IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi informatique 2023 : les langages les plus demandés et les mieux payés
Java et Python sont les plus populaires mais Cobol est le langage le mieux rénuméré

Le , par Anomaly

299PARTAGES

19  0 
L'année 2023 est l'année de la popularisation de ChatGPT. Pourquoi en parler dans cette étude ? C'est parce que de plus en plus de responsables IT envisagent que ChatGPT, et de manière plus générale, l'IA, prenne la place de vrais employés. Quel effet cette tendance peut avoir sur les offres d'emploi dans le domaine de l'informatique professionnelle ?

C'est ce que je vous propose de découvrir grâce à cette étude basée sur les 30 000 offres d'emploi postées en 2023 sur le portail Emploi de Developpez.com, spécialisé dans les offres d'emploi destinées aux développeurs et professionnels de l'informatique. Cette étude fait suite à sept autres études réalisées les années précédentes.

Méthodologie : nous avons pris l'ensemble des offres d'emploi postées sur le Portail Emploi et comptabilisé les annonces demandant chaque technologie. Dans le cas où une annonce demande plusieurs technologies (cas extrêmement courant), elle est donc décomptée pour chaque technologie étudiée, ce qui permet donc de dégager la demande globale pour chaque technologie, du moment qu'elle fait partie d'au moins une des compétences requises pour un poste. Notez également que la manière de déterminer les offres en fonction des technologies a évolué ce qui peut expliquer des petites différences sur les chiffres des années passées.

Voici pour commencer la popularité des différents langages dans les offres d'emploi postées en 2023 sur Developpez.com :


Ainsi que l'évolution de la popularité des différents langages de 2013 à 2023 des langages les plus populaires :


Java est toujours le leader incontesté des langages. Si en 2014, sa place a failli être remise en question, les choses se sont nettement arrangées depuis et l'écart s'est même creusé avec tous les autres concurrents. Java reste donc une valeur sûre.

Python est, hormis Java, le seul autre langage vraiment en forme. Il a ravi à JavaScript la deuxième place en 2021 et l'écart se creuse depuis. Langage de script généraliste, mais particulièrement apprécié des mathématiciens et favori des universitaires, il est le seul à être en capacité de menacer la domination de Java.

Le langage C, langage vénérable bien connu, aimé ou haï suivant les personnes, a trouvé le moyen de ravir à JavaScript la troisième place. Malgré son âge et ses défauts, il s'agit tout de même d'un langage incontournable pour la programmation système (Rust étant encore trop jeune) et l'embarqué. Son influence, montante depuis 2020, n'est pas prêt de s'éteindre.

JavaScript, malgré son aspect incontournable dans la programmation Web, est en baisse continue depuis 2020. IUl était en deuxième place en 2015, mais maintenant se retrouve en quatrième place. Si les besoins en JavaScript ne sont pas prêts de s'éteindre, en revanche, il semblerait que la mode du tout JavaScript (avec, entre autres, son utilisation dans le célèbre node.js) est passée.

C++ est en cinquième place. Bien que le langage soit, à juste raison, sévèrement critiqué pour sa syntaxe et ses évolutions trop nombreuses, il reste une valeur sûre. Il devance de peu PHP, actuellement en sixième place, qui a connu des jours meilleurs.

Enfin en queue de peloton des langages populaires, on trouve C# dont la demande se réduit régulièrement depuis 2020. Quant à TypeScript, remplaçant autoproclamé du JavaScript et plus récent langage de ce panel, sa demande reste à peu près stable depuis 2020, mais cela reste une belle performance.

Dans un deuxième graphique, pour une meilleure lisibilité, voici des langages moins populaires et leur évolution :


Ce graphique, qui réunit donc les langages dont l'utilisation dans les offres d'emploi de 2023 est comprise entre 0,5 % et 2,5 %, pourrait faire vaguement penser à l'électrocardiogramme d'un cœur très malade. Les variations sont nombreuses, mais tous ces langages restent globalement dans la même tranche.

Ce qui est intéressant déjà, c'est de voir l'arrivée de Rust dans ce classement. Auparavant considéré comme un "langage de niche", il a donc monté de niveau en quelque sorte pour entrer ici. Inexistant avant 2017, son utilisation est en croissance depuis. Le C doit commencer à se faire des lignes de code d'encre.

Rust n'est pas le seul nouveau langage en vogue. Kotlin, le langage de JetBrains, qui a commencé à apparaître dans notre classement en 2016, se débrouille plutôt bien. N'oublions pas qu'il est devenu le langage de prédilection pour le développement Android à côté du vénérable Java, et ce n'est pas une moindre performance.

Outre Rust et Kotlin, ce qui frappe dans ce graphique, c'est la montée de Perl, qui crève même le plafond cette année. Ce langage de script à la syntaxe pourtant considérée comme rebutante ne semble pas avoir dit son dernier mot et veut se battre avec les langages plus modernes.

Parlons également de Ruby. Présenté comme le nouveau langage du Web, notamment avec la plateforme Ruby on Rails. Ses résultats, plutôt bons avant 2018, se sont effondrés depuis. Cece dit, Ruby n'est pas mort, mais juste has been.

Enfin, dans ce dernier graphique, voici les langages « de niche » et leur évolution :


Ce classement inclut tous les langages dont la popularité dans les offres d'emploi en 2023 est inférieure à 0,5 %. Contrairement à la catégorie précédente, ici, tout est en baisse ; on y trouve ici des technologies mourantes, mortes, voire en état avancé de décomposition.

Le VBA fait son entrée dans cette catégorie peu enviable, et il est possible que certains de nos lecteurs débouchent le champagne à la lecture de cette nouvelle, mais il serait sûrement prématuré de parier sur sa disparition.

Certains langages sont ici parce que la relève est là, notamment Objective C (remplacé par Swift) et VB.NET (remplacé par C#). D'autres sont vraiment des langages de niche, comme R, Abap ou Delphi, ou n'arrivent pas à décoller, comme Dart.

Enfin, nos plus jeunes lecteurs ne savent peut-être même pas ce que pouvait être Flash ; une technologie morte, sauvagement assassinée par la société qui l'éditait. Ceci dit, c'est probablement mieux pour tout le monde.

Tout cela est bien intéressant, mais combien cela rapporte ?

Hé oui, savoir que telle ou telle technologie est beaucoup demandée est une chose, mais les salaires proposés suivent-ils la demande ? On dit souvent que « ce qui est rare est cher », est-ce que cela se vérifie aujourd'hui ?

Méthodologie : pour le calcul des salaires, nous avons pris la moyenne de la fourchette des salaires des offres d'emploi postées sur le Portail Emploi ; les valeurs clairement trop éloignées de la moyenne sont ignorées dans le calcul. Il s'agit donc bien de propositions de salaires, et non pas de salaires réels actuellement versés à des personnes, dont l'expérience et l'ancienneté peuvent être très diverses. Si le nombre d'offres dans une technologie donnée est trop faible, cette dernière ne sera pas présentée au niveau de la comparaison des salaires pour éviter d'avoir une moyenne faussée. Les salaires dans cette étude sont exprimés en euros bruts mensuels.

Paris est considérée comme l'une des villes les plus chères du monde, et en conséquence les salaires ne sont pas du même ordre qu'en province. Mais d'un autre côté, beaucoup de grosses entreprises technologies ont leur siège dans la capitale française. En raison de ces deux facteurs, l'étude des salaires distingue Paris du reste de la province, vu que la demande en technologie et les salaires proposés sont très différents.

Pour commencer, voici les salaires moyens par technologie en région parisienne.

« Très bien payés »
~ 4 250 euros
« Bien payés »
~ 3 750 euros
« Assez bien payés »
~ 3 500 euros
« Correctement payés »
~ 3 000 euros
« Mal payés »
~ 2 250 euros
Cobol, VBA, D, Abap
PHP, Kotlin, C
Python, JavaScript,
Java, C#, C++
Perl, Go
TypeScript, Rust

Ce qui est rare est cher ? Clairement oui. Cobol, le langage dinosaure, est le mieux payé à Paris. Il est suivi de peu par VBA, D et Abap, des langages en-dessous de 0,5 % (seul D sort du lot avec 1,2 %).

En revanche, PHP semble vraiment bien payé pour un langage que beaucoup de développeurs de langages plus "sérieux" (leurs mots, pas les miens). Kotlin et le C s'en sortent bien. Java n'est pas mal payé, mais vu la demande, il ne fallait pas s'attendre à des miracles.

Les vraies déceptions sont pour Rust et TypeScript. Ce sont des technologies récentes, mais les propositions de salaire frisent l'indécence.

Et en province ?

« Très bien payés »
~ 4 750 euros
« Bien payés »
~ 3 750 euros
« Assez bien payés »
~ 3 500 euros
« Correctement payés »
~ 3 250 euros
« Mal payés »
~ 2 250 euros
Cobol
Kotlin, Scala, Windev
D, C, Perl, Java, C#,
Swift, C++, Matlab
Python, JavaScript, PHP,
R, Go, TypeScript
VBA, Ruby

Cobol est, et de loin, le langage qui transformera en le nouveau Elon Musk ou Larry Page. Il est très largement en tête par rapport aux autres langages au niveau salaire proposé en province.
La plupart des autres langages se suivent dans un mouchoir de poche, mais avec quand même un avantage pour Kotlin, Scala et Windev. A contrario, R, Go et TypeScript ça ne paye pas bien, mais en revanche VBA et Ruby c'est une vraie catastrophe. J'ose espérer pour les amateurs de pierres précieuses ou de basic qu'ils pourront négocier un peu.

Conclusion

Java a toujours dominé le classement en terme de popularité et ce n'est pas près de changer. Mais les salaires proposés sont ordinaires, sans surprise.

Python jouit d'une croissance continue depuis onze ans, et s'est durablement installé à la deuxième place. La grande popularité dans les milieux scientifiques et académoques y est probablement pour quelque chose. Mais tout comme Java, les salaires proposés ne sortent pas du lot.

Cobol est le langage dinosaure par excellence, mais contrairement à ces derniers, il ne souhaite pas disparaître, et ceux qui travaillent avec ne le souhaitent pas non plus car si l'offre est très faible, en revanche la rénumération proposée est conséquente, que ça soit à Paris ou en province. Le fait que Cobol soit répandu dans le monde bancaire explique sûrement beaucoup aussi pourquoi.

TypeScript et Rust sont les technologies parmis les plus récentes, et si elles décollent en popularité, en revanche les salaires proposés sont des salaires de juniors. Quitte à choisir un langage récent, Kotlin semble être un meilleur choix !

Retrouvez la précédente étude (2022) sur les langages

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de prieurjph
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/04/2024 à 9:23
Fleur en Plastique : Y a pas besoin de mise à jour de sécurité avec Cobol, parce que son code, compilé, n'est pas soumis à la moindre faille contrairement à des langages x86 sous Windows dont les hackeurs sont friands. Pour entrer dans un grand système IBM, faut se lever tôt. RACF veille au grain. On ne peut pas en dire de même avec un active directory et Oracle.
Et puis, l'EBCDIC, c'est du chinois pour un PC.
Si vos virements mettent des plombes à se transférer, c'est surement une banque sur serveur en Java, pas sur Z/Os. Y'en a malheureusement qui n'ont pas les moyens de leurs ambitions.
Toutes les "grandes banques et assurances" fonctionnent ainsi parce qu'elles brassent des millions de lignes de données traitées en quelques secondes par la puissance de calcul des CPU IBM. Après, le web des clients s'appuie dessus pour l'affichage par une couche HTML, mais juste l'affichage. Des peintres en somme, avec des pinceaux et peintures du Host.
Donc, il ne faut pas dénigrer ces machines qui ont évolué avec le temps en gardant une sécurité accrue et une puissance de feu d'un porte avion. Enfin, je dis ça, y'en aura toujours pour dénigrer les "anciens".
A bon programmeur...
9  0 
Avatar de sami_c
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/04/2024 à 16:29
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
un système moderne convivial perfectionné comme Windows 11
C'est un troll là ? Win11 perfectionné ??
4  0 
Avatar de blackcellar
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/05/2024 à 15:28
Alors moi j'aime bien lire un peu de tout prendre des avis mais quand je lis " réécrire un code pourri... " en parlant de cobol, on va juste se poser deux minutes là quand même. Cobol c'est plus de 850 Milliards de ligne de code utilisées au quotidien.
Cobol poursuit sa croissance : 57 % des répondants Français s’attendent à ce que la quantité de Cobol utilisée dans leur organisation augmente au cours des 12 prochains mois, contre 44 % de moyenne mondiale.
Dernier audit en date auquel j'ai participé (en 2022) les chiffres ont encore augmenté depuis.

De plus, 52 % des participants pensent que les applications Cobol de leur entreprise resteront en service pendant au moins la prochaine décennie, et plus de quatre personnes sur cinq pensent que la technologie Cobol sera encore utilisée lorsqu’elles partiront à la retraite.
La technologie Cobol reste stratégique pour les organisations : 92 % des répondants indiquent que les applications Cobol de leur entreprise jouent un rôle stratégique. La stratégie IT future et l’alignement du portefeuille d’applications sur les nouvelles technologies sont répertoriés comme les principaux moteurs de la modernisation Cobol.

Pour aller de l’avant, les organisations privilégient la modernisation des applications Cobol : au lieu de remplacer brutalement leurs systèmes hérités, 64 % des répondants comptent moderniser leurs applications Cobol, et 72 % considèrent la modernisation comme une stratégie business globale.

Le Cloud, premier moteur de la modernisation des applications : concernant les intentions de leur entreprise pour la technologie Cobol et le Cloud, 43 % des participants indiquent que leurs applications Cobol prennent et prendront en charge le cloud d’ici la fin de l’année. De plus, 41 % déclarent que leurs nouveaux projets commerciaux nécessitent une intégration aux systèmes Cobol existants.

Flexible et portable
Ce langage prend en charge la plupart des architectures et déploiements traditionnels, mais aussi les technologies modernes et les applications complexes. Il est compatible avec Java, C# et les conteneurs Docker, et peut aussi tourner sur des plateformes plus récentes comme .NET et JVM. Il fonctionne aussi sur différents environnements cloud tels que Azure et AWS.

J'ai vu dans ma boite qu'ils recrutent des spécialistes à 80K, les plus petits postes sont à 45k mais comme ils sont rares ils montent vite.
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 23/05/2024 à 20:13
COBOL est hors d'age, certes. Les entreprises pourraient réécrire tout leur code COBOL dans un autre langage. Mais combien cela couterait il en développement ? et les applis seraient elles plus fiable ? Je suis loin d'en être sûr.

Je suis quand-même surpris qu'il y ai une croissance là-dessus.

Après je pense que pour quelqu'un qui fait de la programmation peut apprendre le COBOL, je crois que c'est un langage verbeux et rigoureux. Rigoureux c'est quand même un grand avantage quand on sait que le onde bancaire l'utilise beaucoup (pour ne pas dire systématiquement).
3  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 16:21
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Personnellement je n'en reviens pas qu'on on ait encore à chercher des développeurs Cobol. Pourquoi pas des spécialistes des supercalculateurs Cray?
Oui, je connais l'argument comme quoi le monde bancaire s'est beaucoup basé sur Cobol dans le passé, mais bon à un moment il faut bien réécrire le vieux code pourri existant.
Tu fais erreur sur un point important : l'AS400 et donc le cobol font encore parti du présent de bien des architectures et semble là pour rester.
Quand j'ai commencé à travailler en 2000, l'AS400 devait disparaitre... 25 ans plus tard, je n'ai pas l'impression que ça ait réellement changé.
Par exemple, chez un employeur où je ne suis pas resté longtemps, les feuilles de temps se remplissaient directement dans l'AS400 avec une belle interface à base de caractère ascii pour faire des semblants de tableaux et du 8 couleurs... Bien sûr, il fallait respecter scrupuleusement le formatage des heures pour que ça soit pris en compte Et c'était une boîte qui offrait des produits de haute technologie. Étonnamment, je n'ai jamais vu une architecture aussi désuète que chez eux - d'où ma rapide démission.
1  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 16:21
Pour du Batch COBOL fait très bien son office (Tu crois que les dirigeants sont intéressés à l'idée de dépenser du pognon pour de la réécriture de code qui n'apportera aucune plus value ?). Pour du transactionnel rien n'empêche d'utiliser des web services. Et effectivement ça paye bien l'archéologie.
1  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 20:24
Ce qui me surprend, ce sont les salaires bas sur le Rust : c'est encore un langage de niche et l'apprentissage est difficile par rapport à d'autres langages.
1  0 
Avatar de Pyramidev
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/04/2024 à 23:18
D'ailleurs, est-ce que les données sont corrigées à la main avant d'appliquer les calculs statistiques ?

Concernant les salaires des postes en Île-de-France qui incluent du Rust en 2024, il faudra faire attention car, le 28 février, Skill Hunter a mis en ligne une offre intitulée Développeur Fullstack Senior – ia avec un salaire "de 85 000 €/an à 1 200 €/an".
Si on prend la valeur du milieu, ça fait 43 100 € annuel brut, soit environ 3 592€ mensuel brut.
Mais si on comprend que le salaire va de 85 000 € à 120 000 € annuel brut, alors la valeur du milieu est 102 500 € annuel brut, soit environ 8 542 € mensuel brut.

À part ça, quand je filtre sur Rust, je tombe aussi sur des offres qui n'incluent pas du Rust, mais dont le descriptif contient "Trust". Par exemple, je suis tombé sur Expert Active Directory (H/F) qui demande de connaître les "AD Trust Relationships".
1  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/04/2024 à 17:08
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
JavaScript et PHP en baisse c'est vraiment une bonne nouvelle, c'est des langages tout pourris pour les amateurs, les guignols et autres incompétents qui codent avec les pieds. Pendant ce temps Java remonte, une consécration juste et méritée pour les vrais professionnels qui utilisent un langage puissant, riche, fiable, bien foutu et en constante amélioration
Sans dénigrer JS, je trouve la surcouche TypeScript mieux pour la maintenabilité du code mais par contre ça fait beaucoup de fichiers et paquets à mon goût avec NodeJS.
J'ai connu PHP sur les versions 3 et 4 et à l'époque c'était une horreur amis il parait que depuis il y a des frameworks matures et c'est mieux "industrialisé".

Pour JAVA, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il est bien foutu car il est trop verbeux à mont goût : il y a parfois 2-3 classes nécessaires avant de vraiment avoir accès à la donnée (interface, factory, ...). Je rajouterais que son emprunte mémoire est forte et que les traitements sur les chaînes de caractères génèrent beaucoup de "miettes". Il est donc peu adapté aux machines ayant peu de RAM.
1  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/04/2024 à 18:18
je déteste pas javascript mais son utilisation, les cas ou c'est bien utilisé sont tellement rare...

les apps electron, franchement ca ne vaut pas la performance d'un logiciel natif, que ce soit sur android/ios ou windows c'est une horreur.
les sites web qui charge abusivement des tonnes de script javascript, ca rends les page d'une lourdeur abominable.
les framework qui change chaque matin, sur ce point ça me semble s’être stabilisé
1  0