IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les offres d'emplois sur la formule télétravail se raréfient, selon une étude de LinkedIn,
Publiée dans un contexte où les employés sont plutôt en quête de la flexibilité tirée du travail à distance

Le , par Patrick Ruiz

4PARTAGES

19  0 
Plus de 60 % d’un échantillon de 3500 managers d’entreprises américaines envisageaient d’obliger leurs employés en télétravail en raison de la pandémie à retourner au bureau en 2022. 77 % du même lot entendaient employer les moyens forts (licenciements, réduction de salaire, etc.) pour atteindre cet objectif, d’après ce qui ressortait des résultats d’un sondage de GoodHire parus au deuxième trimestre de l’année en cours. Les employeurs sont entrain d’appuyer sur un nouveau levier qui devrait accélérer l’atteinte de leurs objectifs de retour des employés au bureau : diminuer les offres d’emplois avec des options de travail à distance.

Que ce soit en Allemagne, au Royaume-Uni, en Inde ou aux États-Unis, la tendance est la même : les employeurs publient désormais moins d’offres d’emplois avec des options de travail à distance. À contrario, les chiffres font montre d’un intérêt croissant des chercheurs d’emploi pour le télétravail.

Dans les cas des USA, après que les offres d'emploi avec des options à distance aient atteint un pic en février avec 20 % de toutes les annonces, elles ont chuté à 14 % en septembre, qui est la statistique la plus récente, selon les données de LinkedIn.


La manœuvre fait suite à une multiplication des appels de retour au bureau de plusieurs employeurs de par le monde, ce, malgré les concessions que les employés lancés sur la formule sont prêts à faire. En effet, les travailleurs lancés sur la formule télétravail disent être prêts à accepter de voir leurs salaires revus à la baisse pour poursuivre suivant cette approche. Selon un sondage d’Ivanti, près de 50 % (d’un échantillon de 1000 travailleurs) le feraient.

Près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées ont déclaré qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.


Le débat en toile de fond est celui de la comparaison de la productivité des employés selon qu’ils sont en télétravail et au bureau. La question se posait déjà avant la survenue de la pandémie de coronavirus et revient sur la table avec acuité dans l’actuel contexte. Microsoft a initié un sondage sur un échantillon de 20 000 personnes dans des entreprises disséminées dans 11 pays pour y voir plus clair. Résultat : 87 % des participants à l’enquête disent être plus productifs en télétravail et 88 % des dirigeants émettent des doutes quant à ce que leurs employés en télétravail puissent être plus productifs que dans un bureau.


Pourtant, un employé dans un bureau est productif sur moins de 3 des 8 heures sur une journée de travail

L’étude d’Invitation Digital Ltd a porté sur près de 2000 (1989 pour être exact) employés de bureau (à temps plein) âgés de plus de 18 ans et disséminés sur l’ensemble du territoire du Royaume-Uni. En réponse à la question de savoir s’ils se considèrent productifs tout au long d’une journée de travail, la grande majorité (soit 79 %) a répondu non. D’après les résultats de l’étude, seul le cinquième (donc les 21 % restants) a répondu par l’affirmative. Le sondage a ensuite révélé que la durée moyenne de productivité sur le lieu de service est de 2 h 53 mns, soit moins de 3 h.

Que font donc les travailleurs avec moins de 3 h de productivité sur une journée de travail ?

La réponse courte est : ils sont pour la plupart du temps distraits. Invitation Digital Ltd a publié une liste non exhaustive des activités qui meublent le temps de cette catégorie de travailleurs, ce, en deux versions : l’une avec les pourcentages de répondants par activités et l’autre avec les temps mis à la réaliser :

  • Surfer sur les réseaux sociaux - 47 % (des répondants au sondage) ;
  • lire les sites Web d'actualités - 45 % ;
  • discuter des activités en dehors du travail avec des collègues - 38% ;
  • préparation de boissons chaudes - 31% ;
  • Pauses cigarettes - 28 % ;
  • messagerie texte et messagerie instantanée – 27 % ;
  • manger par petits bouts - 25 % ;
  • Faire de la nourriture au bureau - 24% ;
  • téléphoner à son partenaire/à ses amis - 24 % ;
  • recherche d'un nouvel emploi – 19%.



  • Surfer sur les réseaux sociaux - 44 minutes (passées à le faire pendant la journée de travail) ;
  • lire les sites Web d'actualités - 1 heure 5 minutes ;
  • discuter des activités en dehors du travail avec des collègues - 40 minutes ;
  • préparation de boissons chaudes - 17 minutes ;
  • Pauses cigarettes - 23 minutes ;
  • messagerie texte et messagerie instantanée – 14 minutes ;
  • manger par petits bouts - 8 minutes ;
  • Faire de la nourriture au bureau - 7 minutes ;
  • téléphoner à son partenaire/à ses amis - 18 minutes ;
  • recherche d'un nouvel emploi – 26 minutes.


65 % des participants à l’enquête d’Invitation Digital Ltd ont déclaré ne pas être en mesure de se passer de distractions sur une journée de travail. Plus de la moitié de ce lot de travailleurs a expliqué qu’il s’agit d’activités destinées à rendre leur journée de travail plus supportable.

Source : LinkedIn

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Partagez-vous de l’argument des employeurs selon lequel les employés en télétravail sont moins productifs ?
Télétravail ou bureau : dans quelle situation êtes-vous le plus productif ? Pour quelles raisons ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kulvar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 16:42
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?

Elles sont cohérentes avec la réalité que les managers sont majoritairement des vieux dépassés par la technologie ou des détraqués qui aiment beaucoup trop exercer leur autorité sur les employés.

Partagez-vous de l’argument des employeurs selon lequel les employés en télétravail sont moins productifs ?

On a des études qui prouvent le contraire. Mais les arguments fallacieux sont tellement pratique pour obtenir ce qu'on veut, les managers vont pas se priver de les utiliser.

Télétravail ou bureau : dans quelle situation êtes-vous le plus productif ? Pour quelles raisons ?

Télétravail à 100%.
Pas d'open space de merde où il est impossible d'être en paix.
Pas de collègues qui parlent de part et d'autres dans une cacophonie.
Nos moindres faits et gestes ne sont pas épiés comme si on étaient des criminels en prison.
Si on prend le temps de réfléchir, on se fait pas engueuler parce qu'on a pas l'air de travailler.
Si on a rien à un creux d'activité entre une tâche et une réunion, on est pas obligé de faire semblant de travailler pour rien.
Pas de trajet long et chiant qui gâchent des heures de vies.
On se fait pas enfumer tous les 6 mètres par un fumeur dans la rue.
On ne pue pas dès le matin parce qu'on a pris le métro.
On est pas exposé au collègue qui a mauvaise haleine, ni au collègue qui se vide un flacon entier de parfum tous les matins.
Personne pour faire des remarques quand tu passes un instant sur YouTube pour changer la vidéo pour une autre.
Aucun collègue ne peut se pointer à côté de toi pour t'imposer de t'occuper de leur demande alors que tu es sur quelque chose.
Tu peux facilement te cuisiner un bon repas.
Pendant la pause repas tu peux faire la sieste dans ton propre lit.
Avec le temps économisé sur les trajets tu peux plus facilement caser une séance de sport, aider tes enfants à réviser ou vérifier leurs devoirs, etc.
Tu peux dormir plus longtemps et être plus reposé.
En cas d'imprévu tu peux le gérer puis rattraper ce temps là plus tard vu que tout le matériel pour travailler est chez toi.
Tu as juste à éteindre Slack/Teams/... à la fin de ta journée sans que personne ne remarques que tu as déjà fini ta journée. Alors qu'en présentiel tout le monde te vois te lever pour partir et se rappelle soudain qu'ils ont milles trucs à te demander.

Bénéfice annexe : Tout télétravailleur est une personne en moins dans les bouchons/transports en commun pour les gens qui ne peuvent pas être en télétravail.

Le télétravail devrait être un droit pour les métiers où c'est possible. Ceux qui préfèrent le présentiel sont bien sûr libre de ne pas en faire.
10  1 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 8:52
on est bien d'accord l'étude parle de télétravail à 100% ?
c'est ce que je constate sur linkedin, les offres sont effectivement très faibles.

Par contre les offres avec télétravail 2j/sem c'est presque 100% des offres, enfin je n'ai vu qu'1 seul annonce sans télétravail 2j/sem sur des 100aines.

De toute façon, la cohésion et les valeurs en entreprise c'est du bullshit de recruteur. On y va uniquement car on a pas le choix (faut bien avoir un revenu) et si on trouve un meilleur salaire ailleurs on se casse.
Alors bon les pauses babyfoot...

Surtout qu'en informatique la plupart du boulot c'est de la presta en ssii, alors d'1 l'entreprise du client on s'en fou on y est pas interne et de 2 la boite de presta c'est juste une boite au lettre avec 2-3 commerciaux, alors les valeurs et le sens du travail...
Chez le client en présentiel, j'ai surtout comme contrainte d’être mêlé à la politique et copinage de la boite. Je suis dans ce cas actuellement "ils se démerdent, je bosse pas pour cette équipe car leur chef c'est un con", en télétravail je me farcie pas ces conneries, je fait mon taff peinard.

Enfin niveau productivité, je n'ai connue pour l'instant aucune boite ou sa bossait vraiment (j'ai fait que des grosses boite du cac40), la plupart des projets sont des projets bidons pour avoir des subventions de l'ue et du crédit impot recherche, et le rythme de travail est cool cool.
Niveau glandouille ça y va et d'ailleurs la plupart des internes ne s'en cache pas et on voit bien qu'il regarde du youtube toute la journée.
Quand aux managers, je les voit toute la journée en réunion, j'aimerais bien savoir à quoi ils servent franchement, payer des types à écouter des réunions tous les jours n'apporte aucune valeur ajouté.
7  0 
Avatar de smarties
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 8:51
Il n'y aurait pas de bouchons qui allongent fortement le temps de trajet, venir au bureau serait moins contraignant mais là c'est globalement une grosse perte de temps sur une année. Sur une base de 40 minutes l'aller, ça fait environ 12 jours perdus par an perdu dans les transports (sans parler de la fatigue, des risques d'accident, ...).

Si jamais je devais reprendre du travail en présentiel, en dehors de la pause déjeuner que je peux réduire un peu, je ne ferais pas d'heures sup le soir (contraintes familiales, envie de consacrer du temps à ses loisirs, faire les tâches ménagères).
Ca me donne l'impression de vivre pour travailler aussi car avec le transport, on passe environ 11h au travail (trajets + travail + pause déjeuner). Si d'une journée on enlève le temps de sommeil+repas+toilettes pour encore 10h. Il nous reste donc en théorie 3h pour soit quand on a pas d'enfant. On est souvent fatigué donc généralement on peut encore enlever 30min où on ne fait pas grand chose. Bref

En plus, à finir tard le soir on ne fait pas forcément vivre les commerces car ils ferment à 19h et ça ne vaut pas le coup d'y aller pour 10min + temps de trajet.

Ceux qui veulent du présentiel nous font croire à la cohésion et aux avantages dans les locaux (un baby foot, un potager en friche, un repas, ...) mais c'est bien quand on s'entend bien avec ses collègues et ce n'est pas toujours le cas. Il y a aussi des choses qui m'agacent en présentiel : la cuisine qui n'est pas nettoyée au fur et à mesure ainsi que les toilettes et c'est toujours les mêmes qui s'y collent (je ne suis pas un maniaque de la propreté pour autant).
Personnellement, je préfère avoir un bon salaire et du temps.
Ma productivité est toujours moins bonne en présentielle car j'ai déjà été dans des open-spaces plus ou moins grand, j'étais dérangé fréquemment directement ou indirectement, je fais plus de pauses, je suis globalement plus fatigué.

On devrait donc, quand on peut, continuer à exiger du télétravail selon le modèle qui nous convient (hybride ou 100%).
Dernièrement j'ai terminé une mission car la société a voulu se "stabiliser" :
- les freelances terminent leur contrat sans être renouvelés
- gel des embauches
Résultat, nous étions 4 dans l'équipe back-end avec du travail sur 1 ans (nouvelles fonctionnalités, améliorations, refacto) et il ne restera plus que le développeur back-end en CDI qui doit participer à du support 1x/semaine... Ils feraient mieux de réduire l'équipe commerciale afin de réduire la charge de travail
6  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 17:07
Je pense que la meilleure solution pour tout le monde (employeur comme employé) c'est du télétravail partiel.
4  1 
Avatar de MajorKurk
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 9:00
Je suis actuellement en recherche d'emploi, et je peux dire clairement que cette étude montre peut être une baisse, mais qu'il y a encore bien assez de recrutement en télétravail.
0  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 19:55
N'importe quoi.
0  1