IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une curieuse offre d'emploi : une compagnie ferroviaire allemande recherche un administrateur Windows 3.11
Un OS sorti en 1993 et considéré comme obsolète depuis longtemps

Le , par Stéphane le calme

43PARTAGES

14  0 
Une offre d’emploi insolite a attiré l’attention des internautes : une entreprise ferroviaire allemande recherche un administrateur Windows 3.11, un système d’exploitation sorti en 1993 et considéré comme obsolète depuis longtemps. L'annonce sur le site GULP, spécialisé dans les projets informatiques. Selon la description du poste, le candidat devra s’occuper de la mise à jour et de la maintenance d’un ancien système qui gère l’affichage des données techniques dans le cockpit des trains à grande vitesse et régionaux. Il devra avoir des connaissances en Windows 3.11 et en systèmes d’exploitation et gestionnaires de fenêtres anciens, notamment MS-DOS et Windows for Workgroups. Une connaissance du système Sibas, le système d’automatisation ferroviaire de Siemens, est également souhaitée.

La Deutsche Bahn AG ou une entreprise informatique qui travaille en étroite collaboration avec les chemins de fer recherche actuellement un administrateur pour Windows 3.11. La compagnie ferroviaire ne cherche pas elle-même, mais a chargé le prestataire de services de personnel Gulp, spécialisé dans les postes techniques et informatiques, de le faire. Vous trouverez donc l'offre d'emploi "Remote : Administrateur Windows 3.11 (m/f/d)" sur le site web de Gulp.


Gulp indique seulement qu'il s'agit d'une commande d'un client. Gulp ne dit pas si le client est la Deutsche Bahn ou une entreprise qui coopère avec la Deutsche Bahn. Siemens, par exemple, serait un candidat potentiel, car l'offre d'emploi demande également des connaissances en matière de Sibas. "Sibas" est l'abréviation de "Siemens Railway Automation System", qui est utilisé dans les véhicules ferroviaires, dont voici un exemple.

Les tâches du titulaire du poste comprennent la mise à jour des pilotes et la maintenance du système existant. Parmi les connaissances préalables requises, l'offre d'emploi mentionne explicitement Windows 3.11 et "la connaissance des anciens systèmes d'exploitation et des gestionnaires Windows (en particulier MS DOS et Windows for Workgroups)". L'ensemble se lit comme un voyage dans le temps aux débuts de Microsoft Windows. Pour en savoir plus sur Windows 3.11, consultez Windows 1 to 11 : The History of Windows - Blue Screens & Easter Eggs (en anglais).

La description du poste mentionne Erlangen comme lieu de travail. Siemens y possède une grande succursale.


L’annonce précise que le projet durera du 1er février 2024 au 30 septembre 2024. Le salaire n’est pas indiqué, mais on peut imaginer qu’il sera assez élevé, étant donné la rareté des profils capables de maîtriser un tel environnement.

Cette offre d’emploi montre que certaines entreprises continuent d’utiliser des systèmes informatiques très anciens, souvent par souci d’économie ou de compatibilité. Ce n’est pas la première fois que la compagnie ferroviaire allemande fait parler d’elle pour ses choix technologiques. En 2008, elle avait connu une panne majeure à cause d’un disque dur défectueux sur un ordinateur Intel 310 fonctionnant sous Xenix, un système basé sur Unix datant des années 1980. À l’époque, certains médias avaient même cru que la Bahn utilisait un Commodore 64, un ordinateur personnel très populaire dans les années 1980.

Microsoft a introduit Windows for Workgroups 3.11 en novembre 1993 et Windows 3.11 en 1994. Mais dans les secteurs industriel et militaire, il n'est pas rare que du matériel et des logiciels très anciens soient encore utilisés.

Si vous êtes intéressé par ce poste, vous ne pourrez malheureusement plus postuler en ligne sur le site de GULP, la page indiquant « Ce projet n'est plus disponible ».

En savoir plus sur Windows 3.11 et Workgroips 3.11

Sorti le 8 novembre 1993, Windows 3.11 a été introduit avec des réparations pour les problèmes de réseau présents dans Windows 3.1. En tant que mise à jour mineure, cette version ne comportait pas de nouvelles fonctionnalités. Elle ne fonctionnait pas non plus sur OS/2 pour Windows d'IBM. Windows 3.11 permettait aux utilisateurs de se connecter les uns aux autres en tant que pairs pour partager les ressources de leurs ordinateurs. Microsoft a remplacé toutes les versions au détail et OEM de Windows 3.1 par Windows 3.11 et a offert une mise à niveau gratuite à tous ceux qui possédaient Windows 3.1.

Windows 3.11 a constitué une avancée significative dans l'évolution du système d'exploitation Windows. Il a introduit de meilleures capacités de mise en réseau, un meilleur support multimédia et des performances accrues par rapport à son prédécesseur, Windows 3.1. Cependant, comparé aux systèmes d'exploitation ultérieurs, tels que Windows 95, Windows XP et les versions suivantes, Windows 3.11 était relativement limité en termes de fonctionnalités, d'interface utilisateur et de capacités techniques globales. Au fur et à mesure des progrès technologiques, les versions ultérieures de Windows ont introduit des fonctions plus sophistiquées, des interfaces utilisateur améliorées, ainsi qu'une stabilité et une sécurité accrues.

Windows pour Workgroups 3.11

Il s'agissait d'une version de Windows 3.1 étendue pour un support aisé des groupes de travail sur un réseau local.

La première version de Windows pour groupes de travail, la 3.1, a été publiée le 27 octobre 1992. Sous les noms de code Winball et Sparta, elle permet aux utilisateurs de partager des fichiers, d'utiliser des serveurs d'impression et de discuter en ligne ; les fichiers peuvent être consultés à partir d'autres machines fonctionnant sous Windows ou DOS. La version pour groupes de travail a également introduit le programme Microsoft Mail, qui permettait aux utilisateurs de recevoir et d'envoyer des courriers électroniques, et Microsoft Schedule+, une application de gestion du temps.

Windows pour les groupes de travail est également accessible à partir d'un client OS/2 qui utilise le Server Message Block (SMB), un protocole utilisé pour le partage de fichiers et d'imprimantes sur les réseaux locaux. Il introduit la prise en charge du protocole NetBEUI. Le prix est fixé à 69 $ pour les utilisateurs de Windows 3.1.

L'autre version, Windows for Workgroups 3.11, a été publiée en novembre 1993. Sous le nom de code Snowball, elle a introduit la prise en charge de l'accès aux fichiers 32 bits, du partage des lecteurs et de l'agenda de groupe. Elle a également intégré des fonctions de télécopie.

Il a bénéficié d'améliorations au niveau du réseau ; un paquetage Winsock a été publié pour Windows for Workgroups, bien qu'il ait été remplacé plus tard par un paquetage complémentaire de pile 32 bits (nom de code Wolverine) qui a fourni un support TCP/IP dans Windows for Workgroups 3.11. Sa connectivité avec les réseaux NetWare a été améliorée, tandis qu'il a également introduit un support pour les cartes Open Data-Link Interface et les pilotes Internetwork Packet Exchange. Le service d'accès à distance a été introduit en tant que produit permettant aux utilisateurs d'accéder à distance à Windows NT et à ses réseaux de serveurs avancés.

Il fonctionne en mode 80386 amélioré et prend en charge l'utilisation de redirecteurs de réseau. Il a été vendu en deux versions : le paquet complet coûtait 219 dollars, tandis que le "Workgroup Add-on for Windows" coûtait 69 dollars.

La réaction des internautes

Certains n'ont pas trouvé l'annonce dérangeante :

Ce n'est peut-être pas aussi stupide que cela en a l'air. Il ne semble pas qu'il s'agisse de leur produit actuel, et il n'est pas déraisonnable pour un client de vouloir la garantie qu'un train va continuer à fonctionner de la même manière pendant 30 ans, et qu'il n'aura pas besoin d'être entièrement retesté à partir de zéro juste parce que Microsoft a fait une nouvelle version. S'il n'y a pas de réseau, il n'y a pas de problème de sécurité.

Il est un peu triste que notre attente initiale, selon laquelle les logiciels seraient comme les mathématiques, où l'on peut continuer à s'appuyer sur des résultats antérieurs, qu'ils datent de l'année dernière ou du millénaire précédent, n'ait pas fonctionné.
Ce à quoi un internaute a répondu :

Il s'agit d'une offre d'emploi à distance, il doit donc y avoir un réseau d'une manière ou d'une autre. Il est probable que ce soit derrière un VPN et un bureau à distance.
Et un autre de déclarer :

Il est intéressant de constater que Siemens semble toujours disposé à soutenir un système basé sur Win 3.11 pour au moins un opérateur. Cela dit, il semble que ce soit un tiers qui fasse ce travail, mais Siemens doit tacitement autoriser le tiers à essayer de le faire, car ils auraient une mainmise totale sur la conception, le logiciel et le matériel sous-jacents.

J'ai travaillé pour un opérateur ferroviaire et les systèmes d'interface conducteur de nos locomotives (provenant d'autres fournisseurs) fonctionnaient sous WinXP. Nous voulions apporter des modifications et des mises à jour, mais le fournisseur nous a dit qu'il était obsolète et qu'il n'apporterait aucune modification au code du logiciel WinXP. Au lieu de cela, il nous demandait de passer à une version basée sur QNX (qui s'accompagnait de toutes les joies d'assurer l'équivalence des fonctions et des interfaces pour le système et les interfaces homme-machine). Même pour les anciennes locomotives, le passage à un système basé sur QNX ne consistait pas seulement à exécuter le même logiciel front-end sur un système d'exploitation différent, mais dans certains cas, il s'agissait d'une mise à niveau fondamentale de la conception du matériel (c'est-à-dire passer d'un terminal muet avec un rack de matériel dans une armoire à des ordinateurs entièrement intégrés dans le tableau de bord), ce qui signifiait alors l'établissement d'une interface avec d'autres systèmes matériels qui n'étaient peut-être pas conçus pour dialoguer avec ce système. Dans certains cas, ces systèmes supplémentaires ont dû être mis à niveau. Il s'agissait d'un travail à plus de 8 chiffres.

Je suis surpris que Siemens ait, dans une certaine mesure, autorisé une assistance continue pour ce système. L'opérateur qui l'utilise doit être assez important pour le contraindre à continuer à le gérer activement.
Source : offre d'emploi sur la Wayback Machine

Et vous ?

Que pensez-vous de l’utilisation de systèmes informatiques obsolètes dans le secteur ferroviaire ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de ces systèmes par rapport aux technologies plus récentes ?
Quels sont les risques potentiels pour la sécurité et la fiabilité des trains qui utilisent ces systèmes ?
Quelles sont les compétences nécessaires pour être un administrateur Windows 3.11 ?
Seriez-vous intéressé par ce poste ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/01/2024 à 21:17
En quoi est-ce que cette annonce est curieuse?

Certains devraient peut-être sortir de leur petit monde informatique pour visiter le monde réel des entreprises: Je viens d'être confronté à des machines testant de manière automatique le bon fonctionnement des puces électroniques présentes sur un wafer (le wafer est une plaque de silicium sur laquelle on a "fabriqué" une série de puces, il faut tester chaque puce avant de les détacher de manière individuelle et de les intégrer dans une enveloppe polymère avec des pattes à souder) qui fonctionnent, aujourd'hui en 2024, avec... MS-DOS!!!

Mais pourquoi donc n'utilise-t-il pas Windows 11, Madame, Monsieur??? Ben tout simplement parce que le client qui achète la machine ne veut pas payer les frais de re-développement pour avoir un système qui ne fournit pas de fonctionnalité supplémentaire mais donne le plaisir à certains de proposer le dernier OS commercialisé...

Que va-t-il se passer chez certains quand ils verront apparaître une annonce de job indiquant "compétences en MS-DOS demandée"?
13  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/01/2024 à 7:44
Pas si surprenant en effet.
Dans des sociétés très contrôlées et soumises à réglementation et intégrité des données comme la pharma, vous seriez surpris des dinosaures que je trouve !
Mais cela est lié aux instruments. Un instrument scientifique bien maintenu peut tourner pendant facilement 2 décennies. C'est pourquoi je me retrouve avec des systèmes sous Win7, WinXP ou même Win2K.
Toutefois, étant donné que la peur principale de ces sociétés est la réglementation et une visite de la FDA, les upgrades sont donc de toute façon à faire, que le system owner soit content ou pas de migrer son système "qui a toujours fonctionné ainsi".
Ma seule réserve dans ce que je fais, c'est que je me pose la question de l'obsolescence programmé de ces instruments scientifiques sous couvert des règlements en vigueur.

@++
7  0 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/01/2024 à 14:48
Je pense que ça peut surprendre uniquement ceux qui ne sont pas dans l'industrie, on y trouve des machines 3.11 plutôt régulièrement. Il y a même des fork de certains OS un peu folklo, comme eComStation qui est compatible a 100% avec OS/2 (et avec un support natif de l'USB !!)
5  0 
Avatar de laurent9262
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/02/2024 à 15:17
C'était bien windows 3 windows 98 etait parfait parce qu'il n'y avait pas de bandit et de mail partout.
Mais je m'acharne a garder un PC windows98 avec des slot ISA avec une carte qui communique vers une carte PCMCIA connecté a la commande numérique de mon centre d'usinage 3 axes.
J'ai également un vieux PC windows 8 qui me permet de faire le lien entre le pc windows 11, (usine a gaz et CAO) avec le PC windows 98 de la machine numérique pour passer simplement les programme d'usinage en format texte.
Et tout ca sans le moindre support évidement.
Les jeunes ne peuvent pas comprendre la menuiserie et les paysans.
J'ai également une scie a ruban de 1912 en fonte fabriqué en francemais c'est hors sujet...
5  0 
Avatar de negstek
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/02/2024 à 1:17
et les sous marins nucléaires français tournent sous windows XP quand on sait cela plus rien ne surprend.
3  0 
Avatar de destroyedlolo
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/02/2024 à 16:58
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
Hiii, ça fait un peu peur...
J'imagine toute l'infrastructure derrière qui maintient tout ça sous le respirateur artificiel !
J'ai tout même travaillé récemment dans une boîte avec des serveurs de bases de données MS SQL Server 6.5 en production... C'est sorti en 1996 tout de même...
Un bonheur pour trouver de la doc et des interfaces qui reconnaissent ça !
J'ai un client dont une fonction de traçage légale critique tourne sur du NT4 avec Oracle 7.3 (1993 !!!).
Le tout, sans aucun SP d'installé, sans même une sauvegarde, hahaha.

Il y a quelques mois, il y a eu quand même une prise de conscience, on a fait un ghost (mais toujours pas de sauvegarde des données ) et ils ont déniché sur eBay un bousin de même génération comme spare. Heu ...
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/02/2024 à 16:16
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
C'est ça que je trouve effrayant.
Qu'un vieux programme tourne encore après 20 ans, si il répond aux attentes, c'est correct. Ça veut aussi dire que ceux qui ont codé ça, ont très bien travaillé.
Mais au niveau hardware, c'est problématique. Trouver des pièces de rechange fiables pour de la production, après 20 ans, difficile d'obtenir du neuf avec une garantie... Ça devient la roulette russe.
Comme je le disais, nous sommes une boite d'électronique. Il n'est pas rare de réparer des appareils que l'on a vendu en 1990. Et les personnes qui nous les ramènent nous font comprendre que c'est pas normal que ça tombe "tout le temps en panne" (bon un retour en 30 ans, c'est vrai que ça commence à faire !)
2  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/02/2024 à 16:51
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
... une carte d'interface spécifique qui se branche sur la carte mère sur un slot ISO !
ISO ou ISA ?

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Heureusement que nous sommes une boite d'électronique, parce que des condos qui sèchent ça arrive, et là, il faut les remplacer.
Bah, c'est bien ce qu'on fait pour du matos hifi, hein, et même des fois, pour les maniaques, avant qu'ils ne soient morts (les condos, pas les maniaques, ).

Le tout c'est de trouver les compos, moi qui aime bien regarder avant d'aligner la monnaie, ben, la boîte d'électronique qui vendait à Montpellier a fermé il y a qq années, donc plus personne pour fournir des condos, des résistances, des commutateurs, des transistors, tout ce genre de choses...
Et commander des fiches RCA sur le web, ça coûte plus en frais de livraison qu'en matériel,

Reste plus qu'à piller le matos récupéré en déchetterie (quand on y arrive ! Sont pas toujours conciliants...)
2  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/01/2024 à 12:37
Comme mentionné plus haut, les systèmes anciens posent problèmes s'ils sont connectés à un réseau. Sinon c'est moins problématique, en dehors de la perte de compatibilité hardware (en cas de panne hardware )

Après y'a ancien et ancien.

Certaines versions de Windows disposent d'un support payant qui va bien au delà de la version grand public. Windows 7 par exemple, est "obsolète" d'un point de vue grand public depuis 2015. Mais des mises à jour "Extended Security Update" ont été dispo jusqu'en 2023.
https://learn.microsoft.com/fr-fr/li...ucts/windows-7

De même, Windows 10 (LTSC) sera supporté jusqu'en 2029.

Citation Envoyé par GLDavid Voir le message
Ma seule réserve dans ce que je fais, c'est que je me pose la question de l'obsolescence programmé de ces instruments scientifiques sous couvert des règlements en vigueur.
Les réglementations (médicales) ont plutôt tendance à combattre l'obsolescence programmée en contraignant le fabriquant à surveiller les risques associés au système qu'il a vendu plusieurs années après sa fin de mise sur le marché et être en capacité fournir une MAJ en cas de problème. Après si on parle de supporter des upgrades de versions sur un hardware ancien...

C'est d'autant plus compliqué à faire que, il faut bien l'admettre, nous développeurs ne sommes pas en première ligne pour utiliser des technos qui ont 20 ans d'âge au motif que ça permettrait d'allonger la durée de vie des anciennes machines. Mais peut-on parler d'obsolescence programmée pour autant?
1  0 
Avatar de Claude40
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/02/2024 à 9:27
Salut à tous,
Comme en médecine au moment d'envisager une opération, l'entreprise doit peser le pour et le contre et mesurer le bénéfice apporté par une migration sur un nouveau système et les avantages apportés ou les inconvénients et perturbations générées par la dite migration. Beaucoup d'évolutions récentes semblent plus dictées par des objectifs d'amélioration de la sécurité contre les cyberattaques que par des améliorations fonctionnelle vitales. Dès lors que le système est utilisé hors réseau, il peut rester opérationnel et sûr très longtemps, car les problèmes à résoudre n'évoluent pas forcément dans le temps.
Dans ce cas particulier, compte tenu de la fourchette de temps prévue par le contrat, il pourrait bien s'agir d'une ultime prestation avant remplacement programmé du système, peut-être suite au départ en retraite du titulaire actuel du poste ?
1  0