IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tim Cook informe ses employés de ce que la date de retour au bureau est fixée au 11 avril
Dans un contexte où les personnes lancées en télétravail ne veulent plus retourner au bureau

Le , par Patrick Ruiz

79PARTAGES

6  0 
La date de réouverture des bureaux d’Apple est attendue depuis le mois de décembre marqué par l’annonce d’un report indéfini de l’échéance. Le dossier est de nouveau sur la table avec la levée progressive des restrictions en lien avec la pandémie. Tim Cook fait désormais savoir à ses employés que la date de retour au bureau est fixée au 11 avril. Apple procède à l’introduction d’un programme pilote de travail hybride avec 4 semaines de travail à distance maximum par an. La manœuvre intervient après un rejet par un groupe d’employés du projet de retour au bureau et des exigences d’une politique de télétravail plus flexible.

L’introduction d’un programme pilote de travail hybride avec 4 semaines de travail à distance maximum par an est cohérente avec une précédente déclaration de Tim Cook : « Lorsque cette pandémie prendra fin, de nombreuses entreprises continueront à fonctionner en mode hybride. Le travail à domicile restera très critique. »


L’intégralité de sa déclaration

Équipe,

Alors que notre réponse au COVID-19 continue d'évoluer, j'aimerais vous faire part d'une mise à jour de nos plans de retour dans nos bureaux.

Dans de nombreux endroits, les autorités ont commencé à lever les restrictions liées à la pandémie, conformément aux conseils des experts en santé publique. Et sur la base des dernières données, nous sommes optimistes quant à la poursuite de ces progrès au printemps.

Alors que beaucoup d'entre vous viennent régulièrement depuis un certain temps, nous sommes maintenant impatients d'accueillir dans nos bureaux ceux d'entre vous qui ont décidé de travailler à distance. Aux États-Unis, à partir du 11 avril, nous commencerons l'approche progressive du projet pilote hybride, les équipes retournant au bureau initialement un jour par semaine, puis, à partir de la troisième semaine, deux jours par semaine. Cette période de transition passera désormais de quatre à six semaines.

Nous commencerons alors le pilote hybride dans son intégralité le 23 mai, avec des personnes venant au bureau trois jours par semaine - le lundi, le mardi et le jeudi - et travaillant de manière flexible le mercredi et le vendredi si vous le souhaitez.

Bien que le calendrier puisse varier dans une certaine mesure dans différents pays/sites en fonction des conditions locales, nous suivrons le même processus partout où nous ne sommes pas encore de retour au bureau. Vos équipes locales vous donneront plus de détails sur les horaires spécifiques qui s'appliquent à votre situation géographique.

Pour rappel, nos bureaux et de nombreux services comme le Caffè Macs et nos bars à expresso sont actuellement ouverts et de nombreuses personnes viennent déjà chaque semaine. D'ici au 11 avril, je vous encourage à les rejoindre, que ce soit pour prendre un café avec un collègue, vérifier votre espace de travail ou organiser une réunion d'équipe.

En raison de la baisse du nombre de cas actifs, la plupart des sites américains d'Apple, si ce n'est tous, redeviendront des sites à masque optionnel au cours des prochaines semaines. Comme toujours, nous continuerons à surveiller les conditions locales et sommes prêts à adapter nos protocoles si nécessaire pour la santé de nos équipes et de nos communautés. Je tiens également à préciser que le port du masque est toujours le bienvenu et que vous devez vous sentir à l'aise pour le faire. Et je tiens à réaffirmer l'importance vitale de se faire vacciner et de recevoir un rappel si vous en avez la possibilité. Vous pouvez toujours trouver les dernières informations sur nos protocoles sur Welcome Forward.

Pour beaucoup d'entre vous, je sais que le retour au bureau représente une étape attendue depuis longtemps et un signe positif que nous pouvons nous engager plus pleinement avec les collègues qui jouent un rôle si important dans nos vies. Pour d'autres, il peut s'agir d'un changement déstabilisant. Je veux que vous sachiez que nous sommes profondément engagés à vous apporter le soutien et la flexibilité dont vous avez besoin dans cette nouvelle phase - un engagement qui commence par l'introduction progressive de notre projet pilote hybride et qui inclut la possibilité de travailler à distance jusqu'à quatre semaines par an. Si vous avez des questions, vous trouverez plus de détails sur le site People.

Alors que nous commençons ce projet pilote, nous sommes impatients d'apprendre au fur et à mesure et de nous adapter si nécessaire, tout cela dans le but de favoriser une approche réellement collaborative et flexible de notre travail commun.

En attendant, je ne peux vous dire à quel point j'ai hâte d'être à nouveau réunie. Et je tiens à remercier chacun d'entre vous. Que vous travailliez depuis chez vous ou que vous veniez dans nos magasins, nos laboratoires ou nos bureaux, vous avez été un élément essentiel de cette incroyable équipe, et je vous suis très reconnaissant de tout ce que vous apportez à Apple.

Dans les semaines et les mois à venir, nous aurons l'occasion de combiner le meilleur de ce que nous avons appris sur le travail à distance avec les avantages irremplaçables de la collaboration en personne. Il est plus important que jamais que nous nous soutenions les uns les autres tout au long de cette transition, face aux défis auxquels nous sommes confrontés en tant qu'équipe et dans le monde entier. Je me réjouis d'être ensemble et d'apprendre ensemble au cours de ce pilote, alors que nous continuons à développer la culture qui fait d'Apple un endroit si incroyable.

Les sondages révèlent une tendance pro télétravail

Les nouvelles à propos du dispositif qui se met en place chez Apple tombent dans un contexte où de récents sondages font état de ce que les travailleurs lancés sur la formule à distance ne veulent plus retourner au bureau. Les personnes en télétravail aiment de plus en plus cette formule et indiquent sans détour préférer continuer à domicile même si les craintes liées au coronavirus s’estompent. Le nombre de personnes qui citent les fermetures des bureaux pour cause de pandémie comme raison majeure de travailler à domicile est en baisse. C’est désormais plus une question de choix. C’est ce qui ressort d’un récent sondage sur un échantillon de 5 889 travailleurs américains. Ce dernier - qui indique que des tiers optent pour le télétravail pour certains de ses avantages - fait suite à un autre selon lequel des travailleurs sont même prêts à accepter des réductions de salaire pour demeurer sur la formule.

Parmi ceux qui ont un lieu de travail à l'extérieur de leur domicile, 61 % déclarent désormais qu'ils choisissent leur domicile comme lieux d'exercice plutôt que leur lieu de travail. Un précédent sondage du Pew Research Center plus tôt dans la pandémie avait mis en avant une tendance inverse : 64 % indiquaient qu'ils travaillaient à domicile parce que leur bureau était fermé.



En fait, la situation est même telle que certains des travailleurs lancés sur la formule télétravail sont prêts à voir leurs salaires revus à la baisse pour poursuivre suivant cette approche même après la pandémie.

Source : déclaration (pièce jointe)

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de weed
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/03/2022 à 21:18
De mon point de vue, malheureusement mieux vaut faire un peu moins de télétravail, si l'on veut conserver notre travail. Je coute très cher à mon client 500-600€ et je suis très facilement remplacable.

Si je fais 100% de télétravail, mon client va se dire, mais pourquoi payer aussi cher alors que je peux trouver bien moins cher dans un pays francophone comme le Maroc ou la Roumanie. Malheureusement tant que dans ces pays, le cout de travail sera bien moins élevé que le notre, le 100% est une menace.
8  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/04/2022 à 19:50
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

« Il y aura un certain jeu qui les poussera à revenir au bureau», a-t-il ajouté. Bock pense que les travailleurs commenceront probablement à vouloir venir au bureau eux-mêmes lorsqu'ils verront les patrons accorder plus de promotions et d'opportunités aux employés présents dans le bâtiment qu'à ceux qui travaillent à domicile.

je prends le pari !
je sais pas comment cela se passe au USA mais de mon coté en france:
1) jamais une boite m'a proposé une hausse de salaire, c'est moi qui doit harceler ma manager a chaque entretient... et tous ca pour obtenir au mieu du 5-8% max.
Pour etre augmenter à ma juste valeur je dois... changer de boite

2) je préfère rester pépère chez moi quitte et ne pas avoir d'augmentation, de toute façon meme en présentiel je n'en ai pas.
Apres je sais ce que je vaut en tant que salarié, je suis clairement pas le meilleur élément de la boite mais je fais le travail qu'on me donne correctement et dans les temps en respectant mes horaires (pas d'heure sup non payé)

le télétravail m'apporte un énorme confort que je suis pas pres d'abandonner: je me lève plus tard, je fini plus tot, je consomme pas de carburant pour bosser (bon pour la planete, pour ma voiture, et pour mon porte feuille) et je suis plus flexible, je peux aller chez le dentiste ou à la prefecture à la pause de midi/le matin/le soir plus facilement.
5  0 
Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/03/2022 à 15:12
Citation Envoyé par d_d_v Voir le message
Les entreprises peuvent toujours rêver qu'on reviennent tous sur site, avec le prix de l'essence qui explose, et l'énergie en général.
D'où l'importance, dans la mesure du possible bien évidemment, de vivre près de son travail.
Je pense principalement aux parisiens qui ont fui la capitale avec légèreté et qui vont petit à petit comprendre qu'on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre (dans notre cas, le salaire parisien et la vie loin de paris).

Weed l'a très bien synthétisé, le 100% télétravail nous nuira à terme.

Notre force sera d'être présent physiquement au sein d'une équipe...
N'oublions que l'homme reste un animal social et que les absents ont toujours tort...
4  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/03/2022 à 8:13
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Et vous ?
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Notre directeur général a confirmé qu'il n'aimait pas la télétravail et que nous reviendront progressivement sur site. Il a aussi reconnu que le télétravail avait fonctionné en période de crise donc qu'il ne fermait pas complètement la porte aux discussions.
Certains sont revenus le lendemain avec une lettre de démission prête pour leur chef en disant qu'ils l'enverraient au RH dès l'annonce officielle de la fin de télétravail.
D'autres se réjouissent de revenir sur site.
D'autres demandent qu'on garde de la souplesse dans la gestion de la présence sur site.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Et vous ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
J'ai besoin d'être sur site parce que j'ai besoin de parler à des gens en face à face, parce que se voir facilite grandement la communication.
J'ai envie de garder de la liberté sur le télétravail parce qu'à certaines période j'ai besoin d'être productif et de ne pas être interrompu et que c'est bien plus simple quand mon téléphone ne sonne pas.
J'ai envie de garder de la liberté parce que je fais du sport, qu'on doit récupérer ce qui a été perdu pendant le covid (réflexe, forme, cohésion, etc), que ça demande une grosse énergie en entrainement et que je gère ça plus sereinement de chez moi que sur site.
1. Il est plus facile d'annoncer que tu coupes ton micro parce que tu manges pour tenir l'entrainement du soir que de sortir ton gouter en pleine réunion.
2. Quand je suis chez moi je peux travailler 30 minutes de plus sans gêner ma préparation.
3. Je suis bien moins désagréable pendant les réunions de fin de journées : mon chef déteste mes "je vous quitte dans 10 minutes quoi qu'il arrive donc peut on se diriger vers les actions attendues?" et il aime encore moins quand je me lève pour quitter la réunion au milieu d'une phrase.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Et vous ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?
Je suis en télétravail partiel (1 ou 2 jours/semaine)
Ma diminution de salaire n'est toujours pas une piste envisagée. J'ai même demandé une augmentation au vue du large dépassement de mes objectifs et de la satisfaction de mes clients.
Il n'y a aucune raison d'accepter une baisse de salaire. Le télétravail nous fait faire certaines économies mais augmente certaines de nos dépenses que ma société ne couvre pas.

Le format du travail a évolué, les employés ont des demandes très variées et ne sont pas toujours prêt à entendre un refus.
C'est un grand challenge pour nos RH et le lobbying pour nous faire concéder du terrain semble peu effectif. J'en suis assez heureux.
3  0 
Avatar de d_d_v
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/03/2022 à 9:51
Les entreprises peuvent toujours rêver qu'on reviennent tous sur site, avec le prix de l'essence qui explose, et l'énergie en général.
3  0 
Avatar de Jeff_67
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 11:34
Ça m'étonnerait que la position d'Apple sur le TT évolue dans un futur proche au vu de l'énorme campus que la société a fait construire.

Des start-ups à succès avec un modèle full remote vont certainement émerger dans les années à venir.
2  0 
Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/05/2022 à 14:34
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
je l'avais déja annoncé il y'a quelques mois, c'était prévisible.

si les conditions de travail ne sont pas intéressante, les meilleurs éléments se casse (et à raison !). C'est valable pour le salaire, le télétravail...
Cela sais produit avec une de mes boites, refu d'augmentation pendant 2 ans, les 3/4 de l'équipe sais barré moi y compris.

Ma boite actuel a été sympa avec le télétravail (3j/sem quand on veux), donc il n'y a pas eu de vague de départ.
Mais j'ai un ancien collègue qui est dans une boite différente. Ils on décidé d'interdire le télétravail, beaucoup de départ et impossible d'attirer les talents (qui veut aller dans une boite sans télétravail... personne)
Mmm...
Moi de mon côté, tout le monde est au bureau 5 jours par semaine depuis un bon moment déjà.
Pas de départ et tout se passe bien.

Je conçois que ce n'est pas pareil partout, mais vous aussi, ne croyez pas que la planète entière veut rester à la maison toute la journée...

Sinon, pour revenir à Apple, j'imagine bien Steve Jobs qui chierait probablement dans le cou de tous ceux qui ne veulent pas revenir au bureau.
Un peu comme dans la scène du film éponyme :

Jobs à un développeur qui donne un peu trop son opinion : "Tu prends tes affaires et tu dégages !"
Le mec sort désabusé.
Autre développeur : "Steve, c'était le meilleur programmeur de la division"
Jobs : "C'est le meilleur programmeur qui n'a aucun intérêt pour notre vision"
2  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/03/2022 à 15:49
Citation Envoyé par weed Voir le message
De mon point de vue, malheureusement mieux vaut faire un peu moins de télétravail, si l'on veut conserver notre travail. Je coute très cher à mon client 500-600€ et je suis très facilement remplacable.

Si je fais 100% de télétravail, mon client va se dire, mais pourquoi payer aussi cher alors que je peux trouver bien moins cher dans un pays francophone comme le Maroc ou la Roumanie. Malheureusement tant que dans ces pays, le cout de travail sera bien moins élevé que le notre, le 100% est une menace.
La différence étant quand même que dans le cas où tu bosse pour une boite française , dans la journée tu es sur place si besoin il y'a.

Et je pense qu'il y'a 2 écoles :
- Soit on cherche à produire une fonctionnalité au coût le plus bas , auquel cas on outsource avec les résultats qu'on connais => Dans tous les cas on aurait jamais embauché un dév FR sur site ou en remote
- Soit on cherche un minimum de qualité et de pérennité auquel cas l'outsourcing se passe généralement mal et n'est que très peu considéré.
1  0 
Avatar de Slici
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 9:25
Aucun intérêt lorsqu'on fait du dev sans contact direct avec les clients et sans faire de l'embarqué de travailler sur place, tout peut être fait en remote. Cela permet d'accéder à un marché MONDIAL car de plus en plus de boîtes IT embauchent en remote au niveau mondial ou au moins sur la timezone EMEA en ce qui concerne les français.

Peur d'être mis en concurrence avec le monde entier? Perso je n'ai jamais vu une expérience de near/off-shore en Afrique ou Asie bien se passer, généralement ça se termine en "ça nous coûte trop cher, on rapatrie tous le dev ici", mais certaines ESN adeptes d'économies de bouts de chandelle s'accrochent à ce modèle.

Après ça se joue à la compétence, si un(e) dev du Maroc, de Pologne ou du Brésil est meilleur que vous, pourquoi ne pas le/la choisir? Marché mondial, concurrence mondiale avec ses avantages (offre et rémunération ++) et ses inconvénients (concurrence ++)

En résumé je trouve que le fait d'imposer une présence lorsque ce n'est pas nécessaire traduit un management de l'ancien temps
2  1 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 13:15
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Ça m'étonnerait que la position d'Apple sur le TT évolue dans un futur proche au vu de l'énorme campus que la société a fait construire.

Des start-ups à succès avec un modèle full remote vont certainement émerger dans les années à venir.
c'est prendre le risque d'etre moins attractifs et de perdre des talents
1  0