Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi développeur 2019 : les langages les plus demandés et les mieux payés

Le , par Anomaly

1KPARTAGES

31  0 
En ces temps de pandémie et de confinement, il peut être difficile de se projeter dans un nouvel emploi. Mais après chaque catastrophe, il y a toujours une reconstruction, un renouveau qui suit, et donc un besoin de main-d'œuvre, donc gardez confiance ! Et c'est peut-être l'occasion, si vous avez la malchance de ne pas avoir d'emploi en ce moment, d'étudier les technologies qui vous permettront plus facilement de trouver un emploi, ainsi que celles qui payent le mieux.

C'est pourquoi je vous propose de découvrir notre étude complète annuelle sur les langages les plus demandés, et les salaires proposés, basée sur les offres d'emploi postées sur le Portail Emploi de Developpez.com. Cette étude fait suite à trois ans d'études du même genre réalisées au fur et à mesure des années ; celle-ci se base donc sur les données de l'année 2019, antérieure à la pandémie.

Méthodologie : nous avons pris l'ensemble des offres d'emploi postées sur le Portail Emploi et comptabilisé les annonces demandant chaque technologie. Dans le cas où une annonce demande plusieurs technologies (cas extrêmement courant), elle est donc décomptée pour chaque technologie étudiée, ce qui permet donc de dégager la demande globale pour chaque technologie, du moment qu'elle fait partie d'au moins une des compétences requises pour un poste. Notez également que la manière de déterminer les offres en fonction des technologies a évolué ce qui peut expliquer des petites différences sur les chiffres des années passées.

Voici pour commencer la popularité des différents langages dans les 20 000 offres d'emploi postées en 2019 sur Developpez.com :


Ainsi que l'évolution de la popularité des différents langages de 2013 à 2019 des langages les plus populaires :


Si Java est toujours le numéro 1 incontesté de l'Emploi et JavaScript le numéro 2 depuis maintenant quatre années consécutives, en revanche leur part respective vis-à-vis des autres langages. Il semblerait que les meilleures heures de ces deux langages sont déjà passées, mais nous n'irons pas jusqu'à affirmer qu'ils sont passés de mode, cela serait tout à fait prématuré. 

PHP, dont la demande a beaucoup baissé en 7 ans, semble avoir repris un peu de poil de la bête, et trouve même le moyen de doubler C# de peu afin de s'offrir une troisième place au soleil, et n'est pas très loin de JavaScript. Cela ne signifie pas forcément que le langage retrouve les faveurs des employeurs, car sa demande a souvent été fluctuante, avec deux pics en 2014 et en 2017. Mais il est sûr que le langage est tout de même là pour rester, même si cela ne fera pas forcément plaisir à certaines personnes qui rêvaient d'un monde merveilleux (?) où JavaScript faisait disparaître PHP.

Quant à C#, le langage phare pour développer sur la plate-forme .NET, il a peut-être été dépassé par PHP, mais le langage n'est pas pour autant en déclin. En revanche, Python, plébiscité par le monde scientifique tout comme par le monde de l’éducation, enregistre une belle croissance continue depuis 7 ans, et sa montée est même encore plus forte en 2019. On ne peut pas exclure que Python, actuellement à une solide cinquième place, puisse voler une place à PHP, voire à C#, en 2020. Nous verrons bien l'année prochaine, en espérant que les serpents résistent correctement aux coronavirus. 

Enfin, pour les langages classiques compilés comme C++ et C, leur part progressive est certes en baisse, mais ils restent tout de même des valeurs sûres pour tout développement d'application dont les performances sont critiques.

Voyons ensuite la demande pour les langages un peu plus confidentiels :


Java et JavaScript ont baissé significativement, et c'est clairement aux profits des autres langages moins répandus qui observent tous une montée fulgurante de la demande. Qu'il s'agisse de R, le langage spécialisé de stastistiques, TypeScript, le langage destiné à améliorer la richesse de JavaScript, Go, le langage de Google, Scala, mais aussi le VBA, le langage utilisé pour la programmation Microsoft Office, et de manière surprenante, VB.NET également, malgré le fait que Microsoft semble avoir mis ce langage entre parenthèses.

Seul Perl, à l'inverse des autres langages dans cette catégorie, observe une baisse légère de sa demande, probablement victime de sa syntaxe ardue et de la concurrence de Python, mais qui conserve des irréductibles développeurs au sein de l'administration système, qui résistent encore et toujours à l'envahisseur pythonien.

Enfin, voyons la demande pour les langages « de niche » ; cela ne veut pas dire qu'ils sont faits pour les chiens , mais plutôt dans le sens qu'ils sont beaucoup moins demandés, ce qui ne les rend pas forcément inintéressants, la rareté pouvant se monnayer :


Pour ces langages en revanche, on n’observe pas une tendance globale à la hausse, c'est essentiellement du statu quo par rapport à l'année précédente. Ce qu'on peut en particulier remarquer, c'est la baisse très importante de Ruby depuis 2017 ; ça va être difficile de remettre le bijou sur les rails.  Delphi n'est pas mort non plus, n'en déplaise à certaines personnes, et il est même globalement plus demandé qu'il y a 5 ans. En revanche, la bulle Cobol se dégonfle de plus en plus. Cela serait-il un signe que les banques ont significativement fait évoluer leurs anciens systèmes vers des langages et technologies plus modernes ? Dépêchez-vous de décrocher les derniers postes si ce langage est votre dada. 

Enfin, on peut noter la douce montée du jeune langage Kotlin de Jetbrains, et on peut affirmer sans crainte de se tromper que ce langage deviendra de plus en plus populaire dans les années à venir, surtout depuis qu'il est devenu le langage recommandé pour le développement Android.

C'est bien beau tout cela, mais combien ça rapporte ?

Hé oui, trouver un emploi c'est une chose, mais décrocher un salaire décent, cela en est une autre. Si une technologie populaire vous apportera facilement un emploi, on peut supposer que la concurrence de vos pairs risque de tirer les salaires vers le bas. Au contraire, les technologies peu demandées peuvent trouver des difficultés à trouver des développeurs compétents, et du coup, tirer le salaire vers le haut. C'est souvent vrai, mais on peut avoir des surprises !

Méthodologie : pour le calcul des salaires, nous avons pris la moyenne de la fourchette de salaires des offres d'emploi postées sur le Portail Emploi ; les valeurs clairement trop éloignées de la moyenne sont ignorées dans le calcul. Il s'agit donc bien de propositions de salaires, et non pas de salaires réels actuellement versés à des personnes, dont l'expérience et l'ancienneté peuvent être très diverses. Si le nombre d'offres dans une technologie donnée est trop faible, cette dernière ne sera pas présentée au niveau de la comparaison des salaires pour éviter d'avoir une moyenne faussée. Les salaires dans cette étude sont exprimés en euros bruts mensuels.

Paris est considérée comme l'une des villes les plus chères du monde, et en conséquence les salaires ne sont pas du même ordre qu'en province. Mais d'un autre côté, beaucoup de grosses entreprises technologies ont leur siège dans la capitale française. En raison de ces deux facteurs, l'étude des salaires distingue Paris du reste de la province, vu que la demande en technologie et les salaires proposés sont très différents.

Pour commencer, voici les salaires moyens par technologie en Région Parisienne.

« Très bien payés »
~ 4 500 euros
« Bien payés »
~ 4 000 euros
« Assez bien payés »
~ 3 700 euros
« Correctement payés »
~ 3 000 euros
« Mal payés »
~ 2 300 euros
Perl, Ruby, R, Swift
Go, C, Scala
C++, C#, Java, PHP,
Python, Matlab, JavaScript
TypeScript, VBA
Delphi

La difficulté de Perl, la chute brutale de la demande sur Ruby, la spécialisation de R et la lente montée de Swift se payent. Avec ces langages, un salaire mirobolant vous est promis. On constatera que les salaires proposés l'année précédente sur ces technologies étaient déjà très intéressants, mais cette année, c'est le Jackpot, semble-t-il. À vous Miami, Las Vegas, les nanas jeunes et jolies. Enfin, si vous n'étiez pas confinés, naturellement. 

Scala paye toujours aussi bien que l'année dernière, tandis que Go progresse encore, tout comme C++. Le langage C surprend, avec une rémunération très élevée pour un langage aussi ancien, mais cela s'explique probablement par la poussée de l'embarqué, là où un langage stable et efficace comme le C est très apprécié. En revanche, Delphi semble toujours être synonyme de misère, année après année, position que nous avons dû mal à comprendre.

Et en province ?

En province, les salaires sont moins élevés, mais les technologies les mieux payées ne sont pas les mêmes qu'à Paris, preuve qu'à lieu différent, entreprises différentes et donc besoins différents. Ceci dit, cette année réserve de grosses surprises, avec des salaires parfois plus élevés que dans la capitale. Si vous aviez besoin d'une autre raison que le Covid-19 pour vous réfugier en campagne, les voici !

« Très bien payés »
~ 5 000 euros
« Assez bien payés »
~ 3 700 euros
« Correctement payés »
~ 3 000 euros
« Mal payés »
~ 2 400 euros
C, Windev, C++, Python
Scala, D, VBA, Perl, Go
TypeScript, C#, VB.NET, Java, Delphi,
PHP, JavaScript, Swift, Ruby
Cobol, R

L'année dernière, je vous demandais si vous aviez déjà vu un dinosaure avec une montre en or. Parce qu'il y en avait, et il y en a encore cette année. Mais ce ne sont pas les mêmes !  En effet, là où Cobol avait la couronne du salaire proposé le plus généreux en 2018, cette année, c'est exactement le contraire, avec un salaire qui vous obligera à manger des nouilles premier prix. Mais un autre dinosaure, le C, obtient cette fois-ci la palme du salaire proposé le plus affriolant, dépassant même les propositions de la capitale !

Windev est l'autre surprise de cette année. Le langage de PC Soft s'offre en effet une deuxième place au podium des salaires, suivis de C++ et Python, eux aussi en forte hausse. Comme l'année dernière, les salaires proposés sur Delphi sont bien plus vivables que ceux sur la capitale. Enfin, le R obtient la palme peu enviable du salaire le plus misérable, tout l'inverse de ce qui est proposé à Paris.

Que peut-on en conclure ?

Cela fait beaucoup de données, beaucoup de changements par rapport à l'année précédente, des confirmations de ce que beaucoup savent déjà, mais aussi beaucoup de surprises. Mais admettons que vous souhaiteriez apprendre une technologie là, maintenant, dans le but de décrocher un poste. En fonction de cette étude, voici ce que nous pourrions conclure pour chaque langage :

  •   Java vous assurera un avenir de non-chômeur, mais ne vous attendez pas à danser la java devant votre fiche de salaire. À technologie commune, salaire sans prétention.
  •   JavaScript reste LE langage à apprendre pour le développement Web, mais de la même façon que pour Java, vous n'êtes pas seuls sur le marché, donc votre futur salaire reflétera cette concurrence.
  •   PHP n'est pas passé de mode et reste toujours très demandé, mais là encore le salaire reflétera le fait que cette technologie n'est pas la plus originale qui soit.
  •   C# ne sera jamais un mauvais choix en tant que langage de prédilection pour .NET, mais le salaire sera aussi moyen.
  •   Python est beaucoup enseigné à l'école, et il semble que l'industrie a décidé de suivre, ce qui est déjà en soi plutôt surprenant. En tout cas, cela semble un excellent choix de nos jours. La rémunération en province est particulièrement intéressante !
  •   C++ est un langage classique, réputé pour sa complexité, mais le jeu semble en valoir la chandelle du côté du salaire, en particulier en province !
  •   C est encore plus classique et plus simple que le C++, et un peu moins demandé que ce dernier, mais la rémunération proposée semble atteindre des sommets, aussi bien à Paris qu'en Province. C'est le bon plan du moment !
  •   R est un langage très spécialisé qui peut rapporter beaucoup, mais actuellement seulement à Paris. Provinciaux, déménagez ou passez votre chemin.
  •   Scala est un langage qui rapporte pas mal à Paris. En province, c'est moins enthousiasmant, mais il est certain que vous pourrez vous faire plaisir de temps à autre avec les salaires proposés.
  •   TypeScript est clairement un langage d'avenir, mais il est vrai que les salaires proposés ne reflètent pas cet avenir radieux à sa juste valeur.
  •   Perl au contraire n'est plus vraiment un langage d'avenir, mais cela rapporte beaucoup en ce moment, c'est à saisir !
  •   VBA permet de développer sous Microsoft Office ; ce n'est pas forcément un type de développement qui plaît à tout le monde, mais ça paye plutôt bien en province. À Paris, par contre, oubliez.
  •   Go est un langage qui monte de plus en plus, et le salaire proposé à Paris est des plus alléchants, mais un peu moins province cependant. Un très bon choix quoi qu'il en soit !
  •   VB.NET n'est pas un langage d'avenir, et même s'il y a encore de la demande, les salaires proposés ne donnent droit à aucun début de sourire. À éviter.
  •   Delphi n'est pas à la mode, et n'est pas bien payé, surtout à Paris. Cela reste encore acceptable si vous habitez la province. Parisiens, passez votre chemin.
  •   Swift est le langage recommandé sur plate-forme Apple, et ça paye vraiment bien à Paris. Hélas, en province, c'est totalement le contraire. Envisagez le déménagement ou la reconversion, amis provinciaux.
  •   Ruby a eu ses heures de gloire et n'est plus trop à la mode, mais continue à payer vraiment bien à Paris. Un bijou pour les Parisiens. En province en revanche, c'est la misère assurée. Oubliez.
  •   Windev semble avoir essentiellement de la demande en province, mais le salaire en vaut vraiment le coup !
  •   Matlab est au contraire essentiellement demandé à Paris, pour un salaire tout à fait correct, mais il faudra économiser quand même pour cette Ferrari que vous désirez tant.
  •   Cobol, le langage dinosaure, ça eût payé. Mais plus maintenant. Le filon d'or est épuisé, passez votre chemin, il n'y a plus rien à en tirer.
  •   Kotlin est un langage tout jeune, dont il n'a pas été possible de tirer des statistiques fiables de salaire vu la demande encore faible, mais sa consécration par Google en tant que langage préféré pour Android lui promet sans l'ombre d'un doute un brillant avenir. C'est donc le moment de vous y mettre, et ça tombe bien, il y a la rubrique Kotlin, les tutoriels Kotlin et le forum Kotlin, aucune excuse pour ne pas vous y mettre.


Retrouvez aussi l'étude 2019 sur les bases de données, l'étude emploi 2018 sur les langages ainsi que l'étude emploi 2019 sur les tendances.

Êtes-vous payé à votre juste valeur ?
Envisagez-vous de changer de langage de programmation en fonction de la demande ou du salaire proposé ?
Pensez-vous que les postes sur les langages de programmation les mieux payés méritent un tel salaire ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 13:49
Citation Envoyé par fodger Voir le message
Pardon mais se baser sur Pole-emploi pour faire des stats sur le métier de dev n'est pas assez fiable.
C'est bien de commenter à tord une news avec de fausses infos, et donc manifestement sans l'avoir lue

Le job board emploi informatique de developpez.com https://emploi.developpez.com étant gratuit pour les recruteurs c'est celui du marché qui a le plus d'annonces et ce de très très loin (parfois que quelques dizaines d’offres sur les autres job board). Du coup l'étude pondue tous les ans par developpez est la meilleure du marché sur la France, et ce de très très loin.

Citation Envoyé par scandinave Voir le message
Les chiffres m'ont l'air plutôts correctes. Cependant le rendu lui ne l'est pas. Faire une moyenne des salaires proposés sans tenir compte de l'expérience n'est à mon sens absolument pas représentatif. Entre un junior dev qui va commencer à 2.500 € ou le sénior (10ans + ) qui pour le même langage sera plutôt entre 3500 et 4500€ en province selon ses responsabilités, il y à un monde et faire la moyenne n'apporte rien.
Le dev junior en voyant cela, va demander 3000€+ et va se prendre des refus à la chaine. Et le dev sénior va avoir tendance à sous-estimer son salaire. Une répartition par age et par langage serait à mon sens plus parlant et plus juste.
Tout à fait mais il en reste pas moins que l'étude est parfaitement pertinente, pour une estimation de salaire précise il faut juste rajouter la variable expérience.
13  0 
Avatar de Anomaly
Responsable technique https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 12:24
Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
Alors que l'an dernier c'était quasiment le mieux classé sur la province (et il n'est même pas mentionné en région parisienne où se situe la majorité des développeurs COBOL en France)… Ce qui confirme que ces statistiques sont quand même peu fiables et qu'il est difficile d'en tirer des conclusions (en Ile de France par exemple je serais dans la catégorie "très bien payé" selon les critères).
Pour rappel, l'étude se base sur les salaires proposés dans les offres d'emploi et non pas sur les salaires réellement pratiqués chez les embauchés, chose pour laquelle nous n'avons bien entendu pas d'élément. C'est une photographie des offres proposées une année donnée, et effectivement en fonction du besoin et de l'offre, en particulier sur des technologies peu communes, cela peut effectivement pas mal varier d'une année sur l'autre, sans pour autant que cela soit un signe de manque de fiabilité.

Certaines offres peuvent aussi être de qualité moindre, et/ou proposer des salaires surévalués ou fantaisistes. L'étude est faite en connaissant ces facteurs, et elle tente en particulier d'éliminer les valeurs fantaisistes d'une part (trop éloignés de la moyenne, en particulier), et d'autre part, si le nombre d'offres est insuffisant pour une technologie donnée et un lieu donné, nous préférons ne pas donner de valeur du tout, pour éviter justement de donner une valeur que nous estimons pas suffisamment fiable.
11  0 
Avatar de Anomaly
Responsable technique https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 11:24
Citation Envoyé par fodger Voir le message
Pardon mais se baser sur Pole-emploi pour faire des stats sur le métier de dev n'est pas assez fiable.
Qui a parlé de Pôle Emploi ? Les statistiques proviennent du portail Emploi de Developpez.com, qui est à ma connaissance plutôt spécialisé pour la recherche d'emploi dans le domaine du développement.
9  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/04/2020 à 17:42
Pour ceux qui ne connaissent pas encore, l'application d'ou est tirée cette étude, à savoir https://emploi.developpez.com est plutôt bien foutue pour les emplois développeurs, c'est plus pratique que d'utiliser une application générale lambda pour l'emploi (non spécialisée en informatique) :
- Recherche "full text" pour rechercher sur toutes les technologies qu'on veux, comme les frameworks par exemple, ou alors les langages ou technologies de niches, les systèmes, etc..
- Possibilité de sélectionner télétravail partiel, télétravail total ou pas de télétravail.
- Chercher des jobs en SSII ou au contraire pas les SSII.
- Type de contrat : CDI, CDD, Freelance, etc (pour les étudiants il y a aussi les stages).
- etc

Et pour les employeurs c'est plutôt pratique vu que c’est gratuit

Donc du coup vous pouvez vous en servir pour vous, on sais jamais on peut parfois trouver mieux que ce qu'on a, et aussi signaler l’appli à votre DRH ou à votre chef de projets, parce que pour un département RH pouvoir trouver sans payer plus de développeurs que sur un jobboard lambda qui fait payer (et c'est pas donné) c'est plutôt un bon plan
9  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/04/2020 à 10:17
Article intéressant où il y a eu du boulot de synthèse de réalisé.

Ca peut donner une idée, même si dans les postes à 5 000 € brut mensuel, le profil recherché ne doit certainement pas uniquement savoir codé en Python ou en C pour atteindre ce niveau de rémunération.

Il y a toutes les compétences secondaires, qu'elles soient techniques ou métiers, qui rendent au final les comparaisons un peu hasardeuses.

La maîtrise d'un ERP, d'un outil BI ou d'un domaine technique précis, comme l'embarqué, ou d'un domaine fonctionnel, comme la logistique ou l'aéronautique (quoique actuellement, je ne postulerai pas chez Air France...), est tout aussi important voire davantage.
6  0 
Avatar de scandinave
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 12:50
Les chiffres m'ont l'air plutôts correctes. Cependant le rendu lui ne l'est pas. Faire une moyenne des salaires proposés sans tenir compte de l'expérience n'est à mon sens absolument pas représentatif. Entre un junior dev qui va commencer à 2.500 € ou le sénior (10ans + ) qui pour le même langage sera plutôt entre 3500 et 4500€ en province selon ses responsabilités, il y à un monde et faire la moyenne n'apporte rien.

Le dev junior en voyant cela, va demander 3000€+ et va se prendre des refus à la chaine. Et le dev sénior va avoir tendance à sous-estimer son salaire. Une répartition par age et par langage serait à mon sens plus parlant et plus juste.
4  0 
Avatar de yento
Membre expert https://www.developpez.com
Le 15/04/2020 à 16:31
PHP en baisse cyclique. Python en hausse. Classique.

Un lag de 3-5 ans par rapport a l'evolution des technos aux US. Tout va bien.


Seul Perl, à l'inverse des autres langages dans cette catégorie, observe une baisse légère de sa demande, probablement victime de sa syntaxe ardue et de la concurrence de Python, mais qui conserve des irréductibles développeurs au sein de l'administration système, qui résistent encore et toujours à l'envahisseur pythonien.
Perl est mort. J'ai decomissione les derniere systemes perl en banque d'investissement US (JP Morgan) l'annee derniere.
Le peu qui reste dans le reste du monde va disparaitre doucement et dans le silence.

COBOL se maintient de part le code existant mais tous les nouveaux systemes sont soit Java soit python.

Niveau salaire. Python et C++ feraient 5000 euros par mois? Soit 60k par an.
J'ai franchement du mal a y croire. Les mecs qui postent les annonces ont bien gonfles les fourchette de salaires.
3  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/04/2020 à 16:28
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
Article intéressant où il y a eu du boulot de synthèse de réalisé.

Ca peut donner une idée, même si dans les postes à 5 000 € brut mensuel, le profil recherché ne doit certainement pas uniquement savoir codé en Python ou en C pour atteindre ce niveau de rémunération.

Il y a toutes les compétences secondaires, qu'elles soient techniques ou métiers, qui rendent au final les comparaisons un peu hasardeuses.

La maîtrise d'un ERP, d'un outil BI ou d'un domaine technique précis, comme l'embarqué, ou d'un domaine fonctionnel, comme la logistique ou l'aéronautique (quoique actuellement, je ne postulerai pas chez Air France...), est tout aussi important voire davantage.
Un exemple trouvé sur indeed qui confirme mon plus un sur ton post :

55 000 € - 70 000 € par an

PME internationale de 140 collaborateurs
Spécialisée dans l'édition de logiciel et OS temps réel certifiés pour des équipements embarqués à fortes contraintes
Principaux clients industriels : secteurs ferroviaire, maritime et aéronautique, médical, nucléaire
LE POSTE / LES MISSIONS
Intégré-e à une équipe d'ingénieurs techniques, vous participez au développement de produits dans des environnements complexes à forte contrainte temps réel:

Développement logiciel en C sous Linux embarqué temps réel
Support de nouvelles architectures processeurs multi et many cores
Support à certification de sécurité

- Apport de conseils en architecture sécurité - embarqué

Relation client en interne et participation aux réponses à appel d’offre

PROFIL RECHERCHÉ
Issu-e d'une école d'ingénieur ou bac +5 en cyber sécurité/cryptographie ou équivalent

Compétences requises :

Expérience en temps réel avec des contraintes fortes
Linux embarqué
RTOS
Maîtrise du langage C
Analyse de sécurité informatique et identification des scénarios de menaces
Connaissance des protocoles d'authentification, de contrôle d'accès et d'échanges de clés
Techniques d'obfuscation
Expérience fonctions de détection d'intrusion et de solution de menaces

Serait un plus :

Expérience en protocoles de communication TCP/IP
Première expérience avec la norme DO178

Anglais courant lu, écrit, parlé (pour les échanges avec l’équipe support et les clients
anglophones)
3  0 
Avatar de autran
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 18/04/2020 à 15:26
Je trouve cet article génial.
J'habite Marseille et pour 3000€/mois je viens développer sur n'importe quel projet Java
3  0 
Avatar de DuyBinh
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/04/2020 à 14:38
Citation Envoyé par missingSemicolon Voir le message
Prenez mon salaire en compte, je vais vous la sabrer votre moyenne !
Même pas mille cinq nets pour un deuxième job, une SPA en dotnet core pour l'API, Angular/Typescript pour le front.
Parce que ce stack est trop demandé par rapport à l'offre, parce que la boite dans laquelle je suis n'a pas les moyens d'embaucher et de retenir un dev qui convient.
On embauche un jeune motivé ("Tu fais du web non ?" on lui file le code d'un template d'appli et il se démerde avec la doc sur internet, même a embaucher sur un an ça fait pas cher. (en province, 30mn de Lyon)
Ben si t'es à 30 min de Lyon vient trouver un job mieux payé. . On recrute dans ma boite un mec dotnet Angular junior justement si ça t'intéresse go MP, on bosse à la Part-Dieu donc accessible en train.
3  0