IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de Google annonce à ses employés qu'il faut s'attendre à de nouvelles suppressions d'emplois cette année
Après avoir licencié plus de 1 000 personnes dans plusieurs divisions début 2024

Le , par Stéphane le calme

11PARTAGES

6  0 
Le PDG de Google, Sundar Pichai, a informé les employés de la société de s’attendre à plus de licenciements cette année, selon un mémo interne rapporté par plusieurs médias mercredi. Pichai a déclaré dans le mémo que les licenciements de cette année visaient à supprimer des couches pour simplifier l’exécution et accroître la vélocité dans certains domaines, selon le rapport.

Après avoir licencié plus de 1 000 personnes dans plusieurs divisions la semaine dernière et supprimé 100 emplois chez YouTube, le PDG de Google, Sundar Pichai, a envoyé un mémo à son personnel pour l'avertir que d'autres licenciements sont à prévoir cette année. Jusqu'à présent, les réductions d'effectifs ont entraîné des licenciements et des restructurations au sein de diverses équipes de Google, notamment dans les domaines du matériel (responsables de Pixel, Nest et Fitbit), de la vente d'annonces, de la recherche, du shopping, des cartes, de la politique, de l'ingénierie de base et, plus récemment, de la division d'assistance aux créateurs de contenu de YouTube.

Dans un mémo intitulé « Les priorités 2024 et l'année à venir » que les employés ont reçu mercredi soir, Pichai a déclaré : « Nous avons des objectifs ambitieux et nous investirons dans nos grandes priorités cette année ». Dans ce mémo, qui a été obtenu par plusieurs médias, Pichai a déclaré que la direction de l'entreprise se prépare à partager ses objectifs en matière d'IA pour l'année cette semaine et publiera ses OKR 2024 (objectifs et résultats clés).

« La réalité est que pour créer la capacité nécessaire à cet investissement, nous devons faire des choix difficiles », a écrit Pichai. Pour certaines équipes, cela signifie éliminer des rôles, ce qui implique de « supprimer des couches pour simplifier l'exécution et favoriser la rapidité », a-t-il ajouté.

Pichai a précisé que « ces suppressions de postes n'ont pas l'ampleur des réductions de l'année dernière et ne toucheront pas toutes les équipes ». Il faisait référence à la décision de Google de supprimer enviiron 6 % des effectifs de la société de Mountain View l'année dernière. En janvier 2023, Alphabet, la société mère de Google, avait annoncé son intention de supprimer 12 000 emplois, soit 6 % de son effectif mondial. Au 30 septembre 2023, la société comptait 182 381 employés dans le monde.

Cependant, Pichai a reconnu qu’il était très difficile de voir des collègues et des équipes touchés par les licenciements. Il a assuré aux employés que la société leur offrirait un soutien et des ressources pour les aider à traverser cette période difficile.

Un représentant de Google a confirmé qu’un courriel avait été envoyé à tous les employés, mais a refusé de divulguer le contenu du mémo.


Des suppressions d'emploi dans un contexte de développement de Gemini

Les réductions de la masse salariale et les efforts de restructuration coïncident avec la compétition de Google pour la suprématie dans la course à l'intelligence artificielle. L'entreprise doit dévoiler ses ambitions pour l'année en cours dans le courant de la semaine. Le mois dernier, Google a présenté Gemini, présenté comme la « plus grande mise à jour à ce jour » de son chatbot IA Bard.

Gemini est disponible en trois tailles : Ultra, Pro et Nano.

Citation Envoyé par Google
Gemini est également notre modèle le plus flexible à ce jour : capable de fonctionner efficacement sur tout, des centres de données aux appareils mobiles. Ses capacités de pointe amélioreront considérablement la façon dont les développeurs et les entreprises clientes construisent et évoluent avec l’IA.

Nous avons optimisé Gemini 1.0, notre première version, pour trois tailles différentes :
  • Gemini Ultra — notre modèle le plus grand et le plus performant pour les tâches très complexes.
  • Gemini Pro : notre meilleur modèle pour évoluer vers un large éventail de tâches.
  • Gemini Nano — notre modèle le plus efficace pour les tâches sur appareil.
Gemini, qui sera intégré aux produits Google, y compris son moteur de recherche, a initialement été lancé dans plus de 170 pays, dont les États-Unis, sous la forme d'une mise à niveau du chatbot de Google, Bard. Cependant, la mise à niveau Bard ne sera pas publiée au Royaume-Uni et en Europe, car Google demande l'autorisation des régulateurs.

Google avait indiqué sa volonté de publier deux versions plus petites de Gemini, la Pro et la Nano.

Concernant l'itération la plus puissante, Ultra, l'entreprise a indiqué qu'elle est testée en externe et ne sera rendue publique que début 2024, date à laquelle elle sera également intégrée à une version de Bard appelée Bard Advanced.

Google a déclaré qu'Ultra était le premier modèle d'IA à surpasser les experts humains, avec un score de 90 %, à un test multitâche appelé MMLU, qui couvre 57 matières, dont les mathématiques, la physique, le droit, la médecine et l'éthique. Ultra va désormais alimenter un nouvel outil d'écriture de code appelé AlphaCode2, qui, selon Google, pourrait surpasser 85 % des programmeurs informatiques humains de niveau concurrent.

Le nouveau modèle Gemini AI de Google a reçu un accueil mitigé après ses grands débuts, mais les utilisateurs pourraient avoir moins confiance dans la technologie ou l'intégrité de l'entreprise après avoir découvert que la démo la plus impressionnante de Gemini était en grande partie truquée.

Une vidéo intitulée « Hands-on with Gemini : Interacting with multimodal AI » a été vue près de deux millions de fois en moins de 48 heures, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. La démo impressionnante « met en évidence certaines de nos interactions préférées avec Gemini », montrant comment le modèle multimodal (c'est-à-dire qu'il comprend et mélange le langage et la compréhension visuelle) peut être flexible et réactif à une variété d'entrées.


Cela n'a pas empêché Alphabet pour autant de lancer Gemini Pro quelques jours plus tard. Gemini est donc désormais disponible pour les entreprises pour leurs besoins de développement d'applications.

Source : mémo de Sundar Pichai

Et vous ?

Que pensez-vous de la décision de Google de licencier davantage d’employés cette année ?
Quelles sont les conséquences des licenciements sur les employés, les clients et les concurrents de Google ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de l’utilisation de l’intelligence artificielle et de l’automatisation dans les entreprises ?
Comment Google peut-il atteindre ses objectifs ambitieux tout en préservant le bien-être de ses employés ?
Quel est votre avis sur le leadership de Sundar Pichai à la tête de Google ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de _toma_
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/01/2024 à 2:00
Peu de doutes que la vidéo soit "truquée", comme beaucoup de démos.
Mais la vache, j'ai beau en avoir marre de lire des news sur l'IA qui survendent les capacités et l'utilité du bouzin, faut dire ce qui est : c'est vraiment impressionnant (si c'est vrai ).
0  0 
Avatar de denisys
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/02/2024 à 18:38
Sundar Pichai, PDG de Google ..

C'est bien ce PDG de Google ,
qui a affirmé que tous les employés devais revenir a leurs bureau ,
sinon , ils seraient licenciées , non ???

IA , Télétravail ou invasion de martiens ,
tous et n'importe quoi ,
pour justifier des licenciements en fait !!
0  0