IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla va licencier près de 2 700 travailleurs dans sa « Gigafactory » du Texas, où sont fabriqués le Model Y et le Cybertruck que l'entreprise a rappelé en masse récemment

Le , par Stéphane le calme

3PARTAGES

9  0 
Tesla a annoncé qu’elle supprimerait environ 2 688 postes à son usine de Giga Texas à Austin. Cette décision intervient peu de temps après que la société a révélé son intention de réduire 10 % de son effectif mondial, qui compte environ 140 000 employés, y compris près de 300 à Buffalo, New York. Selon une lettre WARN émise à la Commission du travail du Texas et au maire d’Austin, Kirk Watson, les licenciements sont prévus pour commencer le 14 juin. La lettre WARN, qui est une notification requise par la loi fédérale sur le travail, exige des employeurs de plus de 100 travailleurs de fournir un préavis de 60 jours avant les fermetures planifiées ou les licenciements de masse.

Cette décision fait suite à un début d'année difficile pour le constructeur de voitures électriques. Tesla a déclaré avoir effectué environ 387 000 livraisons à ses clients au cours du premier trimestre 2024, manquant ainsi les attentes du marché d'environ 13 %. Il s'agit de la première baisse des livraisons en près de quatre ans.

D'ailleurs, au cours des deux premières semaines de 2024, Tesla a perdu plus de 94 milliards de dollars en capitalisation boursière, la perte la plus importante que la société ait connue sur une période similaire depuis son introduction en bourse en 2010. En termes de pourcentage, la chute de 12% de Tesla depuis le début de janvier est la pire depuis 2016, lorsque l’action avait reculé de 14% au cours des neuf premiers jours de bourse de l’année.

Comme pour aggraver les choses, les chances d’un redressement imminent pour le fabricant de véhicules électriques ne semblent pas bonnes. Tesla a réduit les prix de ses voitures de manière agressive depuis début 2023 dans le but de stimuler la demande. Mais le résultat a été une érosion constante de sa marge bénéficiaire autrefois élevée. La marge brute de Tesla sur l’automobile hors crédits réglementaires pour le troisième trimestre est passée de 27,9% il y a un an à 16,3%. Et la pression ne fait que s’accentuer, maintenant que les ouvriers de production des usines américaines de Tesla bénéficient d’augmentations de salaire.


Tesla va licencier près de 2 700 employés à la « Gigafactory » d'Austin, au Texas

Une gigafactory est le nom donné à une immense usine. Dans le cas de Tesla, elle produit un très grand nombre de batteries pour les véhicules électriques.

Tesla a envoyé une lettre WARN à la Texas Workforce Commission et au maire d'Austin Kirk Watson le lundi 22 avril, remplaçant une notification antérieure envoyée le vendredi 19 avril. La lettre mise à jour informe la ville que Tesla va licencier définitivement 2 688 employés sur son site d'Austin, 1 Tesla Road, Austin, TX 78725. Les licenciements commenceront au cours d'une période de 14 jours à compter du 14 juin.

Cette lettre intervient moins d'une semaine après que Tesla a adressé une lettre WARN au ministère du travail de l'État de New York, indiquant que le fabricant de véhicules électriques allait supprimer 285 postes dans son usine de Buffalo, dans l'État de New York.

La lettre WARN du Texas indique également qu'aucun des employés concernés n'est représenté par un syndicat et ne dispose de droits de supplantation. Au début du mois, Tesla a envoyé une lettre à ses employés pour leur annoncer qu'elle prévoyait de licencier près de 10 % de sa main-d'œuvre mondiale, soit près de 14 000 emplois au total.

Cette décision intervient alors que l'entreprise basée à Austin a été confrontée à une concurrence accrue et à une baisse des ventes au cours des derniers mois, ce qui a choqué les investisseurs. À New York, les employés de Tesla qui ont été licenciés le 16 avril ne sont « pas censés ou tenus de se présenter au travail » et continueront à percevoir leur salaire jusqu'à la fin de leur contrat de travail.

« Ils m'ont envoyé une lettre de trois paragraphes pour me dire que j'avais été licencié. Ils m'ont donné un PDF sur le programme WARN, et je me suis renseigné. Ils étaient censés m'avertir du risque de chômage. La loi WARN est une loi américaine sur le travail qui oblige les entreprises employant au moins 100 personnes à notifier 60 jours à l'avance les fermetures prévues ou les licenciements massifs », explique Bradley Olson, qui a été licencié.

Les employés qui ont parlé aux médias locaux d'Austin ont déclaré avoir reçu un courriel les informant des licenciements vers 3 heures du matin le 15 avril, et certains se sont même présentés au travail ce matin-là pour découvrir que leurs badges ne fonctionnaient plus.

Les employés ont été informés dans le courriel que leur dernier jour de travail était le dimanche 14 avril, mais que leur licenciement officiel interviendrait dès le 14 juin.

« À 2 heures du matin, ce qui est le milieu de la journée pour moi, car je travaillais de nuit, j'ai regardé mon téléphone et mon Microsoft Teams m'a déconnecté. Je me suis dit 'oh ok'. J'ai probablement dû réinitialiser mon mot de passe, mais j'ai essayé et on m'a dit que mon compte était bloqué », raconte Olson.

Ces licenciements sont intervenus quelques heures avant la conférence téléphonique sur les résultats trimestriels de l'entreprise, qui a été diffusée en direct sur X et au cours de laquelle l'entreprise a évoqué ses pires résultats depuis sept ans.

Musk met la pression aux actionnaires pour qu'ils approuvent sa rémunération de 56 milliards de dollars

Dans une tentative apparente d'atténuer les conséquences financières, Tesla a réduit les prix de plusieurs de ses modèles aux États-Unis, en Chine et en Allemagne. Grâce à ces réductions, les clients peuvent acheter un modèle Y pour 42 990 dollars, un modèle S pour 72 990 dollars ou un modèle X pour 77 990 dollars.

En outre, des problèmes affectent également la production, Tesla ayant décidé de rappeler des milliers de ses cybertrucks futuristes en raison d'un problème lié à la pédale d'accélérateur. S'exprimant sur X après l'annonce de cette nouvelle, Musk a déclaré que l'entreprise était simplement « prudente » au fur et à mesure que les rappels de véhicules avançaient.

Parallèlement à tous ces bouleversements, Musk exhorte les actionnaires de Tesla à approuver son plan de rémunération de 56 milliards de dollars, qui a fait l'objet d'un vif débat. Cette démarche fait directement suite au rejet de ce plan par la juge Kathaleen McCormick de la cour de chancellerie du Delaware. Mécontent de cette décision, Musk a décidé de transférer le siège social de Tesla au Texas.

Contrairement à ce qui se fait habituellement, la rémunération de 56 milliards de dollars de Musk ne comprend pas de salaire ni de prime en espèces. Au lieu de cela, elle correspond à des récompenses basées sur l'augmentation de la valeur boursière de Tesla.

Le constructeur automobile Tesla va de nouveau soumettre à ses actionnaires, lors de sa prochaine assemblée générale en juin, l'énorme plan de rémunération de son patron Elon Musk, que le tribunal du Delaware avait annulé fin janvier. Elle a tranché en faveur d'un des actionnaires de Tesla qui réclamait l'annulation du plan. La juge a considéré que les actionnaires avaient reçu des informations « erronées » et « trompeuses » au sujet du conseil d'administration et du comité de rémunération, en amont de l'assemblée générale au cours de laquelle le plan avait été approuvé.

« Le conseil soutient ce plan de rémunération. Nous y avons cru en 2018, en demandant à Elon de poursuivre des objectifs remarquables pour développer l'entreprise. Vous, en tant qu'actionnaires, y avez également cru en 2018 lorsque vous l'avez massivement approuvé. Le temps et les résultats n'ont fait que démontrer la sagesse de notre jugement », a fait valoir le conseil d'administration du constructeur automobile américain dans des documents préparatoires.

« Nous pensons que cela nécessite un plan de rémunération qui reconnaisse le rôle unique de Musk et, plus important encore, qui apporte des incitations appropriées pour que Musk, non seulement reste chez Tesla et consacre du temps à ses activités et à ses affaires, mais aussi continue à apporter le niveau de dévouement envers l'entreprise qui, selon nous, est crucial pour atteindre l'ambition que nous avons de développer l'entreprise sur le long terme », a poursuivit le conseil.

Quoiqu'il en soit, ces titres inquiétants ont jeté une ombre sombre sur les performances boursières de Tesla, dont les actions ont chuté de 43 % rien que cette année. L'action de l'entreprise assiégée a terminé à 142,05 dollars, son niveau le plus bas depuis 15 mois.

Des rapports publiés mardi ont révélé que Toyota talonnait Tesla en termes de valeur boursière, et que le géant japonais de l'automobile risquait de dépasser l'entreprise d'Elon Musk. L'écart entre Tesla et Toyota s'est réduit à environ 83 milliards de dollars avant les échanges réguliers aux États-Unis mardi.

L'avance de Tesla sur Toyota a atteint son zénith à 939 milliards de dollars début novembre 2021.

Source : lettre WARN

Et vous ?

Quel impact pensez-vous que les licenciements chez Tesla auront sur l’économie locale d’Austin et sur le marché de l’emploi en général ?
Comment ces réductions d’effectifs pourraient-elles influencer l’industrie automobile et la transition vers les véhicules électriques ?
Les défis rencontrés par Tesla en 2024, tels que les rappels de produits et les problèmes de production, sont-ils indicatifs de problèmes plus larges au sein de l’industrie des véhicules électriques ?
Quelles mesures Tesla devrait-elle prendre pour regagner la confiance des investisseurs et des consommateurs après l’annonce de ces licenciements ?
En tant que consommateur, votre perception de Tesla a-t-elle changé suite à ces événements ? Seriez-vous toujours intéressé par l’achat d’un véhicule Tesla ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:29
Citation Envoyé par gukbib Voir le message
quelle surprise, un nouvel article anti-Musk !!!
DVP, me semble-t-il, parle beaucoup de Musk parce que :

- lui-même n'arrête jamais de parler,
- de faire des petits et stupides message sur X,
- de vendre du vent depuis 10 ans concernant tesla,
- de ne plus savoir où il va.

Au début, le personnage était atypique et même sympathique. Mais force est de constater qu'il par à la dérive depuis quelques années maintenant. Les investisseurs qui continuent à lui faire "confiance", sont dans une position délicate. Ils ont 2 choix. Arrêter les frais et perdre énormément, on continuer en espérant que le vent tourne dans qlq temps.

J'ajouterai que j'ai vraiment du mal à comprendre qu'on tente de le défendre, c'est un millionnaire égocentrique, qui se comporte comme un ado attardé qui semble faire une poussée d'acné et de multiples crises d'hystéries. Il devient même gênant à agir de la sorte, c'est pathétique. Il semblerait que pour certains, il ne faut pas toucher à leur petit Musk-Musk, tout comme il y'a quelques années, on ne pouvait rien dire sur Job.

Ces gens ne sont ni des "visionnaires", ni des "bienfaiteurs" de l'humanité, et n'en ont rien à foutre de "ceux d'en bas" qu'ils regardent avec un mépris et une arrogance. Ils sont perchés tout là haut et n'ont plus les pieds sur terre. Les défendre (à moins d'être actionnaire), c'est du fanatisme. Job, Musk, Altman & compagnie, même combat.

BàV et Peace & Love.
12  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 13:28
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
Je ne comprends pas toute cette propagande constante contre Musk et Tesla sur dvp.com, il y a un article presque diffamatoire chaque jour.
J'aimerais comprendre quel crime il a commit et quelle relation avec ce site qui est sensé être centré sur l'informatique et le développement.
Tu n'a pas lu les articles, tu réagis stupidement sans rien comprendre, c'est Elon Musk lui même qui dit qu'il ne veux pas qu'on dise que Tesla c'est un constructeur automobile mais une société d'informatique (FSD, Robots optimus, etc).
Ca n'a rien à voir avec de la "diffamation", encore une fois tu n'a pas du tout lu les articles, ces articles ne font que remonter des rapports, des études, recouper des faits vérifiables, qui montrent que par exemple Elon Musk est un gros bouffon car il n'arrête pas de mentir tous le temps, a tel point qu'il a avoué non seulement sur twiter mais aussi à la justice qu'il ne fait que ça , mentir, exemples :
- "Le FSD est un autopilot" : mensonge, les gens qui le branchent en meurent, et pendant ce temps Mercedes sort un FSD level 3 donc de meilleur niveau que celui de Musk.
- Elon Musk est un escroc patenté, il a été prouvé qu'il a fait truquer des vidéos de pubs pour le FSD, pour tromper les acheteurs potentiels.
- "Il faut réglementer l'IA" : mensonge, pendant ce temps Elon Musk investi des milliards sur Grok, et Grok n'est un gros générateur de fake news.
- Hyperloop, le train du futur : Mensonge, c'était une escroquerie depuis le départ, même des régions ont perdu des millions dans ce projet bidon, et la société à déposé le bilan.

Je ne suis pas contre Musk dans sa globalité, je pense que par exemple ce qu'il à fait avec Space X c'est une belle réussite, mais c'est normal que developpez dénonce tous les mensonges et toutes les escroqueries de Musk.

Le fait que certains magazines ne font que vanter Musk et les Tesla c'est une honte, ça c'est les budgets pub qui musèle ces médias, et sur Tesla ces médias passent en vrai des publie reportages. Il a été prouvé que des journalistes fassent des tests totalement bidons sur les tesla, évidement ils repartent avec une Tesla offerte, mais de qui se moque t'on ? En vrai les acheteurs des Tesla sont le plus souvent furieux, c'est tellement décevant qu'ils disent qu'ils ne voudrons plus jamais acheter une Tesla.

Le fait que les auteurs qui contribuent à developpez dénoncent toutes les escroqueries comme les mensonges d'Elon Musk, les imprimantes HP, les scandales broadcom et Reddis, les malversations de Microsoft et d'Oracle c'est au contraire une chance énorme qu'on a nous, d'autant qu'on peu bien se marrer après en commentaires
10  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 7:40
Quelle surprise une nouvelle connerie de Musk
10  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 8:46
Citation Envoyé par gukbib Voir le message
quelle surprise, un nouvel article anti-Musk !!!
Ce n'est pas un article anti-musk, c'est une information.
10  0 
Avatar de AndMax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 11:41
L'ennui c'est que dans le secteur IA/robotique, il n'a pas encore de produit réellement opérationnel. Le "Full Self Driving" sur les voitures n'a pas encore reçu la moindre certification (contrairement à Mercedes), et ne permet absolument pas d'opérer un taxi autonome (ou "robotaxi") comme cela a été annoncé de très nombreuses fois. Il y a tout un monde entre l'autonomie (qui permet de ne pas surveiller le véhicule en permanence) et cette conduite assistée appelée à tord FSD. Ce truc devait pourtant être disponible "right now" depuis 2017 d'après les déclarations du patron de Tesla. Une vidéo frauduleuse produite par Tesla laissait croire aux investisseurs et clients qu'une Tesla pourrait conduire de manière autonome sur de grandes distances sans aucune intervention humaine, même en ville. D'autre part, le robot humanoïde "Tesla Bot" est encore très loin d'un produit fini à moins de pouvoir se contenter d'un truc qui marche tout droit sur une surface parfaitement plane.

Le Tesla semi qui devait aussi proposer la conduite autonome n'est toujours pas livré, alors qu'il a été annoncé en 2017 pour des livraisons qui commenceraient en 2019.

Il faut donc mettre en relation ces déclarations très "optimistes" (ou mensongères) avec la réalité, et cela rappelle forcément d'autres affaires où les entreprises ou dirigeants ont été condamnés pour fraude massive pour des déclarations similaires:
- Theranos qui affirmait pouvoir automatiser de très nombreux tests sanguins à partir de petits échantillons: https://fr.wikipedia.org/wiki/Theranos
- Nikola Motor Company qui affirmait pouvoir produire des camions: https://en.wikipedia.org/wiki/Nikola_Corporation

Vu les commentaires, oui il y a un décalage profond entre ceux qui voient Tesla comme un constructeur automobile et qui apprécient ou non les voitures déjà sur le marché, et ceux qui mettent en relation la valorisation en bourse de Tesla avec les revenus ou perspectives de revenus de l'entreprise.
10  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 10:17
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
Je ne comprends pas
T'as cassé une chaîne de 5 articles sans commentaire !

Les articles qui parlent de Tesla sont partout, ce n'est pas propre à ce site.
On ne sait pas, mais si ça se trouve, ils génèrent des vues.

Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
ce site qui est sensé
J'imagine que les Chroniqueur Actualités comme Mathis Lucas et Stéphane le calme sont plus au courant de la ligne éditorial du site que nous.
Tesla est une entreprise technologique, Facebook est une entreprise technologique, donc "un gars de Faceboook parle de Tesla" c'est validé

======
Je comprend pourquoi des gens n'aiment pas Tesla.
Les médias et les investisseurs en on trop fait depuis trop longtemps, c'est saoulant à la longue.
Tesla a toujours été surestimé, ils ne vendent pas tant de voitures que ça.
Et de toute façon les voitures électriques n'intéressent pas grand monde…
Je ne suis pas convaincu que ce soit une technologie qui a de l'avenir, ça m'étonnerait que ça devienne un truc grand succès public, c'est trop contraignant et ça n'aura jamais une grande durée de vie. À moins d'une révolution technologique dans le domaine des batteries, en tout cas pour le moment c'est lourd, ça coute cher, c'est extremement polluant à produire.

Et il y aussi des gens qui n'aiment pas Elon Musk, que ce soit à cause de l'aide à la conduite, de Twitter, d'Hyperloop, ou autres.
Elon Musk a la capacité d'attirer les investisseurs, ce qui est énervant quelque part.

Il n'y a aucune corrélation entre la réalité et la bourse :
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Il convient de noter que Tesla est le constructeur automobile le plus valorisé au monde avec une capitalisation boursière de 585 milliards de dollars, très loin devant Toyota qui occupe la deuxième place avec 57 milliards de dollars.
C'est n'importe quoi cette capitalisation boursière.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Musk a ensuite publié un autre message :
Je ne suis pas convaincu par ses capacités de stratège.
Parce que là ça peut provoquer un effet Streisand, en répondant à Dustin Moskovitz, il lui donne de la visibilité.
Du coup il y a des gens qui vont penser que Tesla a commit des fraudes.
9  1 
Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/05/2024 à 14:27
Je ne vais pas me faire des amis, mais objectivement, concernant Tesla, le gars a vendu qlq chose qui n'existe pas et n'existera pas avant longtemps. J'ai du mal a comprendre que la grosse majorité des acheteurs d'une Tesla et de son "FSD" qui n'est toujours pas là depuis 10 ans que Musk le promet, ne font pas une "class action" pour demander remboursement.

Ceci sans provocation, mais j'aimerais comprendre.

Tout comme je n'ai jamais vu le coût (en électricité) ou du moins les KW au 100km. Argument qui était toujours affiché lorsque l'on parlaient des voitures thermiques. L'info est peut-être disponible qlql part, mais je ne l'ai pas vue, et dans ce cas, j'aimerais que qlq un de plus éclairé que moi me fasse une comparaison entre une "électrique" et son modèle plus ou moins équivalent en "Thermique".

La seule raison d'acheter une Tesla, c'est un peu la même que pour acheter un iPhone (même si un iPhone garde une meilleurs valeur pour la revente), c'est une histoire de "marque", de différenciation social.

Tesla perd en valeur, mais le conseil d'administration est près a lui donner 56 M$ de bonus ? C'est a n'y rien comprendre. Qu'a-t-il fait pour mériter ce "bonus" totalement extravagant ? Bon, c'est plus ou moins que ce qu'il a payé pour le rachat de Twitter (X), qui perd lui aussi de plus en plus de valeur, au rythme des "Tweet" de Musk. Il y a peut-être un lien ?

Et son fameux Hyperloop, qui allait tout révolutionner, qu'en est-il ?

SpaceX semble par contre une réussite, mais ne serait-ce pas dû au fait que la NASA "subventionne" (par son aide et/ou le payement des "services" a un prix supérieur) ?

Si on refait l'historique, Musk a commencé avec "PayPal" (une réussite), et tout le reste c'est enchainé lorsqu'il l'a revendu. Maintenant, c'est son IA (Grok) qui coûte une blinde, et qui (tout comme les autres IA) n'arrivera jamais aux promesses vendues. Je n'ai rien contre l'IA, qui peut être une aide précieuse (un outil parmi tant d'autres) dans certains domaine.

Si je prend l'exemple de la génération de code, qui va entrer les bon prompt ? Qui va être l'irresponsable qui ne va pas surveiller la réponse de l'IA ? Ici aussi, l'IA est survendue. Si je rentre le prompt "crée moi l'équivalent d'Excel", va-t-elle me donner une solution ? Et si elle provoque la disparition des développeurs, qui va créer les prochaines IA ? Si on pousse le raisonnement par l'absurde, il ne restera plus qu'un super PDG dans toutes les entreprises qui seront de A à Z gérée par l'IA ? Quelqu'un y crois ? Et une fois que tout sera remplacé par "l'IA", qui pourra acheter les produits créés ? D'autres "IA" ?

Bref, je pense qu'on fonce dans le mur, et je reste très pessimiste pour l'avenir, en espérant ne plus être là pour le voir

BàV et "Peace & Love"
8  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2024 à 9:44
Entre les promesses non tenues, les abonnements sur la voiture et les finitions mauvaises (l'apparence générale est bonne mais quand on regarde de près, il y a des choses moyennes notamment au niveau des joints), je comprends que Tesla soit en perte de vitesse.
7  0 
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 10:21
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
… J'aimerais comprendre … quelle relation avec ce site qui est sensé être centré sur l'informatique et le développement.
La relation c'est que Tesla est LA voiture autonome, celle qui a de l'informatique partout, etc. et dont l'essentiel, hormis une consommation réduite, est sa qualité informatique…
7  1 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 18:24
s
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
Je ne comprends pas toute cette propagande constante contre Musk et Tesla sur dvp.com, il y a un article presque diffamatoire chaque jour.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
J'imagine que les Chroniqueur Actualités comme Mathis Lucas et Stéphane le calme sont plus au courant de la ligne éditorial du site que nous.
DVP est un site communautaire. Il y a peut être une ligne éditoriale pour les chroniqueurs, et encore j'en doute, mais par contre rien ne t'empêche toi de publier des articles dans l'autre sens.
Je dois avouer qu'en suivant vaguement l'actualité des initiatives de Mr. Musk, si tu veux rester positif, ça tournera plus autour de SpaceX, starlink et neuralink que Tesla ou X.
4  0