Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'expérience de Microsoft Japon avec le week-end de 3 jours augmente la productivité des travailleurs de 40 %,
Et 92,1 % des employés ont déclaré qu'ils aimaient la semaine de travail de 4 jours

Le , par Stan Adkens

209PARTAGES

16  0 
Des expériences ont déjà démontré que des temps de travail plus courts ont un effet positif sur la productivité. L'une des entreprises à faire une dernière expérience est la filiale japonaise du géant américain Microsoft. Microsoft Japon a annoncé les résultats de son essai d'une semaine de travail avec week-end de trois jours au lieu de deux, et l'expérience a été extrêmement populaire auprès des employés de l'entreprise. Mieux encore, le raccourcissement de la semaine de travail a permis d'accroître la productivité de la firme de près de 40 % - en partie grâce à des réunions plus courtes et plus efficaces ou tenues à distance afin d'éliminer les trajets domicile-travail, selon Sora News24.

En effet, Microsoft Japon a réalisé un « Working Reform Project » appelé le "Work-Life Choice Challenge Summer 2019", un essai de semaine de travail au nombre de jours réduit pour l'ensemble de son personnel. D’après le blog d’information japonais Sora News, au cours de tous le mois d’août 2019, l'entreprise a mis en place un week-end de trois jours par semaine, ce qui a permis à ses 2 300 employés de prendre congé chaque vendredi. Il faut noter que ces « vacances spéciales payées » n'ont pas été prises au détriment d'autres périodes de vacances.


Par ailleurs, Mainichi, un journal japonais a rapporté en mai dernier dans un article qui annonçait le « Working Reform Project » de Microsoft Japon que la firme prévoyait également de subventionner les vacances familiales ou la formation continue des employés à hauteur de 100.000 yens (environ 924 USD). Takuya Hirano, PDG de Microsoft Japon, avait déclaré en ce moment-là :

« Travaillez peu de temps, reposez-vous bien et apprenez beaucoup. Il est nécessaire d'avoir un environnement qui vous permette de sentir votre but dans la vie et d'avoir un plus grand impact au travail ». « Je veux que les employés réfléchissent et expérimentent comment ils peuvent atteindre les mêmes résultats avec 20 % de temps de travail en moins, avait-il ajouté.

Selon Sora News24, depuis des décennies, le Japon a la réputation de ne pas être aussi bon en matière d'équilibre travail-vie privée, réputation qui classe régulièrement le pays au bas de l'échelle lorsqu'il s'agit de la satisfaction des employés dans les pays développés. Mais l’initiative de Microsoft Japon et surtout les résultats concrets obtenus pourraient créer un précédent dans le pays et d’autres entreprises pourraient faire leur propre expérience.

Les augmentations introduites par une semaine de travail à quatre jours au lieu de cinq

Comme l’a rapporté Sora News24, l'essai de 3 jours de week-end de Microsoft Japon a permis d'augmenter la productivité de 39,9 %. Cela signifie que même si les employés étaient au travail pour moins de temps, plus de travail a été fait ! Selon le blog d’information, une grande partie de l'augmentation de la productivité est attribuée au changement des réunions. Avec seulement quatre jours pour tout faire pour la semaine, de nombreuses réunions ont été supprimées, raccourcies ou transformées en réunions virtuelles plutôt que présentielles.

Un tableau montrant les changements a été publié dans un tweet en japonais (traduit par Sora News24) qui dit : « C'est prouvé ! Mettons en place ce week-end de trois jours partout, tout de suite ! »


Ce n’est pas la première fois que réduction du nombre de jours de travail à apporter de la croissance dans la productivité des employés. En octobre 2018, Perpetual Guardian, une société de fiducie en Nouvelle-Zélande, qui s’était engagée en début de la même année à laisser libre cours à ses quelques 250 employés de décider d’une journée de repos payé chaque semaine a remarqué une grande motivation et une productivité plus importante. Selon les déclarations de l’entreprise, après quelque temps de test, le dispositif de quatre jours sur cinq avait été un succès et cette dernière avait même émis l’idée de l’adopter à plein temps.

Selon le témoignage de deux universités d’Auckland qui avaient suivi les essais, durant toute la période de trois jours de repos par semaine, le niveau de productivité avait augmenté de 20 %, l’engagement des clients de 30 % ainsi que l’engagement des employés. En même temps, les niveaux de stress du staff ont été réduits et la conciliation travail-vie personnelle a été améliorée de 24 %. La société avait noté que ses revenus étaient restés stables durant toute la période de test, même si certains employés ont déclaré avoir eu plus de difficultés à accomplir leur travail dans un laps de temps réduit.

Certaines entreprises en France ont aussi déjà fait l'expérience de la semaine de travail de quatre jours. C'est le cas par exemple de l'entreprise "Je porte mon bébé" (JPMBB). Pendant quatre mois, les employés de la société ont travaillé que quatre jours payés pour cinq et cela s'est avéré payant. Olivier Sales, le cofondateur de l'entreprise, a expliqué que le succès de l'opération reposait sur une grande capacité d'organisation, de motivation et d'autonomie et sur des outils de gestion qui permettent aux employés d'être déchargés des tâches fastidieuses.

Une autre entreprise française Yprema, spécialisée dans le développement durable, a aussi fait l'expérience et a remarqué que 80 % des salariés font leurs 35 heures en quatre jours. Comme dans le cas de Perpetual Guardian, ce sont les salariés eux-mêmes qui choisissent leur troisième jour de congé. L'entreprise a fait remarquer qu'il a fallu mettre en place des binômes ou des trinômes pour que les dossiers soient toujours suivis par quelqu'un, mais ça marche, depuis plus de vingt ans maintenant.

Les réductions occasionnées par la semaine de travail avec week-end de 3 jours chez Microsoft Japon

Selon Sora News24, les employés ont pris 25,4 % moins de jours de congé pendant l'essai et ont également imprimé 58,7 % moins de pages que d’habitude. Les avantages ne se sont pas arrêtés là. Comme les bureaux de Microsoft Japon étaient vides pendant 5 jours supplémentaires, la consommation d'électricité a baissé de 23,1 %, ce qui signifie qu'une semaine de travail plus courte pourrait être bénéfique à la fois pour les travailleurs et pour l'environnement.


Selon le rapport, 92,1 % des employés ont déclaré qu'ils aimaient la semaine de travail de quatre jours à la fin de la période d’essai, même si certains employés en contact direct avec la clientèle ont déclaré qu'il était difficile de se détendre le vendredi, alors que le reste du monde du travail continuait à travailler à un rythme soutenu. Microsoft prévoit de répéter son expérience l'été prochain ou peut-être à d'autres moments également, en raison de son succès.

Selon les conclusions d'une étude commanditée par Workforce Institute de Kronos et Future Workplace et réalisée par le bureau d'études de marché, VIGA – qui a effectué un sondage sur la manière dont les travailleurs d'Australie, du Canada, de la France, d'Allemagne, d'Inde, du Mexique, du Royaume-Uni et des États-Unis voient leur relation avec le travail –, les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5.

Selon l’étude, si le salaire reste constant, un tiers des travailleurs du monde déclarent que leur semaine de travail idéale durerait quatre jours (34 %), tandis que 20 % déclarent qu'ils travailleraient trois jours par semaine. Dans les détails, les travailleurs à temps plein au Canada (59 %), en Australie (47 %) et aux États-Unis (40 %) sont les plus convaincus d'avoir une semaine de travail de quatre jours, alors que les employés britanniques souhaitent au plus une semaine de travail de trois jours (26 %). Par contre en Inde, 69 % des employés à temps plein avaient affirmé qu'ils travailleraient encore cinq jours par semaine, même s'ils avaient la possibilité de travailler moins de jours avec le même salaire.

Les net-citoyens japonais ont commenté les résultats de Microsoft. Un premier net citoyen espérait que son patron lise les résultats d’essai de Microsoft. « Malheureusement, nous, les Japonais, apprécions d'ignorer l'efficacité et de perdre notre temps au travail plutôt que d'être productifs », a écrit un autre. Un autre commentateur n’est pas sûr que l’expérience puisse marcher dans tout type d’entreprise : « J'aimerais beaucoup que cela soit davantage mis en œuvre, mais j'ai l'impression qu'il pourrait être difficile de le faire fonctionner dans des entreprises ouvertes toute la semaine. Il faudrait embaucher plus d'ouvriers pour faire la rotation. »

La semaine de travail de 5 jours est une structure profondément enracinée dans le monde entier. Mais compte tenu des résultats de l'expérience de Microsoft Japon, il est peut-être temps de réviser le système. Selon Sora News24, bien que certains commentateurs aient affirmé que ce genre de politique ne fonctionnerait pas pour tous les types d'emplois, prendre un risque pour tenter l’expérience et voir comment ça marche semble être une bien meilleure idée que de simplement s'en tenir au statu quo et demeurer dans la culture de surmenage du Japon.

Par ailleurs, le gouvernement japonais encourage les entreprises à autoriser à ne pas travailler les matinées de lundi. Le Trades Union Congress (TUC), l'organisation fédératrice des syndicats britanniques, insiste pour que le pays tout entier passe à une semaine de travail de quatre jours d'ici quelques années, une initiative soutenue par le parti travailliste de l'opposition. En effet, le TUC soutient qu'une semaine plus courte est un moyen pour les travailleurs de partager la richesse générée par les nouvelles technologies telles que l'apprentissage automatique et la robotique, tout comme ils ont eu droit au week-end pendant la révolution industrielle.

Un travailleur, qui vient de passer trois jours de Week-end, a commenté le sujet sur un site web communautaire en écrivant, entre autres, que « Je n'ai pas à me préoccuper autant de la gestion du temps les jours de travail et avec le temps dont je dispose pour me perfectionner, je n'ai pas l'impression que ma vie professionnelle est aussi inutile ». Quelle est votre expérience personnelle du passage à 4 jours de travail par semaine ?

Source : Sora News24

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de l’expérience de Microsoft Japon ?
Que pensez-vous du passage à 3 jours de week-end pour les employés ?

Lire aussi

Les travailleurs seraient beaucoup plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine selon une étude, qu'en est-il des informaticiens ?
Sondage : 60 % des Français sont favorables pour travailler quatre jours au lieu de cinq par semaine, et vous ?
Des experts font la promotion de la semaine de travail de quatre jours au lieu de cinq, pour eux, cela rendrait les travailleurs plus productifs
Une entreprise passe à la semaine de quatre jours après un test concluant sur l'amélioration de la productivité, et la réduction du niveau de stress

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de jolt-counter
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/11/2019 à 12:49
Beaucoup de choses à dire par rapport à cet article.

Tout d'abord même si c'est précisé dan le texte, il est bien de préciser que dans le cas cité les employé travaillant 4 jours par semaine ont le même salaire que lorsqu'ils travaillent 5 jours par semaine.

Ensuite il y a plusieurs questions qui me viennent en tête,

Tout d'abord comment ont-ils mesuré la productivité. Pour une entreprise avec une grosse part de recherche et développement, ça doit pas être simple sur un mois de mesurer la productivité de 2 300 employés. Dans une usine c'est relativement simple, mais dans le secteur tertiaire avec pas mal de R&D, sur un mois ça me parait difficile. Surtout que ça a été fait au mois d’août, un mois spécial car il y a beaucoup de gens en vacances (peut être pas au Japon remarquez). Idéalement il aurait fallu comparer la productivité mesuré au mois d'août avec celle mesuré au mois d'août dernier ainsi qu'a d'autres mois.

Autre point important, qu'en est-il des horaires de travail. Je m'explique, si d'habitude la moyenne est de 9h-18h avec 1 heure de pause par jours sur 5 jours (bon ça doit pas être ça au Japon), ça fait 40h par semaine. Si en passant au 4 jours/semaine, les employés ont du s'adapter et travailler par exemple de 8h30 à 19h30 (toujours avec 1 heure de pause), ça fait aussi 40 heures semaine, donc au final au niveau du nombre d'heures travaillées ça change pas. L'étude devrait préciser le volume horaire moyen effectué.

Sinon ça m'étonne pas qu'il y ait eu des gains de productivité, pour moi le week-end passe vraiment trop vite Et souvent on a pas le temps de faire tout ce qu'on veut.

Ensuite, avec l'informatisation et l'automatisation de pas mal de tâche, on réalise depuis quelques années de plus en plus de gains de productivité et les richesses sont de plus en plus concentré vers un nombre de plus en plus réduit de personne. Il est évident qu'a un moment il faudra changer notre mode de production afin de s'adapter à tous ces gains de productivité qu'on réalise. (Après sur comment faire, ça devient politique et donc je vais pas trop m'étaler la-dessus, mais je vous recommande de lire les travaux de Bernard Friot).

Je pense que pour les grosses et moyennes entreprise la semaine de 4 jours peut améliorer la productivité (ça dépend peut-être du secteur en effet).
Pour les petites entreprises, je serait curieux que des tests soient réalisés au Japon ou ailleurs. Mais vu les risques encourus par l'entreprise (faillite...), ça doit pas être évident à tester.
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/11/2019 à 13:10
Citation Envoyé par jolt-counter Voir le message
Ensuite, avec l'informatisation et l'automatisation de pas mal de tâche, on réalise depuis quelques années de plus en plus de gains de productivité et les richesses sont de plus en plus concentré vers un nombre de plus en plus réduit de personne. Il est évident qu'a un moment il faudra changer notre mode de production afin de s'adapter à tous ces gains de productivité qu'on réalise.
Ce qu'il faut changer c'est le modèle de rémunération des personnes. Il va y avoir de plus en plus de personnes pour de moins en moins de travail ! Donc, établir la valeur d'une personne par rapport au travail effectué (déjà que le logiciel actuel est complètement foireux), il est grand temps de penser autrement. Hélas, dans le périmètre étroit de la pensée néolibérale, il n'est pas du envisageable de changer de système (tant qu'il y a assez de ***** pour voter dans ce sens).
7  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/11/2019 à 16:19
C'est pas près de faire tâche d'huile. Non, mais vous imaginez, si les employés sont mieux reposés et plus productifs, à quoi vont servir leurs chefs?
6  1 
Avatar de Betameche
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/11/2019 à 11:18
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
Oui, on a besoin de personne riche pour tester les nouveaux produits (qui coûte cher au début car il faut ammortir les couts de R&D) afin ensuite de pouvoir lancer de nouveaux modeles a la plèbe.

l'exemple du bateau, merci aux riches d'avoir sacrifié leurs vie sur le titanic pour nous permettent aujourd'hui de faire des croisieres safe et pas trop cher.
l'exemple de l'avion aussi, merci aux riches d'avoir sacrifié leurs vie dans les 1er coucou pour que nous autres pauvres pouvons aujourd'hui aller a New York pour 300€.
ou encore plus récemment les téléphone pliable, qui d'ici 2-3ans vont devenir accessible a tous le monde.
les riches sont utile, ils mettent leurs vie en danger pour tester de nouveau produit pour nous autres ensuite.

Sans riche tu vas faire comment pour initier le tourisme spatial ou tester des traitements expérimentaux sur le cancer ? Une fusée ou un labo de recherche c'est pas gratuit. Un smicard peut aller a New York mais pas encore en orbite autour de la terre mais d'ici 30ans peut etre qu'il pourra pour fêter sa retraite. et prendra des photos avec son téléphone holographique.

Beaucoup d'innovation apparue dabord dans les voitures de luxe/course ont été ensuite intégré aux voitures de pauvres, je peut trouver pleins d'exemple.
Si tu peut plus investir des millions sur une techno et la vendre très cher au début pour amortir, cela vas décourager les boites de faire de la R&D
J' arrive pas à savoir si c'est de l'ironie !
Si ce n'en est pas, je suis intéressé par tes autres exemples. Parce que là, toute tes phrases me semble fausses.

Pour ce qui est du sujet, les employés de boîtes étrangères au japon sont parait-il mieux logés que les autres, donc c'est peut-être plus transposable à d'autres pays. Surtout que la plupart des études/tests réels (que j'ai lu) sur le sujet on l'air d'aller dans le même sens.
5  0 
Avatar de L33tige
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/11/2019 à 16:54
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
Oui, on a besoin de personne riche pour tester les nouveaux produits (qui coûte cher au début car il faut ammortir les couts de R&D) afin ensuite de pouvoir lancer de nouveaux modeles a la plèbe.

l'exemple du bateau, merci aux riches d'avoir sacrifié leurs vie sur le titanic pour nous permettent aujourd'hui de faire des croisieres safe et pas trop cher.
l'exemple de l'avion aussi, merci aux riches d'avoir sacrifié leurs vie dans les 1er coucou pour que nous autres pauvres pouvons aujourd'hui aller a New York pour 300€.
ou encore plus récemment les téléphone pliable, qui d'ici 2-3ans vont devenir accessible a tous le monde.
les riches sont utile, ils mettent leurs vie en danger pour tester de nouveau produit pour nous autres ensuite.

Sans riche tu vas faire comment pour initier le tourisme spatial ou tester des traitements expérimentaux sur le cancer ? Une fusée ou un labo de recherche c'est pas gratuit. Un smicard peut aller a New York mais pas encore en orbite autour de la terre mais d'ici 30ans peut etre qu'il pourra pour fêter sa retraite. et prendra des photos avec son téléphone holographique.

Beaucoup d'innovation apparue dabord dans les voitures de luxe/course ont été ensuite intégré aux voitures de pauvres, je peut trouver pleins d'exemple.
Si tu peut plus investir des millions sur une techno et la vendre très cher au début pour amortir, cela vas décourager les boites de faire de la R&D
Cette façon de faire ça ne marche que dans un monde à ressources illimitées et à découverte constante. C'est pas le cas.

Et spoiler, un riche ça n'existe pas sans pauvre, les moyens de productions c'est la main d'oeuvre qui la possède.
Une entreprise peut exister sans compétitivité et sans patronat. Elle peut pas exister sans moyens de production.
5  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/11/2019 à 11:42
Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
Etonnant résultats de cete enquête...
Une boite qui vient de trouver un moyen d'augmenter sa productivité de 40%... et qui décide de le faire un mois par an... C'est que soit ils sont stupide, soit ce n'est pas aussi rose qu'ils le disent.

J'hésite dans ces deux possibilités.
C'était une expérience. Donc, on peut supposer qu'il y avait un accord avec les salariés encadrant l'expérience dans le temps. Une fois l'expérience terminée, on analyse les résultats, et en fonction de ceux-ci, on prend des décisions. Je pense que l'on est pas encore dans la décision finale, car le passage réel de 5 jours travaillés vers 4 jours travaillés doit poser des problèmes juridiques auxquels on ne pense pas forcément (ne serait-ce que de devoir changer les contrats de tous les employés, le règlement intérieur, ...). On peut aussi supposer qu'il faille adapter les horaires, pour avoir la plus grande couverture possible des horaires des clients (comme ce n'est pas une décision nationale, les clients/fournisseurs eux, restent sur 5 jours). Donc, on peut supposer que certains devront (par exemple) travailler le lundi et pas le vendredi, et inversement pour d'autres.

Bref, passer de l'expérience au concret, ça ne se fait pas en claquant des doigts, même si l'expérience a été un succès. On peut aussi imaginer que cette expérience soit reproduite à un autre moment de l'année, et sur une plus longue période, pour voir les résultats. Bref, il est difficile d'en tirer des conclusions.
4  0 
Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/11/2019 à 13:29
En effet pas simple.
Après l'avantage d'aôut, c'est que tu sais qu'il y a O-Bon en plein milieu et que tout le monde prend plus ou moins ses vacances en même temps. C'est absolument pas comparable à la France.
Après, il faut voir, parce que normalement c'est la semaine de 40 heures au Japon, mais de ce que j'ai compris c'est complètement théorique. Après, s'ils font trop d'heures, le gros problème du Japon, c'est qu'à un certain niveau ça devient même contre productif, tu passes plus de temps à rattraper toutes les bourdes que tu fais à cause de la fatigue qu'autre chose. Si tu ajouts un jour de repos forcé en plus, ça peut d'avoir qu'un meilleur impact.
Je pense que cette étude n'a de valeur qu'au Japon. Il faudrait la même dans différent pays pour voir si c'est vraiment le cas.
3  0 
Avatar de jolt-counter
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/11/2019 à 15:12
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Ce qu'il faut changer c'est le modèle de rémunération des personnes. Il va y avoir de plus en plus de personnes pour de moins en moins de travail ! Donc, établir la valeur d'une personne par rapport au travail effectué (déjà que le logiciel actuel est complètement foireux), il est grand temps de penser autrement. Hélas, dans le périmètre étroit de la pensée néolibérale, il n'est pas du envisageable de changer de système (tant qu'il y a assez de ***** pour voter dans ce sens).
Quand je disais mode de production, c'était au sens large, donc ça incluait aussi le mode de rémunération des employés, propriétaires de l'entreprise et parti qu'on alloue à l'investissement. Par rapport à ce que tu dis, je te conseille de regarder les travaux de Bernard Friot sur le salaire à vie. En gros (c'est extrêmement simplifié), il propose de fixer l’échelon des salaires entre 1 500€ et 6 000€ par mois (mais ça aurait pu être entre 1 000€ et 10 000€ par exemple). Les plus valus que font les entreprises seraient mises dans des caisses qui serviraient à l'investissement. Après avec ce système on élime la pauvreté, mais on élime aussi les grands riches (fin des milliardaires voire même des millionnaires), donc y aurait des secteurs comme le luxe qui risquent de s'effondrer. (Après a t'on vraiment besoin du secteur du luxe, secteur qui pollue à mort et épuise les ressources de la planète tout ça pour le paraître ?)
4  1 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/11/2019 à 10:30
Etonnant résultats de cete enquête...
Une boite qui vient de trouver un moyen d'augmenter sa productivité de 40%... et qui décide de le faire un mois par an... C'est que soit ils sont stupide, soit ce n'est pas aussi rose qu'ils le disent.

J'hésite dans ces deux possibilités.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/11/2019 à 8:44
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
si c'est le cas, l'univers a bien assez de matiere premiere qui ne demande qu'a etre exploité !
La pénurie de ressource commence aujourd'hui et pour l'instant aucune entreprise n'est en train de miner des ressources sur des astéroïdes...
Il y a trop d'humains et ils consomment trop de ressources, c'est tout ! On ne peut pas continuer de se multiplier à l'infini.
Quand n'importe quel type de population augmente exponentiellement ça fini toujours mal.

Citation Envoyé par defZero Voir le message
S'il n'y a pas de riche il n'y a pas de pauvre, mais on est tous le riche ou le pauvre d'un autre sur cette planète.
Alors jusqu’où êtes vous prêt à descendre la bar, car en France malgré ce que l'on perçois, même le SDF au RSA reste encore bien plus riche que le plus riche des bédouin au Mali.
Je préfère regarder dans l'autre sens, il y a 1% d'ultra riche et le reste est comparativement pauvre.
Au final un ingénieur et un gars au SMIC sont beaucoup plus proche du Malien que de George Soros, Warren Buffett, etc.

===
Perso je pense que pour un ingénieur il est possible de produire plus en travaillant 4 jours par semaine qu'en travaillant 5 jours par semaine.
Plus de repos fait diminuer le stress et la fatigue, donc il y a moyen d'être plus performant au travail. Mais ça ne se démocratisera jamais.
2  0