IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk licencie de nouveaux cadres de Tesla et la totalité de l'équipe de 500 personnes qui travaillait sur les superchargeurs,
Ce qui pourrait avoir des retombées sur la recharge des véhicules Tesla

Le , par Mathis Lucas

63PARTAGES

7  0 
Elon Musk s'engage dans une nouvelle vague de licenciements chez Tesla après avoir supprimé le mois dernier 10 % de la main-d'œuvre mondiale de l'entreprise. Les licenciements auraient affecté des centaines de personnes, dont des cadres et la majorité de l'équipe de 500 personnes qui travaillait sur les superchargeurs de Tesla. La suppression de cette équipe pourrait avoir des retombées sur les futures stations de superchargeurs prévues par Tesla et augmenter les délais d'attente pour accéder à un chargeur. Cette décision est jugée de "déconcertante" par les critiques, même si Tesla est dans une phase descendante et cherche à réaliser des économies.

Tesla a licencié le mois dernier environ 10 % de sa main-d'œuvre mondiale, soit 14 000 personnes. Mais un rapport de Bloomberg indique que les licenciements pourraient toucher jusqu'à 20 % des effectifs mondiaux de Tesla. Lundi, des sources ont rapporté que de nouveaux licenciements ont été enregistrés dans l'entreprise ces derniers jours. Ces licenciements concernent notamment Rebecca Tinucci, directrice principale de la recharge des véhicules électriques chez Tesla, et la majorité de l'équipe de 500 personnes qu'elle supervisait. Cette décision a laissé de nombreux analystes perplexes.

Les sources rapportent en effet que le PDG Elon Musk est arrivé comme une boule de démolition et a renvoyé toute l'équipe qui travaillait sur les superchargeurs de l'entreprise. Dans le courriel envoyé aux cadres lundi soir, Musk a déclaré qu'il voulait que Tesla soit "absolument intransigeant" sur les réductions, et que "les employés travaillant sous la direction de cadres qui ne passent pas le test de l'excellence, de la nécessité et de la confiance seraient également licenciés". L'ampleur de ces nouveaux licenciements n'est pas claire, mais les sources au fait des évolutions chez Tesla parlent de plusieurs centaines de personnes.


Musk a déclaré que Tesla terminerait la construction des stations de superchargeurs actuellement en chantier, sans autre commentaire sur l'impact de l'absence de l'équipe de la recharge sur le plan de Tesla visant à développer le réseau de charge des véhicules électriques, un projet qui est essentiel. Des sources affirment qu'il y a déjà des répercussions directes sur les futures stations de superchargeurs prévues. Notamment, Tesla se serait retiré de quatre baux pour des emplacements de superchargeurs dans la ville de New York : un à Maspeth, dans le sud du Bronx, deux dans le Queens, et un à Gateway Center, à Brooklyn.

Il s'agit de nouvelles stations récemment annoncées afin de répondre aux préoccupations concernant les stations surchargées à New York. Il a été rapporté en janvier que plusieurs stations ont connu de longs délais d'attente pour accéder à un chargeur. D'après les sources, le problème était en partie dû à l'augmentation du nombre de véhicules Tesla utilisés par les chauffeurs d'Uber, en raison d'une nouvelle mesure incitant la ville à électrifier sa flotte de véhicules de covoiturage. Pour remédier à cette situation, Tesla avait promis de déployer 100 chargeurs supplémentaires dans la ville de New York d'ici à la fin de l'année.

Le constructeur automobile aurait même travaillé directement avec Uber pour recueillir des données afin de placer les nouvelles stations à des endroits optimaux. « Le réseau de superchargeurs était le super pouvoir de Tesla. Il était assez performant pour compenser le comportement fou d'Elon pour beaucoup d'entre nous. S'ils arrêtent vraiment d'étendre le réseau de superchargeurs, ou si sa qualité baisse, alors je suis plus convaincu que jamais que ma Tesla actuelle sera probablement ma dernière. Le licenciement par Tesla de son équipe chargée de la recharge me laisse vraiment perplexe », lit-on dans les commentaires.

Rebecca Tinucci, qui vient d'être licenciée, a notamment été responsable du déploiement du réseau de superchargeurs de Tesla pendant les six années qu'elle a passée dans l'entreprise, et s'est efforcée d'amener d'autres entreprises à adopter la norme de charge nord-américaine (NACS) élaborée par Tesla. Parmi les autres personnes touchées par les nouveaux licenciements, l'on peut citer Daniel Ho, un vétéran de Tesla qui a travaillé pendant dix ans en tant que directeur des programmes de véhicules électriques et des initiatives de nouveaux produits, et en tant que directeur de programme pour les véhicules Model S, 3 et Y.

Daniel Ho quitte également l'entreprise avec son équipe. Par ailleurs, les sources rapportent que la plupart des membres de l'équipe chargée de la politique publique, qui ont été nommés par Tesla, ont été licenciés. La plupart des membres de l'équipe chargée de la politique publique, dirigée par l'ancien responsable de la politique et du développement commercial Rohan Patel (qui a quitté l'entreprise lors de la précédente vague de licenciements), sont également licenciés. Ces dernières suppressions d'emplois s'inscrivent dans les plans de Musk pour faire face à une année qui s'annonce déjà terrible pour Tesla.

Le cours de l'action de Tesla a été mis à mal, les marges bénéficiaires ayant atteint leur niveau le plus bas depuis six ans à la suite des réductions de prix décidées en réponse à la concurrence accrue et à la baisse de la demande de véhicules électriques. L'entreprise doit également faire face à une pléthore de problèmes de réputation ayant un impact sur sa marque - notamment des enquêtes interminables sur sa fonction Autopilot, un rappel de son Cybertruck et le comportement litigieux de Musk à la fois en ligne et dans la salle d'audience.

Musk tente désespérément de s'éloigner de tous ces scandales en présentant désormais Tesla comme une entreprise d'IA et non plus comme un simple constructeur de véhicules électriques. Il décrit Tesla comme une entreprise de "robotique intelligente" qui travaille sur l'IA, la conduite autonome (avec ses logiciels controversés Autopilot et Full Self-Driving) et les robots humanoïdes autonomes (avec son robot humanoïde Optimus). Musk insiste sur cette description de Tesla et n'a de cesse de le rappeler aux investisseurs.

Lors de la dernière conférence téléphonique avec les actionnaires sur les résultats du premier trimestre 2024, Musk a déclaré : « la façon de penser à Tesla est presque entièrement en matière de résolution de l'autonomie et de capacité à activer cette autonomie pour sa flotte gigantesque. Nous devrions être considérés comme une entreprise de robotique intelligente. Si vous évaluez Tesla comme une simple entreprise automobile, ce n'est pas le bon cadre. Et si vous posez la mauvaise question, la bonne réponse est impossible ».

Pourtant, son système d'aide à la conduite Autopilot et sa technologie de conduite autonome Full Self-Driving (FSD) ont tous deux un bilan catastrophique. Les deux systèmes sont bogués, extrêmement limités et font régulièrement de fausses manœuvres. L'Autpilot et le FSD sont impliqués dans de nombreux cas d'accidents de la route, dont des accidents mortels. Le FSD est en phase bêta perpétuelle et coûte cher. Son prix a augmenté jusqu'à 15 000 $ en septembre 2022 avant de retomber à 8 000 $ cette année aux États-Unis.

Il est important de noter que Musk licencie des milliers de personnes tout en réclamant une rémunération juteuse de 56 milliards de dollars. Le plan de rémunération de Musk a initialement été contesté par des investisseurs, puis annulé par un juge du Delaware. Cependant, le patron de Tesla et ses soutiens au sein de l'entreprise ont récemment réintroduit ce plan.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la suppression de l'équipe chargée des superchargeurs de Tesla ?
Quelles répercussions cette décision pourrait avoir sur les propriétaires de Tesla et l'entreprise elle-même ?
Comprenez-vous pourquoi Elon Musk exige que son entreprise soit perçue comme une entreprise d'IA et de robotique ?

Voir aussi

Elon Musk insiste sur le fait que Tesla n'est pas un constructeur automobile et préfère le titre d'entreprise de "robotique intelligente", qui travaille sur l'IA et les robots humanoïdes autonomes

Mon combat contre Tesla : « je veux laver mon nom avant de mourir ». Une ingénieure accuse Tesla de diffamation, elle a été licencié après avoir soulevé un problème de sécurité concernant un défaut de conception

Elon Musk voulait que Tesla réduise ses effectifs de 20 % parce que ses livraisons trimestrielles de véhicules ont diminué d'autant, tout en réclamant son « petit bonus » personnel de 56 milliards de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:29
Citation Envoyé par gukbib Voir le message
quelle surprise, un nouvel article anti-Musk !!!
DVP, me semble-t-il, parle beaucoup de Musk parce que :

- lui-même n'arrête jamais de parler,
- de faire des petits et stupides message sur X,
- de vendre du vent depuis 10 ans concernant tesla,
- de ne plus savoir où il va.

Au début, le personnage était atypique et même sympathique. Mais force est de constater qu'il par à la dérive depuis quelques années maintenant. Les investisseurs qui continuent à lui faire "confiance", sont dans une position délicate. Ils ont 2 choix. Arrêter les frais et perdre énormément, on continuer en espérant que le vent tourne dans qlq temps.

J'ajouterai que j'ai vraiment du mal à comprendre qu'on tente de le défendre, c'est un millionnaire égocentrique, qui se comporte comme un ado attardé qui semble faire une poussée d'acné et de multiples crises d'hystéries. Il devient même gênant à agir de la sorte, c'est pathétique. Il semblerait que pour certains, il ne faut pas toucher à leur petit Musk-Musk, tout comme il y'a quelques années, on ne pouvait rien dire sur Job.

Ces gens ne sont ni des "visionnaires", ni des "bienfaiteurs" de l'humanité, et n'en ont rien à foutre de "ceux d'en bas" qu'ils regardent avec un mépris et une arrogance. Ils sont perchés tout là haut et n'ont plus les pieds sur terre. Les défendre (à moins d'être actionnaire), c'est du fanatisme. Job, Musk, Altman & compagnie, même combat.

BàV et Peace & Love.
12  1 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 7:40
Quelle surprise une nouvelle connerie de Musk
10  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:46
Citation Envoyé par gukbib Voir le message
quelle surprise, un nouvel article anti-Musk !!!
Ce n'est pas un article anti-musk, c'est une information.
10  0 
Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/05/2024 à 14:27
Je ne vais pas me faire des amis, mais objectivement, concernant Tesla, le gars a vendu qlq chose qui n'existe pas et n'existera pas avant longtemps. J'ai du mal a comprendre que la grosse majorité des acheteurs d'une Tesla et de son "FSD" qui n'est toujours pas là depuis 10 ans que Musk le promet, ne font pas une "class action" pour demander remboursement.

Ceci sans provocation, mais j'aimerais comprendre.

Tout comme je n'ai jamais vu le coût (en électricité) ou du moins les KW au 100km. Argument qui était toujours affiché lorsque l'on parlaient des voitures thermiques. L'info est peut-être disponible qlql part, mais je ne l'ai pas vue, et dans ce cas, j'aimerais que qlq un de plus éclairé que moi me fasse une comparaison entre une "électrique" et son modèle plus ou moins équivalent en "Thermique".

La seule raison d'acheter une Tesla, c'est un peu la même que pour acheter un iPhone (même si un iPhone garde une meilleurs valeur pour la revente), c'est une histoire de "marque", de différenciation social.

Tesla perd en valeur, mais le conseil d'administration est près a lui donner 56 M$ de bonus ? C'est a n'y rien comprendre. Qu'a-t-il fait pour mériter ce "bonus" totalement extravagant ? Bon, c'est plus ou moins que ce qu'il a payé pour le rachat de Twitter (X), qui perd lui aussi de plus en plus de valeur, au rythme des "Tweet" de Musk. Il y a peut-être un lien ?

Et son fameux Hyperloop, qui allait tout révolutionner, qu'en est-il ?

SpaceX semble par contre une réussite, mais ne serait-ce pas dû au fait que la NASA "subventionne" (par son aide et/ou le payement des "services" a un prix supérieur) ?

Si on refait l'historique, Musk a commencé avec "PayPal" (une réussite), et tout le reste c'est enchainé lorsqu'il l'a revendu. Maintenant, c'est son IA (Grok) qui coûte une blinde, et qui (tout comme les autres IA) n'arrivera jamais aux promesses vendues. Je n'ai rien contre l'IA, qui peut être une aide précieuse (un outil parmi tant d'autres) dans certains domaine.

Si je prend l'exemple de la génération de code, qui va entrer les bon prompt ? Qui va être l'irresponsable qui ne va pas surveiller la réponse de l'IA ? Ici aussi, l'IA est survendue. Si je rentre le prompt "crée moi l'équivalent d'Excel", va-t-elle me donner une solution ? Et si elle provoque la disparition des développeurs, qui va créer les prochaines IA ? Si on pousse le raisonnement par l'absurde, il ne restera plus qu'un super PDG dans toutes les entreprises qui seront de A à Z gérée par l'IA ? Quelqu'un y crois ? Et une fois que tout sera remplacé par "l'IA", qui pourra acheter les produits créés ? D'autres "IA" ?

Bref, je pense qu'on fonce dans le mur, et je reste très pessimiste pour l'avenir, en espérant ne plus être là pour le voir

BàV et "Peace & Love"
8  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 9:44
Entre les promesses non tenues, les abonnements sur la voiture et les finitions mauvaises (l'apparence générale est bonne mais quand on regarde de près, il y a des choses moyennes notamment au niveau des joints), je comprends que Tesla soit en perte de vitesse.
7  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/05/2024 à 16:53
Citation Envoyé par OuftiBoy Voir le message
Je ne vais pas me faire des amis, mais objectivement, concernant Tesla, le gars a vendu qlq chose qui n'existe pas et n'existera pas avant longtemps. J'ai du mal a comprendre que la grosse majorité des acheteurs d'une Tesla et de son "FSD" qui n'est toujours pas là depuis 10 ans que Musk le promet, ne font pas une "class action" pour demander remboursement.

Ceci sans provocation, mais j'aimerais comprendre.
Il a parfaitement intégré le concept du "fake it until you made it", et ça marche à mort ! Je n'aime pas du tout ça mais sa compagnie fonctionne intégralement la dessus, accaparer des parts de marché qu'un autre charlatan allait accaparer pour ne pas permettre aux autre charlatans d'investir le marché, surtout si ils ne sont pas américains.

La seule chose qui fonctionne, c'est starlink, avec le soutien inconditionnel de l'armée américaine qui finance ce projet pour qu'on ne puisse pas dire que les américains militarisent l'espace. Le reste je suis d'accord c'est de l'esbrouffe.

Globalement c'est à se demander si le personnage Elon n'est pas juste un énorme prête nom pour des intérêts économiques et politiques bien américains.

Le pire c'est qu'effectivement dans le cas des voiture on se rend compte que les gens riche ne sont pas forcément les plus intelligents ou alors il s'en tape complétement je ne sais pas.
3  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 07/05/2024 à 22:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Moins de voitures vendues, moins de marge => moins d'employés.
C'est ça où la faillite.
Mouais. Pour la PME du coin, je veux bien, mais quand ta boite a les moyens de verser plusieurs milliards à son PDG, je ne pense pas qu'elle va faire faillite à payer des gens en plus avec un salaire d'ingénieur - et même un bon salaire...
3  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/05/2024 à 7:41
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Selon un condensé de leurs témoignages, la veille de la dissolution de l'équipe Supercharger, Tinucci est allée rencontrer Musk pour discuter de l'avenir du réseau. L'équipe de Tinucci plaçait de grands espoirs dans cette réunion, mais elle n'aurait pas pu se dérouler plus mal. Musk n'était pas satisfait de la présentation de Tinucci et voulait qu'elle licencie plus de personnes. Lorsqu'elle a refusé, affirmant que des réductions plus importantes nuiraient aux fondamentaux de l'activité de recharge, Musk a réagi en la licenciant, ainsi que l'ensemble de son équipe de 500 personnes. Selon les sources, la réaction de Musk reste inexplicable.
Le CEO d'une entreprise vire l'ensemble des 500 personnes de l'un de ses projets clé parce qu'il a pas aimé la présentation de la directrice du-dit projet et qu'elle refuse de le mettre en danger.
Et après on me dit que Musk est un petit génie?
Je reprendrais le mots suivants:
Citation Envoyé par OuftiBoy Voir le message
c'est un millionnaire égocentrique, qui se comporte comme un ado attardé qui semble faire une poussée d'acné et de multiples crises d'hystéries.
La semaine dernière, Musk a promis qu'il dépenserait bien plus de 500 millions de dollars pour étendre le réseau de superchargeurs de Tesla, mais s'est bien gardé d'expliquer la signification de ce chiffre. Il a fait cette promesse quelques jours seulement après avoir dit que l'accent serait mis sur le temps de fonctionnement des sites existants. Deux anciens employés de Supercharger ont déclaré que le budget d'expansion de 500 millions de dollars représentait une réduction significative par rapport à ce que l'équipe avait prévu pour 2024, mais qu'il s'agissait néanmoins d'un défi qui nécessitait des centaines d'employés.
Un projet nécessite des employés?
Votre vision old school de l'entreprise est vraiment rétrograde!
Un projet n'a besoin que de 3 choses :
Une idée
L'argent des autres
Elon Musk

Tout le reste est superflu
3  0 
Avatar de d_d_v
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/05/2024 à 9:10
L'avantage, c'est que les employés actuels de Tesla savent maintenant qu'ils sont juste des pions jetables. Ils doivent tous avoir passé des entretiens dans d'autres entreprises au cas où...
2  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/05/2024 à 20:46
Ce n'est pas propre aux employés de Tesla, quand tu es employé aux states, tu sais que tu n'es qu’un pions jetables.

Les US, ce n'est pas la France. Là-bas tu peux tout à fait te faire licencier 3 fois dans la même journée.
2  0