Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Considèrez-vous que les SSII sont des sociétés pratiquant le marchandage ?
Participez au débat !

Le , par muad'dib

12PARTAGES

1  0 
Est-ce que vous considèrez que les SSII sont des sociétés pratiquant le marchandage ?
Bonjour à tous

Cf. la définition Wikipédia du marchandage

Le Code du travail français qualifie de marchandage, et interdit, « toute opération à but lucratif de fourniture de main-d'œuvre qui a pour effet de causer un préjudice au salarié qu'elle concerne ou d'éluder l'application des dispositions légales ou de stipulations d'une convention ou d'un accord collectif de travail » (article L. 8231-1 du Code du travail français). L'employeur du salarié est qualifié de « faux sous-traitant ».
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9lit_de_marchandage_en_droit_du_travail_fran%C3%A7ais

Suis-je le seul à avoir l'impression qu'une SSII est au final une conception moderne du marchandage, où la convention collective appliquée dans la plupart d'entre elles, la Syntec, convention issue du Medef, porte un préjudice moral aux salariés de par sa nature hautement défavorable à l'employé ?

Je remet vraiment en question cette conception issue du néo-capitalisme et j'aimerais avoir vos avis la-dessus, voire même lancer le débat.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ragougnasse
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/09/2014 à 13:52
Si j'ai bien compris, juridiquement ce sont les clients qui sont coupables de délit de marchandage, et pas les SSII.
Ce sont les clients qui utilisent des consultants "prêtés" comme s’ils leur appartenaient, donc qui ne paient pas les salaires correspondants, ni les charges, ni les impôts, etc. Si personne ne fait rien, c'est, j'imagine, pour éviter de froisser les clients et de perdre des parts de marché. Pour les consultants, c'est pour éviter de se griller. Les SSII ont phagocyté le marché avec la complicité des clients et du patronat. On n'a pratiquement plus le choix, on doit passer par ces boîtes là pour bosser ou changer d'activité. Sinon, ça revient à manifester contre les requins au milieu d'un banc de grands requins blancs.
C'est aussi comme la prostitution. Nous sommes les gagneuses, la SSII via ses commerciaux est le mac avec son bout de trottoir, les clients viennent consommer en fonction de leur besoin et le Syntec fait office de parrain. On vend notre cerveau, pas notre corps, c'est la seule différence. Et en théorie, on attrape moins de MST aussi.
8  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/08/2014 à 9:59
Citation Envoyé par yolle Voir le message
orange, société générale ..... la liste est longue (mais bon tout ca est assez facile à trouver avec Google). Pourquoi les boites s’embêteraient à gérer un service complet avec tout cela peu compter de problèmes en tout genre alors qu'il suffit de voter un budget .... c'est simplement une question de bon sens.
Sauf que certaines personnes, qui connaissent le domaine, voient plus loin que le bout de la ligne comptable, et se sont rendues compte que l'outsourcing des developpements, c'est exactement comme l'outsourcing de la production : il ne faut pas s'attendre aux mêmes résultats.

Tu verrouilles la MOE (pour les compétences métiers) avec quelques méthodologies éprouvées depuis pas mal d'années. Une cellule recettes/tests pour valider tout ça. Un peu de prod pour faire tourner l'ensemble. En gros, il n'y à pas grand choses d'autre à mettre en place. Encore une fois, c'est simplement une question de bon sens.
Sauf que si tu regardes en vrai :
Tu vas donc former l'équipe de sous-traitant à tes compétences métier. Mais au bout d'à peine un an, il ne reste plus personne de l'équipe d'origine, donc plus personne n'a de vrais compétences métier ; sauf que la SSII ne t'a jamais demandé de re-former les remplaçants.
Ta cellule de recette/tests, c'est plus facile à gérer si elle est chez la SSII, puisque comme ça, tu n'as pas d'équipe à gérer, tout ça tout ça, donc en gros tu payes un peu plus cher pour que la SSII fasse des vérifications à ta place, et tu ne gères pas d'équipe.
La mise en prod, pareil, c'est tout sous-traité à la SSII.

Et dans la vraie vie, si tu avais des gens en interne, ça serait mieux fait, plus rapidement, pour mois cher. C'est simplement une question de bon sens.
6  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/08/2014 à 10:55
Mon avis, qui vaut ce qu'il vaut comme on dit :

À l'origine, les SSII ont une vraie raison d'exister : toutes les entreprises n'ont pas d'équipe informatique (dev, IT, BDD, site web, ... peu importe), mais elles ont des besoins. Et dans ce cas, quoi de mieux que de faire appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine, une SSII justement.

Petit à petit, d'autres besoins se font sentir, notamment le renforcement d'une équipe pour un projet donné, ou bien un besoin ponctuel de compétences non disponibles en interne (Java alors que tu ne fais que de l'assembleur par exemple).

À ce moment là, trois choix pour les entreprises : embaucher en CDI, embaucher en CDD, passer par une entreprise externe, une SSII. Attention, je liste ici des solutions, avec un point de vue purement employeur, volontairement biaisé.
CDD : ce contrat est relativement mal vu, et n'est pas souple du tout, ce qui pose de potentiels problèmes lorsque tu sais que les délais sont assez vagues
CDI : résoud le problème des délais, mais l'impossibilité de se séparer de la personne après pose des problèmes
SSII : certes un peu plus cher, mais apporte la flexibilité voulue.

C'est comme ça que les SSII se sont développées, en apportant une réponse à un réel besoin. Mais le système a dérivé, et on a aujourd'hui des entreprises d'informatique qui ont des équipes purement composées de prestataires, qui sont là "tant qu'on aura besoin d'eux", c'est à dire jusqu'à ce que l'entreprise ait besoin de licencier.

Les SSII ne pratiquent pas le marchandage puisque c'est illégal et qu'elles restent dans la légalité. Dans le cas contraire, comme pour n'importe quelle boite d'ailleurs, tu as possibilité de te défendre et faire valoir tes droits (et je sais de quoi je parle, 4 ans de procédure pour y arriver, et encore, j'ai pas encore tout toucher).
Dans pas mal de cas, si, il y délit de marchandage. Quand j'étais en SSII, je voyais vaguement un commercial tous les 29 février des années impaires, et il est bien évident que je prenais mes ordres de mon chef chez le client, que c'est avec lui que je voyais pour savoir quand je pouvais poser mes vacances, etc etc etc...

Après, est-ce que j'avais envie de passer 4 ans de procédure pour ne pas gagner grand chose au final, je ne suis pas certain. Et c'est bien là-dessus que comptent les SSII.

Quant au fait de se syndicaliser, c'est un problème qui est beaucoup plus global.
5  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 22/08/2014 à 15:36
Merci pour ces précisions.

En ce qui concerne la caractérisation du délit :
  • le personnel sous-traité travaille exclusivement pour le même client depuis plusieurs années;
  • le personnel sous-traité reçoit ses instructions de l'encadrement du client;
  • le personnel exécute la totalité de sa mission dans les locaux du client et est soumis à des horaires identiques à ceux du personnel du client; le client contrôle lui-même le suivi, définissait les tâches et les lieux d'exécution;
  • le client fournit les matériaux, les pièces de rechange etc...
  • le client met à disposition son outillage, ses véhicules, des locaux lui appartenant, ses documents etc...
  • la rémunération du sous-traitant est calculée au temps passé par son personnel.


En dehors de la dernière phrase que je ne comprends pas, quasimment toutes les personnes que je connais et qui sont chez le client tombent sous le coup des 5 autres... Et pourtant, personne ne fait rien...
5  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/08/2014 à 20:48
Il y a un point que vous avez oublier sur les raisons pour lesquelles les SSII ont réussi à complètement vampiriser le marché

Si je reprend ce qui a été dit plus haut :
Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
À ce moment là, trois choix pour les entreprises : embaucher en CDI, embaucher en CDD, passer par une entreprise externe, une SSII. Attention, je liste ici des solutions, avec un point de vue purement employeur, volontairement biaisé.
CDD : ce contrat est relativement mal vu, et n'est pas souple du tout, ce qui pose de potentiels problèmes lorsque tu sais que les délais sont assez vagues
CDI : résoud le problème des délais, mais l'impossibilité de se séparer de la personne après pose des problèmes
SSII : certes un peu plus cher, mais apporte la flexibilité voulue.
Le CDD n'a pas la cote, pour ce qui a été dit, et encore moins depuis les dernières évolutions du code du travail.
Le CDI, pour les mêmes raisons. Dans la plupart des boites, à part chez les éditeurs de logiciels, il n'y pas un boulot pérenne en informatique en général, en développement en particulier. C'est généralement des projets ponctuels même si ceux-ci peuvent durer des mois. Prendre un CDI, sachant qu'il sera difficile de s'en débarrasser ensuite, sachant aussi que les développeurs actuels sont de moins en moins enclin à sortir de leur technologie, de leur métier, sont, par choix, beaucoup moins polyvalent.

Il y a la solution de l'intérim. C'est une solution qui existe, que des entreprises utilisent mais ça leur coutent cher car elles sont pénalisées sur l'utilisation d'intérimaires.
Pour une boite qui a déjà un service informatique capable d'assurer un minimum, il existe aussi les solutions types stage scolaire, PFE, ou alternance.

Pour la solution SSII, par contre, elle est très séduisante au niveau cout, sur le plan comptable, même si en apparence elle est plus chère. Et encore ça se discute car un client final ne payerait jamais aussi bon marché un salarié embauché en direct que le même salarié est payé dans une SSII. Donc au final même avec le surplus lié à la SSII on doit pas être dans de grands écarts. Bref.
Un salarié embauché, c’est de la masse salariale, des charges, ça valorise la société, donc augmente les impôts et autres taxes, etc... Avec la SSII, le salarié n'apparait pas, c'est du vulgaire achat de service, de prestation. Ça s'apparente un peu à de l'achat de fournitures. Dans le plan comptable, ça rentre pas dans les mêmes cases. A la fin de l'année, dans le bilan comptable, les chiffres ne sont pas les mêmes. Et les gestionnaires, c'est ces chiffres là qu'ils regardent.

C'est le même phénomènes dans les grands groupes industriels qui, de moins en moins, ne produisent plus eux-mêmes mais sous-traitent, même si c'est en régie et même s'ils sont actionnaire majoritaire des-dits sous-traitant.
4  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/08/2014 à 10:00
Citation Envoyé par GuillaumeJ Voir le message
Dans pas mal de grosse entreprises, le services informatiques (interne) "facturent" aux autres divisions de l'entreprise.
On n'est pas si loin de la SSII, si on excepte l'activité pur marchand de viande.
HS pour raconter ma life : quand j'ai commencé à bosser, j'ai pris la place qui s'était vidée dans l'open-space devant moi car j'étais dos à la porte. J'ai donc poussé clavier, souris, écran, téléphone et unité centrale de quarante centimètres et pivoté de 180°. J'ai eu une forte discussion avec le technicien venu déménager le gars en face de moi (qui avait déjà déménagé, puisque la place est vide, notez la coordination). Il a dû voir s'effacer une belle facturation pour une intervention simple ceci dit, je serai passé par lui, je pense que j'aurai perdu le réseau et le téléphone pour bien deux semaines.

Argument : il faut absolument qu'on fasse l'inventaire pour qu'on sache quel téléphone, quelle UC, quel écran (qui sont code-barrifiés) sont placés à quel endroit pour qu'on vous dépanne au plus vite.
Réalité : les mecs passaient faire les scans des code-barres tous les mois parce qu'ils avaient perdu l'inventaire et quand on appelait pour un dépénnage, s'il y avait intervention, demandait nos noms à l'arrivée dans l'open-space, preuvent qu'ils n'avaient pas de carto ^^
4  0 
Avatar de petitconsultant
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 29/08/2014 à 14:43
Moi j'adore mon métier (dans le développement) mais toutes cette magouille de SSII, commerciaux débiles, double management, intermédiaires, etc... ça me donne de plus en plus envie de faire autre chose. ça pourri vraiment le métier !!
4  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/08/2014 à 20:09
Bonjour,

Avec l'expérience, je suis d'accord avec toi.

Cependant, ce sont bien les clients (donneurs d'ordre) qui, après avoir payé des fortunes jusque -disons- le passage à l'an 2000 et à l'euro (périodes de réelle pénurie de compétences), qui ont capitalisé leurs connaissances et savoir faire (CIGREF), bénéficié du moindre coût du hardware, de la généralisation d'internet (mondialisation), de l'explosion des diplomés IT,etc ... pour inverser la tendance et imposer à leurs fournisseurs (SSII) une réduction des coûts associée à une démarche industrielle.

Nous, quidam IT au beau milieu de cet ajustement, sommes devenus des "ouvriers technologiques" dépendants de la législation, de la culture, etc... de chaque pays dans lesquels nous travaillons.

Associé à tout çà en France, il existe depuis longtemps, une bataille idéologique entre patronat et employés,
un droit du travail estimé trop rigide d'un côté vs maintien des avancées sociales de l'autre.

[...]
3  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/08/2014 à 15:23
Plusieurs choses à préciser selon moi :

Il y a de bonnes SSII, qui sont de vraies entreprises, qui ne cherchent pas à exploiter leurs employés, ni à les envoyer à Brest après une mission à Strasbourg, etc...
Les SSII ne sont pas toutes liées à la convention Syntec, certaines sont sous convention de la metallurgie par exemple.
Les syndicats ne sont que très peu présents dans les SSII.
Même chez les grands comptes avec syndicat, la branche SSII est souvent laissée de côté.
Tant que les "consultants" ne se regrouperont pas pour avoir un peu de poids dans un rapport de force, il ne se passera pas grand chose.

Après, si un millionaire milliardaire veut la peau d'une SSII, je pense qu'il est possible de montrer que pas mal de ces SSII ESN font du délit de marchandage. Mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle, ou bien est-ce que c'est tout un pan de l'économie qui en pâtirait ?
3  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/08/2014 à 21:06
Citation Envoyé par Derek Corgan Voir le message

- les salariés SSII se prennent en chargent :
- soit en créant et gérant leur propre SSII (pourquoi n'y a t'il pas plus de SCOP en SSII - notre métier s'y prête non ?)
- en s'unissant pour faire contre poids face au SYNTEC.(C'est pas avec 2% de syndiqués que cela va le faire)
....
on reste zen on se calme et on boit frais....
oui après tout pourquoi ne pas créer une coopérative de développeurs et analystes pour vendre des prestations à des clients...
sauf que ce n'est pas aussi simple que ça n'y parait....il faut faire une analyse minimale du modèle économique d'une société de prestations de services informatiques.

Si tu veux créer une coopérative ouvrière qui vend des produits manufacturés ça peut marcher à condition de pouvoir vendre les dits produits auprès d'un segment de clientèle et en faisant du marketing...

Si tu veux créer une coopérative de "vente" de services informatiques je doute fortement que ça soit si rentable financièrement que ça parce que tout le monde le sait aussi bien que moi mais mener à bien un projet informatique c'est beaucoup d'heures passées à développer , faire des spécifications techniques et finaliser...
En conséquence le rapport heures travaillées / euros gagnés ( donc sur le CA ) il doit pas être très élevé..
ou alors il faut facturer très cher au client , jusqu'à quelle limite le client est près à payer sans compter que la SCOP à laquelle tu appartiendras sera en concurrence avec d'autres entreprise...0
Ensuite tu vends des prestations pour un gros client A c'est très bien tu as du chiffre d'affaire jusqu'au moment où le contrat est terminé, plus ou presque de CA donc faut payer les collaborateurs en intercontrat et chercher d'autres contrats auprès d'autres clients...
bref toute une certaine problèmatique économique....

un exemple ultra basique : tu as une machine à faire des glaces, tu t'installes sur un coin de plage, tu arrives toujours à vendre des glaces...( bfef une quasi logique de "rente" économique...)
pour ce qui est de vendre des prestations informatiques c'est pas toujours automatique...
3  0