Sondage : 60 % des Français sont favorables pour travailler quatre jours au lieu de cinq par semaine
Et vous ?

Le , par Bill Fassinou

151PARTAGES

26  0 
Sondage : 60% des Français sont d'accord pour travailler 4 jours au lieu de 5 par semaine, et vous ?
La semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq continue de plaire à plus d'un. De plus en plus de sondages révèlent que les travailleurs sont bien d'accord pour travailler quatre jours au lieu de cinq par semaine, même s'il faut travailler plus pendant ces quatre jours. C'est ce que confirme un nouveau sondage réalisé en France par l'éditeur de paye ADP qui indique que 60 % des Français seraient favorables à une semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq. Les personnes interrogées sont prêtes à travailler plus pendant les quatre jours pour être libre le cinquième et conserver le même salaire. 17 % des répondants du sondage seraient d'accord pour passer au temps partiel avec diminution de salaire.

En décembre dernier, une étude commanditée par Workforce Institute de Kronos (une institut qui fournit des activités de recherche et d'éducation sur les problèmes critiques en milieu de travail) et Future Workplace qui ont effectué un sondage sur la manière dont les travailleurs d'Australie, du Canada, de la France, d'Allemagne, d'Inde, du Mexique, du Royaume-Uni et des États-Unis voient leur relation avec le travail. La première partie du sondage, intitulée « The Case for a 4-Day Workweek ? », examine combien de fois les employés passent leur temps à regarder le chronomètre et cherche à savoir si la semaine de travail standard de 40 heures est efficace ou non. L'enquête est arrivée à la conclusion selon laquelle les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours sur 5 par semaine.


Cela pourrait sembler trop beau pour être vrai, mais les entreprises qui ont réduit leur semaine de travail ont constaté que cela entraînait une productivité accrue, un personnel plus motivé et une réduction de l'épuisement professionnel. « C’est beaucoup plus sain et nous faisons un meilleur travail si nous ne travaillons pas à des heures folles », a déclaré Jan Schulz-Hofen, fondateur de la société berlinoise de logiciels de gestion de projets Planio, qui a introduit 4 jours de travail par semaine pour ses 10 membres du personnel plus tôt cette année. En Nouvelle-Zélande, la société de fiducie, Perpetual Guardian, a signalé une baisse du stress et une augmentation de l'engagement du personnel après avoir testé 32 heures de travail par semaine plus tôt cette année.

Perpetual Guardian qui s’était engagée à laisser libre cours à ses quelques 250 employés de décider d’une journée de repos payé chaque semaine a remarqué une grande motivation et une productivité plus importante. Selon les déclarations de l’entreprise, après quelque temps de test, le dispositif de quatre jours sur cinq avait été un succès et cette dernière avait même émis l’idée de l’adopter à plein temps. En effet, le test qui avait été suivi et évalué par l’Université d’Auckland Business School et l’Université de Technologie d’Auckland conclut qu’il a été un franc succès. D’après eux, le dispositif était avantageux pour l’entreprise comme pour ses employés.

Durant toute la période d’essai, le niveau de productivité avait augmenté de 20 %, l’engagement des clients de 30 % ainsi que l’engagement des employés, avaient-ils témoigné. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. Perpetual Guardian avait noté que ses revenus sont restés stables durant toute la période de test et les coûts ont baissé avec moins d’énergie utilisée. Néanmoins, même si le test fut un franc succès auprès de la majorité des employés de la société, quelques-uns semblaient ne pas avoir d’avis favorables sur le sujet.


Des employés ont déclaré avoir eu plus de difficultés à accomplir leur travail dans un laps de temps réduit. D’autres ont rapporté qu’ils n’ont pas apprécié le fait de passer une journée additionnelle loin du travail et ont dit qu’ils se sont ennuyés loin de l’environnement de travail. En décembre de la même année, une étude, cette fois-ci plus étendue, visant à connaître le taux de satisfaction des travailleurs à plein temps et à temps partiel, montrait à son tour que les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant quatre jours au lieu de cinq par semaine. Schulz-Hofen, un ingénieur en logiciel âgé de 36 ans, avait mis à l’essai la semaine de quatre jours après avoir réalisé qu’il avait besoin de ralentir après une décennie de travail intense pour le lancement de Planio, dont les outils lui ont permis de suivre son temps en détail.

« Je n'ai pas fait moins de travail en quatre jours qu'en cinq jours parce que dans cinq jours, vous pensez avoir plus de temps, vous prenez plus de temps, vous vous permettez d'avoir plus d'interruptions, vous prenez votre café un peu plus longtemps ou vous bavardez avec des collègues », a déclaré Schulz-Hofen. Pour lui et beaucoup d’autres, la semaine de quatre jours sur cinq est une manière de réorganiser ses efforts et d’être plus productif pour éviter les pertes de temps. Au début du mois de février, des experts sont montés au créneau pour faire la promotion de la semaine de quatre jours de travail au lieu de cinq. Cela dit, l'idée de travailler 4 jours sur 5 par semaine est bien défendue par plus d'un.

Certaines entreprises en France ont aussi déjà fait l'expérience de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq. C'est le cas par exemple de l'entreprise "Je porte mon bébé" (JPMBB). De mai à fin août, les employés y ont travaillé que quatre jours, payés cinq et cela s'est avéré payant. Olivier Sales, le co-fondateur de l'entreprise, explique que le succès de l'opération repose sur une grande capacité d'organisation, de motivation et d'autonomie et sur des outils de gestion qui permettent aux employés d'être déchargés des tâches fastidieuses. Yprema, une entreprise spécialisée dans le développement durable, a aussi fait l'expérience et a remarqué que 80 % des salariés font leurs 35 heures en quatre jours. Ce sont les salariés eux-mêmes qui choisissent leur troisième jour de congé. L'entreprise a fait remarquer qu'il a fallu mettre en place des binômes ou des trinômes pour que les dossiers soient toujours suivis par quelqu'un mais ça marche, depuis plus de vingt ans maintenant.

Au Japon par exemple, le gouvernement encourage les entreprises à ne pas travailler les matinées de lundi. Le Trades Union Congress (TUC), l'organisation fédératrice des syndicats britanniques, insiste pour que le pays tout entier passe à une semaine de travail de quatre jours d'ici quelques années, une initiative soutenue par le parti travailliste de l'opposition. Le TUC soutient qu'une semaine plus courte est un moyen pour les travailleurs de partager la richesse générée par les nouvelles technologies telles que l'apprentissage automatique et la robotique, tout comme ils ont eu droit au week-end pendant la révolution industrielle. « Cela réduirait le stress lié à la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale et pourrait améliorer l'égalité des sexes. Les entreprises qui ont déjà essayé disent que c'est meilleur pour la productivité et le bien-être du personnel », a déclaré Kate Bell, directrice économique du TUC.

« Il y a eu du "fluage" du travail. Parce que vous avez toujours la technologie, vous travaillez tout le temps et les gens sont épuisés », a déclaré Dan Schawbel, directeur de Future Workplace. Schulz-Hofen, un ingénieur en logiciel âgé de 36 ans, a mis à l’essai la semaine de quatre jours après avoir réalisé qu’il avait besoin de ralentir après une décennie de travail intense pour le lancement de Planio, dont les outils lui ont permis de suivre son temps en détail. « Je n'ai pas fait moins de travail en quatre jours qu'en cinq jours parce que dans cinq jours, vous pensez avoir plus de temps, vous prenez plus de temps, vous vous permettez d'avoir plus d'interruptions, vous prenez votre café un peu plus longtemps ou bavardez avec des collègues », a déclaré Schulz-Hofen.

Source : ADP

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Êtes-vous pour ou contre la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq par semaine ? Pourquoi ?
La semaine de quatre jours est-elle adaptée à l'IT ? Un développeur peut-il rester concentré et productif pendant plus de 8 heures par jour ?

Voir aussi

La semaine de travail de 4 jours au lieu de 5 permet de diminuer le stress et d'augmenter la productivité, selon une nouvelle étude

Une entreprise passe à la semaine de quatre jours après un test concluant sur l'amélioration de la productivité et la réduction du niveau de stress

Des experts font la promotion de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq, pour eux, cela rendrait les travailleurs plus productifs

Les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine selon une étude qu'en est-il des informaticiens ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gros_rougeot
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 8:43
Les français sont d'accord pour travailler moins avec le même salaire.
Les français sont d'accord pour partir en retraire plus tôt, avec des cotisations plus faibles et des primes plus élevées.
Les français sont d'accord pour payer moins d’impôts et avoir un meilleur service public.

Et peut être pas que les français.
11  0 
Avatar de axel584
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 8:29
Effectivement, c'est compliqué, on n'a pas dit si on divisait une semaine de 35 heures en 4 ou bien si on diminuait le temps hebdomadaire ou encore si on diminuait les salaires...

Pour ma part, je pense que le PIB de notre pays a fortement augmenté ces 70 dernières années et qu'il serait tout à fait compréhensible que l'on diminue d'autant le temps de travail. Alors qu'aujourd'hui, il est parfois difficile à un couple de vivre en ayant deux salaires, il y a 50 ans, un homme pouvait entretenir toute sa famille sur son seul salaire.

Bref, entre la durée du travail, le pouvoir d'achat et la répartition des richesses, la question me semble un peu complexe pour ne répondre que par "oui" ou "non".
8  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 11:16
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
À une époque les journées faisaient 45h
Ah oui quand même.

Remarque ça permet de faire des semaines de travail d'une journée, ça laisse du temps en famille pour le coup.
7  0 
Avatar de JackIsJack
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/05/2019 à 8:07
J'ai pris tous mes mercredis en congé depuis le début de l'année et c'est dingue.

Se sentir en week end le mardi soir : ça n'a pas de prix. Une fois reposé le jeudi, on peut se dire : je n'ai que 2 jours de travail avant le week end.

Le temps de travail est réduit d'1/5 mais l'effort psychologique est divisé par 3.

Il faut dire que je n'affectionne pas vraiment mon travail en ce moment, je privilégie mon projet perso. Peut être que la donne serait differente avec un travail passionnant.
7  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 8:23
Donc je fais partie des 40%. Non pas que je souhaite à tout prix travailler 5 jours, mais s'il faut travailler 2 heures de plus quotidiennement pendant 4 jours, ça supprime de facto ce temps en soirée avec mes enfants, ma femme et/ou mes amis.

Tout le monde n'est pas encore prêt à passer 4 jours le nez dans le guidon pour le plaisir d'un week-end de 3 jours.
9  3 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 9:20
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cela pourrait sembler trop beau pour être vrai, mais les entreprises qui ont réduit leur semaine de travail ont constaté que cela entraînait une productivité accrue, un personnel plus motivé et une réduction de l'épuisement professionnel. « C’est beaucoup plus sain et nous faisons un meilleur travail si nous ne travaillons pas à des heures folles », a déclaré Jan Schulz-Hofen, fondateur de la société berlinoise de logiciels de gestion de projets Planio, qui a introduit 4 jours de travail par semaine pour ses 10 membres du personnel plus tôt cette année. En Nouvelle-Zélande, la société de fiducie, Perpetual Guardian, a signalé une baisse du stress et une augmentation de l'engagement du personnel après avoir testé 32 heures de travail par semaine plus tôt cette année.

Perpetual Guardian qui s’était engagée à laisser libre cours à ses quelques 250 employés de décider d’une journée de repos payé chaque semaine a remarqué une grande motivation et une productivité plus importante. Selon les déclarations de l’entreprise, après quelque temps de test, le dispositif de quatre jours sur cinq avait été un succès et cette dernière avait même émis l’idée de l’adopter à plein temps. En effet, le test qui avait été suivi et évalué par l’Université d’Auckland Business School et l’Université de Technologie d’Auckland conclut qu’il a été un franc succès. D’après eux, le dispositif était avantageux pour l’entreprise comme pour ses employés.

Durant toute la période d’essai, le niveau de productivité avait augmenté de 20 %, l’engagement des clients de 30 % ainsi que l’engagement des employés, avaient-ils témoigné. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. Perpetual Guardian avait noté que ses revenus sont restés stables durant toute la période de test et les coûts ont baissé avec moins d’énergie utilisée. Néanmoins, même si le test fut un franc succès auprès de la majorité des employés de la société, quelques-uns semblaient ne pas avoir d’avis favorables sur le sujet.
L'homme n'est pas une machine être trop souvent au boulot ça augmente le stress, la fatigue, ça diminue la motivation et l'inspiration, surtout dans les jobs de bureau.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Yprema, une entreprise spécialisée dans le développement durable, a aussi fait l'expérience et a remarqué que 80 % des salariés font leurs 35 heures en quatre jours. Ce sont les salariés eux-mêmes qui choisissent leur troisième jour de congé. L'entreprise a fait remarquer qu'il a fallu mettre en place des binômes ou des trinômes pour que les dossiers soient toujours suivis par quelqu'un mais ça marche, depuis plus de vingt ans maintenant.
35h divisé par 4, en gros ça fait 8 heures et 45 minutes.

Ya moyen de faire :
07h00 - 12h00 / 12h30 - 16h30 et voilà t'as fais tes 9h et t'es libre à 16h30, bon après il faut être au boulot à 7h et si t'as 1 heure de route pour y arriver ça te fait te lever à 5h. (ya moyen de commencer plus tard)
C'est peut-être mieux de prendre le mercredi en repos que le vendredi.

Il y a des gens qui font :
09h00 - 12h00 / 14h00 - 18h00, ils finissent à 18h et n'ont bossé que 7h, c'est l'enfer. (qu'est-ce que ça veut dire 2h de pause le midi ?)
Ils pourraient respecter ces horaires : 08h00 - 12h00 / 13h00 - 18h00 ça ferait des journées de 9h.

====
Bref comme on l'a vu à de nombreuses reprises : travailler plus n'est pas systématiquement synonyme de produire plus ou de produire de la meilleure qualité.
Si quelqu'un bosse 6 jours sur 7, et fait 70h/semaine il risque d'avoir une productivité de merde et de finir en dépression.
6  1 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 10:23
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Vous avez choisi de souffrir... Ce serait peut-être mieux de trouver un métier plus proche. Moi par exemple je ne dois même pas mettre 10 minutes pour arriver au boulot.

1h40 pour aller au boulot c'est de la torture.
À la limite si un frontalier fait ça pour aller bosser au Luxembourg ou en Suisse histoire de gagner le triple ça aurait un peu de sens. Mais 1h40 pour aller à Paris (bon après chacun son délire)

Bon sinon il existe d'autres solutions :
- Faire moins de 35h par semaine.
- Faire du télétravail. (et là ça se tente 07h00 => 16h30)
Oui, 1h40 c'est beaucoup. C'est pour ça que j'ai choisi d'habiter en plein milieu de la zone où je suis le plus susceptible de trouver un travail (la petite couronne côté sud-ouest de Paris est un point central intéressant). 20mn de trajet quand il y a du monde.

Par contre, ce n'est pas toujours un choix. S'il y avait du travail pour tous les goûts, partout en France, là ça se comprendrait.
5  0 
Avatar de olivier50
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/05/2019 à 18:16
Bonsoir,

Travailler 4 jours sur 5 pourrait même être positif pour l'Economie. L'abrutissement par le travail, les heures de présence ça ne fonctionne pas.

A+
5  0 
Avatar de olivier50
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/05/2019 à 18:23
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ben purée il faut vraiment que ce soit le métier de ses rêves et qu'il n'existe que dans une seule entreprise en France pour tolérer 3h20 de trajet par jour (si j'ai réussi à faire 1h40 * 2).
Salut j'ai presque 50 ans et quand je fais le bilan:

-étudiant: je mettais 2*1h30 pendant 5 ans: je lisais un peu mes classeurs dans le train donc au final pas de vraie pénalisation.
-salarié: une tranche de 2 ans à 5 minutes de chez moi (je rentrais le midi) et une de 7 à 30 minutes.
-Là, à nouveau 2*1h30 mais mon loyer est correct et je travaille dans une équipe sympa donc ça compense.

Les transports, quand tu es bien et que tu as le moral, ça ne gêne pas; par contre je sais que si ça ne va plus dans mon travail là je ne supporterai plus les transports.

A+
5  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2019 à 9:56
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
Mon travail requiert une capacité d'abstraction et de projection nécessitant une concentration maximale pendant de longues périodes. Maintenir cela 4h par jour, c'est un bon rythme, 6h c'est une très bonne journée, plus ... ça commence à dérailler et à ne plus donner rien de bon.
Nan mais même 4h ce n'est pas possible hein, le cerveau a une capacité de concentration de 50mn, après on constate déjà des baisses de performances, alors plusieurs heures de suite... C'est plus efficace de faire 5/10mn de pause toutes les heures que 2h de pause toutes les 4h.

Quelqu'un qui me dit qu'il est efficace toute la journée qu'il fasse 7, 8 ou 9h par jour, ou même rien qu'une demi-journée sans s'arrêter, j'y crois moyen. Au final tout est une question d'organisation du temps de travail. Faire 9h dans la journée, si les temps de pause sont bien répartis, et les tâches bien dispatchées de façon à alterner entre des tâches demandant beaucoup de concentration et d'autres un peu plus simples, ça peut largement se faire.

Enfin bon après c'est du cas par cas par entreprise suivant les horaires et l'organisation de chacune. Chez nous on est à 39h sans RTT, donc même faire 9h par jour ne suffirait pas à rattraper le 5ème jour, et faire plus, même si ce n'est pas impossible en soit, avec les temps de trajets, cela limite quand même énormément la vie de famille comme le signalait sebastiano.

Après vaut-il mieux voir sa famille 1h de moins par jour les lundi / mardi / jeudi / vendredi, et avoir la journée complète avec les enfants le mercredi (car semaine de 4j, ne signifie pas forcément week-end de 3j, la aussi cela dépend de l'organisation de l'entreprise, ceux avec des enfants voudront peut-être plus leur mercredi, là où d'autres préféreront effectivement le vendredi ou le lundi, ce qui laisse la possibilité de s'arranger pour qu'il y ait toujours quelqu'un les 5 jours), je pense que la question peut se poser.

Bref outre tout ça, comme le disait axel584, ce n'est pas forcément évident de répondre par oui ou non, il y a pas mal de paramètres à prendre en compte, suivant comment serait mise en place cette semaine de 4j.
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Emploi informatique et développeurs

Partenaire : Hébergement Web