IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM se retrouve à nouveau avec un procès pour discrimination fondée sur l'âge,
L'entreprise considère les travailleurs âgés comme des bébés dinosaures à pousser hors des bureaux, d'après la plainte

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

12  0 
IBM se retrouve à nouveau poursuivi pour discrimination fondée sur l'âge, cette fois aux côtés de la société dérivée Kyndryl. L’entreprise est accusée d’avoir supprimé les emplois des travailleurs plus âgés tout en créant des postes similaires pour les plus jeunes. C’est une espèce de redite chez IBM qui considère les travailleurs âgés comme des bébés dinosaures à pousser hors des bureaux.

La plainte a été déposée par cinq cadres et employés chevronnés : Michael Nolan, ancien directeur de la stratégie et de la planification de l'unité logicielle d'IBM ; Karla Bousquet, ancienne vice-présidente et directrice générale des événements chez IBM ; Jay Zeltzer, ancien responsable de l'automatisation des entreprises et Teresa Cook, ancienne vice-présidente de l'expérience client ; Randall Blanchard, ancien gestionnaire de comptes de services.

Malgré le rejet par Nickel LaMoreaux, responsable mondiale des ressources humaines d'IBM, en 2022, de ce qu'elle a qualifié de « fausses allégations de discrimination systémique fondée sur l'âge », l'action en justice souligne que le géant technologique continue de cibler les travailleurs plus âgés.


Une vidéo du PDG Arvind Krishna confirme que le géant technologique poursuit avec ses pratiques consistant à utiliser des pressions secrètes à tous les étages de son organisation pour remanier sa main-d'œuvre afin de refléter les critères à controverse de ses dirigeants. IBM a par exemple fait l’objet de controverses au motif de menacer ses patrons de ne pas leur verser de primes s'ils n'embauchent pas un éventail suffisamment diversifié de techniciens - plus d'Hispaniques et de Noirs - ce qui fait que des candidats qualifiés - Asiatiques et autres - sont ignorés sur la base de leur race.


IBM considère les travailleurs âgés comme des bébés dinosaures à pousser hors des bureaux au profit de plus jeunes candidats

Des courriels internes divulgués en 2022 montrent que des cadres d'IBM qualifient les travailleurs âgés de bébés dinosaures et discutent de plans visant à les pousser hors des bureaux de l’entreprise ou si l’on veut à en faire « une espèce disparue. » Les contenus ont fait l’objet de publication dans le cadre d’un procès pour discrimination fondée sur l’âge. Ils font suite à des sorties de l’entreprise qui se défend de laisser cours à de telles pratiques en son sein. Le tableau avait suscité de vives réactions des professionnels de l’IT dont des sondages révèlent leur crainte de perdre leur travail en raison de la discrimination basée sur l’âge.

Les documents déposés révèlent des échanges montrant une animosité à l'encontre des employés plus âgés de la part de hauts responsables de l'entreprise. Le rapport affirme que la chaîne de courriels contenait un plan pour « accélérer le changement en invitant les bébés dinosaures à partir et à les transformer en une espèce éteinte. » Les mêmes responsables de la société se sont en sus plaints de ce que la « main-d'œuvre d’IBM date » et qu’elle doit changer tout en mettant en avant leur frustration de voir IBM employer une part beaucoup plus faible de personnes nées entre 190 et 1990 dans sa main-d'œuvre qu'un concurrent.


En septembre 2018, une vaste enquête a mis en lumière les abus présumés de la discrimination fondée sur l'âge au sein de l'industrie technologique. Le rapport avait fait état de ce que IBM a licencié environ 20 000 employés américains âgés de plus de 40 ans, ce qui représente environ 60 % du total de ses suppressions d'emplois aux États-Unis pendant la période en question. L'enquête a porté sur des témoignages recueillis auprès de plus de 1100 anciens employés d'IBM. Shannon Liss-Riordan a intenté une action collective devant le tribunal fédéral de Manhattan au nom de trois anciens employés d'IBM qui affirment que l'entreprise technologique les a discriminés en raison de leur âge lorsqu'elle les a licenciés.

L’entreprise continue de se défendre de « pratiquer une discrimination systématique fondée sur l'âge » et pointe plutôt l’évolution des conditions commerciales comme raison des licenciements. En effet, Google a déboursé 11 millions de dollars pour un procès pour discrimination à l’égard d’employés plus âgés. C’est la voie de sortie pour laquelle la firme de Mountain View avait opté pour mettre fin à une poursuite fédérale intentée contre elle il y a plusieurs années pour discrimination à l'égard des demandeurs d'emploi plus âgés. L’entente équivalait à un paiement moyen de plus de 35 000 dollars pour 227 demandeurs d’emploi qui avaient participé au recours collectif. Cheryl Fillekes, une Américaine ingénieure en logiciel, victime de la politique de recrutement du géant de la Silicon Valley était à l’origine de l’action en justice.

Source : plainte

Et vous ?

La situation en Europe est-elle meilleure ? Qu’en est-il de la France ?
Quel est le traitement que votre entreprise réserve aux séniors ? Sont-ils jetés à la poubelle au profit de profils plus jeunes ?

Voir aussi :

Discrimination à l'embauche : 269 personnes ont initié un recours collectif contre Google, estimant avoir été écartées sur la base de leur âge
Google encore poursuivi pour discrimination basée sur l'âge, la plaignante rejoint un recours collectif lancé contre la société en avril dernier
La plainte contre Google pour discrimination fondée sur l'âge pourrait prendre une autre proportion, si un recours d'action collective est autorisé
Trolldi : à partir de quel âge est-il raisonnable pour un développeur de s'orienter ailleurs ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de RenarddeFeu
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2024 à 3:41
Y a 30 ans, IBM avait déjà la même politique à l'égard des seniors. Ce qui a changé par contre : la société ne paye plus les pré-retraites.
0  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/06/2024 à 8:36
Il est incontestable que l'âge a un impact sur la performance intellectuelle. Ça se voit plus chez les gens brillants, qui ralentissent et perdent en souplesse, que chez les administratifs routiniers, de toute manière interchangeables.

Si on tient compte du principe de l'escalier roulant, on se retrouve donc assez facilement avec un aréopage de vieux birbes brimant la créativité des jeunes talents. Quoi de neuf ?
0  0