IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Près de la moitié des jeunes actifs (25-34 ans) en télétravail craignent pour leur carrière
Dû au manque d'interactions sociales qu'engendre ce mode de travail, selon une étude de Poly

Le , par Sandra Coret

124PARTAGES

10  0 
Dans une récente étude menée auprès d’un panel de plus de 7 000 employés en Europe et aux Émirats arabes unis, Poly et Censuswide révèlent l’inquiétude des jeunes actifs face au manque d’interactions sociales qu’engendrent les nouvelles méthodologies de travail.

L’étude montre un impact significatif sur les jeunes actifs dû au manque d’interactivité sociale. En effet, 46 % des 25-34 ans craignent que le télétravail engendre des difficultés pour communiquer et travailler de manière productive avec leurs collègues. Leur vie sociale est très impactée depuis deux ans. Ces jeunes actifs n’ont pas forcément les codes de l’entreprise. De plus, leurs stages de fins d’études se sont souvent déroulés à distance. Par conséquent, ils appréhendent leur capacité à nouer des liens et à communiquer avec leurs collègues, clients, hiérarchie puisque 44 % des 25-34 ans craignent avoir perdu l’habitude de parler de tout et de rien avec autrui, et 48 % s’inquiètent de l’impact potentiellement négatif du télétravail sur leur carrière, contre 41 % pour la population générale du panel. Enfin, 51 % des 25-34 ans estiment que la distance va les priver d’expérience et des précieux conseils de leurs supérieurs hiérarchiques.

Néanmoins, c’est prouvé : l’open space diminue la productivité

Cela ne date pas d'hier, mais le sujet reste d'une brûlante actualité : l’open space impacte la productivité. Le modèle de l’open space est devenu la norme, encore plus aujourd’hui avec la mise en place du flex office. Cependant, il montre ses limites puisque les distractions sont nombreuses d’autant plus avec le retour au bureau après deux ou trois jours de télétravail lorsque les bavardages entre collègues sont nombreux. Cette situation accentue l’angoisse des jeunes recrues puisque deux tiers d’entre elles (64 %) se disent angoissés à l’idée de baigner dans cette ambiance et d’y subir d’importantes distractions sonores.

Les nouvelles technologies et la nouvelle culture d’entreprise pallient le manque d’interaction sociale

L’universalisation du travail hybride a poussé de nombreuses entreprises à revoir toute leur méthodologie. La technologie a rendu possible cette transformation des espaces de travail, inenvisageable il y a encore 10 ans. Les entreprises ont donc fortement investi en 2020 dans des solutions de visioconférence. Avec la flexibilité du télétravail, le management aspire à reposer sur un modèle basé sur le résultat, mais aussi l’empathie, même si la productivité reste au cœur de la culture de l’entreprise. Les jeunes actifs sont alors davantage encadrés malgré leurs craintes.

Les espaces dédiés au travail deviennent décentralisés et priorisent les lieux de socialisation et de collaboration, tandis que l’entreprise est plus résiliente. Même si de petites habitudes paraissant anodines manquent aux jeunes générations comme le déjeuner entre collègues soit 30 % des millennials (la génération Y : née en 1980-1995), il est possible d’organiser à distance des déjeuners d’équipe après une réunion grâce aux nouvelles technologies pour maintenir ce lien avec l’équipe.


67 % des jeunes actifs pensent que la pandémie et l'augmentation du travail à domicile ont profondément et durablement bouleversé la culture du travail. Ils découvrent de nouvelles méthodes bien différentes de celles de leurs parents et exposées durant leurs études. Cette jeune génération souffre déjà du manque de relations sociales au quotidien. Néanmoins, sur le lieu de travail, l’interaction peut être maintenue notamment grâce aux outils collaboratifs tels que les webcams et casques intégrés avec Teams, pour maintenir un lien avec l’équipe. Les entreprises doivent investir massivement afin d’éviter les angoisses liées à l’isolement.

Méthodologie

Les conclusions présentes dans ce document sont issues d’une enquête omnibus réalisée en ligne auprès de travailleurs hybrides par Censuswide, en août 2021. Un panel total de 7261 personnes a été interrogé au Royaume-Uni (2003), en France (1001), en Allemagne (1002), en Pologne (1000), en Suède (1005), en Espagne (1000) et aux Émirats arabes unis (250).

À propos de Poly

Poly conçoit des produits audio et vidéo haut de gamme pour pouvoir réaliser de meilleures réunions, partout et tout le temps. Les casques, produits de visioconférence et audioconférence, téléphones de bureau, logiciels d'analyse et services sont créés pour connecter les collaborateurs avec une grande clarté.

Source : Poly

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ? La trouvez-vous pertinente ?
Exprimez-vous également les mêmes craintes avec le télétravail ?
Le problème a-t-il été soulevé auprès de votre direction ? Des solutions ont-elles été mises en place pour réduire l'impact négatif que pourrait avoir le télétravail ?

Voir aussi :

Satya Nadella, PDG de Microsoft, met en garde contre le travail permanent à domicile, cela pourrait entraîner plusieurs conséquences négatives pour la santé mentale et l'interaction sociale, dit-il

Télétravail : 60 % des salariés français préféreraient parler de leurs problèmes de stress et d'anxiété à un robot plutôt qu'à leur manager, selon un rapport d'Oracle

76 % des travailleurs détestent travailler en open space, d'après une étude réalisée sur des travailleurs américains

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 8:32
Bonjour,

Une autre manière de voir les choses, c'est que les jeunes sont moins cons que ça, et ils savent bien que lorsqu'on travaille avec des personnes plus expérimentées, cela permet de gagner en expérience, car ils peuvent vous raconter des expériences passées.
Or ce type de discussions informelles, qui arrivent souvent sur un coin de table du genre "tu fais une sale gueule, un problème ?", ou bien "tient, j'ai un truc bizarre, tu as déjà vu ça", ne se font simplement pas par télétravail.

Bien sûr, les vraies questions sont posées, et obtiennent des réponses. Mais il y a quand même une perte.
8  0 
Avatar de Astraya
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/12/2021 à 7:32
C'est un beau paradoxe quand même. D'un côté on nous donne des 80% des développeurs veulent du télétravail, et de l'autre la moitié n'est pas content du télétravail...
A quand un sondage sur "êtes vous content des fois?"
Et je pense que des juniors qui sortent de l'école doivent être dans l'entreprise, ils n'ont pas du tout le recule, les connaissances et l'esprit d'entreprise nécessaires.
6  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/12/2021 à 5:34
Oui les interactions sociales informelles me manquent aussi, mais certainement pas pour leur capacité à faciliter les évolutions de carrière en jouant de la flute.
Si le télétravail peut contribuer à ce que les évolutions de carrière se fassent plus sur les compétences et tâches effectuées constatées que la capacité à s**** pendant des interactions sociales mythos sur le lieu de travail, ce serait plutôt une grande avancée selon moi!

Pour le partage de connaissance, contacter quelqu'un sur Teams ou aller le voir à son bureau ne fait pas réelle différence je trouve au final. Il y a ceux qui ôsent, et ceux qui ne le font pas. Et de ce que j'ai constaté, il me semble que ce sont les mêmes personnes qui fassent le pas, présenciel ou pas.
5  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/12/2021 à 10:30
Citation Envoyé par GLDavid Voir le message
Mon point est que maintenant, beaucoup veulent se montrer plus pour parler et faire état de leur 'savoir' ou plus communément critique du travail des autres.
Il y a 2 choses :
- Avoir des conversations normales avec ses collègues de choses qui n'ont aucun lien avec le travail (par exemple parler de série, de résultat sportif, critiquer l'entreprise ainsi que le parti politique au pouvoir, etc)
- Faire de la lèche à la hiérarchie en espérant que ça serve à quelque chose

Ça aide d'être un peu pote avec ses collègues, si c'est que "boulot boulot" c'est moins rigolo.
Les discussions en dehors des réunions peuvent être bénéfique pour la santé mentale. (sauf avec la hiérarchie)
5  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/12/2021 à 14:19
Bonjour,

Citation Envoyé par yolle Voir le message
Ca veut juste dire que la moitié des jeunes actifs (25-34 ans) sont des crétins finis Bon c'est juste un article en "carton" pour t'expliquer que te taper 3 heures de transports, bosser sur des plateformes moisies, te taper des collègues dont tu n'as absolument rien a foutre ... c'est pour ton bien. C'est cool
Je ne suis pas d'accord. Lorsque tu commences ta carrière, tu apprends beaucoup en discutant avec tes collègues plus expérimentés, qu'ils aient 3 ou 30 ans d'expérience en plus.

En télétravail, cette communication ne se fait pas. Oui, tu peux appeler tes collègues pour poser une question, mais ce n'est pas pareil de poser une question à ton voisin à la volée que de l'appeler.

À moins que tu ne considères que ces discussions ne servent à rien, car un développeur doit se mettre au travail en prenant une fiche qui contient les informations exhaustive, la traiter, et recommencer, sans aucune interraction avec les autres personnes.
Au risque de me répêter, ce n'est pas comme ça que je conçois le travail.
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/12/2021 à 16:19
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Ca a rien avoir avec l'offshore, c'est juste que vous prenez des développeurs incompétents. Vous pensez que les cours d'architecture n'existe qu'en France, Suisse ou USA ?
Les bons développeurs en Inde ne sont pas ceux qui sont disponibles pour les étrangers, tout simplement (ce qui n'a rien de déconnant, ils se gardent leurs meilleurs, et vendent le tout-venant aux étrangers qui croient faire une bonne affaire).
5  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/12/2021 à 10:13
Bonjour

Cette étude me fait réfléchir sur un point que certains ont repris et une observation au cours de mes diverses expériences professionnelles.
N'est-on pas arrivé à un point où finalement la communication l'emporte sur le résultat brut ?
Mon point est que maintenant, beaucoup veulent se montrer plus pour parler et faire état de leur 'savoir' ou plus communément critique du travail des autres.
Vu que dans les entreprises nous considèrent désormais comme des entrepreneurs en son sein (ubérisation quand tu nous tiens ), la tendance n'est plus de travailler en équipe et transversalement mais plutôt de tirer la couverture à soi au détriment des autres. La survie est considéré au détriment du bien commun et il est ainsi fréquent qu'une connaissance se résume à une personne plutôt qu'à un partage.
Et de ce que je vois, c'est que les jeunes arrivent non pas avec la volonté de faire quelque chose mais plus de grimper les échelons, peu importe de l'éthique ou de la considération envers les ainés.
Ainsi, d'un certain côté Teams permet de se rapporter plus au résultat en lui-même. Evidemment, ça n'exclut pas le blabla (et j'en vois) mais on parle plus du résultat.
Le présentiel n'a montré que les gens qui n'ont que pour bureaux la machine à café et les salles de réunion. Qu'ont-ils produit? Pas grand chose mais c'est les mêmes qui restent tard et qui reprochent aux autres de partir 'tôt' (navré d'avoir des gamins).

@++
4  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/12/2021 à 11:47
Citation Envoyé par Ryu2000
Certains de mes collègues font des paris sportifs donc ils parlent régulièrement de sport, moi j'en ai strictement rien à carrer, mais ça me dérange pas de les entendre dire 3 phrases en rapport avec ça, entendre des conversations ça doit être bon pour la santé mentale quelque part. (comparé à n'entendre personne pendant des mois et des mois).
J'ai passé mon confinement à passer des coups de fil à des copains, de la famille, des anciens collègues que j'ai parfois pas vus depuis des années. Quinze minutes à discuter des choses de la vie, c'est plus agréable que de se forcer à faire copain-copain avec des gens avec qui on n'a pas d'affinité.

Citation Envoyé par Ryu2000
Au pire il y a la technique de "je suis en réunion" il faut juste porter un casque ou des écouteurs et signifier qu'on ne peut pas parler, car on doit écouter d'autres gens parler.
Les hyper-extravertis n'ont que foutre que t'as un casque. Ils commencent souvent par "j'ai une question boulot à te poser", et quand ils ont ton attention "tu penses quoi de la couleur de ma cravate ?". Si tu réponds pas ils vont tout de suite chouiner auprès du premier N+ disponible. Si tu te plains ils te traitent de menteurs. Attention, ça reste des cas à part, mais il y a toujours un gars comme ça, qui coincide souvent avec celui qui fout rien dans l'équipe.
4  0 
Avatar de Derek Corgan
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/01/2022 à 20:15
La fable sur les rameurs/barreurs est intéressante dépeint bien les travers du management à la française et le peu de respect pour le savoir faire.

La conclusion de l'histoire, cela aurait aussi pu être que pour ramer les barreurs ont fait appel à des sous-traitants, à des émigrés ou ont délocalisé le poste d'où perte de savoir-faire.

So France (Paris étant le paroxysme de ce système).

Aujourd'hui j'ai ramé (moins de 8h faut pas déconner non plus!) cela fait du bien des fois de faire des choses utiles.
4  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/01/2022 à 10:13
Bonjour,

Citation Envoyé par d_d_v Voir le message
C'est quoi exactement la difficulté d'expliquer un truc via le téléphone et/ou chat, voire si c'est possible par partage d'écran et/ou prise de contrôle de l'ordinateur ?
Le problème n'est pas là. Lorsqu'une personne a une qusetion, elle décroche son téléphone, appelle, et obtient une réponse, tout va bien.
Ce qui est problématique, c'est tous les petits conseils annexes que tu donnes lorsque tu travailles avec quelqu'un, et qui là ne sont pas données parce que tu n'es pas directement avec la personne. Bien sûr, il y a une partie qui peut se voir plus tard, lors de la code review (s'il y en a), de l'intégration, du QA, ... mais le retour n'est pas le même.
4  0