IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une centaine d'entreprises britanniques testent la semaine de quatre jours sans perte de salaire
Des milliers d'employés vont demeurer dans ce système qualifié de « transformateur »

Le , par Stéphane le calme

11PARTAGES

9  1 
Les travailleurs sont-ils plus productifs en travaillant 4 jours au lieu de 5 par semaine ? Qu'en est-il des acteurs de la filière de développement de logiciels en particulier ? C’est à un jeu de questions parmi lesquelles on retrouve les précédentes que le Royaume-Uni veut tenter de répondre en lançant un programme pilote de semaine de travail à 4 jours sur une période de 6 mois. Le pays rejoint un mouvement mondial croissant en faveur d’une semaine de travail à 4 jours.

Une centaine d'entreprises britanniques ont signé une semaine de travail permanente de quatre jours pour tous leurs employés sans perte de salaire, une étape importante dans la campagne visant à changer fondamentalement l'approche britannique du travail. Les 100 entreprises emploient 2 600 personnes (une infime fraction de la population active du Royaume-Uni), mais le groupe 4 Day Week Campaign espère qu'elles seront à l'avant-garde d'un changement majeur.

Les partisans de la semaine de quatre jours disent que le modèle de cinq jours relève d'un âge économique antérieur. Ils soutiennent qu'une semaine de quatre jours inciterait les entreprises à améliorer leur productivité, ce qui signifie qu'elles peuvent créer la même production en moins d'heures. Pour certains adopteurs précoces, la politique s'est également avérée un moyen utile d'attirer et de retenir les employés.


Des travailleurs du Royaume-Uni expérimentent la semaine de travail de quatre jours de travail sans réduction de salaire. Un programme pilote de six mois recrute des entreprises pour étudier l'impact de la réduction du temps de travail sur la productivité et le bien-être de leurs travailleurs, ainsi que l'impact sur l'environnement et l'égalité des sexes. Les entreprises suivent le modèle 100:80:100 selon lequel les travailleurs reçoivent 100 % de leur salaire pour 80 % du temps de travail, ce, en échange d'un engagement à maintenir 100 % de leur productivité antérieure.

Le programme veut se démarquer en aidant les entreprises à ne plus se contenter de mesurer le temps que les gens passent au travail, mais à se concentrer davantage sur les résultats obtenus. Il est géré par des chercheurs des universités de Cambridge, d'Oxford, du Boston College, ainsi que par les organisations à but non lucratif 4 Day Week Global, 4 Day Week UK Campaign et le groupe de réflexion britannique Autonomy. Il entendait recruter 30 entreprises britanniques lors de son lancement en juin. C'était sans compter sur toutes les entreprises qui ont montré leur intérêt.

Fin juin, une entreprise de télécommunications, un studio de développement de jeux vidéo et une société de formation se sont joints à ce programme. Les 90 employés de Yo Telecom sont alors passés d'une semaine de travail de 40 heures à une semaine de travail de 4 jours et 32 heures sans réduction de salaire pendant six mois à partir de juin. Ils sont accompagnés par le développeur de jeux Hutch, avec 120 employés, et MBL Seminars, avec 70 employés.


Les deux plus grandes entreprises qui se sont inscrites sont Atom Bank et la société de marketing mondiale Awin, qui emploient chacune environ 450 personnes au Royaume-Uni. Ils ont été accrédités par 4 Day Week UK Campaign, ce qui signifie qu'ils ont démontré qu'ils ont véritablement réduit les heures des travailleurs plutôt que de les forcer à avoir des journées plus longues.

Adam Ross, directeur général d'Awin, a déclaré que l'adoption de la semaine de quatre jours était « l'une des initiatives les plus transformatrices que nous ayons vues dans l'histoire de l'entreprise ». « Au cours de la dernière année et demie, nous avons non seulement constaté une augmentation considérable du bien-être des employés, mais en même temps, notre service client et nos relations, ainsi que la rétention des talents en ont également bénéficié ».

4 Day Week UK Campaign coordonne également le plus grand programme pilote au monde impliquant environ 70 entreprises, qui emploient environ 3 300 travailleurs, pour adopter la semaine de quatre jours dans le cadre d'un essai avec des chercheurs des universités de Cambridge et d'Oxford, du Boston College et du groupe de réflexion Autonomy.

En septembre, 88% de ces entreprises interrogées au milieu de l'essai ont déclaré que la semaine de quatre jours fonctionnait « bien » pour leur entreprise à ce stade de l'essai. Environ 95 % des entreprises interrogées ont déclaré que la productivité était restée la même ou s'était améliorée depuis l'introduction.

Joe Ryle, directeur de la campagne au Royaume-Uni, a déclaré que l'adoption de la semaine de quatre jours prenait de plus en plus d'élan, alors même que les entreprises se préparent à une longue récession. « Nous voulons voir une semaine de quatre jours sans perte de salaire devenir le mode de travail normal dans ce pays d'ici la fin de la décennie, nous visons donc à recruter de nombreuses autres entreprises au cours des prochaines années », a-t-il déclaré. « Avec de nombreuses entreprises qui luttent pour se permettre des augmentations de salaire de 10% d'inflation, nous commençons à voir de plus en plus de preuves qu'une semaine de quatre jours sans perte de salaire est proposée comme solution alternative ».

La plupart des entreprises qui ont officiellement adopté la semaine de quatre jours appartiennent au secteur des services tels que la technologie, l'événementiel ou les sociétés de marketing. Cependant, la campagne a indiqué que certains employeurs de la fabrication et de la construction s'étaient également inscrits.


Les avantages d'une semaine à 4 jours selon le mouvement

Travailleurs
  • Meilleur équilibre travail-vie personnelle - une semaine de quatre jours nous donne le temps de vivre des vies plus heureuses et plus épanouies, en permettant les aspects non professionnels de la vie qui sont souvent négligés, tels que :
    • Repos - sommeil et les diverses formes de repos dont nous avons besoin pendant l'éveil (repos physique, mental, social, émotionnel et sensoriel).
    • Loisirs - du temps passé avec la famille et les amis à la poursuite de passe-temps et de projets passionnés.
    • "Life Admin" : tâches telles que les courses, le nettoyage, la gestion des finances et les nombreuses tâches parentales.
  • Aide au coût de la vie - une semaine de quatre jours sans perte de salaire réduit les frais de garde d'enfants et de transport.

Employés
  • Des performances et des bénéfices plus élevés - des essais et des exemples concrets montrent que les employeurs qui passent à une semaine de quatre jours augmentent la productivité et réduisent les coûts (une étude de la Henley Business School en 2021 a estimé que les entreprises britanniques économiseraient 104 milliards de livres sterling par an si un la semaine de quatre jours a été mise en place dans l'ensemble des travailleurs sur le sol britannique).
  • Plus de talents - la réduction de la semaine de travail permet aux organisations d'attirer et de retenir des employés de qualité qui sont plus heureux et moins stressés et prennent moins de jours de congé maladie.

Économie
  • Baisse du chômage - incroyablement, le Royaume-Uni souffre simultanément de surmenage, de chômage et de sous-emploi, donc une semaine de quatre jours est un moyen intuitivement simple de rééquilibrer l'économie et de résoudre de nombreux problèmes.
  • Augmentation de la productivité : de nombreuses études montrent que travailler moins d'heures augmenterait la productivité du Royaume-Uni.
  • Stimulation du tourisme - avec plus de temps libre, le secteur du tourisme bénéficierait de personnes prenant plus de courts séjours au Royaume-Uni.

Société
  • Une meilleure santé mentale et physique - plus de temps pour se concentrer sur notre santé et notre bien-être, et prévenir et traiter tout problème ou maladie.
  • Égalité des genres – une part plus égale du travail rémunéré et non rémunéré, y compris des rôles de soins traditionnellement attribués aux femmes.
  • Communautés renforcées – plus de temps pour établir des relations et s'occuper des enfants, des personnes âgées et des personnes handicapées.

L'environnement
  • Un mode de vie plus durable - plus de temps libre nous permet de faire des choix écologiques, comme le vélo et la marche au lieu de conduire, et de cuisiner avec des ingrédients frais plutôt que d'acheter des plats cuisinés énergivores.
  • Une empreinte carbone réduite - des recherches ont montré qu'une semaine de quatre jours pourrait réduire l'empreinte carbone du Royaume-Uni de 127 millions de tonnes par an, ce qui équivaut à retirer 27 millions de voitures de la route (en fait, l'ensemble du parc de voitures particulières du Royaume-Uni).

Peter Dowd, député travailliste de Bootle, a fait une proposition de loi érigeant en standard la semaine de travail de 4 jours

Ci-dessous ses propos issus d'une tribune publiée le 17 octobre :

Il y a près d'un siècle, les travailleurs de ce pays sont passés d'une semaine de travail de six jours à une semaine de cinq jours. Le modèle du lundi au vendredi reste le modèle de travail dominant dans la majeure partie du monde occidental – malgré le fait qu'il a été conçu pour une économie industrielle et agricole qui serait à peine reconnaissable par sa main-d'œuvre d'aujourd'hui. La semaine de cinq jours ne reflète tout simplement pas les besoins du monde moderne.

La pandémie a conduit à un soutien accru des travailleurs pour une semaine de travail de quatre jours sans perte de salaire ; cette semaine, je présente un nouveau projet de loi au parlement qui pourrait faire de cela une réalité, en réduisant le nombre maximal d'heures hebdomadaires à réduire de 48 à 32. Parce que même si le Royaume-Uni travaille de longues heures, il a actuellement l'une des économies les moins productives.

Ce n'est pas seulement injuste, mais cela s'avère préjudiciable à la productivité et à l'économie. Les travailleurs ont besoin de temps pour se reposer et récupérer afin de ne pas se rendre malades. Un temps de loisir supplémentaire donnerait également aux gens la possibilité de renforcer les économies locales en ayant plus de temps pour dépenser de l'argent - cela pourrait être la bouée de sauvetage dont de nombreuses entreprises du secteur hôtelier ont besoin après deux longues années de pandémie.

Comme pour ne rien arranger, l'âge auquel les gens reçoivent une pension de l'État a été reculé - dans de nombreux cas, de plusieurs années. La retraite pour des millions de travailleurs est une perspective lointaine. Est-ce vraiment trop demander de moderniser la semaine de travail ?

Le Royaume-Uni participe actuellement à la plus grande expérience jamais réalisée d'une semaine de quatre jours, sans perte de salaire pour les travailleurs : 70 entreprises et plus de 3 300 travailleurs participent à un projet pilote mené par 4 Day Week Global, le groupe de réflexion Autonomy et la campagne 4 Day Week. Une enquête auprès des entreprises participantes à mi-parcours suggère que l'essai se déroule extrêmement bien, 86 % des employeurs déclarant qu'ils poursuivront probablement avec une semaine de quatre jours une fois l'essai terminé.

À l'échelle mondiale, nous avons observé une tendance similaire. Partout où la semaine de quatre jours sans perte de salaire a été testée à travers le monde, c'est une situation gagnant-gagnant pour les travailleurs et les employeurs. Et bien qu'il puisse sembler contre-intuitif que travailler moins d'heures puisse entraîner une plus grande productivité, il y a de plus en plus de preuves que c'est le cas.

Lorsque Microsoft au Japon a testé une semaine de quatre jours, ils ont constaté que la productivité avait augmenté de 40 %. En Islande, le plus grand essai jamais réalisé sur la réduction de la semaine de travail pour le secteur public a été un « succès écrasant » et a permis à 86 % de la population active islandaise de travailler moins d'heures ou d'obtenir le droit de réduire leurs heures. En plus de l'augmentation de la productivité, le bien-être des travailleurs s'est considérablement amélioré à travers une gamme d'indicateurs, du stress perçu et de l'épuisement professionnel à la santé et à l'équilibre entre travail et vie personnelle.

En outre, une autre étude menée par l'organisation environnementale Platform London et la campagne 4 Day Week a révélé qu'en travaillant simplement un jour de moins, les émissions de carbone pourraient diminuer jusqu'à 127 millions de tonnes par an, ce qui équivaut à retirer toutes les voitures particulières de la route.

Pour les travailleurs participant à l'essai britannique, l'impact immédiat sur le bien-être a été positif. Kirsty Wainwright, qui gère le fish and chips de Platten dans le nord de Norfolk, déclare : « Travailler une semaine de quatre jours a fait une énorme différence dans ma vie et je me sens beaucoup plus heureuse. Cela me permet de passer plus de temps avec ma famille et je ne semble jamais atteindre le moment de fatigue au travail, ce qui est du jamais vu dans l'industrie hôtelière.

« Avoir plus de temps pour faire les choses banales de la vie, comme l'administration de la vie, signifie également que j'ai un peu plus de vie sociale ».

Matt Bolton de l'agence créative Mox London, déclare : « Sur le plan personnel, avoir un jour de congé supplémentaire chaque semaine a été énorme. Cela me permet de passer plus de temps avec ma famille et mon fils. De plus, d'un point de vue professionnel, j'ai été surpris de voir à quel point je suis plus concentré. Dès que votre état d'esprit passe à une semaine de quatre jours, vous devenez naturellement plus efficace ».

Sharon Platts, directrice des ressources humaines chez Outcomes First Group, qui compte 1 000 employés et est la plus grande organisation participant à l'essai au Royaume-Uni, a déclaré que le projet pilote de quatre jours par semaine a été « transformateur » pour l'entreprise. « Nous avons été ravis de voir la productivité et la production augmenter et avons également pu le faire fonctionner dans nos services d'éducation et de soins, ce que nous pensions être beaucoup plus difficile », dit-elle.

Source : 4 Days Week

Et vous ?

En tant que professionnel de l'informatique, êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? Dans quelles mesures ?
Que pensez-vous du modèle mis en place par le pays dans lequel vous travaillez ?
Quels avantages y voyez-vous ? Quels inconvénients également ? Le ratio est-il susceptible d'encourager une semaine de travail moins longue selon vous ? Pourquoi ?

Voir aussi

Une étude montre que les bureaux open spaces augmentent l'échange électronique entre collègues et diminuerait la productivité
Les bureaux open spaces ont un impact négatif sur notre mémoire d'après un article publié par la BBC
Microsoft présente ce que seront les bureaux virtuels natifs sous Windows la firme va les introduire avec son nouvel OS
Le PC de bureau n'est pas mort et reste l'outil de travail principal des employés d'après une étude sur le cycle de vie du matériel IT en entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/02/2023 à 10:52
Qui dit semaine de travail de 4 jour, dit :
- plus de temps pour ses loisirs
- plus de temps pour la vie de famille
- plus de temps pour se reposer
- WE moins contraignant quand on doit faire des déplacement et revenir
- du temps pour faire ses corvées ménagères (car ça prend du temps de faire tout une maison), du jardinage, du bricolage, les magasins en période de faible affluence
- ...
7  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/09/2023 à 16:01
les français sont des fainéants, et cela doit changer.
Il faut augmenter de 40 à 50% le taux de chômage et de rappeler qu'ils travaillent pour l'employeur, et non l'inverse.
Cela doit se faire en portant atteinte à l'économie en augmentant de 40 à 50% le taux de chômage , et c’est ce que tous les gouvernements du monde essaient de faire.
Personne n’en parle mais les gens sont en train de se faire virer et on commence à voir moins d’arrogance dans le monde du travail.

C'est pas de moi mais d'un patron australien il y'a 1 semaines (j'ai juste modifier australiens par francais)

Mais vu la tendances: les patrons veulent le retour au bureau pour fliquer les salaries, baisse des salaires ou des tjm pour les indé, remplacement des salariés par des ia, inflation+récession...
Je doute que la semaine de 4 jours de 30h se démocratise en Europe en ce moment.
Au contraire je vois plutôt une augmentation du chômage, des baisses de pouvoir d'achats et des baisses de salaires. Et une réduction des avantages comme le télétravail.
7  0 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 16:22
Ne vous laissez pas attendrir par ces discours. Ca n'arrivera pas.

Comme le post de Bill Gates la semaine dernière.

Cette étude menée par le groupe de réflexion Autonomy est littéralement de la désinformation. Un article passionnant et vrai à ce sujet :

C'est du pur baratin pour qui sait réfléchir : on peut pas parler de réduction du temps de travail quand on ne fait que retarder l'âge du départ en retraite.
9  2 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/02/2023 à 11:27
c'est ce qu'on appelle un avantage d'entreprise.
Je pense que les boites qui propose le full remote a ces salariées à la même chose (moins de démission, moins d'absentéisme...etc.).
Les meilleurs vont postuler dans ces boites car ce sont des avantages très intéressants, pour les autres boites, seul les plus mauvais reste.

Pour une boite qui veut attirer des bon dev mais qui veut pas/ne peut pas augmenter les salaires, le full remote et/ou la semaine de 4 jours sont de très bonne alternative pour attirer les talents.

J'ai vu un article récement qui disait que la RATP recrutait massivement, ca me choque absolument pas, chauffeur c'est un métier tres contraignant (travail tard le soir/tôt le matin, le weekend et pendant les vacances d'été), mais les avantages qu(ont acquis les anciens salariés ont été supprimé, donc pourquoi me faire chier a bosser à la rapt alors que je peut trouver un taff avec les mêmes avantages aussi bien payer ailleurs sans ces contrainte...

C'est comme aussi le métier de prof, si c'est un métier si facile comme je le vois souvent sur le net, pourquoi personne ne veut faire ce métier...
Moi je crois au marché de l'offre et de la demande, les métiers bien rémunéré et/ou avec beaucoup d'avantage ont beaucoup de demande et les métiers de merde sans avantage*sans salaire ont peu de demande.
Pourquoi sinon on voit autant d'étudiant en fac de médecine ou de droit et pas postuler chez l'education national, ou à la sncf/rapt pour conduire des trains/métros.
5  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/02/2023 à 11:38
Citation Envoyé par electroremy Voir le message
Nous sommes experts, c'est nous qui signons les rapports, si une expertise est mauvaise et/ou qu'il y a un accident sur un produit que nous avons certifié, c'est l'auteur du rapport qui voit sa responsabilité engagée. Certes, l'entreprise aura aussi une amende, mais l'auteur du rapport - le salarié donc - aura non seulement une grosse amende relativement à ses revenus mais dans certains cas de la prison ferme

Parfois c'est injuste.
Un collègue avait vérifié la sécurité d'une installation de télécommunications. Tout est OK, conforme.
Un technicien de France Telecom était venu travailler dessus ensuite. Il allait repartir à la fin de sa journée mais c'est rendu compte qu'il avait oublié de faire un tout petit truc. Il est donc remonté au sommet du pylône mais sans ses EPI, sans son harnais antichute "pas le temps, pas la peine". Il a fait une chute mortelle de 30 mètres de haut. Mon collègue n'était pour rien dans l'accident, mais il a quand même écopé, à titre individuel, de 50.000€ d'amende et 6 mois de prison avec sursis ! Je ne me souvient plus de ce qu'a eu l'entreprise mais c'était totalement indolore pour elle.
Ca me semble invraisemblable , quand tu es salarié il existe le principe d’irresponsabilité civile (quand il n'ya pas de faute manifeste).
Que tu te fasse remercier suite à un problème admettons mais poursuivi personnellement
Quel est l'intérêt d'être salarié a ce moment là si tu bosses pour quelqu'un qui n'assume pas les risques et ne fait que se rincer sur ton dos ?
4  0 
Avatar de electroremy
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/02/2023 à 9:40
La semaine de 4 jours, c'est bien

Mais pour que ça fonctionne, il faut mieux répartir les richesses, que le travail paie plus que le capital

Ca ressemble à un méchant discours d'extrême gauche mais c'est malheureusement vrai

A la fin des 30 glorieuses, il y a eu une cassure, très bien mise en évidence par les graphiques ci-dessous :

Productivité du travail, rémunération moyenne et rémunération d’un salarié d’exécution aux Etats-Unis (en indices, base 100 en 1948) :



Le PIB en France par habitant :



Evolution du pouvoir d'achat en France correspondant au salaire moyen :



Donc dans notre histoire, l'économie a continué a prospérer mais cela a beaucoup moins bénéficié aux salariés.
Les salaires n'ont pas suivit l'économie.
C'est aussi pour cela que l'immobilier est devenu si cher par rapport aux revenus.

On voit clairement la différente entre la génération de mes parents (68 ans), la mienne (42 ans) et les jeunes (25 ans)
Mes parents s'en sortent mieux que moi, sans diplômes, avec un seul salaire dans la famille (mère au foyer) ils ont fait partie de la classe moyenne et sont propriétaire d'une grande maison. Pour avoir le même niveau de vie que mes parents, il faut aujourd'hui deux salaires dans une famille, dont un salaire de cadre voire deux.
Et ma génération m'en sort mieux que les jeunes.

Les 35 heures ? C'est théorique ! Beaucoup d'entreprise y échappent...
En pratique, je suis cadre forfait jour, sans limite horaire, je travail trop, et bien sûr payé au minimum de la convention collective
Les non-cadres ont un contrat forfait heure à la con (au delà des 35h) avec en plus une clause qui déduit 1,5h de temps de trajet par jour pour aller chez clients
Tout le monde ramène du travail à la maison avec l'ordinateur portable, non payé bien sûr...
L'arnaque c'est que les gens travaillent plus que 35 h mais sont payés 35 h.

La mentalité de ne pas augmenter les salaires malgré les profits est durablement ancrée
Dans mon entreprise, très rentable malgré les crises (rentabilité à deux chiffres), même après un dur mouvement social, on a obtenu une augmentation de 4% des salaires pour 2022 et 2023 (donc très inférieure à l'inflation), alors que l'entreprise est rentable notamment parce qu'elle a fortement augmenté ses prix.
Normalement, les salaires doivent augmenter d'un montant supérieur à l'inflation + l'effet de Noria.
Ici, le pouvoir d'achat des salarié a baissé !

Cet "effet de Noria" est expliqué ci-dessous



Bref on se fait vraiment avoir... le travail ne paie plus

Il faut rééquilibrer les choses. Mieux payer les salariés (comme c'était le cas avant) permettrait :
- soit d'augmenter fortement les salaires
- soit de travailler 4 jours par semaine (et pas plus que 8 heures par jour) en ne baissant pas les salaires, voire même en les augmentant un petit peu


Ce n'est pas utopique. Il faut reprendre l'argent aux financiers, ils se sont vraiment trop goinfrés.
C'était pareil du temps de la monarchie en France, avec la noblesse et le clergé qui se goinfraient...

A bientôt
3  0 
Avatar de fredinkan
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 13:18
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a des ingénieurs qui bossent dans la tech aux USA et qui travaillent 32h sur 4 jours.
C'est aux US, donc ils sont payés pour 32h
Mais ils doivent quand même répondre aux téléphone et être présents en meeting 7/7...

Pour avoir pas mal de contact avec les US, même si on nous vante le "non c'est pas comme ça dans ma boîte", dans la majeure partie des entreprises on en est à ça ...
3  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 17:47
Et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier alu ?
4  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 16:28
c'est effectivement une belle avancée social, très étrange quand même venant d'un pays néolibérale sauvage.
Après à voir en pratique, parce que pour le français, 35h en 4 jours ça fait des journées de 8h45, en télétravail c'est jouable en commençant à 8h, on peut finir à 18h, mais quand on a 1h de transport ou un métier très épuisant mentalement ou physiquement ça peut être compliqué.

Encore une fois, je dirais que plutôt que de l'imposer bêtement aux salariés avec une lois, l'état doit faire un forcing pour faire bouger le monde de l’entreprise un peu comme pour le télétravail pendant le covid qui est désormais devenue une norme, je trouve aucune boite désormais qui propose pas 2j de télétravail. Enfin si elles existe encore ces boites, je leurs souhaite bonne chance pour recruter

Si la semaine de 4 jours est un choix du salarié et qu'il peut choisir le jours c'est top. les familles avec des jeunes enfants préférons surement le mercredi que le vendredi par exemple pour garder les gosses.

Je l'ai déjà dit pleins de fois de toute façon, y'a pas que le salaire dans un contrat de travail, le télétravail, le nombre de rtt et la semaine de 4 jours sont des avantages qui peuvent inciter un salarié à venir, ou éviter qu'il ne parte chez le concurrent.
2  0 
Avatar de electroremy
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/02/2023 à 12:24
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
être à son compte: ca rapporte (beaucoup) plus.
Oui MAIS à condition de ne pas se faire exploiter par ses donneurs d'ordre...

Beaucoup d'auto-entrepreneurs sont en fait des salariés déguisés avec un salaire pas très élevé et aucune protection sociale

Le cas emblématique c'est Uber, mais aussi les journalistes pigistes ou encore les graphistes à qui on demande d'être auto-entrepreneurs

Il y a une variante plus subtile : je vois aussi pas mal de PME qui ne travaillent que pour un nombre très réduit voire un seul donneur d'ordre, c'est presque une "fausse" PME, une activité a été externalisée dans une PME dont les salariés n'ont pas les avantages de ceux des donneurs d'ordre.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Et oui pour mes parents, ma mère était femme au foyer, mon père bossait, donc 1 salaire, pourtant grosse baraque à la campagne avec un immense terrain et on a jamais manqué de rien du tous.
Il a même pas fait de crédit à la banque pour sa maison et le terrain, tous payé cash.

Les parents du mari de ma sœur, 1 était cheminot et sa femme prof d'anglais, ils avait acheté 2 petit studio à Paris il y'a 50ans que dal aujourd'hui ils sont millionnaires si ils les vendent, et se font tous les mois une belle rente avec la location.

Bref c'est tres bien pour eux, je suis pas jaloux, mais je suis juste dépité de voir que nos vieux ont pu s'offrir d'énorme maison sans faire de credit et bien vivre avec juste 1 salaire. Aujourd'hui c'est la galère avec 2 salaire et faut s'endeter sur 20ans minimum pour acheter un petit appart en ville. Une maison vers chez moi c'est 500-600k.
C'est clair il y a une ENORME injustice entre génération.

Il faut aussi parler des retraites : mon père est partir à la retraite à 53 ans (régime spécial), et sa retraite a été calculée sur ses dix derniers mois de salaire.

Ma génération :
- on va cotiser beaucoup
- on va cotiser longtemps
- on aura une retraite très faible, il faut en plus qu'on mette de l'argent de coté
La "solidarité entre générations" mon œil !
J'ai du mal au cœur en voyant dans les manifestations contre la réforme des retraites des jeunes, des étudiants, des lycéens. Ce sont les dindons de la farce, car ils se font avoir par la réforme mais aussi il se feront avoir même si le mouvement social réussi à faire plier le gouvernement...

Les rythmes de travail se sont intensifiés, la génération de mes parents n'a pas connu le même stress que nous.

Autre aspect des choses : ma génération a du faire des études (bac+5 pour moi, ingénieur) mais pour avoir des salaires qui sont équivalent à ce que pouvaient avoir nos parents juste avec le bac. Et qui dit études longues dit partir en retraite plus tard, pour moi c'est la retraite à 67 ans à condition bien sûr que les futures réformes n'augmentent pas encore la durée de cotisation.

S'agissant de la pénibilité, en tant qu'ingénieur je suis expert "sur le terrain", donc :
- beaucoup de km en voiture
- travail en chaussures de sécurité, casque, harnais
- travail en hauteur sur échelles
- parfois travail de nuit
- station debout prolongée
- exposition aux poussières, parfois amiante, rayons ionisants...

Ne parlons pas du temps de travail : bac+5 ingénieur = cadre forfait jour, pas de limite horaire.

43 ans de cotisation en forfait jour c'est pas tout à fait pareil que 43 ans de cotisation à 39h puis 35h par semaine...

Et puis bien sûr il y a la crise environnementale
La génération de mes parents et de mes grands parent a pu voyager.
Il va être question de limiter voir d'interdire les voyages en avion...

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Aujourd’hui être célibataire c'est pas juste être dans la solitude/pas avoir de sex: c'est aussi et surtout une véritable ruine financière.
Alors là entièrement d'accord !

Je suis aussi célibataire sans enfants.

Célibataire on paye tout au prix fort, alors que les familles bénéficient de réductions, d'aides sociales, de dispositifs d'aides en toutes sortes...

Et comme on est célibataire on est prioritaire sur rien, notamment les congès, les déplacements... "ah mais toi tu peux tu n'as pas d'enfants"
2  0