Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Externaliser les services informatiques détruit-il l'emploi ?
Un promoteur de l'offshore réfute tous les griefs portés contre cette pratique

Le , par fiftytwo

0PARTAGES

12  1 
L'éclatement de la bulle internet a intensifié le phénomène de l’externalisation des services ou activités, des pays où le coût de la main d'œuvre est élevé vers ceux où les salaires sont plus faibles. Cette pratique connue sous le nom d'offshore a été de plus en plus adoptée par les entreprises, en particulier dans le domaine de l'informatique. Et en France, ce phénomène s’est déjà bien enraciné, malgré les arguments et autres idées qui présentent cette pratique comme une menace pour l’emploi, et l’économie en général. Mais qu’en est-il dans les faits ?

Dans un article intitulé « Non, externaliser ses services informatiques ne détruit pas d’emplois (et autres idées reçues) », l’auteur Nicolas Goldstein pense que le modèle offshore a fait ses preuves même si l’on continue à lui coller toutes sortes de critiques négatives.
« Alors qu’au fil des années, un grand nombre de retours d’expérience ont démontré la pertinence du modèle, l’offshore continue à véhiculer nombre de clichés. Entre autres, l’externalisation de services informatiques menacerait l’emploi en France et générerait toute sorte de coûts cachés. Il est temps de rétablir certaines vérités. Sans langue de bois », a-t-il écrit.

Puis au fil de son article, son auteur nous explique et démontre que ces idées reçues ne sont plus valables, à savoir :

  1. « L’offshore détruit des emplois en France » ;
  2. « L’industrialisation des services rend caduque le recours à l’offshore » ;
  3. « Les coûts cachés réduisent à néant les bénéfices économiques » ;
  4. « Les différences linguistiques et culturelles rendent impossible toute communication » ;
  5. « Le turn-over dans les pays low-cost empêche toute pérennisation du savoir-faire ».


Sauf que l’auteur de cet article, Nicolas Goldstein est le fondateur du portail Offshore-Developpement.com, dont le fonds de commerce est de proposer ..... des prestations offshores.

Source : BFM TV

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/10/2015 à 9:43
Ah, je vais mettre ma casquette de testeur à la poubelle, et ne retenir que le positif dans son intervention :

Au cours des dernières années, un grand nombre d'entreprises se sont tournées vers l'externalisation uniquement pour réduire leurs coûts. C’est un mauvais calcul. Non seulement les économies n’interviennent qu’à moyen et long terme (.../...) mais le tarif du jour/homme ne doit pas être le critère décisif et exclusif.(.../...)

En ce qui concerne le prix, il n’y a pas de mystère. Une bonne compétence se paie. Les coûts cachés viennent essentiellement de cette volonté de certaines entreprises aller au meilleur prix. Elles se retrouvent avec des prestataires n’ayant pas les compétences affichées sur leurs CV.
ça, ce sont des points fondamentaux, que l'on externalise ou non. Quand on paye des cacahuètes, soit on a des singes, sont on a des gens compétents mais démotivés qui ne valent pas mieux que des singes.
9  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/10/2015 à 11:22
Non seulement l'offshore détruit de l'emploi en France, mais c'est même exactement le but : remplacer des emplois français où les gens cherchent à bosser pour un vrai salaire par des emplois indiens (je dis indien, mais ça peut être n'importe quel pays à bas coût) où les gens sont prêts à travailler pour une bouchée de pain. Si l'offshore ne permettait pas de faire ce type d'économie, ça n'existerait tout simplement pas. C'est exactement la même chose que quand on prétend que la robotisation ne détruit pas d'emploi : détruire de l'emploi et économiser les salaires correspondant, c'est très exactement le but de la manœuvre !
10  1 
Avatar de Laurent 1973
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/10/2015 à 12:01
Je ne suis pas sur que cette affirmation soit si fausse, finalement.
Je vais un peu détailler.

Déjà, une sous-traitance à l'étranger nécessite un minimum de connaissance sur le droit commercial international.
Pour réaliser le contrat de sous-traitance, il est donc important de passer par un consultant dans ce domaine (comme l'auteur d'origine de l'article) => Besoins de consultant local en externalisation

Pour externaliser l'offshore, on doit déjà avoir des managers dans le pays d'origine pour piloter les équipes de développements externalisées.
Déjà, ces managers sont des personnes plutôt expérimenté et donc a forte valeur ajouté. => Emplois spécifiques locaux

Ensuite, le travail est réalisé dans un pays à plus bas coût (genre Inde, Chine, ...)
En général, le temps de développement prend plus de temps étant donnée les problèmes évoqués (turn-over important, personnels à compétence plus faible que réellement annoncés, ...)
Et donc, les managers du pays d'origine sont donc payé plus longtemps sur un même projet => Pérennité des emplois spécifiques locaux

Enfin, le projet reviens sensé être fini dans le pays demandeur.
Là, au moment de la recette, on s’aperçoit de nombreuse malfaçon.
Or, les retards déjà pris sur le projet ne permet plus de ré-externalisé les corrections.
On monte donc, à la hâte, une équipe de développeurs pour finaliser le projet.
Au vu de la qualité du code et des délais serrés, ses personnes sont plutôt des expérimentés/expert => Nouveaux emplois d'experts locaux

Éventuellement, au vu des surcoûts, la société client va peut-être engagé une plainte envers son sous-traitant étranger pour compenser les malfaçon => Besoins de juristes/avocats locaux pour gérer la plainte.

Finalement, en y regardant bien, on peux en effet dire que l'externaliser ne détruit pas d'emplois locaux tout en créant des compétences dans les pays émergeants.
Quelque part, c'est une nouvelle forme de coopération pays industrialisés/pays émergeants pour leurs permettre de monter en compétence dans ces domaines.
Dans quelque année, la qualité sera bien meilleur dans ces pays ... mais les salaires du personnel aussi

Si on y regarde bien, l'externalisation n'est pas mauvaise pour l'emploi local
Par contre, est-ce une bonne opération pour le demandeur, là est plutôt la question.

PS: attention, une pointe d'ironie à pu se glisser dans mon article.
10  1 
Avatar de Mrsky
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/10/2015 à 11:35
Cet article est une ode au foutage de gueule. L'auteur balance un peu de théories (citées plus haut par exemple) et quelques chiffres sans corrélation avec le sujet (le recrutement dans l'IT) pour justifier son message alors que ça ne justifie absolument rien.

Le plus dramatique c'est que tous les gens extérieurs au milieu ne peuvent pas le savoir, et la grande majorité d'entre eux vont prendre ces mots comme une vérité...

J'adore les médias
6  0 
Avatar de anykeyh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/10/2015 à 3:08
Si je peux me permettre, proposant mes services depuis l'étranger, je peux donner quelques chiffres et exemples:

Déjà croire qu'on peut avoir des développeurs de bon niveau pour rien parce-que le coût de la main d'oeuvre est moins chère c'est faux. Le marché reste très international...
Un bon développeur qui parle anglais correctement a de grande chance de pouvoir travailler à l'étranger, par exemple aux USA.
Il sera plus à même d'accepter un contrat moins rémunérateur qu'un américain. Quand on voit qu'un bon dev peut prétendre à 80Kusd/an en californie, nombreux sont ceux qui tentent leur chance à l'étranger.

Prenons l'exemple d'un développeur qui travaille bien, avec une bonne communication en anglais, indépendant et avec une expérience significative.

Concrètement, où je suis, le salaire de base sera de 1200 euros/mois, plus les charges (20%), à cela il faut ajouter les bureaux+équipements (7%), frais d'inter-contrat (20%), de communication avec le client (20%) et par dessus tout ça on ajoute la marge (50%)...

Au final, le développeur sera vendu 3000 euros / mois au client, alors qu'un CDI de même niveau en france (hors île de France) couterais au alentour de 3500 euros/mois. Les offres alléchantes d'outsourcing qui vous promettent des réduction de coût par 3 font peu cas de la qualité du produit final. Ils embauchent des débutant à 300 euros par mois, font du one-shot et on connait la réputation que ça donne.

En fait, il faut savoir que le marché du travail en France est déjà bien tiré vers le bas comparé aux autres pays développés. J'entend toujours les gens se plaindre des charges etc... Mais par exemple pour faire de l'intégration HTML/CSS, tâche peu complexe, une société française peut compter sur le status de stagiaire, qui serait rémunéré au niveau d'un travailleur du tiers-monde, avec souvent un niveau d'études top.

Maintenant, la question c'est "est-ce éthique?"

Considérant que la plupart des pays qui concentre l'outsourcing sont d'anciennes colonies (sauf ex bloc soviétique), je trouve que c'est un juste retour des choses qu'aujourd'hui ceux-ci peuvent se développer. Je pense que le protectionnisme ne sert a rien.
Soyons honnête, la mondialisation crée un effet de diffusion, et les pays riches s'enrichissent peu ou plus, tandis que les pays pauvres rattrapent leur retard.
Je sais que ça plait à peu de monde, car au final le gamin des bidonvilles de Manille, nous français le voyons une fois l'an sur TF1, mais notre salaire qui n'augmente pas c'est tout les jours. Mais il va falloir nous y faire, nous étions des privilégiés, avons usé et abusé des autres.

De mon coté, je suis très heureux de donner un travail intéressant et bien payé à des gens qui le mérite, dont le seul tord serais d'être né au mauvaise endroit ;-)
Et avant de me faire traiter d'exploiteur sans scrupule, mes revenus sont inférieur à 2000 euros par mois (à Paris je pourrais espérer 50~55K avec mon expérience).

Voilà pour le témoignage!
A+
6  0 
Avatar de bordi
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/10/2015 à 16:34
Pour ce que je peux en dire, je travaille avec l'offshore, notamment en inde, je peux dire que ce n'est pas le paradis auquel s'attendaient les actionnaires qui fantasme dessus,
cela pour plusieurs raisons.

Les décideurs sont obligés de masquer les coûts en les imputant dans d'autres postes budgétaire pour éviter de se faire pincer les doigts. ils ne font que gagner du temps pour se replacer ailleurs plus tard,
un projet qui dure 3 ans avec des équipes classiques, il durera 3 fois plus en offshore, je l'ai vécu.

Il y a la nécessité de travailler sans discontinuer les spécifications et le design, mais souvent les codeurs/testeurs ne comprennent pas
ou ne comprennent ce qui veulent comprendre ou faire, voir ils disent oui, mais ils n'ont rien fait de ce qui a été demander.

vous désignez un bouton vert, vous spécifiez un bouton vert, il vous fera un onglet gris avec des points violet,
ce qui produit des aller et retours incessant et un mécontentement du client final en terme de livraison,
de coûts et de qualité.

Le temps et l'argent que vous avez gagné sur le développement en Europe, vous le perdez au centuple en qualité, spécification, intégration, rework.

c'est pour cela qu'on fait une estimation temps * 3-5 pour l'offshore, en ajoutant souvent la nécessité de retravailler en urgences au final ce
qui a été livrer avec des tasks forces européenne, car le client commence vraiment à s'énerver, soit vous payez les pénalités, soit il s'en va ailleurs.
ce qu'il fini par faire.

Quand on trouve un bon élément en offshore après x mois de formation, la première chose qu'il fera sera de changer
de société pour obtenir un meilleur salaire, reste que ceux qui sont les moins compétents sur le projet, qui partiront aussi un jour.
la maladie chronique de l'offshore, c'est un turn over continue et une instabilité constante des équipes.

De plus les indiens considèrent les boites européennes comme des seconds couteaux ou un pis aller, ils privilégient les sociétés américaines.

on rencontre des problèmes plus au moins similaire avec le Maroc bien que la culture soit différente.

Le seul intérêt de l'offshore et de pouvoir faire du service localement dans le pays.
5  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 21/10/2015 à 18:15
Je ne sais pas s’il est le mieux placé pour parler du sujet.

Moi j‘ai assisté au contraire.
On a fait revenir d’Inde, ce qu’on avait externalisé.
Parce que le travail était systématiquement à refaire.
Les indiens, si tu leurs donnent des ordres à la noix, ils les respectent.
De toute façon pourquoi ils chercheraient à comprendre puisqu’ils sont déconsidérés.
On ne peut pas espérer sous payer les gens et espérer qu’ils donnent le meilleurs d’eux même.

Un autre cas marrant on envoyait les consignes en anglais traduite du français vers un pays de l’est, qui étaient traduites dans la langue locale.
Au final ça n’avait plus rien à voir avec la demande initial.
5  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/10/2015 à 11:15
c'est du foutage de geule?
quand on externalise les services informatique, on concentre entre plusieurs entreprises les ressources et donc on crée moins d'emplois voir on en détruit
Ce monsieur défend sont gagne pain mais à rogner sur les coûts(financier) on rogne aussi sur les emplois la logique ne peut souffrir ça félonie.
Bien entendus les entreprises on des problèmes de trésorerie limitant les embauches mais la croissance à recommencée il y a quelques mois, ce n'est plus le temps à serrer la ceinture mais à faire des investissement pour le développement économique
5  1 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/10/2015 à 23:25
Citation Envoyé par garn Voir le message
mon avis :

les boites ont un budget informatique.
Si l'offshore réduit les couts, le budget sera passé ailleurs (matériel ou autre poste)
Je dirais, elles peuvent alors réduire les budgets informatiques pour placer l'argent ailleurs, comme chez les actionnaires.
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/10/2015 à 11:59
Citation Envoyé par steelspirit Voir le message
Arf vaste sujet !
Difficile de ne pas tomber dans la caricature du "plombier polonais" qui nous pique notre bouleau, caricature si chère aux médias et aux politiques ou inversement de faire de l'angélisme "oh les pauvres petits indiens ... laissont leurs notre support niveau I ils l'ont bien mérité".
Laissons aussi les économistes et autres groupes d'interêt se battrent sur les chiffres et les études plus ou moins objectives.

En ce qui me concerne j'ai constaté qu'effectivement l'ousourcing détruit des emplois ... mais ça en créé d'autres ! Pratiquer l'outsourcing à fond provoque des effets innatendus : problématiques de délais, qualité, disponibilité, formation ... et bien tout ça à créé aussi des emplois chez nous !

Dans certains cas, c'est même les indiens qui sont nos employeurs (ex: Tata Consulting Services)
Moralité on est tous l'indien d'un autre
Le truc aussi, c'est que les métiers privilégiés sont de moins en moins réservés au mâles blancs de la classe moyenne(j'en suis), et ça, ça a du mal à passer. Donc faire travailler des gens qui n'appartiennent pas à nôtre caste, c'est forcément un vil complot Bolchevo-capitalisto-libero-judéo-indio-sino-gaucho-droito-illuminati(et j'en oublie surement un paquet).
4  0