IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Accepteriez-vous une baisse de salaire pour continuer à travailler à distance ? Près de 50 % des travailleurs le feraient pour les avantages du télétravail,
D'après un récent sondage

Le , par Patrick Ruiz

69PARTAGES

16  2 
Un sondage sur développez.com a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail. Dans un contexte où les appels au travail en présentiel se multiplient une question fait surface : les travailleurs lancés sur la formule télétravail accepteraient-ils de voir leurs salaires revus à la baisse pour poursuivre suivant cette approche ? Réponse courte : près de 50 % (d’un échantillon de 1000 travailleurs) le feraient.

Près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées ont déclaré qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.


L'enquête a révélé qu'un horaire de travail flexible (47 %), moins de stress lié au trajet (43 %), des économies (40 %) et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (35 %) sont les principaux avantages du travail à distance. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée (40 %), le manque d'interaction avec les collègues (39 %), la fatigue de l'écran (31 %) et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement (31 %). Malgré ces inquiétudes, plus de la moitié des personnes interrogées (52 %) ont affirmé que leur moral avait été positivement impacté lorsqu'elles travaillaient en dehors du bureau.


Selon l'enquête, 37 % des personnes interrogées préféreraient travailler à domicile si elles en avaient le choix après la pandémie, tandis que 38 % préféreraient une combinaison du domicile et du bureau. Bien qu'offrir cette flexibilité puisse être un excellent outil de recrutement pour les organisations, il est essentiel de s'assurer que les protocoles de sécurité, la formation et la technologie appropriés sont mis en œuvre pour se protéger contre les cyberattaques. Les entreprises doivent également moderniser leurs services d'assistance afin de garantir que les travailleurs à distance reçoivent des solutions immédiates et personnalisées à leurs problèmes informatiques. L'enquête a révélé que 19 % des personnes interrogées ont contacté le service d'assistance informatique une fois par semaine et 22 % une à trois fois par mois lorsqu'elles travaillent à distance. Les principaux problèmes techniques rencontrés par les travailleurs à distance sont l'impossibilité d'accéder aux ressources de l'entreprise (29 %), les problèmes de Wi-Fi (21 %) et la réinitialisation des mots de passe (18 %).

Autres résultats intéressants de l'enquête :

  • 37 % des personnes interrogées se sont rendues dans un lieu éloigné de leur domicile et y ont travaillé pendant la pandémie, et 21 % ont déménagé dans une nouvelle ville ou un nouvel État.
  • L'augmentation de la facture d'électricité (45 %) a été le coût financier le plus important pour les personnes travaillant à domicile. Viennent ensuite, sans surprise, l'augmentation des frais de bureau à domicile (39 %) et l'augmentation du coût des collations, repas et boissons (34 %).
  • L'Internet à domicile est la principale dépense que les employés estiment que leur employeur devrait payer (60 %), suivie par une chaise de bureau (43 %), un téléphone portable (38 %) et un bureau (33 %).
  • La moitié des personnes interrogées ont porté un pantalon de pyjama lors d'une vidéoconférence, tandis que 31 % affirment être allés aux toilettes ou avoir pris une douche pendant un appel. Enfin, 20 % ont participé à une vidéoconférence sans porter de pantalon.

L’enquête publiée à mi-parcours de l’année précédente par OnePoll en collaboration avec GoTo mettait en avant des tendances similaires. Le sondage réalisé auprès de 1000 employés de bureau aux USA, 250 employés de bureau en Inde, au Royaume-Uni, au Brésil et en Allemagne, 125 employés de bureau en Australie et 125 employés de bureau en Nouvelle-Zélande avait révélé que :

  • 48 % étaient prêts à accepter une baisse de salaire pour rester en télétravail ;
  • 77 % des répondants estimaient que la formule télétravail est le meilleur moyen d’aider l’environnement en raison d’une baisse importante des trajets domicile-travail.

Source : Ivanti

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MarieKisSlaJoue
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 10:25
Non et au contraire, je demande que mon entreprise me donne plus de thune pour le chauffage l'hivers, la clim l'été, internet toute l'année, le café et les fruits qui était gratuit et vendu comme un avantage et la place que prend mon "Bureau" chez moi.

Je sais que les SSII ont habitué les gens à la prostitution mais il faut savoir se respecter. Être en télétravail veut dire que mon employeur est maintenant en concurrence avec les employeurs de toutes l'Europe, autant vous dire que le rapport de force n'est pas de son côté et que bien sur je vais en profiter.
31  4 
Avatar de user056478426
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 10:36
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?
Non. Ma boite fait déjà pas mal d'économies en n'ayant pas de locaux, et ils n'ont pas l'abonnement au transport à me payer. J'estime qu'on me paye pour mes compétences et pas pour le trajet que je fais pour aller au travail. A limite que je ne sois pas "très bien payé" n'est pas un problème, mais ça serait inacceptable d'être en dessous des salaires du marché. Pour ma part j'ai eu la chance de trouver une boite en télétravail temps plein et qui paye bien, ça existe!
18  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 10:59
Bonjour,

Il n'y pas de raison car l'employeur va faire des économies sur l'espace immobilier, donc un gain non négligeable (maintenance, entretient) et c'est ce que commence à faire beaucoup d'entreprise, le "Flex office".
Donc ça devrait être l'inverse. Pour lui avoir fait économie, ils devrait en partie reversé ce gain. De l'autre coté, le faite d'être chez soit c'est une hausse de consommation électrique (ordinateur,chauffage), potentiellement la connexion internet (il y a des "informaticiens" qui n'ont pas internet chez eux, ils y trouvent aucun intérêt).
18  1 
Avatar de JeitEmgie
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 11:09
Reformulons :
accepteriez-vous une augmentation de salaire pour reprendre le travail sur site ?
16  0 
Avatar de Stellar7
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 7:55
Que voilà une belle question, dont un certain nombre (voire un nombre certain) d'employeurs doivent suivre les réponses, avec l'air de ne pas en avoir l'air.

Je pense qu'il y a deux aspects : court terme et long terme.
- cour terme : pourquoi pas remplacer les frais de déplacement par une baisse de salaire ? le balance mensuelle restant identique,
- long terme : baisse de salaire, donc baisse de cotisation retraite.
C'est du purement chiffré, rien d'émotionnel comme le temps de trajet.

Réfléchis bien à ton contexte, et choisis ton camp camarade !

Par contre, c'est vrai qu'en enlevant les trajets (total 2h30 par jour), ma tension cardiaque m'a dit merci… C'est pas le tout, mais il faut penser à y arriver entier, à la retraite (dixit le gars qui vise la retraite dans 4 ans).
14  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 10:49
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Être en télétravail veut dire que mon employeur est maintenant en concurrence avec les employeurs de toutes l'Europe
Une autre façon de voir les choses c'est que les ingénieurs Français sont en concurrence avec les ingénieurs du monde entier.
Les entreprises Françaises, Allemandes, Néerlandaises, etc, peuvent embaucher des ingénieurs marocains ou indiens.
Il y a des grandes entreprises qui recherchent des moyens pour faire des économies. Il y a des développeurs français qui sont en train de former les développeurs marocains qui vont les remplacer (c'est la suite de la délocalisation, mais maintenant ça touche les BAC+5).

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Je ne suis pas surpris que beaucoup de gens aimeraient continuer le télétravail. Ça fait chier de retourner au bureau, on perd du temps et de l'argent pour s'y rendre, là-bas il y a du bruit (certains sont contraint de supporter des commerciaux et des managers ). Il y a des collègues qui parlent fort quand ils font leur point sur Teams.

Le télétravail permet à des gens qui se trouvent loin de Paris, de travailler pour des entreprises parisienne, sans jamais avoir à s'y rendre et ça c'est tip top
Au lieu de payer une fortune pour un appartement microscopique, il y a moyen de vivre dignement pour moins cher
9  0 
Avatar de yolle
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/06/2021 à 13:27
Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
Moi je suis un peu consterné de voir à quel la réflexion se fait à court terme

Des salarié en télé-travail, je l'ai expérimenté, c'est
- moins d'information échangée
- moins de suivi pour recadrer des dev qui prennent de mauvaises routes (du coup les projets s'allongent)
- moins de créativité
- moins d'idées qui fusent pour résoudre des problèmes
- moins d'acquisition de nouvelles compétences pour les salariés (qui vont ronronner dans ce qu'ils savent déjà faire sans beaucoup progresser)
- moins de lien social, (donc plus de dépression, de bore-out, voire de burn-out pour ceux qui ne savent pas se mettre de limites)
- moins de PLAISIR à travailler pour une communauté, un groupe; donc des salariés plus volatiles, cherchant toujours le plus offrant, donc plus aucune sécurité pour la société qui a investi sur un de ses membres

Pourquoi les patrons embauchent-ils des dev français plus chers plutôt que des indiens moins chers qui bossent à distance (et savent coder aussi bien que vous) ? Posez-vous la question !
Si vous vous mettez au même niveau que ces dev indiens, quelle plus-value y aura-t-il à bosser avec des dev français plus chers ?

Vous voulez imposer à vos patrons de bosser en distanciel pour une meilleure qualité de vie ? Allez jusqu'au bout de la démarche, et allez vivre en Inde où votre salaire français fera de vous un roi. Et puis les entreprise embaucheront des tunisiens, des indiens, des ukrainiens, moins chers, plutôt que des locaux qui n'apportent plus de différence...

Vous voulez vous la couler douce à la maison ? Retraite à 60 ans ? Bosser quand ça vous prend ?

Vous avez compris que la France était un pays en déclin et que les ex-"pays émergeant" sont aujourd'hui les champion du monde en développement informatique, en médecine, en physique, en voyages spaciaux, en industrie, en extraction... la France n'a plus aucune excellence, et vous voulez enterrer le peu qu'il nous restait ?

Faites, mais alors ne vous plaignez pas dans 10 ans quand le chômage aura explosé, qu'il n'y aura plus de boulot en France.
Les gens qui ne sont pas prêts à transpirer pour gagner leur vie ne la gagneront plus.
Quand un directeur commercial t'explique ton mêtiier .... c'est toujours un grand moment (de solitude) pour toi . Lache rien mon Xavdeb, t'es mon heros 2021 !
9  0 
Avatar de ssan78
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 10:33
Personnellement, je ne vois pas le rapport avec le travail à distance et le travail attendu par l'employeur pour lequel je suis payé.
Que je fasse ce travail à domicile ou au bureau, pourquoi à travail ou fonction identique je serais payer moins si je le fait à distance?
Moi au contraire je payerais pour ne pas être tout le temps en télé travail
8  0 
Avatar de DotNET74
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/06/2021 à 8:13
Les gens qui accepteraient une baisse de salaire pour du télétravail n'ont rien compris !!!

Le télétravail c'est une garantie de meilleure productivité pour les sociétés !

Cette augmentation vient principalement du fait de l'augmentation du bien être de l'employé et d'une augmentation du temps de travail.

Et vous voulez accepter une baisse de salaire pour ça !!!

Vous n'avez rien compris et ça fait peur de lire ce genre de propos....
8  0 
Avatar de esperanto
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/06/2021 à 12:37
Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
Des salarié en télé-travail, je l'ai expérimenté,
Tu écris que tu es directeur commercial: dans une entreprise métier ou une SSII? Parce que les directeurs de SSII qui racontent n'importe quoi sur la convivialité alors qu'ils ne voient "leurs" employés qu'une fois tous les trois mois, franchement à un moment ça fait plus du tout crédible.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je suis prestataire donc j'en aurais jamais rien à foutre de mon entreprise.
En effet, à mon grand regret j'en arrive au même constat. Mon "entreprise", mon employeur, je le voyais une fois tous les 3 mois avant le confinement, encore moins maintenant en visio. Je me sentais bien plus impliqué côté client (parce que je m'intéressais au métier mais aussi par le simple fait de les voir tous les jours) jusqu'à ce qu'on me fasse signer de plus en plus de paperasse affirmant haut et fort que je n'ai absolument aucun lien contractuel direct avec eux et que je ne dois quasiment jamais discuter de quoi que ce soit avec eux.

Si les clients tenaient réellement à avoir une vraie relation avec les programmeurs, la moindre des choses serait de les embaucher directement, les SSII ne servant alors qu'au moment de l'embauche pour filtrer les meilleurs profils. Ou au moins les titulariser à moyen terme une fois la certitude acquise qu'ils font correctement leur taf. Au lieu de quoi ils préfèrent employer pendant 20 ans la même personne via 50 sociétés différentes.

Après si les personnes sont démotivées c'est forcément à cause du télétravail (CQFD !), certainement pas à l'idée de devoir accepter encore plus de restrictions pour avoir encore plus de travail...

Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
- moins d'idées qui fusent pour résoudre des problèmes
Ou à l'inverse: moins d'écoute de la part du client, qui veut qu'on suive ses solutions sans jamais réfléchir
C'est peut-être le seul point négatif que je pouvais voir au télétravail .... si tant est que je l'impute au télétravail, ce dont je doute très fort.

Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
- moins de créativité
- moins d'acquisition de nouvelles compétences pour les salariés (qui vont ronronner dans ce qu'ils savent déjà faire sans beaucoup progresser)
Au contraire, le fait de ne pas avoir le client dans les pattes en permanence, ou de pouvoir utiliser du matériel non bridé, m'a plutôt poussé dans le sens contraire.
Hélas c'est le client qui ne veut surtout pas de créativité ou de nouvelles idées!

Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
- moins de PLAISIR à travailler pour une communauté, un groupe; donc des salariés plus volatiles, cherchant toujours le plus offrant, donc plus aucune sécurité pour la société qui a investi sur un de ses membres
Comme je disais plus haut, je me demandais si ma "communauté" était ma SSII, le consortium auquel elle s'est jointe pour l'appel d'offre, le client, les utilisateurs finaux?
En plus de ça, quel rapport avec le télétravail?

Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
Vous avez compris que la France était un pays en déclin et que les ex-"pays émergeant" sont aujourd'hui les champion du monde en développement informatique, en médecine, en physique, en voyages spaciaux, en industrie, en extraction...
Le bon gros cliché, cites-moi donc une seule entreprise des pays que tu cites et qui soit mondialement connue? Non, ces pays ne sont champions que de la sous-traitance à bas coût, rien de plus. Mais c'est vrai que quand on regarde uniquement les chiffres, au final tout ce qui les fait augmenter est une innovation. Au point qu'un développeur qui a sous-traité son travail à des indiens sera qualifié d'innovant...

Citation Envoyé par Xavdeb Voir le message
Les gens qui ne sont pas prêts à transpirer pour gagner leur vie ne la gagneront plus.
Et quid de ceux qui ne la gagnent plus même en transpirant?
8  0