IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Êtes-vous pour rester en télétravail de façon permanente après la crise de coronavirus ? 71 % d'un échantillon de près de 440 dirigeants français ne veulent pas le pérenniser
Dans leurs entreprises

Le , par Patrick Ruiz

50PARTAGES

28  2 
La pandémie de coronavirus a bouleversé la façon de travailler de millions de personnes à travers le monde. L’on recourt désormais au télétravail de façon plus importante. Les questionnements à date portent sur la pérennité du travail à distance dans le post-pandémique. La dernière édition du baromètre Viavoice des dirigeants dresse un aperçu de la tendance dans le cas de la France : 71 % d’un échantillon de 435 dirigeants ne veulent pas le pérenniser.

Cela fait donc près de 30 % de cet échantillon de dirigeants qui expriment leur faveur à la pérennité du travail à distance. Précision : ils penchent tous pour une formule mixte (combinaison présentiel et travail à distance) avec une moyenne de 2,5 jours de télétravail.


La perception du télétravail est en corrélation nette avec la taille de l’entreprise. En effet, 80% des dirigeants des entreprises de plus de 1000 salariés se disent prêts à pérenniser le télétravail contre seulement 23 % de ceux des petites et moyennes entreprises. Le niveau de digitalisation plus faible des petites entreprises et des investissements en outils numériques qui ne sont pas forcément à la portée de ces entreprises est susceptible d’expliquer cette fracture. Grosso modo donc, les grandes entreprises, à l’inverse de celles avec des effectifs plus réduits, sont celles qui penchent le plus pour la pérennité du travail à distance.



Ces statistiques atterrissent dans un contexte où certains sondages font état de ce que des travailleurs à distance préféreraient démissionner plutôt que de retourner au bureau à plein temps. L’un des plus récents à ce propos est celui de la firme Robert Half. Ce dernier fait état de ce que près de 34 % des professionnels américains lancés en télétravail préféreraient abandonner leur poste plutôt que de retourner au bureau à plein temps. La majorité (49 %) des participants au sondage (qui a porté sur un échantillon de plus de 1000 travailleurs) a exprimé sa faveur à une approche hybride.


L’Allemagne entend légiférer pour faire du travail à distance un droit légal. La manœuvre vise à assurer la pérennité de l’approche dans le pays même après la pandémie de coronavirus. Le projet de loi, qui doit déjà avoir fait l’objet de publication, vise à garantir que les travailleurs ont la possibilité de travailler à domicile lorsque cela est possible, ainsi qu'à réglementer le travail à domicile. L'une des formules explorées est celle de la limitation des heures de travail. Il vise un renforcement des droits des travailleurs en matière de travail à distance et l’établissement de frontières plus claires entre vie personnelle et professionnelle pour les employés lancés sur ce créneau. Grosso modo, le projet de loi vise à répondre à la question de savoir : comment procéder pour tirer le meilleur parti des progrès technologiques afin de toujours garder la productivité des employés en télétravail à son meilleur niveau ?

En France, la classe dirigeante reconnaît que « le recours au télétravail est un mode d’organisation pertinent pour réduire la propagation du virus » et d’ajouter qu’ « il permet de limiter les contacts au travail, mais aussi aux abords du lieu de travail et dans les trajets domicile-travail. Sa mise en œuvre doit respecter un équilibre entre plusieurs objectifs. Tout d'abord, éviter la propagation du virus, mais aussi maintenir l'efficacité des organisations de travail et enfin, prévenir les risques liés à l'isolement des salariés. Cet équilibre doit se construire dans le dialogue social au sein de l'entreprise. » Toutefois, dans la pratique, la seule contrainte à laquelle les employeurs devront faire face en France sera de fixer un nombre de jours de télétravail.

Source : Viavoice

Et vous ?

Que pensez-vous des tendances que ces sondages mettent en avant ? Sont-elles pertinentes ?
La France devrait-elle s’inspirer de l’exemple allemand ? Doit-elle légiférer dans le but de faire du travail à distance un droit légal ?
Voyez-vous le télétravail s'imposer comme la norme après la crise de coronavirus ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 15:36
Le fait de comparer les expériences de différents pays est un plus pas un moins.

D'ailleurs développez étant un club francophone et pas seulement français de base on peux comparer entre nous France, Belgique, Suisse, Québec (Canada), Afrique, sans compter tous les expatriée aux USA ou en Asie et il y en a un paquet.
Cet "article" est très bien, pertinent et utile, et le fait de citer plusieurs études est un plus.
La Francophonie c'est plus de 300 millions de personnes dans le monde, la France c'est que 67 millions, donc qu'un article soit mondial et non que français est tout a fait normal ca serais le contraire qui serait réducteur.

Le débat est fait justement pour confronter nos expérience, et ce dans différents pays.
6  1 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 16:08
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Le fait de comparer les expériences de différents pays est un plus pas un moins.
D'ailleurs développez étant un club francophone et pas seulement français de base on peux comparer entre nous France, Belgique, Suisse, Québec (Canada), Afrique, sans compter tous les expatriée aux USA ou en Asie et il y en a un paquet.
Cet "article" est très bien, pertinent et utile, et le fait de citer plusieurs études est un plus.
La Francophonie c'est plus de 300 millions de personnes dans le monde, la France c'est que 67 millions, donc qu'un article soit mondial et non que français est tout a fait normal ca serais le contraire qui serait réducteur.
Le débat est fait justement pour confronter nos expérience, et ce dans différents pays.
Ok mais si je poursuis ton raisonnement, il faudrait dans ce cas se baser pas mal plus sur le continent africain car c'est là que se trouve la majorité francophone, alors que les États Unis ont une quantité infime de francophones. Mais je n'ai jamais vu de sondage provenant d'un pays africain alors que des sondages américains, c'est du genre 90 %.
9  4 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 16:21
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Ok mais si je poursuis ton raisonnement, il faudrait dans ce cas se baser pas mal plus sur le continent africain car c'est là que se trouve la majorité francophone, alors que les États Unis ont une quantité infime de francophones. Mais je n'ai jamais vu de sondage provenant d'un pays africain alors que des sondages américains, c'est du genre 90 %.
Oui et pourquoi ? Parce que les sociétés qui ont du budget a investir pour faire ce genre d'études sont majoritairement aux USA ou en Europe. Après les chroniqueurs les études il peuvent les relayer il ne peuvent pas les inventer. Parfois ils en inventent en créant des sondages ici même, et alors les Africains qui lisent le site peuvent aussi voter du coup.
Ici sur cette news par exemple : Êtes-vous pour rester de façon permanente en télétravail après la crise de coronavirus ?, une étude y est présentée, mais il y a aussi en sus un sondage, donc pour ceux qui lisent le site, donc surtout des francophone, dont l’Afrique.
5  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 15:08
Ce qui me fatigue pas avec ces « articles » d'actualité, c'est que l'on mélange allègrement des articles américains et européen sans problème alors que la réalité et les mentalités sont tout autre - la gestion de la Covid aux États-Unis a été quelque peu différente à celle de l'Europe en général...

Dans ma réalité montréalaise, si je veux une job avec du télétravail, je vais le négocier dès le départ en entretien. Et si l'employeur ne le veut pas, je vais voir ailleurs. Pas plus compliqué que ça, pour changer d'employeur, ça me prend trois semaines maximum...
Vu la forte demande actuelle dans les TI, l'employé a le gros bout du bâton et impose ses règles.
De ce que je lis sur ce forum, ça n'est pas vraiment le cas en France...
9  5 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 17:30
Oui ça commence par une étude France, mais cela enchaine sur la citation d'une études US, puis après cela parles de l'Allemagne, donc c'est devenu un article international.
Ce a quoi je ne voie pas le problème car le lectorat de developpez est justement international... Ca se voie très bien par exemple quand les québécois viennent poster sur le forum en pleine nuit
3  0 
Avatar de GordonFreeman
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/04/2021 à 13:20
Citation Envoyé par Math71 Voir le message
Vous ne comprenez pas la raison et vous supposez que c'est pour surveiller, mais ce n'est pas le cas partout.
Je suis dans une TPE (donc même pas représentée dans le sondage) et déja que je ne fais pas du TT (par choix) et que mes collègues veulent revenir au bureau.
Notre employeur est juste la pour trancher sur les priorités à avoir, on nous a jamais surveiller.

La différence c'est qu'on est heureux d'aller au travail contrairement a beaucoup de personnes dans les grosses boites. Oui je suis moins bien payé mais je prend du plaisir à travailler chaque jour !
Pas sûr que ce soit la raison principale.

A mon humble avis, selon mes expériences et les discussions avec d'autres personnes ou études que j'ai pu lire, ce serait plutôt du à un manque d'organisation, de moyens, d'évolution technologique ou autre dans les TPE/PME qui poserais problème.
Pour faire du Home-Office il faut quand même certains moyens techniques et une organisation dans le travail qui le permet.

Je pense que ces 2 facteurs ont plus d'incidence que l'affirmation selon laquelle ont est plus heureux dans les TPE/PME. Dans mon cas (pour le domaine de l'IT/développement logicielle) les grosses structures sont souvent plus intéressantes (mieux structurés, plus de moyen infra, plus en avance sur les technos, meilleur salaire, etc)

Mais cela reste mon avis.
3  0 
Avatar de Math71
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/04/2021 à 13:41
Citation Envoyé par GordonFreeman Voir le message
Pas sûr que ce soit la raison principale.

A mon humble avis, selon mes expériences et les discussions avec d'autres personnes ou études que j'ai pu lire, ce serait plutôt du à un manque d'organisation, de moyens, d'évolution technologique ou autre dans les TPE/PME qui poserais problème.
Pour faire du Home-Office il faut quand même certains moyens techniques et une organisation dans le travail qui le permet.

Je pense que ces 2 facteurs ont plus d'incidence que l'affirmation selon laquelle ont est plus heureux dans les TPE/PME. Dans mon cas (pour le domaine de l'IT/développement logicielle) les grosses structures sont souvent plus intéressantes (mieux structurés, plus de moyen infra, plus en avance sur les technos, meilleur salaire, etc)

Mais cela reste mon avis.
Il y a les 2, je suis d'accord.
Mais pensez que c'est pour nous flinquer, c'est faux du moins pour moi.
On est capable de faire du TT à 100%, on l'a fait pour le premier confinement, le deuxième et le troisième je suis seul au bureau (par choix).

Mon employeur est pour le TT, il le fait pour lui, qui n'est pas sur place. Mais nous avons le choix et le choix se porte sur du présentiel. (Oui je n'aime pas le TT, surtout dans un métier aussi peu social).
Dans les petites entreprises, c'est souvent du travail collectif, on a plusieurs casquettes, on a besoin d'échanger, donc je vous rejoint sur l'organisation du travail.
Quand je parlais d'être heureux, c'est que j'ai des responsabilités qui normalement sont prise par les managers (que mon employeur pourrait faire).
Nous ne sommes pas fliquer car personne peut voir si on est au bureau ou chez nous (Seulement les employés sont au bureau, nous sommes un GIE, pour nous fliquer, il font sur les rapports de temps, ils n'ont pas d'autres moyens actuellement).

Quand on lit les commentaires, pour beaucoup le problème c'est les "chefs" mais ça c'est vrai dans les moyennes et grandes entreprises, rarement vrai dans les petites.

Pour répondre a votre remarque sur l'attractivité des grosses structures, c'est en partie vrai :
- meilleur salaire : Oui sans hésité
- mieux structuré : pas sur, avoir 50 managers, c'est juste indigeste. Plus l'organigramme est petit, plus vite et plus "propre" les informations sont transmise
- plus en avance sur les technologie : pas du tout d'accord, j'ai postulé dans plusieurs grosses structures, toutes utilisais un framework "maison" d'un langage des très utilisés (principalement JAVA et JS). A moins que je me trompe mais difficile de changé alors tout tourne dessus. J'ai le même problème dans mon entreprise actuel (trop grosse base de code)

Voila mon avis, c'est un peu hors sujet, mais je voulais faire partagé mon avis
2  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 11:54
Des suppressions de poste sont à prévoir dans mon entreprise. En refusant le télétravail, la direction espère inciter à partir les salariés du siège parisien qui ont déménagé avec leur famille sur la côte Atlantique ou dans le Sud-Ouest.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 14:45
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
On dirait que plus l'entreprise est petite plus la patronne veut surveiller ses employés.
Les managers doivent se dire "je préfère voir des employés glander au bureau, au moins ils sont physiquement là, à la maison on ne sait pas ce qu'ils font".
Ils sont un peu vieille école.

Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
En refusant le télétravail, la direction espère inciter à partir les salariés du siège parisien qui ont déménagé avec leur famille
Astucieux.
Les gens peuvent trouver un nouvel emploi en télétravail et s'éloigner de Paris.
Ce serait chouette que les grandes villes se vident un peu.
1  0 
Avatar de Math71
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 13:59
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Vos stats démontrent que dans les petites entreprises, les dirigeants aiment avoir leurs employés à l’œil, alors que dans les grandes structures on leur fait confiance...

Les PDG des PME ont donc semble-il un comportement de "Big Brother" vis-à-vis de leurs employés ;-(

Il faudrait faire évoluer les mentalités, et cesser d'être ainsi suspicieux...
Vous ne comprenez pas la raison et vous supposez que c'est pour surveiller, mais ce n'est pas le cas partout.
Je suis dans une TPE (donc même pas représentée dans le sondage) et déja que je ne fais pas du TT (par choix) et que mes collègues veulent revenir au bureau.
Notre employeur est juste la pour trancher sur les priorités à avoir, on nous a jamais surveiller.

La différence c'est qu'on est heureux d'aller au travail contrairement a beaucoup de personnes dans les grosses boites. Oui je suis moins bien payé mais je prend du plaisir à travailler chaque jour !
2  1