abord mainframe : cobol jcl cics db2 pendant 10 ans avant de retourner au C que j'avais etudie, puis au pascal objet, au shell, a php html css javascript, PL/SQL et enfin python..
J'envisage de plus en plus de retourner au bon vieux cobol.
C'est bien payé, l'environnement de travail en banque / assurance est sain : les projets sont bien réfléchis, on ne fait pas n'importe quoi, la reussite des projets est un imperatif tout comme la performance des algorythmes qu'on ecrit soit même.
1  0 
Avatar de alexvb6
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 02/07/2024 à 13:03
On s'achemine vers la même chose pour l'ASP Classic.
Bien que Microsoft ait indiqué vouloir se débarrasser de VBScript (sans préciser le devenir de l'ASP Classic), le nombre de plateformes d'entreprise qui l'utilisent encore reste impressionnant.
Tout ce qui tourne en COBOL est à traiter de la même manière : on garde, ça couterait trop cher à recoder en terme d'argent, d'emplois et de risques de faillites.

Je suis développeur spécialisé en ASP Classic, j'en sais quelquechose.
Sans vouloir faire de pub, j'invite tous ceux soucieux de ne pas voir 3% du Web s'effondrer (et tout plein d'intranets d'entreprise) à signer cette pétition pour que Microsoft clarifie sa position : https://chng.it/dLrrYsYbCL
1  0 
Avatar de kbadache
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 9:46
Ca veut dire quoi bien payé en France ?
0  0 
Avatar de emilie77
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 14:21
Il y a des livres de bonne qualité sur Cobol en francais?
0  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/06/2024 à 14:46
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Est-ce pertinent de s’orienter vers l’univers COBOL en tant que développeur en 2024 ? Des rapports font état d’une pénurie de compétences dans les 5 à 10 années à venir
Et ce langage est bien payé en France
Tout est relatif pour le salaire d'apès Uther:

Je pense que le coté bien payé des développeurs COBOL vient bien plus de leur ancienneté moyenne plus élevée que du langage qu'ils pratiquent. Si on groupe par tranche d'age, je pense pas que l'on ait de tels écarts. En tout cas les jeunes formés au COBOL chez nous ne sont pas particulièrement mieux payés que les autres.
Entre modernité et tradition : FORTRAN et COBOL réintègrent le classement de TIOBE sur la popularité des langages de programmation
Un retour aux sources ou un frein à l'innovation ?


Par ailleurs, attention à certaines entreprises de type SSII / ESN comme ici qui vous promettent monts et merveilles avec le COBOL ou un autre langage dans le cadre d'une reconversion.
0  0