IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les managers excédés déclarent que le travail à domicile doit cesser : plus de 70 % parlent de licenciement ou de réduction de salaire des employés en télétravail
Qui refusent de retourner au bureau

Le , par Patrick Ruiz

90PARTAGES

10  0 
Plus de 60 % d’un échantillon de 3500 managers d’entreprises américaines envisagent d’obliger leurs employés en télétravail en raison de la pandémie à retourner au bureau en 2022. 77 % du même lot entendent employer les moyens forts (licenciements, réduction de salaire, etc.) pour atteindre cet objectif. Les résultats du sondage de Good Hire tombent dans un contexte où les employés sont prêts à accepter des baisses de salaire pour demeurer en télétravail. Des entreprises font même face à des menaces de démission d’employés forcés à retourner au bureau.





Les résultats de l’étude de Good Hire viennent à la suite d’un sondage sur développez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail. Dans un contexte où les appels au travail en présentiel se multiplient les travailleurs lancés sur la formule télétravail disent être prêts à accepter de voir leurs salaires revus à la baisse pour poursuivre suivant cette approche. Selon un sondage d’Ivanti, près de 50 % (d’un échantillon de 1000 travailleurs) le feraient.
Près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées ont déclaré qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.


Certains employés menacent même de démissionner s’ils sont obligés par leurs entreprises à retourner au bureau. C’est la situation à laquelle fait face Apple. L’entreprise pourrait être confrontée à une vague de démission dès la semaine prochaine en raison de sa politique du retour au bureau pour tout le monde. Plusieurs commentaires font état de ce que certains employés d'Apple sont fortement remontés contre cette idée et menacent de démissionner si la société ne changeait pas d'avis. De plus, ces derniers seraient également contre le modèle de travail hybride proposé par Apple. La société a déclaré que le retour au bureau était obligatoire pour les employés, mais qu'elle mettrait en place une politique de travail hybride et que les employés pourront être en télétravail au plus quatre semaines par an.

Source : GoodHire

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 13:22
Forcement la plupart occupe ce qu'on appelle des bullshit job de remplissage d'excel et faire le petit chef a surveiller au dessus de l'epaule et exiger du presenteisme 😂

Forcement avec le télétravail qui demontre l'inutilité de 80% de leur tache d'avant ils ont peur que ca se voit. 😂
56  3 
Avatar de thamn
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 18:52
Je pense que si mon entreprise m'imposait un retour en "presentiel" je crois en effet que je ferai l'effort de chercher un autre job parce que ca indiquerait que mon employeur est un idiot.

Pour mon cas je ne vois pas d'interet a me faire venir au bureau, et ca s'est bien vu au cours des 2 derniere annees, j'y ai pas mis les pieds une seule fois en 2 ans et il n'y a absolument aucun probleme de productivite.

Ces messieurs les managers americains interroges auront probablement de grosses surprises quand ils vont se rendre compte que tout le monde a compris que cette blague d'avoir a etre present quand on est developpeur c'est comme avoir a mettre une chemise pour travailler. C'est pas ma chemise qui travail, et c'est pas non plus le bureau ou la chaise sur laquelle je suis assis qui font le job, et les 2 dernieres annees le prouvent bien.

Si ton objectif en tant qu'employe, c'est d'engranger un salaire tout en en foutant le moins possible, ca pose un probleme qui n'est pas vraiment en rapport avec le lieu de travail mais plus avec tes motivations profondes.

On pourrait dire que c'est une sorte de faute professionelle de la part de ces managers car ils ne sont finalement pas capable de s'adapter a de nouvelles situations et sortir de leur zone de confort. Je ne souhaite donc a leur employes que d'avoir la chance de pouvoir ne plus travailler avec ces gens.
16  1 
Avatar de smarties
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/04/2022 à 20:23
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
C'est en effet l'impression que j'ai, les entreprises cherchent à faire revenir les employés en présentiel au moins en hybride. J'ai l'impression que peut veulent garder le choix possible du 100% télétravail.

Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
- 45 minutes par jour gagnées à ne pas me déplacer sur mon lieu de travail
- coût de l'essence
- coût des repas moins élevé
- sécurité (accident voiture ou autre aléas)
- tâches ménagères entre 2 pauses (aérer mes pièces de maison, vider le lave vaisselle, faire tourner mon robot aspirateur en bougeant un peu les objets)
- lit/canapé pour faire une sieste de 10 min quand on a un gros coup de barre
- je peux rester habillé en jogging
- calme
- je peux écouter la musique que je veux sans casque et donc sans gêner personne
- être disponible facilement s'il j'ai besoin d'un RDV pour la chaudière ou autre intervention
13  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 14:33
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
On est passé à du presque full télétravail avec les premières vagues de pandémie, à une réintégration de masse en bureau. La raison ? >> certains salariés /externes n'en branlent pas une quand un manager n'est plus en mesure de débarquer à l'improviste pour contrôler. Ca pénalise tous les autres.

Une autre raison, c'est que le /les responsables n'ont plus de moyen de surveillance à disposition, hors en télétravail, la seul surveillance possible est hors la loi (observation de l'écran, des logs de l'activité souris et fenêtres actives, caméra sur le salarié...). A part harceler le salarié d'appel visio, il n'est plus possible de surveiller. Le dernier indice à portée du responsable, c'est la productivité directe (avancement du projet, documents générés, tâches accomplies...)

Ensuite, menacer de démissionner si le télétravail cesse, signifie, selon moi, 1 chose :
- soit le cadre de travail est profondément toxique /malsain
- soit le télétravail présent un impacte conséquent sur le cadre de vie personnel (coût de la vie, heure de déplacement, fatigue générale, services accessible en pause repas, moral...)

4 semaines par an max, je trouve ça ridiculement peu de la par d'Apple, si on compte les congés et jours fériés, sa revient à 1j de télétravail toute les 2 semaines MAXIMUM !

Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?

1) je gagne en temps de trajet --> et en frais de transport, et en repos (fatigue)
2) je gagne en productivité --> une part de mon travail est bien plus productif lorsque non interrompue toute les 10min, pas présent = moins d'opportunité à mes collèges et responsables
3) l'absence de certains se fait ressentir par une journée de travail moins "pesante" ...je suppose qu'il en est de même pour moi envers certains
4) manger dans sa cuisine plutôt qu'un petit repas préparé la veille ou à la boulangerie du coin n'est pas comparable, et n'empêche pas la rencontre au restaurant avec certains collègues à proximité.
12  1 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/04/2022 à 13:32
Ces managers donnent un sentiment de "management" autoritaire. Mais ne pas voir leurs sales tronches de cakes moisies est un soulagement.
Une libération comme après une occupation par une armée ennemie.
L'existence de ces nuisibles est à la limite du crime contre l'Humanité (les gens, pas le journal). Oui, je suis dans l'excès. Et alors ? L'époque l'est.
13  3 
Avatar de GreatDeveloperOnizuka
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 20:24
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Ton commentaire prouve simplement que tu ne connais que le fonctionnement des SSII et que tu n'as jamais géré le service informatique d'une entreprise!

Autre point intéressant: Je constate que les intervenants de cette discussion sont des collaborateurs lambda dont la responsabilité au sein de leur entreprise se limite à faire 32 heures par semaine (si possible couché dans leur lit, histoire de ne pas se fouler), un croisement de gilets-jaune, de pro-Mélanchon et de syndicalistes CGT.

Aucune surprise. Ce n'est pas pour rien que l'économie française est à la ramasse!
Si l'économie française est à la ramasse et notamment sur le numérique, je ne pense pas que ça soit la faute des développeurs lambda.

Réfléchissons un peu:

  • Qui a toujours considéré l'informatique comme un centre de coût support et non un vecteur de croissance. Les managers spé baratinage ou les développeurs et autre personnel IT?
  • Qui a gâché des pépites du web qui auraient pu concurrencer des boites US comme Dailymotion ? Les décideurs ou les développeurs?
  • Qui se tape des formations tout au long de leur carrière pour rester à jour sur la tech mais ne reçoit quasi aucun budget pour? Les managers pipoteurs ou les dév?
  • Qui quand ils essaient de faire bouger les lignes pour améliorer les choses se font remettre à leurs places de pisseurs de code? Le manager spé ppt ou le développeur?
  • Qui va ensuite chialer car la sécu n'est pas la jour, les appli pourraves et ensuite essaient d'offshoriser le truc pour encore plus de dégats? Les décideurs spé ppt ou les développeurs?


Bizarrement, les pays qui respectent le savoir technique sont ceux qui dominent niveau numérique et arrivent à créer de vrais écosystème (Chine, USA, UK, etc.).
12  2 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 19:27
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Ton commentaire prouve simplement que tu ne connais que le fonctionnement des SSII et que tu n'as jamais géré le service informatique d'une entreprise!

Autre point intéressant: Je constate que les intervenants de cette discussion sont des collaborateurs lambda dont la responsabilité au sein de leur entreprise se limite à faire 32 heures par semaine (si possible couché dans leur lit, histoire de ne pas se fouler), un croisement de gilets-jaune, de pro-Mélanchon et de syndicalistes CGT.

Aucune surprise. Ce n'est pas pour rien que l'économie française est à la ramasse!
mais je suis responsable de projet dans une SSII. Je sais très bien comment sa marche, tu sera jamais augmenté sauf en changeant d'entreprise. Mème si ton client est très content et que tu fais du bon boulot.
Les SSII exploite les développeurs et ont une sale réputation.

et oui je fais 36h (c'est dans mon contrat de travail) et la moitie du temps coucher sur mon canapé.
Et alors ? mon client est content je fais bien mon taff, le projet avance bien et y'a une bonne ambiance dans l'équipe malgré le distanciel.

C'est quoi l’intérêt de faire des journées de 10h +2h de transport et de se tuer à la tache pour ton patron a paris que tu verras jamais ? je profite de la vie à la maison, au calme, et bientôt dans mon jardin (l'été arrive).
Je suis pas stressé et détendue, ca me permet d'avoir un bonne hygiène de vie, et d’être en bonne santé...donc j'ai jamais fait 1 seul arrêt maladie.

tu trouve normal toi les salariées en pleure qui font des burn out ?
tu connais la différence de l’espérance de vie d'un ouvrier par rapport à un patron du cac40 ?
Et oui malgré mon salaire confortable je vire de plus en plus à gauche... j'en ai marre de voir des types qui gagent +15000€/mois donner des conseils, actuellement je les vois tous dire de pas voter Lepen et voter pour leurs champions, mais il y'a quelques temps c'était rester chez vous dans votre 10m2 parisiens pendant que moi je vais clandestinement au resto.

Sur le trajet de ma boite y'a 1 boutique des restos du cœurs, ça me fait chier de voir tant de monde la bas attendre pour avoir 2-3 boites de conserve.
Et encore ici c'est la France, on a encore quelques systèmes sociaux qui tienne debout, aux USA ou en Chine c'est le jackpot.
Enfin quoique en chine c'est drôle, les patrons qui ont voulue se la jouer libéralisme et fuir le gouvernement on mystérieusement disparue. Au moins la bas malgré tes millions tu peux finir dans un goulag, il y'a une certaine équité qu'il n'ya pas chez nous

Quand à la pression de l'offshoring/nearshoring c'est du bluff, quand tu vois ce qui se passe en ukraine et en chine (voir le cas d'ARM, y'a encore des patrons qui veulent partir dans des pays bas salaire ????
11  2 
Avatar de ghostwan
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 19:59
Pour moi ça reflète une incompétence managerial. Non loin de moi l'idée de juger mes paires mais si des managers n'ont pas confiance en leurs équipes c'est qu'ils ont fail la partie la plus importante qu'est le recrutement. Avant tout un bon manager doit savoir recruter des gens de confiance, compétent et motivés sur lequel ils seront s'appuyer sans douter d'eux au quotidien. Dans ma société les process se recrutement sont tels qu'une fois passé, les managers, dont je fais parti, n'ont jamais à s'inquiéter de collaborateurs tire au flan ou ayant une touffe dans la main. Nous nous inquiétons beaucoup plus que nos employés ne s'ennuie pas et aient toujours de quoi les challenger intellectuellement.
D'ailleurs j'aime revenir sur place et mon équipe aussi et je veux qu'ils aient envie de revenir non pas parce qu'ils sont obligés mais parce qu'ils y voient un intérêt. Pour ma part j'aime être entouré de mes collègues pour travailler mais nous n'avons pas tous les mêmes contraintes ou la même façon de travailler et je sais que l'un des membres de mon équipe aimerait venir plus souvent mais jeune papa, il souhaite aider sa compagne au quotidien.
10  2 
Avatar de Nym4x
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/04/2022 à 15:54
Les managers sadiques excédés frustrés déclarent que le travail à domicile doit cesser : plus de 70 % font des crises de nerf faute d'avoir leurs larbins à harceler sous la main. Fixed
En même temps cela démontre que 70% sont des boots de surveillance destinés à remplir des tableaux Excel et à expliquer aux autres leur travail sans avoir la moindre compétence technique
9  1 
Avatar de GreatDeveloperOnizuka
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/04/2022 à 17:16
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Est-ce étonnant? Oui, tout est "centre de coût"!

Pour une raison simple, le "salaud de patron" que vous haïssez tous à la lecture de vos commentaires ne dispose pas d'un âne qui "chie" des euro à la cave! Avant de pouvoir payer vos salaires et les charges sociales qui vont avec (presque autant que le salaire net perçu par le salarié en France), il faut les gagner!!!
Arrête ton charabia là. Personne ici ne critique les patrons comme tu le dis. Mais voir l'IT comme un centre de coût, ben faut pas s'étonner qu'on fait plus de projets et qu'on est largué en innovation ensuite. Penses tu que Netflix voit leur développeurs comme un centre de coût?

Ton patron, il est comme un freelance ou un employé. Tu vends quelque chose ta force de travail contre un salaire. Les développeurs en général sont largement au dessus des 35h entre les formations pour rester à jour et les contrats cadre. Je pense qu'on aurait de bien meilleurs salaires si on avait pas tant de charges mais c'est comme ça, c'est le système Français, rien à voir avec le personnel IT.
9  2