IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Êtes-vous pour rester de façon permanente en télétravail après la crise de coronavirus ?
34 % des travailleurs à distance préféreraient démissionner plutôt que de retourner au bureau à plein temps

Le , par Patrick Ruiz

77PARTAGES

20  0 
Préféreriez-vous rester en télétravail de façon permanente dans le futur ?
Oui
67 %
Non
32 %
Je ne sais pas
1 %
Voter
La pandémie du coronavirus a bouleversé la façon de travailler de millions de personnes à travers le monde. En raison de cette dernière, Twitter a fait passer ses employés en télétravail de façon permanente, ce, même après la levée des restrictions en lien avec la pandémie de coronavirus. Est-ce un exemple à suivre ? Des travailleurs de divers pays expriment leur faveur à l’approche dans le cadre de sondages. En Europe, l’Allemagne entend même légiférer pour faire du télétravail un droit légal.

L’un des sondages les plus récents à propos de télétravail est celui de la firme Robert Half. Ce dernier fait état de ce que près de 34 % des professionnels américains lancés en télétravail préféreraient démissionner plutôt que de retourner au bureau à plein temps. La majorité (49 %) des participants au sondage (qui a porté sur un échantillon de plus de 1000 travailleurs) a exprimé sa faveur à une approche hybride.


Un sondage de Gartner publié à mi-parcours du mois de mars 2020 révèle que 88 % (d’un échantillon de 800) des organisations disséminées à travers le monde ont fait passer leurs employés en mode télétravail. C’est un changement d’habitude qui casse avec la norme en vigueur avant le début de la pandémie : le travail en présentiel sur un lieu de service. Désormais, l’adoption en masse du télétravail est envisagée par bon nombre d’observateurs comme l’un des changements phares du post-pandémique. Des sondages réalisés dans divers pays semblent leur donner raison ; du moins, pour ce qui est des souhaits des travailleurs pour le futur.

De façon ramassée en effet, la majorité des travailleurs de divers pays exprime sa faveur à rester en mode télétravail après la pandémie. C’est plus de la moitié des participants à une enquête de Zippia aux USA qui affiche ce positionnement. Pareil pour la France où presque deux travailleurs sur trois souhaitent davantage travailler à distance après la crise.

Sur les 500 Américains qui ont pris part à l’enquête de Zippia, plus de 51 % préfèrent demeurer en télétravail plutôt que de se rendre dans un bureau. Dans le dernier sondage de Deskeo qui prend en compte les retours de 2915 professionnels, 62 % des sondés expriment clairement leur envie de poursuivre avec le travail à distance après la pandémie. En fait, la dernière publication de Deskeo révèle comme un changement de mentalité. En effet, elle fait suite à un précédent sondage (réalisé sur le même panel) qui avait mis en avant le fait que 76 % des participants regrettaient leur bureau une semaine après le lancement du confinement en France.

« Notre premier sondage réalisé après quelques jours de confinement nous indiquait que les trois quarts (76 %) des Français en télétravail forcé regrettaient déjà leurs bureaux. Après quatre semaines d’expérimentation nationale du home office, les Français ont non seulement pris l’habitude de travailler de chez eux, mais ils voudront le faire plus souvent après le confinement », commente commente Frank Zorn, cofondateur de Deskeo.

Seuls 12 % des sondés dans la dernière enquête de Deskeo ne souhaitent pas changer leurs habitudes et attendent de retrouver leur ancien rythme de travail. L’enquête Zippia pour sa part a révélé que 32 % des participants US souhaitent retrouver le bureau.



Qu’on soit aux USA ou en France, les arguments mis en avant en faveur du télétravail par les tiers en confinement sont : les gains de productivité et de temps, ainsi que le calme. En effet, d’après Zippia, plus de 44 % des sondés disent être plus productif en mode travail à distance. Si Deskeo ne fait pas dans le détail avec un chiffre lié à la productivité, l’opérateur de bureau flexible présente un autre susceptible de justifier le lien entre productivité et télétravail. D’après l’entreprise française en effet, 27 % des participants à sa dernière enquête valorisent le fait de pouvoir travailler au calme pour plus de concentration. Quant à ce qui est du dernier avantage, 38 % des participants au sondage Deskeo apprécient plus le télétravail pour ceci qu’il évite de perdre du temps dans les transports.



Reste que ce sont les entreprises qui décident. Grosso modo, les avis à l’échelle globale sont mitigés quant à ce que le télétravail fera l’objet d’adoption en masse après la pandémie.

Une majorité des sondés (58,8 %) par Zippia pense que leur société ne sera pas favorable au télétravail. En revanche, 17,2 % pensent que leur entreprise sera plutôt totalement favorable.



Une majorité des sondés (55 %) par Deskeo pense que leur société sera favorable au télétravail. Dans le détail, 4 % déclarent que leur employeur sera tout à fait d’accord et 51 % plutôt favorable. En revanche, 36 % pensent que leur entreprise sera plutôt contre et 8 % totalement opposée.

Sources : Robert Half, Zippia, Deskeo

Et vous ?

Que pensez-vous des tendances que ces sondages mettent en avant ? Sont-elles pertinentes ?
Que pensez-vous des arguments mis en avant en faveur du télétravail ?
Voyez-vous le télétravail s'imposer comme la norme après la crise de coronavirus ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 17:34
Je pense qu'il n'y a pas de réponse unique, beaucoup de facteurs rentrent en compte :
- Ceux qui aiment socialiser au bureau et ceux qui ont horreur de ça.
- Ceux qui ont un bureau pour travailler chez eux tranquille, et ceux qui sont dérangés par leurs gosses, le bruit ou autres.
- Ceux qui ont 15 min de trajet pour aller au bureau et ceux qui ont 2 h (parfois ville distante via tgv).

Donc au final on va voir 3 situations, préférence pour :
- Télétravail seul.
- Télétravail partiel.
- Pas de télétravail.

On peut donc se retrouver avec des situations conflictuelles après la pandémie :
- L'entreprise demande un retour au bureau à des salariés qui veulent rester en télétravail.
- L'entreprise à décidé de rester en télétravail et de vendre ses locaux, pour des employés qui veulent retourner au bureau.
12  1 
Avatar de yolle
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 14:38
je suis 100% le TT mais je vais me faire l'avocat du "diable".

Comment allez vous réagir une fois que les boites vont bien maitriser les techniques du management TT (pour l'instant elles pataugent encore un peu) et qu'ils proposeront de débarquer les développeurs des grandes villes au profit des développeurs provinciaux moins chers ou carrément de se mettre a l'Offshore plein pot ?. Ca c'est aussi un risque .

Les bons salaires sur les grosses villes ne sont pas du au vivier de compétences exceptionnelles mais au prix des loyers.

Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

> ne pas tomber dans l’extrême ou l'on casse le lien social entre employés
> ne pas isoler les employés
> ne pas avoir des robots corvéable à merci isolés
bien vu. C'est deja ce que l'on a avec la prestation.
11  0 
Avatar de CEDRIC_D
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 10:37
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
Ces personnes ont fait un choix.
Elles ont choisi ce travail loin de chez elles, ou de déménager loin du travail.
Ce n'est pas à l'employeur de s'adapter à ces choix. Sinon où s'arrête-t-on ? Chacun va y aller de sa petite demande, et au bout du compte c'est impossible de satisfaire tout le monde.
Je ne connais pas beaucoup de collègues qui ont le choix !
  • En campagne tu es très vite limité en offres d'emplois
  • En général c'est le prix de l'immobilier qui impose là où on habite


Changer d'employeur ça peut être très lourd :
En majorité on ne vit pas seul -> une famille c'est
  • Une conjointe/conjoint qui a aussi un emploi -> il faut trouver un logement à mis chemin
  • Des enfants -> changer d'école / d'amis / de club de sport ... -> C'est très lourd psychologiquement
  • Pour ceux qui ont divorcé -> s'ils s'éloignent trop de leur "ex" -> ils ne reverront quasiment jamais leurs enfants


Le télétravail peut être une excellente réponse.
Depuis que je télétravail :
  • Je vois beaucoup plus mes enfants
  • J'ai beaucoup plus de moments avec ma conjointe
  • J'ai un set personnalisé : écran, clavier, fauteuil ...
  • Je suis beaucoup plus au calme quand j'ai besoin de me concentrer
  • J'ai une meilleure vie sociale : je rencontre d'autres parents à l'école, aux activités extrascolaires ...
  • Je pollue beaucoup moins -> 1h30 d'essence de consommation de diesel en moins chaque jour


Que ceux qui préfèrent aller au bureau y aillent et que ceux qui préfèrent rester chez eux puissent le faire
9  0 
Avatar de Astraya
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 12:36
Je ne voudrais pas.
J'ai besoin de contact humain, de voir du monde et d'avoir des discussions les yeux dans le yeux.
Je pense qu'une relation et une cohésion d'équipe ne peut se faire vraiment que par la rencontre physique.
On est plus efficace Oui, mais je ne cherche pas et n'attends pas que de l'efficacité d'un travail ou on y passe la moitié de sa vie
9  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 15:58
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
il n’y a donc aucun besoin de réunir l’équipe au même endroit..
En plus ça fait faire des économies sur les locaux. Si le télétravail se développe les bureaux pourront être plus petits.
Il faut aussi penser à ceux qui passent quotidiennement 2h dans les transports, pour se rendre au travail et pour rentrer chez-eux.
Je pense que certains d'entre-eux aimeraient bien pouvoir travailler depuis la maison parfois.
8  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 17:23
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
Ces personnes ont fait un choix.
Elles ont choisi ce travail loin de chez elles, ou de déménager loin du travail.
Ce n'est pas à l'employeur de s'adapter à ces choix. Sinon où s'arrête-t-on ? Chacun va y aller de sa petite demande, et au bout du compte c'est impossible de satisfaire tout le monde.
Pas forcément, quand les revenus du foyer ne suffisent pour acheter un bien, tu peux être obligé de t'éloigner de ton travail. Tu pourrais bien louer un appartement mais quand tu as une situation stable, je pense qu'il est important d'avoir un bien immobilier... sinon, quand tu te retrouves à la retraite tu ne possède rien. En plus, dans un appartement tu es toujours obligé de faire attention au bruit que tu génère, tu as aussi les nuisances du voisinage (bruits, dégradation des parties communes, ...).

Je trouve justement plutôt embêtant de trouver du travail que dans les grandes villes au détriment des communes à une 20taine de minutes. De plus les aménagements vélos entre les villages et les grandes villes sont rares.

Sinon, je suis d'accord sur un point, on a pas tous un bureau bien aménagé pour travailler dans les meilleures conditions chez soi.
8  0 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 11:39
Non!

Mais j'imagine que ça dépends de beaucoupde facteurs comme l'a bien souligné Pierre-Louis.

Le temps de trajet jusqu'au boulot, la taille du logement (et son cadre éventuellement), le caractère de chacun.

Personnelement, je sus à 5-10 minutes de mon boulot, mon logement n'est pas adapté au télétravail, et même si je suis pas le plus sociable du monde, j'apprécie de voir mes collègues.

Une question à ceux qui veulent rester à 100% en télétravail, comment vous appréhendez le changement de job ou même de poste au sein d'une même entreprise? Comment vous imaginez la montée en compétence en distanciel?

Et dans la même veine, comment vous avez ou pensez gérer la formation de nouveaux collègues en distanciel?

Perso, on a un collègue qui est arrivé depuis la mise en place du télétravail... déjà qu'en temps normal notre charge de travail nous permets pas d'acceuillir les nouveaux dans les meilleures conditions, mais là, c'est du grand n'importe quoi! Le mail, les messageries instantanées, c'est bien, mais ça remplace pas le contact humain; es pauses cafés où on parle de tout sauf du boulot, ou alors d'un truc qui nous pose problème au boulot justement...

Je pense qu'à terme, une fois qu'il y aura à nouveau plus de turnover, on verra les effet négatifs du télétravail. Il a aussi beaucoup d'aspects positifs, mais peut être pas de là à supplanter le présentiel.
8  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/04/2021 à 17:38
dans un appartement tu es toujours obligé de faire attention au bruit que tu génère
Mes voisins n'ont apparemment jamais eu le mémo . Suis bien content d'être en maison

Si déjà cet épisode peut amener un peu de flexibilité là où il n'yen avait pas avant , ca serait drôlement bien.
Si demain je peux faire du TT à discrétion en fonction de ce que j'ai à faire ca sera top. Parce quand c'est semaine pissage de code , je suis bien mieux chez moi au calme que dans un open space où on me les brises en permanence. Au contraire quand y'a du "bricolage" à faire sur des matériels bien particulier , je suis content de pas avoir à me les trainer chez moi.
7  0 
Avatar de coolspot
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/04/2021 à 13:21
Cette pandémie aura eu une bonne chose c'est le coup de pied dans la fourmilière sur le télétravail. Et comme beaucoup ont gouté a ca ils ne voudront plus revenir a du 5/5j au taf avec toutes les merde que ca implique.

Forcément au niveau managériale ca rale un peu parce que ca met en lumière tous les bullshitjob des inutile parasite dont le boulot consiste à faire le chefaillon de service et qui n'apporte aucune plus value. Eux oui ils vont tout faire pour torpiller le télétravail parce que c'est leur emploi qui est en jeu.
8  1 
Avatar de martoufleouf
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 14/04/2021 à 11:06
Pour moi qui suis rentré dans le monde du travail cette année j'ai été un peu dégoutté par le télétravail. J'ai effectué deux stages dans le développement web et n'ayant presque aucune expérience avant, je peux vous dire que j'en ai bavé.

Premièrement le contact humain est presque inexistant et si les gens ne sont pas un minimum organisés, ça devient très vite le bordel pour communiquer, échanger etc...

Ensuite si tu n'es pas cadre, tu arrives très rapidement à ne plus compter tes heures et la distinction lieu de travail et lieu de vie devient flou. C'est limite si tu ne te lèves pas travail, tu manges travail et tu t’endors travail. Tu me diras ça change pas tellement du modèle capitaliste actuel.

Enfin, la sédentarité peut selon moi nous faire rater des opportunités de vie, de découverte du monde et de renouvellement professionnel et je trouve ça dommage.

Je pense qu'un système hybride conviendrait mieux à la société c'est donc le terme de "permanent" qui me gène plus qu'autre chose personnellement mais enfin je comprends tout à fait que ceux qui ont connus les heures de pointes et les bouchons se complaisent à ne plus faire ce genre

de trajet.
7  0