Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi développeur 2017 : les langages les plus demandés et les mieux payés
Java, JavaScript et PHP plus demandés, mais Perl, Go et Scala mieux payés

Le , par Anomaly

624PARTAGES

31  0 
L'année dernière, nous avons fait plusieurs études sur les offres d'emploi postées sur Developpez.com. Il est temps de les actualiser en prenant en compte les offres d'emploi postées en 2017, sur un total de 19 000 offres d'emploi. 

Cependant, cette année, plutôt que de diviser l'étude entre popularité et salaire, nous avons choisi de diviser l'étude entre langages d'une part et bases de données d'autre part, et aborder la popularité et le salaire dans chacune.  C'est pour cela aussi que vous ne trouverez pas SQL dans celle-ci ; les bases de données feront l'objet d'une autre étude

Voici tout d'abord la popularité des différents langages dans les offres d'emploi de 2017, c'est-à-dire la proportion d'offres d'emploi postées sur Developpez.com mentionnant chaque langage.



Et voici l'évolution de la demande sur les langages au cours des cinq dernières années. Nous avons choisi de faire deux graphiques, les langages les plus demandés et les langages les plus rares pour améliorer la lisibilité de l'étude.

Évolution des langages très demandés de 2013 à 2017
Évolution des langages moins demandés de 2013 à 2017

Et voici les données en chiffres :

2013 2014 2015 2016 2017
Java 26,3% 26,1% 25,9% 28,8% 24,4%
JavaScript 18,6% 17,0% 18,3% 17,2% 20,5%
PHP 24,0% 21,4% 16,9% 15,1% 19,2%
Python 3,7% 4,9% 7,9% 7,1% 7,8%
C# 11,2% 8,6% 7,8% 7,8% 6,4%
C++ 6,6% 5,3% 6,1% 5,3% 5,8%
Scala 1,8% 2,7% 3,3% 3,4% 3,2%
C 1,4% 2,6% 2,2% 2,4% 2,2%
Ruby 1,4% 2,2% 1,7% 1,9% 1,3%
Swift < 0,1% 0,1% 0,9% 1,7% 1,2%
Windev 0,2% 0,6% 0,5% 0,5% 1,0%
VBA < 0,1% 1,5% 1,2% 1,0% 1,0%
Delphi 0,6% 0,6% 0,2% 0,5% 0,8%
TypeScript < 0,1% < 0,1% 0,1% 0,3% 0,8%
R < 0,1% 0,1% 0,4% 0,5% 0,7%
Perl 0,6% 1,7% 1,3% 1,9% 0,7%
VB.NET 0,2% 0,9% 1,1% 0,7% 0,6%
Go 0,2% < 0,1% 0,2% 0,4% 0,6%
Cobol 0,2% 1,1% 0,9% 1,1% 0,5%
Objective C 1,1% 0,4% 0,9% 1,0% 0,5%
Matlab < 0,1% 0,1% 0,6% 0,4% 0,4%
D < 0,1% 0,9% 0,5% 0,3% 0,2%
Abap < 0,1% 0,3% 0,1% 0,2% 0,1%
Dart 0,2% 0,1% 0,1% 0,1% 0,1%
Rust < 0,1% 0,1% 0,2% 0,2% < 0,1%
Flash 2,0% 0,6% 0,5% 0,2% < 0,1%

En ce qui concerne les langages les plus demandés, Java règne en maître, et reste globalement stable. JavaScript est bon deuxième, mais sa tendance est à la hausse, ce qui n'est pas surprenant étant donné son importance dans les navigateurs, mais aussi son utilisation récente dans d'autres domaines (NodeJS, application mobile...).

PHP, autrefois bon deuxième 2013, avait vu une chute importante de sa popularité, au point de se faire dépasser par JavaScript, mais on observe une solide remontée en 2017. Les améliorations significatives apportées à la version 7 du langage de script serveur y sont probablement pour quelque chose.

Python, à l'origine sixième du classement, monte régulièrement dans le classement pour se hisser en 2017 à la quatrième place ; le fait que le langage du reptile venimeux soit souvent le langage de prédilection pour l'enseignement explique probablement en partie cette envolée.

En revanche, les performances du C#, langage phare pour développer en .NET, déçoivent. Originellement quatrième, il est en baisse constate, quoique modérée, depuis 2013, et se retrouve dépassé par Python en 2017.

Quant au C++, il maintient sa position solidement ; même s'il a été dépassé lui aussi par le Python, son utilisation est parfaitement stable au fur et à mesure des années ; rappelons que dans l'ensemble des langages présents dans ce graphique, il est le seul à produire du code natif.

Enfin Scala, qui fait son entrée dans cette étude, se maintient à un solide 3,2 %, supérieur au C sur toute la période, ce qui donne une bonne crédibilité au métalangage suisse.

Au niveau des langages moins demandés (moins de 3% des offres d'emploi), on peut voir une bonne santé (relative) du C dont la demande est en hausse ; rappelons que le C permet un développement de bas niveau, idéal pour l'embarqué par exemple. TypeScript, très récent, monte en flèche ; son utilisation dans le framework Angular y est probablement pour beaucoup. Go et R sont aussi des langages qui montent, bien que leur montée soit nettement moins spectaculaire que pour TypeScript.

Du côté des autres langages récents, Rust n'est pas en forme, avec aucune offre trouvée en 2017. Dart se maintient, mais reste à un niveau très bas.

Delphi, malgré une baisse de régime en 2015, remonte la pente et se paye même le luxe d'être bien plus populaire qu'en 2013. Le niveau de VBA indique sinon que la programmation Microsoft Office est toujours d'actualité, bien que peu porteur. Pour VB.NET, la tendance est à la baisse, à l'instar du C#.

Objective C est clairement passé de mode ; son remplaçant pour la programmation Apple, Swift, se débrouille plutôt bien même si la tendance est à la baisse en 2017. Enfin, Flash est clairement une technologie en état avancé de décomposition .

Mais combien ça rapporte, en fait ?

Savoir que tel ou tel langage est demandé dans les offres d'emploi c'est une chose, mais savoir combien ça rapporte, cela peut être aussi très intéressant. Du coup, nous avons choisi d'étudier les salaires des offres d'emploi en fonction des langages. La méthodologie utilisée consiste à prendre l'ensemble des offres d'emploi postées sur Developpez.com dont le salaire est renseigné durant l'année 2017, et sélectionner pour chaque langage les offres d'emploi qui correspondent (une même offre d'emploi peut éventuellement être utilisée plusieurs fois si elle utilise différents langages). Une moyenne des salaires est alors faite sur cette sélection, en sachant que les anomalies évidentes (salaire clairement trop bas ou trop élevé) sont exclues.

Nous avons choisi de diviser les résultats entre Paris et le reste de la France, étant donné que les salaires peuvent être très différents entre ces deux parties de la France. Enfin, à l'instar des offres d'emploi, les moyennes correspondent à des salaires bruts. N'oubliez pas qu'il s'agit d'une étude sur les salaires proposés sur les offres d'emploi de 2017, qui peuvent être différents des salaires réels des personnes embauchées, et aussi différents des personnes déjà en poste depuis un certain temps. Enfin, pour certaines technologies peu populaires, les informations de salaire n'étaient pas suffisamment fiables pour en dégager une moyenne, d'où leur absence dans cette deuxième partie de l'étude. 

Salaires par langage en région parisienne en 2017



Ce qui nous permet de dégager globalement les ensembles suivants :

« Très bien payés »
~ 5 000 €/mois

« Bien payés »
~ 4 200 €/mois
« Assez bien payés »
~ 3 800 €/mois
« Correctement payés »
~ 3 500 €/mois
« Mal payés »
~ 3 000 €/mois
R
Perl, Go, Scala
Ruby, Java, TypeScript
WinDev, C#, JavaScript, C, Python, PHP, C++, Swift
VBA, VB.NET, Cobol, Delphi

Par rapport à 2017, on note une spectaculaire montée de salaire concernant le langage R. Dans une moindre mesure, Perl, C, C++ et même Delphi connaissent une montée significative du salaire proposé. Cela n'empêche malheureusement pas Delphi de rester, comme en 2017, le langage qui vous traîne le plus dans la misère.

D'un autre côté, Go, TypeScript, Swift et VB.NET sont en baisse significative, bien que Go reste malgré tout un bon plan si la richesse est tout ce qui compte pour vous. 

Salaires par langages dans le reste de la France en 2017



« Très bien payés »
~ 4 700 €/mois

« Bien payés »
~ 3 700 €/mois

« Assez bien payés »
~ 3 100 €/mois

« Correctement payés »
~ 2 800 €/mois
« Mal payés »
~ 2 000 €/mois
Cobol
Scala, Perl
Abap, R, Go, Java, TypeScript
C, Python, Delphi, JavaScript, PHP, C++, Swift, C#
Ruby, WinDev, VBA, VB.NET

Ces chiffres confirment que les salaires en province sont moins élevés que dans la capitale, ce qui est probablement directement en rapport avec un coût de la vie plus bas.

Adepte des technologies du bon vieux temps qui ont fait leurs preuves ? Alors le Cobol vous rendra riche, puissant et adulé, mais seulement en Province. En région parisienne, le nombre d'offres de Cobol était largement insuffisant pour en déterminer un chiffre. Quant à Scala, c'est un très solide deuxième choix, qui vous offre l'avantage d'un très bon salaire partout en France.

Par rapport à Paris, Perl, R et Go se maintiennent également dans un très haut niveau de salaire, ce qui fait de ces trois langages un bon plan vers la fortune, quel que soit l'endroit où vous vivez.

Par rapport à 2017, le Cobol a vu une montée fulgurante dans le salaire proposé (presque le double, quand même). Perl aussi vaut bien plus que l'année dernière. Par contre le VB.NET n'est clairement plus un bon plan, changez de langage ou de région. 

Quel langage choisir alors ?

En définitive, si vous deviez choisir un langage à apprendre en fonction des offres d'emploi sur les cinq dernières années et des salaires proposés, voici ce qu'on pourrait en déduire :

  • C n'est pas très populaire, mais la demande existera toujours grâce à ses caractéristiques sur le marché de l'embarqué ; mais cela ne se ressent pas sur la fiche de paie hélas.
  • C++ reste populaire en tant que langage compilé en natif et vous trouverez toujours du travail avec, mais vous ne ferez pas fortune avec.
  • C# est en perte de vitesse régulière, mais néanmoins vous ne devriez pas avoir de souci à vous faire avec cette technologie.
  • Cobol en tant que technologie préhistorique est très peu demandé, mais quand il l'est, l'employeur n'hésitera pas à vous couvrir d'or, enfin en province en tout cas.
  • D n'a pas le vent en poupe en ce moment ; le « dinosaure » C++ reste une valeur bien plus sûre.
  • Dart ne semble pas prendre, si une alternative à JavaScript vous botte, TypeScript est clairement le choix à faire.
  • Delphi semble remonter après une chute spectaculaire en 2015, mais c'est payé une misère. Vivre en province est un plus pour un Delphiste.
  • Flash est une technologie morte sur le marché de l'emploi ; si vous êtes déjà en poste, restez-y, sinon reconvertissez-vous de toute urgence.
  • Go voit sa demande faible, mais ça monte régulièrement, et surtout, ça paye très bien.
  • Java est une valeur sûre : toujours le langage le plus demandé ; les salaires sont en revanche dans la moyenne, ce qui n'est pas surprenant, la main-d'œuvre est courante dans ce domaine.
  • JavaScript est clairement une technologie d'avenir, qui pourra peut-être dépasser Java en demande un jour, bien que les salaires ne soient pas supérieurs pour Java.
  • Objective C est en train d'être tué par Swift, son successeur ; pas le meilleur plan du moment.
  • Perl n'est pas dans l'air du temps, mais il y a toujours de la demande, et les employeurs sont prêts à y mettre le prix. C'est le moment de postuler !
  • PHP est un peu moins porteur que JavaScript et en particulier moins à la mode, mais vous trouverez sans problème un poste avec cette technologie.
  • Python monte en popularité, cette compétence vous sera très utile, bien que cela ne vous permettra pas de faire fortune pour autant.
  • R est de plus en plus demandé, et se paye excessivement bien ; si la science des données vous intéresse, foncez, c'est un vrai filon.
  • Ruby voit sa popularité chuter ; néanmoins cela reste correctement payé, mais en région parisienne uniquement. Pas le meilleur langage pour commencer en 2018 en tout cas.
  • Rust ne décolle clairement pas ; si vous souhaitez éviter de rouiller, multipliez vos compétences.
  • Scala n'est clairement pas un langage courant, mais sa demande est supérieure au C et le salaire proposé ferait pâlir d'envie Bill Gates. Foncez.
  • Swift progresse au détriment de l'Objective C, mais ce n'est pas l'eldorado, et le salaire ne sera pas terrible.
  • TypeScript monte de plus en plus, mais le salaire proposé ne sera pas exceptionnel.
  • VB.NET n'est pas le bon plan, moins demandé et largement moins payé ; si vous souhaitez rester en .NET, passez à son langage de prédilection depuis toujours, le C#.
  • VBA est toujours demandé, mais est payé au lance-pierre ; regardez ailleurs si vous ne souhaitez pas finir sous les ponts.
  • WinDev, toujours demandé, peut valoir le coup en région parisienne, mais le salaire en province est déprimant.


Naturellement, dans la « vraie vie », on choisit rarement un langage uniquement sur ces critères, mais c'est toujours quelque chose qu'il faudrait prendre en compte. Quel intérêt d'apprendre une technologie si c'est pour rester sur le carreau sur le marché du travail ? 

N'oubliez pas de consulter l'étude spécifique concernant les bases de données dans les offres d'emploi 2017. Voir aussi : Plus de 19 000 offres d'emploi développeurs et informatique

Vous pouvez également consulter la précédente étude sur la popularité des langages en 2016 ainsi que celle sur les salaires par langages en 2016

Que pensez-vous de ces statistiques ?
Votre langage favori est-il injustement déprécié par les employeurs ?
Êtes-vous payé à votre juste valeur ?
Seriez-vous prêt à changer d'emploi pour opter pour une technologie potentiellement mieux rémunérée ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de wolinn
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/04/2018 à 16:03
Hum... un programmeur sur 200 est un coboliste (0.5%)
Si on pose que le salaire du coboliste de province apparaissant dans le second graphe est surtout une fluctuation statistique, parce qu'il n'est représenté que par quelques individus, je dirais que l'échantillon ne doit pas être très grand.
D'ailleurs, on voit aussi très bien que les fluctuations d'amplitudes des courbes des langages rares entre 2013 et 2017 sont nettement plus importantes que pour les langages plus courants, certainement pour la même raison : du bruit statistique.
Allez, ça m'étonnerait que l'étude porte sur plus de 2000 offres, et du coup, si c'est le cas, les fluctuations des belles courbes colorées ne valent peut-être pas grand chose pour les langages rares
8  0 
Avatar de fiduce
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/04/2018 à 10:05
En 1988, je suivais des cours de Cobol, mais, parce que je codais aussi en Basic/Pascal/C, je croyais déjà que c'était périmé. Si javais su, j'aurais fait toute ma carrière là dedans. En Suisse si possible.
Le passé est plus facile à lire que l'avenir. En informatique, il est aussi intéressant (si on veut juste bosser) de connaitre le langage de ceux qui partent à la retraite, que celui des autres qui arrivent tous sur le marché. Celui qui part à la retraite aujourd'hui, il a codé en quoi ? Il maintenait quoi ? Un site web (qui a la longévité d'une rose) ? Du java ? Un dialecte de navigateur ?
On a l'impression que plus personne ne se rappelle que flash était surement en première position de ce camembert il y a 10 ans. Tu disais à quelqu'un que t'étais informaticien mais que tu touchais pas au flash, on te regardait comme un has been ;-)
Aujourd'hui, les gars savent à peu près développer un truc complètement dépendant de 45 technos qui évolueront comme elles voudront, dans une équipe menée comme une partie de donjon & dragon, en appliquant quelques patterns et en utilisant des boites à outils ... et ils se croient sortis de la cuisse de Jupiter.
8  0 
Avatar de François DORIN
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/04/2018 à 14:51
Par mail, il y a l'info : 19 000 offres d'emploi ont été prises en compte. Donc d'un point de vue nombre, je pense que c'est représentatif.

Non, c'est vraiment d'un point de vue représentativité. Par exemple, si on poste le sondage "Utilisez vous linux ou windows" ici, ou sur linux fr.org, on risque d'avoir des résultats TRÈS différents !
8  0 
Avatar de Mrsky
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/04/2018 à 0:04
Citation Envoyé par OldPoorDev Voir le message
C'est un peu simpliste de conseiller le langage qui fait gagner le plus à tout le monde.
Si n'importe quel programmeur peut arriver à ses fins avec du JavaScript, du PHP ou du Java, il y a fort à parier qu'une demande sur le langage R suppose des connaissance en IA, deep learning ou "simplement" de bonnes connaissances en statistiques. Et ça, c'est pas donné à tout les devs...
Je suppose qu'en Python, on a des offres très diverses car il sert autant à travailler dans la science de la données qu'à faire du backend, des API REST ou des outils pour devops.

De toutes façons un dev avec un peu d'expérience qui connaît les différents paradigmes n'aura aucun mal à prendre en main n'importe quel langage et son écosystème en peu de temps, quelques mois au plus pour les gros environnements. Là où la différence va se faire c'est effectivement dans les compétences hors code pur, personne ne s'improvise spécialiste en IA ou spécialiste en n'importe quoi d'ailleurs (à part les SSII ).

Devenez spécialiste en IA, finance ou cake aux olives, pas en Java ou Python, le reste roulera tout seul.
8  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/04/2018 à 10:58
Citation Envoyé par JCD_31 Voir le message

diplome d'ingé + 8 ans d'xp en JAVA en province, je suis très très très loin de 3100€/mois! C'est peut etre l'effet SSII?
C'est du brut. 3000 brut par mois ça fait 36KE. Même en province si tu es à 36KE avec 8 d'xp J2EE et un bac+5 tu ne peux t'en prendre qu'à toi même.
7  1 
Avatar de François DORIN
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/04/2018 à 8:52
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Ben le suivi microsoft sur ses errements c'est pas mieux que de l'OpenSource (Silverlight, Lightswitch, linqSql, WPF (plus rien depuis 2012 je le rappelle), webapi maintenant etc. toutes ces technos en '...' desormais chez microsoft).
Et OUI concernant WPF, on a abandonné ces anciens projets dans ma boite actuelle (Xerox), car c'est une techno du passé; nos clients veulent du client léger pas des trucs qui fonctionnent que sur des environnements PC Windows. Abandon de WCF egalement; tout est REST/Json/Protobuf et rien d'autre.
MVVM ca n'engage que toi. c'est un concept du passé egalement (et une belle usine a gaz pour deboguer - j'y ai passé presque 5 ans de ma vie je sais de quoi je parle).
Attention : dire qu'une technologie n'évolue plus et dire qu'elle est abandonnée, ce sont deux choses différentes. Microsoft abandonne rarement les technos lorsqu'elles ont été officiellement publiée en version stable (exit donc les proof of concept dans ce qui suit).

Lorsqu'une technologie atteint une maturité suffisante, est-il nécessaire de la faire encore évoluer ? Exemple avec les winform. Microsoft fournit un ensemble de fonctionnalités et de composants de base. Est-ce à lui d'ajouter encore et encore de nouveaux composants, ou doit-il laisser un écosystème se développer et laisser une place aux composants tiers ? Pour information, des technos comme Winform ou WPF (pour lequel je pourrais tenir exactement le même discours) ne sont pas abandonnées. Elles n'ont pas de date de fin de support et donc, malgré l'absence d'évolution, ce sont des technologies pérennes pour une utilisation.

Par contre, il y a bien des technologies abandonnées, comme Silverlight. Mais est-ce la faute de Microsoft, si avec le HTML5 et ses nouvelles fonctionnalités, les technos externes aux navigateurs sont petit à petit abandonnées ? Pour rappel, on a vu une baisse drastique de Flash, de Java ces dernières années. En 2007, quand est sortie la première version de Silverlight, il était très difficile de savoir que les navigateurs prendraient ce tournant. Donc oui, Microsoft a abandonné sa techno, car le contexte allait dans le sens d'un abandon progressif de toutes les technos de ce genre.

Et encore, ici on pourrait mettre en avant la bonne volonté de Microsoft, qui a annoncé classer cette technologie comme "abandonnée" en 2012, et qui maintient malgré tout un support jusqu'en 2021 !

On peut reprocher beaucoup de choses à Microsoft. Il a fait des erreurs par le passé (et en fera sans doute encore à l'avenir), mais les technologies qu'il développe ont une pérennité et permettent de mettre en place des visions à long terme.

-------------

Pour en revenir à l'étude elle-même, j'ai envie de dire : attention aux biais ! Est-ce que la section emploi est suffisamment représentative du marché ? Est-ce que les startup n'auraient pas tendance à être plus représentées que les ESN par exemple (ou inversement) ? Car cela pourrait changer assez radicalement la vision du marché. De même, il faudrait prendre en compte la localisation des offres. Cela a été fait pour le salaire, où le choix s'est porté sur la France Paris/Province.

Pour en revenir à la position de C#, je pense que la lente régression est liée au manque de portabilité initiale du langage. Pendant (trop) longtemps, l'environnement .NET était cantonné officiellement à un environnement Windows. Il existe bien des projets comme Mono mais qui sont des projets communautaires non officiellement supportés.

Aujourd'hui, la donne a changé. .NET Standard (et .NET Core) a vu le jour comme initiative pour mettre en place un environnement portable et multi-plateforme. Aujourd'hui, il est possible de réaliser des bibliothèques, des applications consoles et des applications web de manière portable. Il reste les applications lourdes qui sont encore à la traîne, mais des travaux sont en cours.

Cette techno est encore jeune. Je la suis de près par exemple, sans encore y être passé formellement, car j'attendais qu'on ait un peu plus de recul pour le faire. Et j'ai envie de dire que c'est maintenant utilisable depuis .NET Standard 2.0 (la 1 était encore trop restrictive en terme d'API disponible). Je suis donc certains que cette technologie va permettre un déploiement plus large du C# dans les années à venir.
6  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/04/2018 à 22:38
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Et inversement C# sert de base pour la conception de pas mal de choses dans les nouvelles versions de C++ notamment les lambdas.
C'est C# le premier language avec des lambdas ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Scheme...guage)#Origins
==> Les lambdas existent depuis 1970 (voir avant)

https://en.wikipedia.org/wiki/C_Shar...ming_language)
==> C# existe depuis 2000

Par ailleurs, il y a des tas de langages fonctionnels qui existaient avant 2000, OCaml, pour n'en citer qu'un (1996).

En fait non, j'ajoute aussi Lisp (1958, 42 ans avant C#) .
6  0 
Avatar de Jean-Philippe André
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/04/2018 à 16:35
Salut,

le combo C#/VB.NET devrait être mis sous la même bannière selon moi, car il est fréquent d'avoir une offre qui comporte un langage en vitrine, mais nécessite souvent son pendant dans le travail au quotidien
5  0 
Avatar de Kropernic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/04/2018 à 9:05
Quand vous parler de xxxx€/mois, vous parlez en brut (ce qui est payé par l'employeur) ou en net (ce qui arrive dans votre poche) ?
5  0 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/04/2018 à 7:59
Les salaires correspondent surtout au PROFIL du candidat recherché...

'R' est un langage de statisticiens, qui est un métier à part entière. Il ne suffit pas 'd'apprendre le R pour se voir attribuer un salaire de roi, c'est tout un parcours scolaire aussi !

Pareil à mon avis pour le Cobol qui est utilisé dans les systèmes bancaires depuis toujours, et où l'on va rechercher des profils experimentés et pas des débutants ...d'où un fort salaire.
5  0