IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le géant des semi-conducteurs Broadcom va licencier 2 000 travailleurs américains après le rachat de VMware
L'accord étant conclu après un dîner entre son PDG et le président chinois Xi Jinping

Le , par Jade Emy

0PARTAGES

8  0 
Le géant des semi-conducteurs Broadcom va licencier 2 000 travailleurs américains après avoir conclu un accord de 69 milliards de dollars pour racheter VMware. L'acquisition, annoncée en mai de l'année dernière, a finalement été confirmée ce mois-ci après avoir reçu l'approbation de l'autorité chinoise de régulation anti-monopole. L'approbation a été donnée quelques jours après que le PDG de Broadcom, Hock Tan, a dîné avec le président chinois Xi Jinping lors d'un dîner à 40 000 dollars à San Francisco.

Broadcom a annoncé près de 2 000 suppressions d'emplois chez VMware, une semaine seulement après avoir racheté le géant du Cloud Computing dans le cadre d'une transaction de 69 milliards de dollars. Les licenciements ont été confirmés après l'approbation du rachat par la Chine, quelques jours après que le PDG de Broadcom, Hock Tan, a payé 40 000 dollars pour dîner avec le président Xi Jinping à San Francisco. Au total, 1 267 emplois devraient être supprimés dans les bureaux de VMware dans la Silicon Valley et environ 600 autres le seront sur les sites de Washington, du Colorado et de Géorgie.

Broadcom, l'une des plus grandes entreprises américaines de semi-conducteurs, a annoncé le rachat de VMware en mai 2022. L'opération a fait l'objet d'un examen réglementaire dans le monde entier, les autorités craignant qu'elle ne limite la concurrence dans le secteur. Le régulateur anti-monopole chinois a été le dernier à approuver l'opération, une décision annoncée quelques jours seulement après que TM. Tan a rencontré M. Xi lors d'un dîner avec des chefs d'entreprise américains à San Francisco. Il s'agit de l'acte final du lobbying intensif exercé par Broadcom auprès des autorités chinoises pour obtenir l'approbation de l'opération.


En début de semaine, Jill Turner, vice-présidente des ressources humaines de Broadcom, a indiqué par courrier électronique au personnel de l'entreprise que 1 267 emplois devraient être supprimés dans les bureaux de VMware dans la Silicon Valley. "Cette mesure n'entraînera pas la fermeture de l'ensemble du site, mais n'aura d'incidence que sur certains employés sélectionnés pour être licenciés", précise le courriel. Cette action planifiée devrait être permanente. Les employés concernés n'ont pas le droit de déplacer ou de supplanter un autre employé, et ils ne seront pas rappelés au travail.

Le personnel concerné de VMware a été informé : "Broadcom a récemment achevé l'acquisition de VMware. Dans le cadre de la planification de l'intégration et à la suite d'une évaluation des besoins organisationnels, nous avons identifié les rôles qui seront nécessaires au sein de l'entreprise fusionnée. Nous avons le regret de vous informer que votre poste est supprimé et que vous serez licencié".

M. Xi a dîné avec M. Tan et d'autres dirigeants d'entreprise, dont Tim Cook, PDG d'Apple, et Larry Fink, directeur de BlackRock, lors de la visite du président chinois aux États-Unis à la mi-novembre. M. Xi a rencontré le président Joe Biden lors d'une visite visant à apaiser les tensions avec les États-Unis et à attirer les investissements étrangers en Chine. À l'issue du dîner, la Chine a également autorisé Mastercard à émettre des cartes de crédit libellées en yuans dans le pays, après des années d'attente.

L'acquisition de VMware par Broadcom a été annoncée le 22 novembre, M. Tan a écrit : "Il s'agit d'un moment important pour Broadcom, mais aussi d'une étape passionnante pour nos clients dans le monde entier".

En octobre, des fonctionnaires de l'autorité chinoise de régulation antitrust, l'Administration d'État pour la régulation des marchés, ont indiqué à Broadcom qu'ils étaient prêts à approuver l'opération, qui avait déjà été retardée à trois reprises. M. Tan a également rencontré récemment le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, lors de la visite de ce dernier à Washington à la fin du mois d'octobre. Au cours de leur entretien, M. Tan a évoqué l'accord Broadcom-VMware et M. Wang aurait répondu que Pékin continuait d'accueillir favorablement les investissements étrangers.


Eric Zheng, président de la Chambre de commerce américaine à Shanghai, a décrit les autorisations accordées à Mastercard et Broadcom comme des cas isolés de réussite. "Il devrait s'agir de pratiques commerciales normales, basées sur des lois et des règlements établis", a déclaré M. Zheng. Les entreprises étrangères souhaitent que ces événements ne soient pas politisés.

Certains dirigeants d'entreprise préviennent que les accords conclus avec Broadcom et Mastercard ne devraient pas ouvrir la voie à d'autres investissements en Chine. Un sondage publié jeudi par le Conference Board, un groupe de réflexion basé à New York, montre que les PDG des multinationales sont de moins en moins confiants à l'égard du pays. Les entreprises américaines sont confrontées à plusieurs défis, notamment des lois ambiguës sur la localisation des données, des raids sur les sociétés de conseil et de diligence raisonnable étrangères, et des interdictions de sortie pour les cadres.

James Zimmerman, associé chez Perkins Coie LLP, qui conseille les entreprises étrangères sur les questions d'entreprise et de réglementation en Chine, décrit la Chine comme "un environnement opérationnel où chaque licence, permis et approbation... peut devenir hautement politisé". "C'est encore plus vrai lorsque les relations entre les États-Unis et la Chine s'enveniment", a-t-il ajouté.

Source : Broadcom

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette acquisition ?
Selon vous, quelles en seront les conséquences sur la relation États-Unis - Chine ?

Voir aussi :

Broadcom licencie des employés de VMware après avoir finalisé son acquisition de 69 milliards de dollars : « Nous souhaitons vous remercier pour votre dévouement et votre service »

Broadcom, le fabricant de puces, finalise l'acquisition de VMware. Une façon originale de perdre 60 milliards de dollars ?

Le fabricant de puces Broadcom va racheter VMware pour 61 milliards de dollars et prendra également en charge 8 milliards de dollars de la dette nette de VMware

Plus de 20 000 offres d'emploi de Développeur ou en Informatique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/12/2023 à 11:39
c'est très bien ce monde remplie d'abonnement.

je propose une idée pour améliorer les profits: ajouter de la pub.
comme netflix, payer tous les mois et regarder le pub.

l'avenir d'un jeune est très radieux en occident:
abonnement du logement (car l'achat de son bien immobilier et devenue trop cher), abonnement voiture (car zfe et voiture neuve coute trop cher), abonnement netflix, spotify, youtube premium, amazon prime, disney+ pour les loisirs.
abonnement windows, office, adobe creative, vmware pour le taff.
salaire supernet median en france 2000€ car faut payer la dette et les prestations social et le train de vie de l'état
prix total des dépenses: 1800€, reste plus que 200€ pour payer facture électricité, gaz, assurances et nourriture.

et voila comment on prive une génération de se monter un capitale solide.

vous pouvez dire que personne ne force a payer pour netflix, youtube, vmware etc. Si vous dites cela c'est que vous êtes comme moi un vieux crouton.
Quand un jeune est habitué depuis toujours a payer tous les mois des abonnements, c'est son monde et il ne connais que ca. comme un poulet elevé dans une cage sombre, il ne connais pas l’extérieur et la nature.

Perso je reste sur ma politique: 0 abonnement sauf assurance voiture, maison et électricité et eau. car c'est de l'arnaque. Et encore pour l’électricité j'ai grandement réduit ma dépendance EDF.

Pour en revenir plus spécifiquement à la news, bossant dans le cloud justement ca fait 10ans que j'ai plus utilisé vmware au profit d'OpenStack et de kvm. et ca marche tres bien si ce n'est mieux.
des alternatives crédible et gratuite ca existe.
4  1 
Avatar de JP CASSOU
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/12/2023 à 10:07
Logiciels en location = next.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 19/02/2024 à 18:36
Je pense que ça va augmenter l'useage d'Huper-V et de KVM
1  0 
Avatar de der§en
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/12/2023 à 10:14
POUF, vmware vient de perdre un client…

je vais migrer sur VirtualBox quand mon vmware aura besoin de MAJ…
0  0