IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pour ou contre les logiciels de surveillance des employés ? Un logiciel espion révèle qu'une employée ne travaillait pas autant qu'elle le prétendait
Et elle doit désormais rembourser son salaire

Le , par Patrick Ruiz

9PARTAGES

16  0 
L’utilisation par les employeurs des logiciels de surveillance des employés en télétravail est destinée à s’assurer que ces derniers sont bien assis devant leur ordinateur à faire le boulot pour lequel ils sont payés. L’approche qui n’a rien de nouveau reprend un coup de neuf avec le cas Karlee Besse. La Canadienne a été condamnée par un tribunal civil à indemniser son ancien employeur pour « vol de temps » après avoir été prise en flagrant délit de fausse déclaration des heures passées à travailler par un logiciel de suivi. Des critiques sont néanmoins d’avis que ce type de surveillance équivaut à de l'espionnage et porte atteinte aux droits fondamentaux des employés.

Cette décision de justice constitue l'un des premiers cas qui s’appuient sur une telle technologie pour ordonner à un travailleur de rembourser son employeur en cas de manquement au travail. Besse travaillait à distance pour Reach CPA, un cabinet comptable basé en Colombie-Britannique, au Canada. Le conflit a commencé l'année dernière lorsque Besse a affirmé avoir été licenciée à tort et que son employeur lui devait 5000 $ en salaire et en indemnités de départ impayées.

Son employeur a fait valoir que Besse avait été licenciée à juste titre parce qu'elle avait commis un « vol de temps. » Reach CPA a déclaré avoir recueilli des preuves en utilisant TimeCamp, un logiciel de suivi du temps qui enregistre les accès aux fichiers et leur durée. Les dossiers ont montré un écart de 50 heures entre ce que Besse a déclaré comme temps de travail et ce que TimeCamp a enregistré comme activité professionnelle. C’est sur la base de ces données produites par le logiciel que le tribunal a décidé que l’employée doit rembourser 2600 $ de salaire.


Certains employeurs s’appuient sur des outils de travail collaboratifs comme Sneek qui leur permettent de photographier leurs employés toutes les 5 minutes grâce à un service vidéo en continu.

L'interface du logiciel permet à l'employeur de disposer d'un "mur de visages" (pour chaque bureau), qui reste actif tout au long de la journée de travail et présente des photos des travailleurs prises par leur ordinateur portable toutes les une à cinq minutes. En fait, ce qu’il faut dire est que l’application permet aux employés de régler leur webcam pour qu’elle les photographie de façon automatique toutes les une à cinq minutes, selon la fréquence à laquelle leur patron l’exige. En sus, l’employeur peut initier un appel vidéo en direct avec un travailleur en cliquant sur sa photo, ce, même si ce dernier n’a pas accepté. C’est un paramètre par défaut du logiciel qui peut être modifié pour conditionner la réception de l’appel à une action manuelle, à condition que cela fasse partie des règles que l’employeur approuve.


En matière d’intrusion, c’est un descriptif à l’opposé du nom même de l’application qui a à voir avec la notion d’action dans le secret. À ce propos, l’entreprise souligne justement que « Sneek n’a jamais été conçu pour espionner qui que ce soit. Sinon, nous serions la pire société d’espionnage surtout que nous avons baptisé notre application Sneek. Nous savons que beaucoup de gens trouveront que c'est une atteinte à la vie privée. Nous comprenons à 100 % que cette dernière ne soit pas la solution pour ceux qui regardent les choses de cette façon, mais il y a aussi beaucoup d’équipes désireuses de rester en contact lorsqu’elles travaillent. » Ainsi, d’après l’entreprise derrière l’application l’objectif poursuivi n’est pas l’intrusion à la vie privée, mais la culture de bureau.

Dix ans après que Marissa Meyer se soit érigée contre le travail à distance, nous voilà à nouveau sur les starting blocks des débats de l’époque. En 2013, dans une note envoyée à ses employés, la PDG de Yahoo a annoncé qu'il ne sera plus possible pour ces derniers de travailler à distance. Expliquant sa décision, la patronne de Yahoo avait soutenu que « certaines des meilleures décisions et idées viennent de discussions de couloir et de cafétéria, en rencontrant de nouvelles personnes et dans des réunions d'équipe improvisées » avant d’ajouter que « la rapidité et la qualité sont souvent sacrifiées lorsque nous travaillons à la maison » et qu'avoir un Yahoo! uni « commence par être physiquement ensemble ». En 2017, IBM a mis en avant des arguments allant dans le même sens pour mettre fin au télétravail. Comme quoi, le présentiel (qu’il soit physique ou au finish virtuel via des applications comme Sneek) serait un plus dans la stimulation de la productivité des employés.

Dans bien de pays au monde, la journée de travail a une durée de 8 heures. Pour un employé de bureau, on arrive au lieu de service, s’installe sur un siège devant un ordinateur et se lance dans ses activités. Mais, lesquelles ? De quoi s’agit-il dans la réalité ? De « 8 heures de travail » ou « 8 heures au travail » ? En d’autres termes, pour combien de temps les travailleurs sont-ils productifs sur une journée de travail ? Dans une publication parue il y a 3 ans, Invitation Digital Ltd – une firme de marketing basée au Royaume-Uni – répond aux questions …

L’étude d’Invitation Digital Ltd a porté sur près de 2000 (1989 pour être exact) employés de bureau (à temps plein) âgés de plus de 18 ans et disséminés sur l’ensemble du territoire du Royaume-Uni. En réponse à la question de savoir s’ils se considèrent productifs tout au long d’une journée de travail, la grande majorité (soit 79 %) avait répondu non. D’après les résultats de l’étude, seul le cinquième (donc les 21 % restants) a répondu par l’affirmative. Le sondage avait ensuite révélé que la durée moyenne de productivité sur le lieu de service est de 2 h 53 min, soit moins de 3 h.


D’après l’enquête, si les travailleurs se retrouvaient avec moins de 3 h de productivité sur une journée de travail c’est parce qu’ils étaient la plupart du temps distraits par des activités comme : surfer sur les réseaux sociaux - 47 % (des répondants au sondage) ; lire les sites Web d'actualités - 45 % ; discuter des activités en dehors du travail avec des collègues - 38 % ; préparation de boissons chaudes - 31 % ; pauses cigarette - 28 % ; messagerie texte et messagerie instantanée – 27 % ; manger par petits bouts - 25 % ; faire de la nourriture au bureau - 24 % ; téléphoner à son partenaire/à ses amis - 24 % ; recherche d'un nouvel emploi – 19 %.

Source : Décision

Et vous ?

Pour ou contre les logiciels de surveillance des employés ?
Que pensez-vous de la décision de ce tribunal ? Les données issues de tels logiciels sont-elles suffisantes pour mesurer la productivité d’un employé en télétravail et tirer des conclusions fiables ?
Comment votre employeur fait-il pour vous contrôler alors que vous êtes en télétravail ?

Voir aussi :

Twitter encourage fortement tous ses employés du monde entier à travailler à domicile pour réduire la probabilité de propagation du coronavirus
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux, une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non, Gagnerait-il à être plus largement adopté ?
Le coronavirus ralentit la production d'écrans LCD, et les prix des TV et moniteurs devraient monter en conséquence, cinq usines de fabrication à Wuhan étant actuellement touchées, selon un rapport
Une IA aurait fourni les premières alertes sur l'épidémie du coronavirus de Wuhan à l'aide du big data pour suivre et anticiper la propagation des maladies infectieuses les plus dangereuses au monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SofEvans
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 16:44
Imaginez que vous êtes tranquille en train de travailler à votre taff, et que votre boss passe toutes les 5 minutes dans votre bureau/open space pour voir ce que vous faites.
Déjà rien que ça, ça serait désagréable, mais en plus imaginez que votre chef installe un miroir sans tain pour que vous ne puissiez pas savoir s'il vous regarde ou pas.

Félicitation, vous venez d'imaginer le principe du Panoptique.

Les chefs en rêvaient, Sneek l'as fait (insérez un Jingle àlacon).

Purée, je pourrais pas travailler comme ça.
Pour moi, une entreprise qui applique joyeusement ce genre de flicage serait un bon gros red flag.
Je ne suis pas efficace à 100% tout le temps, j'ai besoin de mini pause de temps en temps (j'ai pas l'excuse de la clope ou du café) et j'ai pas spécifiquement envie qu'on me tombe dessus parce que je prends 5 minutes pour me vider la tête.
13  2 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 13:13
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
PS: Pensée émue pour la France qui va être bloquée par des grèves pendant des mois parce que partir à la retraite à 64 ans, c'est vraiment trop injuste alors que l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne travaillent jusqu'à 67 ans! Inutile de dire qu'aucun autre pays que la France ne travaille que 35h/semaine
Ah oui, aux UK ils font des contrat de contrat zéro heure, et en Bulgarie ils gagnent que 363€/mois en salaire moyen.
Pourquoi on te donnerais pas ce genre de contrat et ce salaire en suisse, ça ferais faire des économie tient.
C'est pas parce qu’on fait comme ci comme ça ailleurs qu'il faut le faire en france.

Surtout que la réforme des retraites a été debunker par tous les journalistes sérieux.
Déjà car faire des prévision économique sur 40ans c'est n'importe quoi et si on prends le scénario négatif retenue par le gouvernement on cotisant moins de 30€ de plus par mois elle n’était pas nécessaire cette réforme.
Et enfin, plutôt que de définir un age au pif, pourquoi ne pas mettre un nombre de trimestre cotisé ?
Bref, une réforme des retraites est surement nécessaire mais augmenté l'age n'est peut être pas la meilleur solution, surtout si c'est pour ce retrouver au chômage à 60ans on gagne pas grand chose en économie.
10  2 
Avatar de Kulvar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 13:06
Pour ou contre les logiciels de surveillance des employés ?

Ça dépend, est-ce que les patrons sont prêt à avoir des logiciels qui les surveillent en permanence pour que les employés puissent vérifier à loisir que les patrons ne l'a leur mette pas à l'envers ?

Que pensez-vous de la décision de ce tribunal ? Les données issues de tels logiciels sont-elles suffisantes pour mesurer la productivité d’un employé en télétravail et tirer des conclusions fiables ?

D'après ce tribunal, faire semblant de travailler en permanence serait mieux que faire son travail et profiter du temps qui reste si on a fini.

Comment votre employeur fait-il pour vous contrôler alors que vous êtes en télétravail ?

Il ne me contrôle pas. Il constate que les clients sont satisfait, le chef de projet est satisfait, et les collègues n'ont rien de mal à dire sur moi.
7  1 
Avatar de SofEvans
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 12:33
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
La France est un monde à part... Il y en a point comme nous!

Pour s'en convaincre, il suffit de lire les commentaires...

Le monde entier est conscient que la majorité des travailleurs ne sont pas des bourreaux de travail qui vont se donner corps et âme pour leur entreprise quand ils sont hors de contrôle en télétravail, sauf... le français!

Pour lui, le patron, quel qu'il soit, est un salaud de patron... Et l'employé, un saint, qui doit être payé un max pour en "foutre" le moins possible et dont la probité ne peut à aucun moment être mis en doute...

Ben les gars, désolé de le dire, mais vous vivez dans le monde des Bisounours!
Donc, tu dis que "La France est un monde à part... Il y en a point comme nous!", ce qui sous entends que tu es toi-même français.
Ensuite, tu dis "Le monde entier est conscient [...] sauf... le français!", donc tu mets tout les français dans le même panier (y compris toi, donc).
Finalement "Ben les gars, désolé de le dire, mais vous vivez dans le monde des Bisounours!", dois-t-on en conclure que tu vis dans un monde de Bisounours aussi ?

Et franchement, tu lis ce que tu écris ? Tu as déjà travaillé en entreprise ?
Parce que quand je lis "[...] la majorité des travailleurs ne sont pas des bourreaux de travail qui vont se donner corps et âme pour leur entreprise quand ils sont hors de contrôle en télétravail [...]", ca donne quand même bien l'impression que tu sous-entends que ceux en télétravail ("hors contrôle") n'en foute pas une et que ceux qui sont en entreprise (donc logiquement de ton point de vue "sous contrôle") sont des "des bourreaux de travail".

Alors je tiens à te rappeler tout de même que le "présentisme" qui consiste a être sur son lieu de travail sans pour autant faire quoi que ce soit juste pour donner l'impression que tu bosses est une pratique malheureusement assez largement répandue dans les grosses boites (généralement aux échelons moyen de la hiérarchie).

Et puis, navré de te réveiller de ton hyper-sommeil, mais il y a un truc qui s'est passé il n'y a pas si longtemps, ça s'appelle la pandémie du COVID19.
Pandémie qui a obligé la grande majorité des entreprises dans plusieurs pays à passé en full-télétravail pendant suffisamment longtemps pour qu'on se rende compte qu'en fait, télétravail ou pas, la productivité était grossièrement la même.
Pour ne pas trop te choquer vu que tu sembles sortir d'une torpeur pré-2019, il est vrai que pour certaines personnes/entreprises, le full-télétravail s'est très mal vécu/passé, mais pour bien d'autre, ça a été au contraire la panacée.

Bref, ton petit discours moralisateur à 2 balles me fait bien penser que pour toi, le télétravail s'est mal passé, et que du coup le télé-travail c'est forcement du caca en barre.
Mais c'est très français ça, de ne voir que son petit nombril.
(Tu as vu ? Moi aussi je peux faire des grosses généralisations bien toutes pourrites ! Mempapeur !! )
8  2 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 12:45
Dix ans après que Marissa Meyer se soit érigée contre le travail à distance, nous voilà à nouveau sur les starting blocks des débats de l’époque. En 2013, dans une note envoyée à ses employés, la PDG de Yahoo a annoncé qu'il ne sera plus possible pour ces derniers de travailler à distance. Expliquant sa décision, la patronne de Yahoo avait soutenu que « certaines des meilleures décisions et idées viennent de discussions de couloir et de cafétéria, en rencontrant de nouvelles personnes et dans des réunions d'équipe improvisées » avant d’ajouter que « la rapidité et la qualité sont souvent sacrifiées lorsque nous travaillons à la maison » et qu'avoir un Yahoo! uni « commence par être physiquement ensemble ».

Son RSSI de l'époque lui a envoyé une merveilleuse idée par mail : sécuriser la messagerie de 3 milliards d'êtres humains. La décision de la direction de ne pas donner suite a certainement été prise en télétravail.
5  0 
Avatar de Jeff_67
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 13:34
La fronde du patronnat contre le télétravail prouve au moins une chose : il n'a aucun respect ni aucune considération pour les salariés, qui ne sont que des ressources corvéables à merci.

Ne vous tuez pas à la tâche pour une entreprise qui n'a que faire de vous.
7  2 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 13:02
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
La France est un monde à part... Il y en a point comme nous!

Pour s'en convaincre, il suffit de lire les commentaires...

Le monde entier est conscient que la majorité des travailleurs ne sont pas des bourreaux de travail qui vont se donner corps et âme pour leur entreprise quand ils sont hors de contrôle en télétravail, sauf... le français!

Pour lui, le patron, quel qu'il soit, est un salaud de patron... Et l'employé, un saint, qui doit être payé un max pour en "foutre" le moins possible et dont la probité ne peut à aucun moment être mis en doute...

Ben les gars, désolé de le dire, mais vous vivez dans le monde des Bisounours!
a 2 détails prêt:
le travailleur francais est parmis le plus productif au monde

Ceux qui sont devant nous sont les suisses, les usa, le luxemboug, l'irlande...
Pourquoi ? car les salaires sont plus important. Donne moi un salaire de 100k comme aux state et peut être que je m'investirais plus pour l'entreprise.

On râle oui car on est parmi les plus productifs au monde mais on a pas le salaire qui va avec.
En plus nos grands fleurons nationaux (cac40) superforme chaque année grâce a notre travail mais y'a que les actionnaires qui profite du gâteau.

Alors oui on en fait le moins possible si je puis dire. Pour combattre ce système il faut augmenter les salaires surtout pour les employé qui s'investissent dans l'entreprise et reste plutôt que d'aller ailleurs.
Moi aucun employeur ne m'a jamais récompensé financièrement ou en avantage, je change de boite tous les 3ans et je me fais plus de 20% de salaire en plus et c'est la seul façon de faire en France pour gagner en salaire.
La fidélité ne récompense pas.
D'autres sinon démissionne et ce mettent en freelance, ils sont leurs propre patron et étonnamment gagne beaucoup plus qu'un salarié, dingue non ?

Que retirer de tous ceci... qu'il y'a un climat de merde entre employeur et employé en France oui.
Et encore nous nous sommes ingénieurs pour la plupart avec donc des revenues correcte. Maintenant si on parle de salarié au smic eux on souvent des horaires de merde avec un salaire de merde.
Ils bossent pour au final arriver à épargner 50€ max/mois, super ! Enfin pas toujours, certains accumulent 100/200€ de dette par mois ou sont obligé de vivre dans leur voiture pour survivre.
Pendant ce temps, mon patron (un pdg du cac 40) gagne 120 fois mon salaire, j'espere qu'il est jamais constipé car la pause caca coute très cher à la boite.

Ben les gars, désolé de le dire, mais vous vivez dans le monde des Bisounours!
Non, puisqu'on peut difficilement changer notre salaire ou traverser la frontière, on fait les 35h et basta. C'est plus une résignation.
7  2 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/01/2023 à 13:44
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Quelque soit les solutions proposées pour un système de retraite, les français seront toujours contre! Pourquoi? Parce que le français est toujours "contre", cela fait partie de son ADN.

Est-ce que tu te rends compte qu'en Suisse les citoyens votent "oui" lorsqu'il faut accepter une hausse d'impôt et encore "oui" lorsque dernièrement ils ont voté pour l'augmentation de l'age de la retraite des femmes de 62 à 64 ans? Pas de grève, pas de crises hystériques, rien mis à part des citoyens responsables qui savent sous-peser ce qui est bien pour le pays...
mais je serais le 1er à voter pour une hausse d’impôt, si dernière:
- On a une meilleur répartition de l'imposition, les plus riches notamment qui en paierais plus
- Avec cette argent on nous donne un système social à la scandinave

Perso je ferais même une taxe exponentiel sur les biens immobilier, pour éviter certains empire immobiliers qui parasite le marché.
Ca forcerais ceux qui ont beaucoup d'argents a réellement investir dans l'économie du pays plutôt que d'acheter un 4ieme appart locatif à Paris.

D'ailleurs, toi tu es propriétaire Anselme45 ? c'est justement un gros problème en suisse l’accès à a propriété.

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Ce n'est qu'une fake news que les syndicats aiment bien répéter.

Si le travailleur français était le plus productif au monde, le pays ne serait pas dans la m... (mot de 5 lettres)!
c'est pourtant les chiffres donné par l'ocde
je savais pas que les syndicats contrôlait l'ocde, tu m'apprends un truc la.

J’enlève aussi un autre de tes clichés, le francais est loin d'etre le travailleur qui bosse le moins dans la journée
5  1 
Avatar de leulapin
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 16/01/2023 à 17:17
ça pose quand même question s'ils ne s'en sont pas rendu compte juste en évaluant le travail abattu par la dame... Comment pilotent ils leur activité?

Est ce que payer les gens à être assis sur une chaise crée de la valeur par défaut?
4  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/01/2023 à 8:03
Hum, si le siège de l'OCDE est bien à Paris, l'organisation possède également des bureaux à Berlin, Mexico, Tokyo et Washington.
De plus, établir un rapport entre les aspirations supposées des fonctionnaires qui y travaillent et les chiffres publiés par leurs services n'est que pure conjecture, voire de la diffamation.
Enfin, travailler pour un ministre ou un député n'est pas un poste enviable, c'est le meilleur moyen de faire des horaires de dingue sans être mieux payé, qui rêve de ce genre de missions ?
2  0