IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Licenciements dans le secteur de la technologie : Google aurait licencié des employés travaillant sur son assistant vocal
Jusqu'à 20 contributeurs individuels auraient été licenciés

Le , par Bruno

10PARTAGES

4  0 
Google aurait licencié plusieurs employés travaillant sur son assistant vocal. Le nombre exact d’employés concernés n’a pas été divulgué, mais un document interne indique que jusqu’à 20 contributeurs individuels ont été licenciés. Les employés concernés étaient des scientifiques spécialisés dans les données. Certains d’entre eux ont été transférés de l’équipe Bard à l’équipe Assistant vendredi dernier et ont reçu une invitation à une réunion sur leur rôle quelques heures plus tard.

Les employés concernés ont 60 jours pour trouver une nouvelle fonction au sein de l’entreprise, faute de quoi ils devront partir. Google a déclaré que cette réorganisation visait à optimiser la structure de ses équipes en fonction de ses priorités commerciales stratégiques. En août, Google avait annoncé son intention de remanier son Assistant avec des fonctionnalités alimentées par l’IA générative, dont certaines ont commencé à être déployées. Il n’est pas certain que ces récentes suppressions soient liées à cette annonce.


« Afin d'optimiser la structure de nos équipes en fonction de nos plus grandes priorités, nous avons réorganisé notre équipe pour qu'elle soutienne au mieux nos objectifs commerciaux stratégiques », a déclaré un porte-parole de Google. L'entreprise a déjà indiqué son intention de remanier son Assistant avec des fonctionnalités alimentées par l'IA générative, dont certaines ont commencé à être déployées. En août, l'entreprise a déclaré qu'elle supprimerait « un petit nombre » de rôles dans le cadre de cette nouvelle orientation.

Citation Envoyé par Peeyush et Duke

Bonjour à toute l'équipe,

Depuis le lancement d'Assistant il y a sept ans, nous avons créé des expériences formidables pour les centaines de millions de personnes qui l'utilisent chaque mois. Et nous avons entendu le désir profond des gens de disposer d'une technologie d'assistance et de conversation qui puisse améliorer leur vie.

En tant qu'équipe, nous devons nous concentrer sur la fourniture d'expériences de produits critiques et de haute qualité pour nos utilisateurs. Nous avons également constaté le profond potentiel de l'IA générative pour transformer la vie des gens et nous voyons une énorme opportunité d'explorer ce à quoi ressemblerait un assistant suralimenté, alimenté par la dernière technologie LLM. (Une partie de l'équipe a déjà commencé à travailler sur ce sujet, en commençant par le mobile).

Pour réaliser ces deux projets avec rapidité et concentration, nous procédons à quelques changements dans l'organisation : nous combinons les équipes Services et Surfaces, qui seront dirigées par Unni et Bryant. L'équipe Mobile fonctionnera séparément sous la direction de Minni et Zaheed.

L'équipe NLP sera désormais dirigée par Xiaonan et Lisa. Un grand merci à Michelle, qui, en plus de son travail quotidien à la tête de l'infrastructure, a dirigé l'équipe NLP au cours des quatre derniers mois. Michelle dirigera dorénavant l'infrastructure à 100% de sa capacité. Speech continuera à prendre en charge Assistant et d'autres produits, et Françoise rendra compte à Sissie.

Dans le cadre de cette mise à jour, nous supprimons également un petit nombre de rôles au sein de l'équipe. Nous avons déjà informé ces coéquipiers et nous leur fournirons un soutien spécifique pour les aider dans cette transition. Toutes les personnes concernées disposeront d'une période de recherche interne d'au moins 60 jours, en fonction des exigences locales. Ces décisions ont été incroyablement difficiles à prendre, c'est pourquoi nous vous demandons de soutenir vos coéquipiers qui sont en train d'assimiler cette nouvelle.

Duke et moi-même organiserons demain une réunion publique pour examiner plus en détail les changements organisationnels et répondre à vos questions. (Nous savons que demain est un jour férié à Zurich, c'est pourquoi nous organiserons aussi une option adaptée à la zone EMEA). Certaines équipes organiseront des réunions la semaine prochaine - restez à l'écoute pour connaître les invitations de ces calendriers. Nous restons profondément attachés à Assistant et nous sommes optimistes quant à son avenir prometteur.
Il n'est pas certain que ces récentes suppressions soient liées à cette annonce. Le mois dernier, Alphabet a supprimé plusieurs employés de son service d'agrégation d'actualités, Google News. L'entreprise n'a pas indiqué le nombre exact de postes concernés, mais environ trois douzaines d'employés semblent avoir été supprimés. Le nombre est faible - surtout en comparaison avec les 12 000 personnes qui ont perdu leur emploi en janvier et les quelques centaines de personnes qui ont été licenciées dans sa division de recrutement le mois dernier - mais il semble que les suppressions aient été très ciblées.

Lors d'une réunion de l'ensemble du personnel, à la suite des licenciements, le vice-président de Google News, Shailesh Prakash, a déclaré que les réductions avaient pour but de « rationaliser » l'entreprise. Prakash a également fait remarquer que Google avait embauché trop de personnes pendant la pandémie et qu'il fallait maintenant « faire les comptes ». Ils gagnent au moins 1 million de dollars, voire 2 millions de dollars par an, selon la base de données de suivi des salaires levels.fyi.

Les Licenciements ont durement touché l’industrie technologique, qui était auparavant une source d’emplois fiable

Cette nouvelle de suppression d'emplois chez Twilio vient s'ajouter à la liste croissante d'entreprises technologiques comme Google, Amazon, Meta et Twitter, qui ont été contraintes de prendre des décisions similaires en raison de l'impact économique de la pandémie. L'industrie technologique, qui était autrefois une source fiable d'emplois, a été lourdement touchée par la crise, et les entreprises doivent maintenant trouver un équilibre entre les mesures de réduction des coûts et la nécessité de rester compétitives.

Selon Layoffs.fyi, 340 entreprises technologiques ont licencié plus de 100 000 personnes depuis le début de 2023. Pour l'ensemble de l'année 2022, le nombre de suppressions d'emplois dans les entreprises technologiques s'élève à un peu moins de 160 000, réparties entre un peu plus de 1 000 entreprises. Dell a annoncé son intention de licencier environ 6 650 employés en raison de la baisse de la demande d'ordinateurs personnels. Les suppressions d'emplois devraient toucher approximativement 5 % de la main-d'œuvre mondiale de l'entreprise. Cette nouvelle de suppression d'emplois chez Dell vient s'ajouter à la liste croissante des entreprises technologiques qui ont été contraintes de prendre des décisions similaires en raison de l'impact économique de la pandémie.

Annoncé dans un mémo, Jeff Clarke, co-chef des opérations de Dell, a déclaré que les précédentes mesures de réduction des coûts de l'entreprise, telles qu'une pause dans l'embauche et la limitation des déplacements, se sont avérées insuffisantes, et que l'entreprise connaît des conditions de marché qui continuent de s'éroder avec un avenir incertain.

En novembre 2022, Amazon a annoncé qu’elle prévoyait de licencier environ 10 000 personnes dans les divisions corporate et technologie. Une suppression d'emplois qui serait l'une des plus importantes de l'histoire de l'entreprise. Cette suppression d'emplois toucherait le département Amazon Devices, la division de vente au détail ainsi que les ressources humaines. La répartition par pays n’a pas été spécifiée.

Tesla licencie 229 employés chargés de l'annotation des données qui font partie de la grande équipe Autopilot de l'entreprise et ferme le bureau de San Mateo, en Californie, où ils travaillaient, selon un dépôt réglementaire californien. L’entreprise de technologie de conduite autonome dont le siège social est situé à Pittsburgh.

Les entreprises doivent trouver un équilibre entre les mesures de réduction des coûts et la nécessité de rester compétitives

Les entreprises technologiques comme Google, Amazon, Meta et Twitter ont été contraintes de prendre des décisions similaires en raison de l'impact économique de la pandémie. L'industrie technologique, qui était autrefois une source fiable d'emplois, a été durement touchée par la crise, et les entreprises doivent maintenant trouver un équilibre entre les mesures de réduction des coûts et la nécessité de rester compétitives.

Les géants mondiaux de la technologie, Google et Amazon, peinent à réduire leurs effectifs en Europe. Aux États-Unis, les entreprises peuvent annoncer des suppressions d'emplois massives et se débarrasser de centaines, voire de milliers de travailleurs en l'espace de quelques mois. Les principaux obstacles à la mise en œuvre de licenciements massifs en Europe sont une législation du travail plus stricte et de longues négociations avec les comités d'entreprise, qui représentent les salariés.

En France et en Allemagne, où la législation du travail est l'une des plus strictes de l'Union européenne, Google négocie avec les comités d'entreprise le nombre et le type de salariés qui seront inclus dans un plan de départs collectifs volontaires. Google emploie environ 1 600 personnes à Paris. Au Royaume-Uni, où les protections sont moins strictes, la réduction des effectifs pourrait s'avérer plus facile : environ 500 des 8 000 employés de Google devraient partir.

Sasan Goodarzi, le PDG d’Intuit, une entreprise qui développe des solutions de gestion et de comptabilite, déclare que les licenciements chez les grandes entreprises technologiques ont facilité le recrutement de talents en IA. Il indique qu'Intuit a investi dans l’IA et qu’il a attiré des ingénieurs qualifiés.

Sources : Google, Levels.fyi

Et vous ?

Êtes-vous surpris par ces licenciements chez Google ?

En avez-vous déjà été témoin ou connaissez-vous des travailleurs qui ont subi un licenciement ? Quel peuvent être les conséquences ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?

Voir aussi :

Google annonce la suppression de 12 000 emplois, soit plus de 6 % de ses effectifs et imite d'autres entreprises technologiques, dans le cadre de la gestion du ralentissement macroéconomique

Amazon prévoit de licencier jusqu'à 10 000 collaborateurs cette semaine, soit l'une des plus importantes réduction du personnel de son histoire

Licenciements dans le secteur de la technologie : Twilio, le fournisseur de logiciels et de services de téléphonie annonce le licenciement d'environ 1 500 employés, soit 17 % de ses effectifs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de mach1974
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/01/2024 à 10:50
Ce n'est pas le problème d'être mono client mais plus du cocher et de la voiture avec le moteur thermique.
Le temps que le Monde redescende sur terre avec les possibilités de l'IA .
Le plus drôle est l'association GNU ZIP KNN qui a les mêmes résultats que BERT
https://alt-gr.tech/blog-texts/2023-7-gzip-gt-bert
4  0 
Avatar de mood8moody
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/02/2024 à 4:17
Le secteur offre de belles perspectives d'avenir . Personnellement, je réfléchis à une reconversion alors que je suis dans le dernier quart de ma carrière. Bonne chance aux futurs ingénieurs du domaine qui vont bientôt intégrer le marché !

On aurait pu penser que le secteur informatique serait quelque peu préservé avec la transition vers l'intelligence artificielle (IA), mais c'est nous qui en subissons les conséquences directes.

Il est intéressant de constater que l'IA prend de plus en plus le contrôle sur un domaine clé pour son propre développement accéléré. On pourrait presque y voir un plan orchestré !

Je ne suis pas convaincu de l'existence actuelle d'une Intelligence Générale Artificielle (AGI), mais il me semble qu'une sorte d'intelligence collective homme-machine nous y conduit déjà.

Il est évident que nous sommes de plus en plus dépendants des ordinateurs. Ce n'est, semble-t-il, que le début. Il suffit d'observer ce qui se passe dans le domaine public avec les smartphones, les montres connectées, les assistants vocaux, les télévisions intelligentes et, au travail, avec les ordinateurs qui sont au cœur de la création et les différents capteurs IoT qui nous surveillent.

Nous suivons, la plupart du temps, les recommandations des programmes tout au long de la journée.
2  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 24/01/2024 à 10:01
Il ne faut jamais dépendre que d'un seul fournisseur ou donneurs d'ordres. C'est facile à dire comme cela. Un exemple que l'on connaît c'est mozilla. Quand google arrêtera la "subvention" de mozilla qu'arrivera-t-il ? --> déjà le PDG se barre ailleurs pour gagner encore plusieurs millions de $, --> firefox, thunderbird là c'est plus embêtant.
1  0 
Avatar de aztek
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 31/01/2024 à 14:14
Si je comprends bien, l'IA va donc bientôt devoir analyser chez Google la pertinence de ses résultats...
...pertinence étant elle-même de plus en plus polluée par l'IA. Intéressant
1  0 
Avatar de byrautor
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/01/2024 à 20:03
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Licenciements dans le secteur de la technologie : Google aurait licencié des employés travaillant sur son assistant vocal,
jusqu’à 20 contributeurs individuels auraient été licenciés

Google aurait licencié plusieurs employés travaillant sur son assistant vocal. Le nombre exact d’employés concernés n’a pas été divulgué, mais un document interne indique que jusqu’à 20 contributeurs individuels ont été licenciés. Les employés concernés étaient des scientifiques spécialisés dans les données. Certains d’entre eux ont été transférés de l’équipe Bard à l’équipe Assistant vendredi dernier et ont reçu une invitation à une réunion sur leur rôle quelques heures plus tard.

Lourcent-de-ses-effectifs/"]Licenciements dans le secteur de la technologie : Twilio, le fournisseur de logiciels et de services de téléphonie annonce le licenciement d'environ 1 500 employés, soit 17 % de ses effectifs[/URL]
Mais toutes les entreprises USA font comme çà, immédiatement, quand çà leur plaît.
les "américains y sont habitués, pas nous.
Croyez moi, çà fait un drôle d'effet !
1  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2024 à 11:04
Citation Envoyé par mach1974 Voir le message
Ce n'est pas le problème d'être mono client mais plus du cocher et de la voiture avec le moteur thermique.
Le temps que le Monde redescende sur terre avec les possibilités de l'IA .
Le plus drôle est l'association GNU ZIP KNN qui a les mêmes résultats que BERT
https://alt-gr.tech/blog-texts/2023-7-gzip-gt-bert
J'ai adoré. Merci pour le lien...
0  0