IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG d'une entreprise IT, qui vaut près de 12 milliards de $, se rend au bureau environ une fois par trimestre et permet à ses employés de faire pareil,
Car cela n'impacte pas sur la productivité

Le , par Patrick Ruiz

106PARTAGES

9  0 
Les employés sont-ils plus productifs en télétravail ou dans un bureau ? La question se posait déjà avant la survenue de la pandémie de coronavirus. Elle revient sur la table avec acuité dans l’actuel contexte fait d’appels à répétition de retour au bureau par les entreprises de la filière technologique. Elle divise dans la filière technologique. En effet, dans une récente sortie le PDG d’Atlassian déclare que le télétravail n’a pas d’impact négatif sur la productivité. C’est un positionnement qui tranche avec celui d’autres chefs d’entreprise selon lesquels le télétravail est un frein pour la productivité et la créativité.

« Le travail est une vocation et non un lieu. Nous attendons donc des gens qu'ils puissent travailler chez eux, depuis un café, un bureau, mais nous ne nous soucions pas vraiment de l'endroit où ils font leur travail. Ce qui nous importe, c'est le résultat qu'ils produisent », déclare le CEO d’Atlassian qui ajoute que « je travaille depuis mon domicile tout le temps et cela ne m’empêche pas de bosser dur. Et je le fais avec des équipes autour du monde et basées en Australie. Une grosse partie de nos équipes est en télétravail et nous n’avons pas constaté de changement dans la productivité. »





Son positionnement tranche avec celui de plusieurs dirigeants pour le retour des employés au bureau. Même Zoom, dont le logiciel de visioconférence a permis de lancer la plus grande expérience au monde de travail à domicile pendant la pandémie de la Covid-19, demande désormais à ses employés de retourner au bureau. Motif : cela permet l’atteinte de leur maximum en capacité d’innovation et une meilleure connaissance les uns des autres. C’est une sortie en phase avec celle d’autres dirigeants comme Tim Cook selon lesquels « les employés doivent retourner au bureau, car cela stimule la créativité. »

Les employés de Twitter pouvaient travailler à domicile pour toujours ou de là où ils se sentent le plus productifs et créatifs depuis le mois de mars 2022. C’est l’une des entreprises à avoir adopté l’une des politiques de travail à distance les plus souples en raison de la survenue de la pandémie de coronavirus. Cette donne a changé avec l’acquisition de Twitter par Elon Musk. L’une de ses premières mesures : fin du télétravail pour ceux qui continuent à faire partie des effectifs du réseau social après la suppression de la moitié des emplois. Ce dernier a ensuite confirmé son positionnement dans une sortie selon laquelle « le télétravail est une connerie qui pose un problème moral et est cause de baisse de productivité. »

« Je crois fermement que les gens doivent être plus productifs lorsqu’ils sont lancés sur la formule "présentiel au bureau" », a-t-il déclaré avant d’ajouter entre autres que « le télétravail pose un problème moral, car c’est une formule injuste pour les personnes qui ne peuvent travailler à domicile. »

Pourtant, certaines études font état de ce que le travail à distance n’a pas d’impact négatif sur la productivité des travailleurs

L'équipe de l'université du Texas a travaillé sur des données d’un logiciel fourni par une grande entreprise pétrolière et gazière de Houston. Pendant la période d'étude (de janvier 2017 à décembre 2018), l'entreprise a été contrainte de fermer ses bureaux en raison des inondations provoquées par l'ouragan Harvey, ce qui a obligé les employés à travailler à distance pendant une période prolongée.

Les chercheurs ont examiné les données technologiques des employés (le nombre total d'heures travaillées par employé, le temps de travail actif total, l'utilisation du clavier par minute active, l'utilisation de la souris par minute active, les mots tapés par heure et le nombre d'erreurs typographiques par mot tapé) avant, pendant et après l'ouragan Harvey. Ils ont constaté que, bien que l'utilisation totale des ordinateurs ait diminué pendant l'ouragan, les comportements professionnels des employés pendant la période de sept mois de travail à distance sont revenus aux niveaux d'avant l'ouragan. Cette conclusion suggérait que le travail à distance n'a pas d'impact négatif sur la productivité des personnes lancées sur la formule télétravail.

Néanmoins, le télétravail introduit un facteur « difficulté de collaboration à distance » avec un possible impact sur la productivité

Cette étude fait suite à celle de Hogan Assessments 43 % des travailleurs ont déclaré être plus productifs à domicile, 44 % ont déclaré être aussi productifs et seulement 13 % ont déclaré être moins productifs. Toutefois, le rapport montre que les travailleurs ont trouvé la collaboration à distance plus difficile, de sorte que le fait que la plupart des travailleurs aient déclaré se sentir aussi ou plus productifs est dû au fait qu'ils étaient plus productifs lorsqu'ils travaillaient seuls.



C’est une brèche dans laquelle s’engouffrent les chefs d’entreprise quand on sait qu’ils sont d’avis que les employés doivent retourner au bureau, car cela stimule la créativité : « la communication marche mieux face à face. » Les dirigeants sont convaincus que les collègues construisent de meilleures relations de travail par exemple quand ils prennent le déjeuner ensemble, prennent le temps de discuter de divers sujets, même les plus banals ou alors participent à des exercices destinés à développer l’esprit d’équipe.

En droite ligne avec ce positionnement, ces derniers évoquent un « impact sur la créativité. » Le mythe selon lequel un manque d’interaction sociale réduit la créativité et l’innovation reste profondément ancré. C’est d’ailleurs l’un des arguments sur lesquels s’appuyait Marissa Mayer pour s’ériger contre le télétravail lorsqu’elle a déclaré que « certaines des meilleures idées et décisions surviennent après des discussions à la cafétéria ou au couloir, après des rencontres avec les gens et des rendez-vous d’équipes impromptus ».

Toutefois, si des recruteurs estiment que les conversations dans le genre « peux-tu s’il te plaît vérifier ceci ? » sont importantes, des contradicteurs pointent le revers de la médaille. Ces derniers indiquent que des « interactions » peuvent se transformer en « interruptions » qui coûtent plus ou moins cher en termes de productivité et flux de créativité. Des tiers en télétravail avancent par exemple que « les distractions sont insupportables. Les téléphones qui sonnent, les gens qui débarquent et ressentent toujours le besoin d’interrompre pour absolument tout (que ça soit relié ou non au travail) et plusieurs appels à propos de projets qui ne sont pas liés qui résultent en changement de contexte. »

Un employé dans un bureau serait productif sur moins de 3 des 8 heures sur une journée de travail

L’étude d’Invitation Digital Ltd a porté sur près de 2000 (1989 pour être exact) employés de bureau (à temps plein) âgés de plus de 18 ans et disséminés sur l’ensemble du territoire du Royaume-Uni. En réponse à la question de savoir s’ils se considèrent comme productifs tout au long d’une journée de travail, la grande majorité (soit 79 %) a répondu non. D’après les résultats de l’étude, seul le cinquième (donc les 21 % restants) a répondu par l’affirmative. Le sondage a ensuite révélé que la durée moyenne de productivité sur le lieu de service est de 2 h 53 min, soit moins de 3 h.

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de l’avis selon lequel « le plus important n’est pas de s’appesantir sur le lieu depuis lequel un employé travaille mais plutôt sur les résultats qu’il produit ? »
Ces statistiques collent-elles avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Êtes-vous personnellement plus productif en travaillant à distance ?
Quelles sont pour vous les difficultés majeures qui limitent votre productivité dans ce mode de travail ?
La collaboration entre vous et vos collègues a-t-elle été affectée par le travail à domicile ?

Voir aussi :

Le travail à domicile présente tant d'avantages que 48 % des travailleurs accepteraient une baisse de salaire pour continuer en télétravail, selon une étude

Le travail hybride sera-t-il la nouvelle norme pour les professionnels de la Tech ? une récente étude montre que 86 % de ces professionnels en Europe ne veulent pas rentrer au bureau à plein temps

L'option télétravail pourrait se poursuivre sur 2 ans à cause de la pandémie : motif d'inquiétude valable pour les patrons ? Ramener les employés au bureau pourrait être de plus en plus difficile

Le télétravail a fait grimper la productivité des salariés de 22 %, d'après une étude de l'institut Sapiens, qui souligne en sus que cela a permis une sauvegarde de 9 points du PIB français en 2020

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de pboulanger
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/08/2023 à 9:33
A l'heure des grands openspaces le télétravail permet de travailler dans un environnement plus serein (moins bruyant) tout en évitant de perdre du temps dans les transports (aller/retour au bureau me coûte 2h30 de transports en commun quand tout va bien). Le télétravail est donc plus intéressant pour ce qui nécessite de la concentration mais il faut faire attention de ne pas se laisser distraire par l'environnement (TV, radio, enfants, etc...): il faut donc une certaine maturité ou volonté.
Malheureusement le télétravail nuit à l'esprit d'équipe: les membres ont moins de contact, ne se voient pas et ont moins d'événements qui permettent de créer une cohésion. La pause café au bureau est souvent un moment de partage et d'échange qui permet de connaître ses collègues et de créer du lien qui transcende l'aspect purement travail. Alors il y a des cafés virtuels et des échanges standards mais, personnellement, je trouve que ça n'a ni le même charme ni le même effet sur l'équipe. Et dans mon passé, j'ai de nombreux souvenirs sur la pause café qui a permet de résoudre des problèmes de travail ou permis de faire émerger des idées.
5  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/08/2023 à 11:27
Moi je bois pas de café j'ai horreur de ca et je fume pas, donc pas de pause café et de pause clope.
je préfère faire le minimum de pause pour rentrer le plus vite chez moi.

les afterwork, je n'y vais jamais ça me fait chier.

Donc les rencontres à la pause clope/café ou au afterwork ne m'ont jamais concernés.

Les seuls interactions que j'ai pendant le déjeuner, et on discute jamais boulot.
on parle des loisirs/de ce qu'on a fait le weekend/pendant les vacances, de politique mais aussi.... des augmentations qu'on a pas, on parle du collègue qui a démissionner et si on faisait pareil quel salaire on peut avoir, de la direction qui fait vraiment de la merde...etc.

J'ai 3 jours de télétravail/semaines et je suis bien dans mon taff et je suis pas en environnement toxique, ce que je veux dire c'est que les discussions entre collègue c'est pas toujours pour apporter de nouvelles idées mais c'est aussi et souvent pour se plaindre du mauvais salaire qui augmente pas alors que le pdg lui a été augmenté de 30 millions, des mauvais outils ou des mauvaises décisions de la boite.

le télétravail permet aussi d'éviter de ce plaindre et d'une certaine façon d’être plus fidèle à l'employeur.

j'ai connu ca il y'a 10ans, dans une grosse boite du cac40, ca faisait 3 ans qu'on avait pas été augmenté et les nouveaux collègues qui venait d’être embauché été mieux payé que nous... du coups a force d'en discuter entre membre de l'équipe (7 personnes) on a tous démissionner quasiment au même moment. Le PO sait retrouvé tout seul et a du vite embaucher et refaire une équipe.
en full remote cette situation ne se serait pas produite.
4  1 
Avatar de palnap
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/08/2023 à 12:09
En même temps quand on voit leur produit phare... Ça laisse un doute 😅

Cf. https://ifuckinghatejira.com/
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2023 à 13:57
Citation Envoyé par pboulanger Voir le message
A l'heure des grands openspaces le télétravail permet de travailler dans un environnement plus serein (moins bruyant)
Tout le monde n'a pas accès à de bonnes conditions de travail à la maison.
Par exemple ceux qui vivent dans des très grandes villes, sont généralement dans des petits appartements.
Il n'y a pas forcément un bureau insonorisé.
Certains ont des enfants qui foutent le bordel, ça doit être en partie pour ça que certaines personnes restent souvent tard au bureau.
Il faut pouvoir être isolé dans une pièce où tu n'entends pas les enfants, sinon autant être dans un open space.
Quoi que maintenant il existe des casques réducteurs de bruit, ça peut être intéressant.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Les seuls interactions que j'ai pendant le déjeuner, et on discute jamais boulot.
on parle des loisirs/de ce qu'on a fait le weekend/pendant les vacances, de politique mais aussi.... des augmentations qu'on a pas, on parle du collègue qui a démissionner et si on faisait pareil quel salaire on peut avoir, de la direction qui fait vraiment de la merde...etc.
Dans mon entreprise c'est pareil.
D'ailleurs il y a un collègue qui a démissionné, il a retrouvé un job payé 45 k€ brut/an, un autre collègue a démissionné juste après.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
« Le travail est une vocation et non un lieu. Nous attendons donc des gens qu'ils puissent travailler chez eux, depuis un café, un bureau, mais nous ne nous soucions pas vraiment de l'endroit où ils font leur travail. Ce qui nous importe, c'est le résultat qu'ils produisent »
Rares sont les entreprises qui partagent cette philosophie.
1  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/08/2023 à 16:06
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Dans mon entreprise c'est pareil.
D'ailleurs il y a un collègue qui a démissionné, il a retrouvé un job payé 45 k€ brut/an, un autre collègue a démissionné juste après.
on retrouve ça je pense dans quasi toute les boites.
surtout que notre métier à la chance d’être très sollicité, je reçois minimum une proposition/semaine sur linkedin, bon ok c'est souvent des esn de merde mais quand même la tentation d'aller voir ailleurs est la si le salaire est pas bon.

un salarié en full remote lui a l'inconvénient d’être coincé, les boite en full remote reste pour l'instant une minorité donc trouver une autre boite en full remote c'est tres compliqué. Donc si le salaire est correcte il sera loyale envers son employeur.
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/09/2023 à 8:40
Citation Envoyé par pboulanger Voir le message
A l'heure des grands openspaces le télétravail permet de travailler dans un environnement plus serein (moins bruyant)
J'ai toujours (15 ans) travaillé en openspace, c'est un environnement qui ne va pas à tout le monde mais que j'aime vraiment. Et avec l'arrivée du télétravail je me suis rendu compte que j'en suis dépendant d'une certaines façon, par exemple je travailles toujours avec de la musique et je me suis rendu compte que j'ai besoin de l'écouter avec un casque ou des écouteurs pour sinon je n'arrive pas à me concentrer sur mon travail.
mais il faut faire attention de ne pas se laisser distraire par l'environnement (TV, radio, enfants, etc...): il faut donc une certaine maturité ou volonté.
Dans mon entreprise le télétravail n'est pas entré dans la culture (à quelques services prets) donc les journées de télétravail sont celles où on DOIT être à la maison, garde d'enfant, passage d'un technicien, réception d'un colis etc. Donc les perturbation de l'environnement quand on est en télétravail ont été intégrées à notre culture du travail.
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
j'ai connu ca il y'a 10ans, dans une grosse boite du cac40, ca faisait 3 ans qu'on avait pas été augmenté et les nouveaux collègues qui venait d’être embauché été mieux payé que nous... du coups a force d'en discuter entre membre de l'équipe (7 personnes) on a tous démissionner quasiment au même moment. Le PO sait retrouvé tout seul et a du vite embaucher et refaire une équipe.
en full remote cette situation ne se serait pas produite.
Pour moi c'est l'un des interet des pauses café, quand j'étais sous traitant à Toulouse, les 3/4 des démissions ont été envisagées à la pause café, mais aussi les 3/4 des gens qui se résignent à le faire (et les deux sont bien, pour des raisons différentes).

Je suis dans un entreprise industrielle où le contact est primordial (une réunion avec la prod faite à distance est une réunion qui n'a pas existé) donc le full remote est hors de question et je vis dans un environnement où il est facile d'avoir un grand logement pour un prix très raisonnable proche du travail donc je ne suis pas spécialement demandeur.
Mais le télétravail reste un acquis qui ne peut plus être remis en cause (au grand damme de notre DG qui s'y oppose) et il devient même un moyen de diminuer l'impact des crises, les piquets de grèves ont moins d'impacts depuis que les ingé peuvent bosser de chez eux, on a pas besoin de louer un parking annexe quand on le rénove etc.
0  0