Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi développeur 2019 : les tendances et les effets de mode
Les nouveaux métiers et technologies sur le marché de l'emploi

Le , par Anomaly

314PARTAGES

29  0 
Les offres d'emploi sont une grande source d'informations sur le marché du travail. Outre les langages, les bases de données et les salaires, elles donnent également des indices sur les tendances du moment. Par exemple, des technologies sont parfois à la mode, mode qui peut finir par passer. Parfois, ce sont même de simples noms qu'on donne à des choses qui existaient déjà, mais la mode « décide » qu'un nouveau terme dédié serait mieux. Mais le plus souvent, il s'agit des besoins qui évoluent, en fonction des nouvelles technologies, ou des événements extérieurs, tels que des pandémies. C'est le but de cette étude, basée sur les offres du Portail Emploi de 2013 à 2019 (antérieur donc au Covid-19) et découvrir les tendances et leur évolution. 

Commençons par voir les tendances principales avec les termes à la mode les plus souvent rencontrés, entre 2013 et 2019 :


Ici, nous avons fait une sélection de 5 termes que presque tout le monde connaît, y compris votre jardinier, votre facteur et votre concierge. 

La Sécurité est le terme le plus tendance dans les offres d'emploi de 2019, avec une croissance quasi soutenue depuis le début de notre étude. Ce n'est absolument pas une surprise : avec le développement du Cloud, l'interconnexion croissante des ordinateurs, des téléphones et même des objets connectés d'une part, l'augmentation conséquente des menaces et attaques sur les infrastructures connectées et une plus grande prise de conscience du besoin impérieux de sécuriser les services en ligne d'autre part, forcément la demande en expert de Sécurité ne peut qu'être élevée.

Mais il y a aussi une autre explication : la sécurité informatique, bien que particulièrement fondamentale, n'est pourtant pas une spécialité souvent enseignée. Malgré une demande importante, il est difficile de trouver des personnes diplômées, formées et compétentes dans ce domaine très pointu et technique. Les offres ne sont donc pas forcément pourvues, et sont donc souvent repostées en conséquence, ce qui augmente de facto le nombre d'offres et indique un réel besoin de compétences dans ce domaine.

Le Cloud en revanche est plus un exemple d'un terme à la mode qu'on a collé à des choses qui existaient déjà pour la plupart. Mais pas uniquement une mode sur le terme lui-même ; la mode concerne aussi le fait d'héberger ses données chez un prestataire au lieu de chez soi, qui a été beaucoup poussé chez les fournisseurs de Cloud. On constate ici que le terme a connu une poussée spectaculaire, mais observe maintenant une baisse de popularité depuis deux ans.

On ne peut que forger des hypothèses sur cette baisse de forme : il est probable que la demande se tasse et que toutes les entreprises sont plus ou moins équipées. Les compétences Cloud se sont également probablement banalisées. Mais peut-être aussi qu'on a affaire à une possible défiance, une prise de conscience que tout miser et externaliser sur le Cloud possède aussi son lot d'inconvénients ?

DevOps est un terme, et également en l'occurrence un mouvement, en progression continue. Pas étonnant, quand on voit sa popularité parmi les développeurs, comme il est démontré ici.

Le développement Mobile est un métier qui a émergé avec l'apparition des smartphones il y a 13 ans. Et malgré l'importance du marché, la tendance dans les offres d'emploi pour les Mobiles est en baisse continue durant toutes ces années. Peut-être faut-il y voir une tendance à la diminution du paradigme « tout application » et une montée en puissance du développement Web mobile (version mobile, responsive design) sans téléchargement d'une application spécifique ?

Enfin, le Big Data, bien qu'en croissance continue jusqu'en 2017, est maintenant en légère baisse. C'est pourtant une technologie d'avenir ; peut-être faut-il y voir une défiance suite aux scandales comme celui de Cambridge Analytica, ou alors au contraire une spécialisation de certains usages du Big Data avec des nouveaux termes plus spécifiques, comme le Deep learning, que nous verrons plus loin.

Voyons maintenant des termes moins connus mais tendance :


Data Scientist et Scrum Master sont des nouveaux métiers, clairement en vogue. L'intelligence artificielle et le Deep learning sont des technologies qui ont pu décoller grâce au Big Data et à la puissance des ordinateurs, et dont on trouve de plus en plus d'applications, preuve est faite du nombre de projets à ce sujet sur le portail Intelligence Artificielle. Leur croissance est donc sans surprise également.

La Blockchain, à l'origine créée pour la cryptomonnaie, commence à voir d'autres usages pour sécuriser des transactions et des historiques ; son champ d'application a dépassé celui de la seule cryptomonnaie, et sa demande est donc fort logiquement en hausse. La seule surprise au final est la baisse en 2019 de l'embarqué, probablement une baisse de forme passagère.

Passons à présent aux termes tendances pour le développement Web en particulier :


Les résultats sont conformes à ce qu'on pourrait s'attendre. Le Développement Full Stack, c'est-à-dire la maîtrise à la fois du Front et du Back End, est en pleine forme, alors que les développeurs qui ne s'occupent que d'un seul côté, Back-End ne sont qu'en petite forme et le Front-End en baisse. Il est évident que les entreprises voient les avantages de la maîtrise simultanée des deux côtés du développement Web. Quant au Développeur Web, ce terme est également en baisse, probablement parce qu'il n'est pas assez précis, remplacé par Back-End, Front-End et Full Stack.

Sans surprise, les termes autrefois populaires de Webmaster et Webdesigner sont complètement passés de mode et proches du néant de nos jours.

Et enfin, les demandes en système d'exploitation dans les offres d'emploi :


Windows a le vent en poupe, quant à Linux, il a réussi à arrêter sa baisse pour repartir très légèrement en hausse. Tout en bas du tableau, Mac OS est aussi en progression, même si sa présence est très faible, y compris face à Unix, qui est en baisse sans trop de surprise, malgré une étonnante solide troisième place. Quant aux OS mobiles, Android est légèrement au-dessus d'iOS, mais les deux sont en baisse, témoignant probablement d'une baisse de la demande en développeurs d'application mobile.

N'hésitez pas à consulter nos autres études emploi développeur : les langages les plus demandés et les mieux payés en 2019, les bases de données les plus demandées et les mieux payées en 2019, ainsi que l'étude des tendances de 2018.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 18:12
Ces tendances reflètent le résultat de l'offre et de la demande, pas seulement de la demande, je m'explique :

- Une baisse sur la demande en webdesigner et en front end peut s'expliquer par le fait qu'un nombre considérable de sociétés de formations privées forment en masse des développeurs web, hors sur les formations courtes de type bootcamp elles n'ont pas vraiment le temps de former de vrais développeurs full stack ou back end (par exemple pas de vrai modules de base de données contrairement à ce qui se fait par exemple en DUT info ou en Master MIAGE), donc au final ces sociétés inondent le marché de webmasters front end ou de webdesigners mais sont incapables de fournir le marché en vrai développeurs web (full stack et back end), qui sont plutôt formés en au moins 2 ans (par exemple DUT info) ou mieux en Bac+5 (Master).

- La demande est toujours aussi forte sur les ingénieurs IA et sur les Data Scientist parce que pour former de bons ingénieurs sur ces sujets il faut au moins 5 à 8 ans sur l'IA et au moins 5 ans sur les Data Scientist, et il y a trop peu de Masters ou d'écoles d'ingénieurs sur ces thèmes pour fournir le marché.

- La demande sur le secteur sécurité est colossale, mais pour fournir le marché très peu de Master et seulement quelques écoles d'ingénieur en informatique avec une filière.

- La demande sur les chefs de projets/devops/scrum est toujours aussi forte, parce que ça reste difficile de trouver des Bac+5 avec expérience et ayant le gout du management et des relations humaines.

- etc

Ce qui en ressort globalement c'est une demande en hausse sur les Bac+5 (IA, Data Scientists, Full stack, Sécurité, chefs de projets,...) et plutôt un essoufflement sur les techniciens (Webmasters, front end, webdesigner, techniciens cloud , ...).
4  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/05/2020 à 14:39
Pour le premier graphique : la sécurité en tête, ça ne m'étonne même pas. Personne n'a envie de voir ses données exposées lors de hacks de plus en plus médiatisés, et en plus y'a le RGDP qui veille, prêt à donner un coup de massue au contrevenant.

Le Cloud, c'est du passé. Maintenant on parle d'hébergement. Comme avant. Au niveau du mobile, les gens ont raz le bol de devoir télécharger une application pour chaque site, maintenant l'avenir c'est le Web directement accessible en mode mobile depuis le navigateur. Quant au Big Data, grâce à Cambridge Analytica, les gens commencent à se méfier.

Au niveau du deuxième graphique, je ne comprends pas trop pour l'embarqué, à moins que maintenant des termes genre IoT, ou Internet des Objets, soit plus à la mode ? Aucune surprise en tout cas pour les autres, même si je trouve les termes comme Data Scientist particulièrement pompeux. C'est un peu comme si je décidais de créer un poste Code Expert tout ça pour désigner un vulgaire développeur.

Pour le troisième graphique, aucune surprise. L'air est au Full Stack, tout le reste, ça dégage.

Enfin, au niveau des systèmes d'exploitation, je vois surtout que Windows 10 devient le système de référence, et que les autres systèmes pour bobos (MacOS) ou barbus (Linux) tombent en désuétude.
1  0