Débat : Quel intérêt de faire plus de 35h par semaine ?

Le , par the_ugly, Inactif
Pourquoi faire plus de 35 heures? Je comprends pas les gens qui passent des heures au boulot, en plus le plus souvent ils travaillent mal.

Je bosse 35 heures par semaine, pas une minute de plus, et je bosse bien mieux que les rigolos qui restent 50 heures pour "faire bien".

Je pousse donc un coup de gueule contre tous ces lèches***** qui masquent leur incompétence derrière leur temps de présence.


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de orafrance orafrance - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 11/01/2008 à 10:26
Citation Envoyé par pinocchio  Voir le message
La durée légale de travail n'a pas encore été supprim, il me semble.

Non, selon le status un cadre n'a pas de durée légale

http://www.travail.gouv.fr/informati...dres-1022.html
Selon la catégorie à laquelle il appartient, un cadre peut - ce n'est pas automatique- être soumis à une convention de forfait : en heures ou en jours. Obligatoirement écrite, la convention de forfait en heures consiste à rémunérer systématiquement et avec les majorations, une certaine quantité d'heures supplémentaires accomplies de façon régulière par le salarié. Si le cadre travaille au-delà du forfait, les heures supplémentaires doivent être décomptées et payées. La convention de forfait en jours, obligatoirement écrite, elle aussi, fixe un nombre de jours travaillés par le cadre dans l'année. Cette possibilité de conclure des conventions de forfait en jours a été étendue à certains salariés non cadres.

Avatar de viena viena - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/01/2008 à 12:14
Bon, j'ai lu, pas tout, mais je pense 90%...

Effectivement, il existe des personnes qui n'ont pas d'horaires fixes... Ceci étant, ils sont minoritaires... Je pense qu'il serait bon que toutes les personnes ayant participer au post regarde leur contrat de travail pour qu'on sache combien d'entre elles n'ont pas d'horaires (journalier ou autre) prévus...

Sinon, juste pour répondre à ceux qui ne comprennent pas qu'on puisse ne pas avoir envie de faire 60H par semaine et pourtant porter de l'intérêt à son travail... Certaines personnes portent de l'intérêt à leur travail mais plus encore à leur santé ou à leur vie de famille.

Il y a 5 ans, j'avais le même discours. Maintenant, j'ai une famille. Je comprend qu'on puisse être impatient de partir à 18H pile pour aller cherche un bout de choux à l'école et pouvoir profiter de lui et tenir ses responsabilités en s'occupant de lui !

Autre cas : mon collègue, 33 ans, vient d'apprendre qu'il devra subir bientôt un pontage cardiaque. Il n'en a parlait à personne d'autre, ça ne regarde d'ailleurs personne. Est ce parce qu'il part tôt régulièrement pour passer à l'hôpital qu'il est paresseux ?

Chaque cas est différent. Et même sans raison "grave", on a le droit de ne pas avoir envie de finir de bosser tous les jours à 22H, et même à 19H ! Le travail n'est pas une fin pour tout le monde et je ne pense pas que ce soit immoral de penser que ca n'en est pas une.

NB : personnellement, je pense qu'il est même dangereux pour le marché de bosser régulièrement plus qu'on ne le devrait... si une entreprise peut avoir 50H par semaine par personne sans contre partie, pourquoi s'en priver ! Ensuite c'est un cercle vicieux. Ca devient une habitude et pour trouver un boulot, le garder ou évoluer, il faut doubler ces heures ! Tans pis pour ceux qui ont une famille ! Tant pis également pour ceux que ca ne dérange pas pour l'instant... Rendez-vous dans 10 ans !
Avatar de hegros hegros - Membre Expert https://www.developpez.com
le 16/01/2008 à 14:40
Citation Envoyé par pinocchio  Voir le message
Pardon?
Les cadres ont également des horaires. Je suis cadre forfaitisé 217j/an avec 38h30 par semaine (+/- 10%). Cadre ne veut pas dire travailler sans compter... a moins que tu veuilles parler des cadres suppérieurs qui eux ont encore un statut à part.
cdt
Pinocchio

Mon responsable direct est cadre supérieur mais remplit sa feuille d'heures tout les mois.
Avatar de trollinou trollinou - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/01/2008 à 14:52
salut tout le monde,

Histoire d'ajouter mon grain de sel, je voudrais juste ajouter que les SSII n'embauche pour ainsi dire que des cadres qui ne sont pas payés à l'heure mais au forfait, ce forfait si je ne m'abuse stipule un nombre de jour travaillé à l'année qui doit être de 218 .....

Je terminerais en disant que si certaines personnes font des heures à rallonge, ça peut être également pour acquerir de nouvelles compétences ou approfondir les existantes.

Voilà, j'ai fini ..
Avatar de nebule nebule - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 16/01/2008 à 15:48
Citation Envoyé par trollinou  Voir le message
salut tout le monde,

Histoire d'ajouter mon grain de sel, je voudrais juste ajouter que les SSII n'embauche pour ainsi dire que des cadres qui ne sont pas payés à l'heure mais au forfait, ce forfait si je ne m'abuse stipule un nombre de jour travaillé à l'année qui doit être de 218 .....

Je terminerais en disant que si certaines personnes font des heures à rallonge, ça peut être également pour acquerir de nouvelles compétences ou approfondir les existantes.

Voilà, j'ai fini ..

Afin de nuancer la chose, je dirai que qui dit "cadre" ne veut pas dire au forfait forcement !!
Tu peux être cadre et avoir un contrat ou c'est noté noir sur blanc le nombre d'heure à faire (souvent 35H + 10% avec RTT en échange).

Le fait d'être cadre + au forfait de 217 jours doit être noté dans le contrat ...

Donc oui un cadre en SSII peut faire 35h
Avatar de Mamilie Mamilie - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/01/2008 à 15:54
Là où je bosse, tous les cadres sont au 35 heures... euh ah non ça existe pas ici, on bosse tous 40 mais au moins on a des sous à dépenser pendant les vacances...

C'est un choix de vie. Y'en a bien qui choisissent de bosser moins.
Avatar de trollinou trollinou - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/01/2008 à 16:00
En ce qui me concerne je suis cadre au forfait.
Mais en même temps faire des heures ne me dérange pas dans la mesure ou cela m'apporte quelquechose et je ne parle pas seulement d'espèces sonnantes et trébuchantes.

Effectivement, au final tout est une question de choix.
Avatar de Rakken Rakken - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 17/01/2008 à 13:31
personnellement, je pense qu'il est même dangereux pour le marché de bosser régulièrement plus qu'on ne le devrait... si une entreprise peut avoir 50H par semaine par personne sans contre partie, pourquoi s'en priver ! Ensuite c'est un cercle vicieux. Ca devient une habitude et pour trouver un boulot, le garder ou évoluer, il faut doubler ces heures ! Tans pis pour ceux qui ont une famille ! Tant pis également pour ceux que ca ne dérange pas pour l'instant... Rendez-vous dans 10 ans !

La, je suis completement d'accord. Aimer son boulot, vouloir le faire bien, tout ca, je peux le comprendre et c'est franchement une qualité. Rester plus tard un jour parce qu'on a un problème particulier qu'on a envie de résoudre, pas de soucis, je l'ai déjà fait jusqu'a des minuits, et nul doute que ca se reproduira.
Le vrai problème c'est la généralisation de la chose. C'est ceux qui bossent toutes les semaines 60 heures. J'ai vu des gars embauché officiellement pour 35 heures et se faire virer parce qu'ils n'en fesaient "que" 40, alors que les collègues en fesaient une 50aine en moyenne.
J'ai vu également des colleges emmenager avec leur compagnes/compagnons, revenir a des horaires un peu plus... classique et se faire reprocher leur manque soudain de productivité.

On parle de deadline à respecter. S'il faut systematiquement pour chaque projet que tout le monde bosse 60 heures... est-ce que ce n'est pas plutot la deadline qui est mal posée ? Ou mieux, elle est bien posée en partant du postulat que la norme de travail est a 60 heure, ce qui ne devrait pas être le cas.

Qu'un gars qui veuille avoir de l'avancement rapide fasse deux fois plus d'heure, je peux le comprendre, mais le schema vers lequel on se dirige c'est que le gars qui bosse deux fois plus devient un cas "normal". Ca n'est plus l'exception du gars qui en veut vraiment. C'est juste le gars qui veut garder son boulot.
Parce que celui qui en veut, il triple...

Quand un chef de projet qui fait ses 60 heures te dit d'arriver plus tot et de partir plus tard "parce que lui le fait", qu'est ce qu'on peut répondre ?

Je pense qu'a long terme cette espece d'inflation du temps de travail est nefaste pour tout le monde (sauf le patron qui y gagne des 60h payées 35h ), ca dévalorise l'heure de travail, et un ingénieur a 60 heure, au taux horaire se retrouve au même salaire effectif qu'un balayeur aux 35 heures (A noter que je n'ai rien contre les balayeurs hein, c'est juste un exemple au hasard de métier "mal" payé)
Avatar de Marco24 Marco24 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 21/03/2008 à 17:06
Si on ne restait vraiment que le temps qu'il faut au travail on ferait 12 heures par semaine ... les gens qui restent tard en mode no life, ne penset jamais à leur bien être (nourriture, hygiène de vie, stress ..), je les plains.
Notre secteur c'est du vent, le travail est légitimé par l'absence de travail et effectivement la valeur du temps passé au travail vaut aujourd'hui plus que le travail lui-même, triste époque d'apparence.

moi je fais 09h30-12h45 - 13h45-18h15 et basta et ça suffit amplement.
Avatar de PetitChat73 PetitChat73 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/03/2008 à 16:20
NB : personnellement, je pense qu'il est même dangereux pour le marché de bosser régulièrement plus qu'on ne le devrait... si une entreprise peut avoir 50H par semaine par personne sans contre partie, pourquoi s'en priver ! Ensuite c'est un cercle vicieux. Ca devient une habitude et pour trouver un boulot, le garder ou évoluer, il faut doubler ces heures ! Tans pis pour ceux qui ont une famille ! Tant pis également pour ceux que ca ne dérange pas pour l'instant... Rendez-vous dans 10 ans !


c'est ce que j'ai connu dans mon précédent job. Payé 35h (et encore petit salaire), mais si on ne faisait pas au moins 2/3 heures supp par jour ca n'allait pas.
Alors effectivement une partie le faisait (celibataires, pas de gamins ...) et c'est a cause de ces gars, qui finissent tous les soirs apres 20h, bossent le WE et ne relevent pas la tete de leur PC de toute la journée, que des gens qui veulent faire une journée "normale", ou au moins etre payés pour leurs heures supp, sont considérés comme des merdes, voire jetés.
Pour ma part j'ai une famille, je veux profiter de mon compagnon et de mon fils. Je fais régulièrement des heures supp, mais elles sont payées ou récupérées. Par contre je compte uniquement si j'ai fait au moins une heure en 1, sinon je compte pas.
J'adore mon job, pour rien au monde je ne voudrais en changer, mais j'ai aussi une vie en dehors du boulot, tout comme mes collègues.

Apres tout si des mecs sont prets a faire 50h payées 35, pourquoi les boites recruteraient des mecs qui font 35 payées 35 ? ca leur fait de la main d'oeuvre gratuite, c'est tout benef pour eux. Mais ils ne se rendent pas compte qu'en faisant cela ils ne rendent service ni aux autres ni a eux memes.
Avatar de Glutinus Glutinus - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/07/2009 à 17:55
Je pense que la question originale dépasse le légal, de "est-ce que oui ou non j'irai me plaindre que mon patron me fait bosser au-delà de mes horaires ou que je sois d'une manière ou d'une autre obligé de le faire". En ce sens je fais un peu la Suisse mais je resterai neutre car le travail, au même titre que les valeurs familiales ou les relations sociales, dépend beaucoup de l'idée de ce que se font les gens.

Pour certains il s'agit d'un gagne-pain, d'autres d'un frein, d'autres de tout l'objectif d'une vie. Ce à quoi vient se mélanger la passion du travail (quoi de mieux que de travailler dans un domaine dans lequel on est passionné et pour lequel on resterait 24/24... l'informatique en est le parfait exemple) et les "contraintes" que pourraient être par exemple une famille (entre guillemets bien sûr, car nombreux sont ceux qui se réjouissent de revenir chez eux profiter des siens... ce qui n'est pas mon cas encore, heureux célibataire que je suis ^^).

Maintenant la question de "est-ce que je fais 1/2/3/4/6 heures de plus, et pourquoi ?", ça revient à tout un chacun. Je suis simplement ébloui par ceux qui y restent, soient par vocation carriériste (bien se montrer) et par ceux qui sont passionnés et ne voient pas le temps défiler.
Que dire aux personnes qui s'expliquent ?

- Je fais 6 heures de plus, je suis bien vu de mon chef, je monte très vite en grade et en salaire -> heureux homme ! tu en as de la chance, tu as trouvé la mission idéale qui permet d'atteindre tes moyens. Hé oui, c'est de la chance ; je connais des gens qui ont fait un an dans une mission chez un client, font ses 39h pas une de plus, mais sont extrêmement efficaces, monté un CV en béton armé et évolué tout aussi vite.

- Je suis passionné et je vois pas le temps passer -> je vais faire crier plus d'un, mais personnellement je ne suis pas PASSIONNE par l'informatique. Certes, j'adore ça, la manière dont ça simplifie l'activité d'une entreprise, j'adore les projets informatiques, le travail en équipe, l'émulation scientifique, la recherche des outils, les forums d'entraide... mais bon, moi quand je rentre chez moi, j'ai tout oublié ! Mais quant à toi qui t'y donnes à fond, sache que je t'admire d'avoir trouvé ta vocation !

- Je fais plus beaucoup d'heures prévues parce que je galère, je bosse pas bien -> je suis sûrement dans le monde des Fées, mais pour moi ça veut dire que tu n'es pas dans une mission où tu es à l'aise... techniquement, ce que je fais ne te conviens pas, il manque ce petit truc... j'espère que ça ira mieux pour ta prochaine mission, tu trouveras certainement la mission déclic qui fera de ta journée un bonheur (et si ta SSII fait la sourde oreille, change de SSII... si tu n'es pas en période de crise !)

- Pas beaucoup de gens ne mettent en avant aussi le fait qu'il y ait des retards sur le côté... une livraison qui a pris quelques heures de plus, un collègue malade deux jours, un interlocuteur important qui est en réunion jusqu'à 19h... pour ce dernier point, hé bien il faut se serrer les coudes, et quelquefois mieux, si ce collègue travaillait sur toute autre chose, pourquoi ne pas en profiter pour s'améliorer techniquement sur son domaine ?

- Je fais 35h parce que c'est ma limite -> je te comprends, chacun à ses limites. Les bourreaux du travail à 60h, ça existe... Si 35h est tout juste de quoi te rendre satisfait d'avoir fait du bon boulot, pourquoi faire plus effectivement ? Il ne faut pas se tuer à la tâche, te rendre exténué, nerveux, pour au final te faire faire une dépression. Maintenant, je suis conscient qu'il y a certains hypocrites qui disent ça pour justifier la paresse... et s'il y a un défaut que je déteste, c'est bien la paresse !

Au final, si je n'en parlais que de moi, je fais rarement des heures supplémentaires (non payées) parce qu'elles sont ponctuelles et rares (hé oui, des retards, des collègues qui se fâchent, laissent leur boulot en plan... moi je ramasse les miettes, parce que le bout de code sur lequel ils travaillaient m'intéressent), je rechigne pas... mais bon, je trouve que je travaille mal quand je commence à fatiguer, et une nuit bien reposante (et une soirée de loisirs bien remplie) porte conseil ! Mon épanouissement personnel passe aussi par les bouquins que je lis tranquillement chez moi, les soirées autour d'un verre avec mes poteaux, les nouvelles et poèmes que je tape frénétiquement dès que je suis chez moi.
Par contre, je me connais bien : je ne ferai pas non plus 35h par semaine... pourquoi ? Parce que j'aurai une sensation d'insatisfaction personnelle, un arrière-goût de pas assez... le loisir se mérite aussi par le travail ! On va dire que globalement, par rapport à ce que je fais et la charge que je peux confier, 39h me semblent très bien pour mon propre organisme. Ha oui, un petit coup de bourre, du stress, les méninges qui s'accélèrent, je fatigue trop vite alors rien ne sert de rester trois quarts d'heure de plus si c'est pour faire de la m***.

Pour les forfaits (et les régies !) qui n'en finissent pas avant même d'avoir commencé : je paye pas les pots cassés. Si typiquement la SSII s'est gourrée en chiffrant qu'il fallait 5 développeurs et qu'il fallait en fait 7, c'est pas à moi de réparer ses erreurs. Auquel cas je fais ce que j'estime avoir à faire, prend les devants pour les retards non dépendants (une base de donnée qui tombe toute une matinée -> un peu de courage pour l'après-midi) et puis basta !
Offres d'emploi IT
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Emploi informatique et développeurs