IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trolldi : « Personne ne veut plus travailler » est une plainte des employeurs aussi vieille que le travail lui-même
Et qui ravive les interrogations sur la rareté des professionnels de l'informatique

Le , par Patrick Ruiz

14PARTAGES

26  0 
L’édition 2022 du rapport annuel d’Ingénieurs et Scientifiques de France (IESF) sur la situation socioprofessionnelle des ingénieurs est disponible depuis le mois de septembre de l’année en cours. L’une de ses conclusions est que les entreprises françaises peinent à recruter des ingénieurs sur le sol du pays. Le rapport met en avant diverses raisons : le nombre insuffisant de personnes formées pour combler les besoins des entreprises et la rareté de certains profils spécialisés. Le tableau est tel que les employeurs semblent se plaindre de ce que « personne ne veut plus travailler » dans la filière informatique de France. À l’échelle globale, cela fait plus d’un siècle que cette plainte revient dans divers domaines. Et pour plusieurs observateurs, la situation a à voir avec le traitement salarial des employés.


« Je suis sûr qu'il y avait des propriétaires de plantations qui criaient que les esclaves ne voulaient plus travailler », lance un internaute en réponse à cette vieille plainte des employeurs.


Le rapport 2022 de l’IESF avait dressé une liste de raisons à cet état de choses : « les entreprises ont du mal à recruter des ingénieurs parce qu’on n’en fabrique pas assez [la France a formé 44 000 ingénieurs en 2021 et il estime qu’il en faudrait 60 000 par an] » ; la rareté et les prétentions salariales des profils spécialisés en intelligence artificielle et en cybersécurité.

Le fait est que le traitement salarial des tiers spécialisés dans ces domaines est meilleur dans d’autres pays que la France. Aux USA, il est courant de voir des mastodontes comme Google ou Apple offrir des salaires annuels de 100 000 à 200 000 $. Dans des domaines qui ont le vent en poupe comme l’intelligence artificielle, les experts ont des paies annuelles qui, dans certains cas, frôlent le million de dollars.

En 2016, OpenAI d’Elon Musk a arraché Sutskever et Ian Goodfellow – deux chercheurs en IA – à Google grâce à des salaires respectifs de 1,9 million et 800 000 dollars l’an. Une étude de Hired publiée sur cette plateforme avait déjà souligné ces disparités. En France, les entreprises du logiciel sont bien moins généreuses avec les développeurs.

L’étude Developpez.com basée sur les offres d’emploi postées sur la plateforme en 2021 permet de se faire une idée des écarts. En région parisienne, les salaires évoluent dans la fourchette de 3250 à 5000 euros par mois, soit un plafond de 60 000 euros sur une année qui colle en cohérence avec la rémunération médiane des cadres telles que publiée par l’APEC :




Un volet additionnel pour voir plus clair sur cette question de traitement salarial est celui du coût de la vie qui inclut des charges comme le loyer, le prix de l’immobilier, la nourriture, le transport, les services publics, les taxes foncières, etc. Le salaire d’un professionnel de l’IT à Paris est revu à la hausse après une réévaluation qui prend en compte ces paramètres, mais reste très loin des 100 000 dollars sur une année.

Sur l’axe du traitement salarial, la France n’est pas toujours comptée parmi les pays qui traitent le mieux les professionnels de la filière TIC. Il n’y a qu’à voir avec les chiffres de la firme anglaise Yells qui met en avant le fait que la Chine est le pays où l’on est le mieux payé en tant que développeur web. Dans ce comparatif des salaires ajustés par rapport au coût de la vie, la France arrivait en 5e position.

Le changement de perception du travail au bureau est aussi susceptible d’expliquer pourquoi « personne ne veut plus travailler »

Les personnes en télétravail aiment de plus en plus cette formule et indiquent sans détour préférer continuer à domicile même après la pandémie. En effet, un sondage sur developpez.com a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail.

Une série d’études était ensuite venue prédire des vagues de démissions dans les entreprises après les confinements. Le dénominateur commun entre celles-ci résidait dans l’une des raisons mises en avant par les participants à ces sondages : l’envie de demeurer en télétravail en permanence ou au moins sur l’approche hybride après la pandémie.


Ces chiffres de l’enquête Prudential Beneficial s’alignaient avec ceux d’un sondage de Microsoft sur un échantillon mondial de 31 000 employés disséminés dans 31 pays. « Le fait de pouvoir travailler à distance a ouvert de nouvelles possibilités pour de nombreux travailleurs. Si l’on n'a plus besoin d'être physiquement présent dans un bureau, l’employeur peut, en théorie, être situé n'importe où. C'est peut-être pour cette raison que 41 % des employés envisagent de quitter leur employeur actuel cette année », avait indiqué l’entreprise américaine. Les résultats de son enquête laissaient penser que les employeurs envisageaient de s’arrimer à ce qui était susceptible de s’imposer comme le standard du post pandémique. En effet, 73 % des participants au sondage étaient désireux de voir les options flexibles de télétravail demeurer et 66 % des décideurs pensaient à aller dans ce sens.

Pour l’humoriste et comédien français Coluche, « les gens en réalité ne recherchent pas du travail, mais de l’argent. »



Et vous ?

Coluche a-t-il vu juste ? Accepteriez-vous qu’on vous verse votre salaire de développeur sans que vous ayez à travailler ?
Pourquoi êtes-vous dans l'informatique ? Juste pour avoir de l'argent ? Pour créer de la valeur ? Les deux ?

Voir aussi :

Trolldi : qu'avez-vous pu faire dans le passé pour détruire involontairement votre carrière en informatique ? Quelques pistes à explorer
Trolldi : comment prendre sept ans pour livrer une bêta d'un jeu vidéo ? L'art d'allonger les délais en développement logiciel
Trolldi : les meilleurs employés ne sont pas ceux qui sont les plus agréables, selon un psychologue qui explique sa réflexion
Trolldi : Good Luck With That, enfin une licence pour le code spaghetti ? Les devs peuvent modifier votre code tant qu'ils ne vous mentionnent pas
Trolldi : quelles sont les pires excuses que les entreprises pourraient avancer, pour refuser le passage à l'IPv6 ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 19:33
il y'a 2 semaines, Capgemini m'a contacté sur linkedin, j'ai accumulé pleins d'expériences et de poste (dev java, chef de projet, architecture cloud, data scientiste), j'ai plus de 10ans d'expériences dans plusieurs domaienes et apte à occuper plusieurs postes et ils me propose en salaire: 43k....
lol je suis largement haut dessus dans mon taff actuel et le pire c'est qu'elle me sort que "je coute trop cher".

Aucune boite ne m'a jamais insulté de la sorte. Bref si les employeurs qui se peignent sont à l'image de Capgemini, franchement faut pas chercher plus loins vous trouverez jamais personne.
je peux me trouver des startup/pme qui m'offre du taff en full remote à 55k minimum.
Pourquoi j'airais dans votre ssii de merde pour devoir aller physiquement chez je ne sais quel client à combien de km de ma maison. Du travail précaire et mal payé, va falloir revoir votre copie.

Je remarque dans les commentaires que tous le monde se plain des meme types de boite; les esn/ssii, c'est beaucoup plus rare les gens qui se plaignent d'etre mal payé dans des vrai boite qui produise de vrai truc.

Jusqu'à présent j'ai jamais vu quelqu'un démissionner dans ma boite (full remote et salaire compétitif) et le travail et fait en temps et en heure.
Niveau ambiance, le chef nous donne les taches a faire, on en discute niveau faisabilité par rapport au deadline et après il nous fou la paix, on a pas un petit chef dernière nous pour nous surveiller/traquer et qui prend des screenshot du pc.
Bref y'a un vrai rapport de collaboration et de confiance, j'en demande pas plus.
19  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 12:17
Je pense que la pénurie c'est plutôt le mouton à 5 pattes avec 15 ans d'expérience mais payé au tarif d'un débutant.

Ceci résume bien la situation :

13  0 
Avatar de destroyedlolo
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 15:19
Mon employeur, parmis les + grosses SSII Francaises : le PDG se repend dans la presse des "résultats extraordinaires" (avec une hause du benef a 2 chiffres chaque trimestre ... mais les NAO plafonnent à moins de 2% et encore pas pour tout le monde (majoritairement, pour les jeunes embauchés pour qu'ils restent).

Bref ... pot de départ quasiment toutes les semaines ... et je viens de démissionner !
13  0 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 11:55
Personne ne veut plus travailler pour des [insérez l'insulte de votre choix] plutôt.
13  1 
Avatar de BleAcheD
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 14:18
"Franchement, je ne comprend pas pourquoi mon poste sans évolution, sous payé et sans considération ne vous intéresse pas ! Feignant !"
11  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 15:37
Donc le fait de recruter des ingénieurs extra-européens en full remote, pour toi il ne s'agit pas d'un signe de pénurie ?
Il ne s'agit pas forcément de pénurie, mais de disponibilité de personnel moins couteux.
10  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 11:12
Coluche a-t-il vu juste ? Accepteriez-vous qu’on vous verse votre salaire de développeur sans que vous n’ayez à travailler ?
Ben oui, on travaille d'abord pour faire bouillir la marmite, ensuite pour faire une activité qui nous plait, et enfin le travail permet des relations sociales, avec ses collègues d'abord, puis ensuite avec des gens de l’extérieur.

Pourquoi êtes-vous dans l'informatique ? Juste pour avoir de l'argent ? Pour créer de la valeur ? Les deux ?
Parce que j'aime ça, et si en plus je peux faire de l'argent ....
7  1 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/12/2022 à 14:25
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Coluche a-t-il vu juste ? Accepteriez-vous qu’on vous verse votre salaire de développeur sans que vous n’ayez à travailler ?
Je ne suis pas développeur mais il est certains que j'accepterais mon salaire sans avoir à travailler. Pourtant je travaillerais quand même mais sous des conditions bien différentes :
Garder mes fonctions mais ne plus avoir de lien de reporting avec l'un de mes responsables. Nous travaillons plutôt bien ensemble quand notre rapport est collaboratif (nous avons chacun nos domaines de compétences) mais devient explosif dès qu'il affirme sa supériorité hiérarchique (en gros qu'il me dit comment faire mon travail).
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Pourquoi êtes-vous dans l'informatique ? Juste pour avoir de l'argent ? Pour créer de la valeur ? Les deux ?
Il y a de nombreuses raison pour lesquelles je fais du traitement de données dans l'industrie:
J'aime ça et peu de gens aiment ça dans ces entreprises
J'échange avec tous les métiers de l'entreprise (du directeur à l'opérateur, de l'expert technique aux risques psychosociaux, etc)
Je leur apporte autant qu'ils m'apportent (en tout cas je l'espère)
C'est une fonction d'exploration, j'avance à tâtons chaque semaine, je me trompe toutes les semaines, j'apprends toutes les semaines
etc...

Juste pour avoir de l'argent ?
Juste, non mais nous vivons dans un monde où il faut payer les choses, donc sans argent pas de vie.
Pour créer de la valeur ?
Aussi et j'ai la prétention de ne pas créer que de la valeur pour mon entreprise mais aussi pour ceux avec qui j'interagi (sous forme de culture, d'échange social, voir de les faire monter en compétence et d'avoir une augmentation à la fin de l'année)
6  1 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 15:12
Citation Envoyé par cdubet Voir le message
...
Quand a la question de savoir si les gens travailleraient s ils etaient payés a rien faire, la reponse generale est non. On peut le voir grandeur nature avec les retraités.
Ceux ci touchent souvent des pensions confortables sont en grande partie en plein forme mais combien font du benevolat ou ont une activité productive ?
Une infime minorité et c est quelques heures par semaine

...
Même retraité, je continue mon travail de veille à la recherche de failles bénévolement. La dernière en date est sous Chrome/chromium : à l'authentification pour retrouver ses mdp enregistrés, en appuyant sur annuler, on tombait quand même sur les mdp enregistrés. Cela a été corrigé.

Je ne travaille plus aussi intensément que lorsque j'étais en activité mais je reste passionné. Bien que l'espace de discussion sur dvp soit devenu pro ou anti américains, pro ou anti russes, pro ou anti chinois, pro ou anti Macron, pro ou anti Europe, etc..., je continue de m'informer dessus et à participer sans me mêler de ces guéguerres intestines que je trouve vaines.

Donc, dis-moi, tu es anti-retraite ? Anti-congés payés ?

Citation Envoyé par cdubet Voir le message
Ca me fait rire quand on dit qu on forme pas assez d ingenieur en France. Si c etait vrai, les salaires seraient nettement plus haut et aucun serait contraint d aller travailler chez des marchands de viandes (ESN).
...
Donc le fait de recruter des ingénieurs extra-européens en full remote, pour toi il ne s'agit pas d'un signe de pénurie ? Tous les rapports le disent, maintenant que la transformation numérique accélérée par le covid est enclenchée, tout le monde veut cloud, ia, apps, cybersécurité et les compétences manquent à l'appel.
6  1 
Avatar de ciola
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 18:58
Je suis toujours consterné de voir que des gens comparent encore des salaires bruts au lieu de s'intéresser aux salaires net après impôts. C'est vraiment du grand n'importe quoi.
7  3