IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Plus de 10 000 employés de Google pourraient être classés comme peu performants en vertu du nouveau système d'évaluation de l'entreprise,
Ce qui pourrait servir de prétexte pour les licencier

Le , par Bill Fassinou

14PARTAGES

7  1 
Google pourrait être la prochaine grande entreprise du secteur de la technologie à procéder à plusieurs milliers de licenciements. Un rapport paru cette semaine fait était de ce que plus de 10 000 employés ne satisfont pas aux normes du nouveau système d'évaluation des performances introduit par Google au début de l'année. Dans le cadre de ce nouveau système 6 % des employés peuvent recevoir une mauvaise note, contre 2 % dans le système d'évaluation précédent. Sur la base des derniers chiffres sur le personnel de Google, ce pourcentage représenterait environ 11 000 employés dans l'entreprise.

Actuellement en pleine restructuration pour tenter de réduire ses coûts, Google semble faire des coupes à divers niveaux dans l'entreprise et n'a pas encore annoncé des suppressions d'emplois à l'instar de ses rivaux de la Silicon Valley. Mais alors que la pression extérieure s'intensifie sur l'entreprise pour qu'elle améliore la productivité de ses travailleurs, le nouveau système de gestion des performances pourrait aider les responsables à écarter des milliers d'employés peu performants dès le début de l'année prochaine. Les managers pourraient également utiliser les évaluations pour éviter de leur verser des primes et des actions.

Selon le dernier rapport de Google, l'entreprise compte 187 000 employés, un chiffre que certains actionnaires de premier plan de l'entreprise jugent trop élevé. Mardi, le fonds spéculatif londonien TCI (TCI Fund Management Limited), qui est un important actionnaire de Google, a invité l'entreprise à réduire le nombre d'employés. « L'entreprise a trop d'employés et le coût par employé est trop élevé. Nos conversations avec d'anciens responsables d'Alphabet suggèrent que l'entreprise pourrait être exploitée plus efficacement avec beaucoup moins d'employés », a déclaré TCI dans une lettre envoyée au PDG de Google Sundar Pichai.



Selon la lettre, Alphabet, qui employait près de 187 000 personnes à la fin du troisième trimestre, a doublé ses effectifs depuis 2017, avec une croissance annuelle de 20 % des effectifs sur la période. « Cette croissance est excessive, tant par rapport à la croissance historique des effectifs que par rapport à ce que l'entreprise exige », note le fonds spéculatif londonien dirigé par le milliardaire et philanthrope Christopher Hohn. TCI appelle les hauts cadres d'Alphabet à divulguer publiquement un objectif de marge bénéficiaire avant impôt, et à "réduire considérablement les pertes dans les autres paris et augmenter les rachats d'actions.

Selon des documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis l'année dernière, la rémunération médiane d'un employé type d'Alphabet s'élevait à 295 884 dollars. Une analyse de S&P Global indique que ce montant était 67 % plus élevé que chez Microsoft et 153 % plus élevé que celui des 20 plus grandes entreprises technologiques des États-Unis. « Rien ne justifie cette énorme disparité. Les informaticiens et les ingénieurs d'Alphabet qui sont en mesure de toucher les plus hauts salaires ne représentent qu'une "fraction" de la base des employés », a déclaré le fonds dans sa lettre ouverte.

Baptisé GRAD (Googler Reviews and Development), le nouvel outil d'évaluation introduit par Google réajustera l'échelle de notation utilisée pour les employés tout en rationalisant le processus d'évaluation. GRAD est entrée en vigueur en mai. Ses autres caractéristiques semblent conçues pour améliorer le moral des employés ainsi que les possibilités de promotion. « Les promotions auront lieu deux fois par an et nous continuerons à investir dans de nouveaux moyens permettant aux Googlers de faire évoluer leur carrière grâce à la mobilité interne », peut-on lire sur la page Web de Google qui explique le fonctionnement de GRAD.

« Les évaluations de performance auront lieu une fois par an et notre nouvelle échelle de notation reflétera le fait que la plupart des Googlers ont un impact significatif au quotidien. Nous avons tout examiné, à commencer par les commentaires des employés, ainsi que les recherches, les meilleures pratiques du secteur et tout ce que nous avons appris sur la manière de concevoir des processus équitables et cohérents », ajoute Google. Dans le cadre de GRAD, les responsables auraient été invités à classer 6 % des employés, soit environ 11 000 personnes, dans la catégorie des employés peu performants en matière d'impact sur l'entreprise.

Dans le précédent système d'évaluation des performances, les responsables étaient censés classer 2 % des employés dans cette catégorie. Selon certains analystes, le nouveau système réduit également le pourcentage d'employés pouvant obtenir une note élevée. Les détails du système n'ont pas encore été communiqués. Mais selon les directives internes examinées par certaines sources, même une évaluation "d'impact modéré" - l'avant-dernière note la plus basse - signifie que l'employé "n'a pas toujours été aux normes attendues" pour son rôle. Les sources rapportent que les directives notent que ces répartitions ne doivent pas être forcées.

Cependant, la société s'attendrait à ce qu'elles soient "à peu près respectées". Elles précisent que les variations peuvent être plus importantes dans les organisations comptant moins de 5 000 employés. Ces dernières semaines, les employés ont été invités à des séances de "contrôle du soutien" avec leurs responsables. Toujours d'après des documents internes, les responsables sont tenus d'organiser ces entretiens avant de pouvoir attribuer l'une des deux notes les plus basses aux employés. Précédemment, certaines sources avaient rapporté qu'il avait été demandé aux managers de réaliser un nombre minimum de check-in avec le personnel.

Avec les licenciements qui frappent Meta, Amazon et d'autres entreprises technologiques, les employés de Google craignent d'être les prochains. La société a toujours évité les licenciements massifs, et certains employés ont déclaré qu'ils craignaient que Google n'utilise l'attrition basée sur la performance pour réduire les effectifs et les coûts. Ces mauvais résultats pourraient donner à Google l'occasion de soumettre les employés à des plans d'évaluation des performances, avant de leur montrer la porte. Il y a quelques mois, Pichai avait suggéré que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur des effectifs de l'entreprise.

Pichai a déclaré aux employés que la productivité n'était pas assez élevée, compte tenu du nombre de personnes inscrites sur les listes de l'entreprise. « Il y a de réelles préoccupations quant au fait que notre productivité dans son ensemble n'est pas là où elle devrait être pour le nombre de personnes que nous avons. Nous devons créer une culture plus axée sur la mission, plus axée sur nos produits et plus axée sur le client », a-t-il déclaré. Pichai avait déjà déclaré que l'entreprise réduirait les embauches jusqu'en 2023, poussant le personnel à travailler de façon plus urgente et avec "plus d'appétit".

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Un actionnaire de Google demande à l'entreprise de réduire ses coûts et d'arrêter de payer des salaires aussi élevés au personnel, il ajoute que la société serait plus efficace avec moins d'employés

Un actionnaire de Meta demande à l'entreprise de réduire ses effectifs et de cesser de consacrer autant d'argent au métavers, il veut que Meta se concentre sur l'IA plutôt que sur le métavers

« Trop d'employés, mais peu de travail » : Sundar Pichai et Mark Zuckerberg tirent la sonnette d'alarme, les deux PDG suggèrent que les résultats obtenus ne sont pas à la hauteur de leurs effectifs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DelphiManiac
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 23:42
Tiens, Musk à racheter google aussi ?
5  0 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 23:25
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Il y a de réelles préoccupations quant au fait que notre productivité dans son ensemble n'est pas là où elle devrait être pour le nombre de personnes que nous avons. Nous devons créer une culture plus axée sur la mission, plus axée sur nos produits et plus axée sur le client », a-t-il déclaré. Pichai avait déjà déclaré que l'entreprise réduirait les embauches jusqu'en 2023, poussant le personnel à travailler de façon plus urgente et avec "plus d'appétit".
Blablabla... toujours plus loin à fond la caisse et toujours toujours plus d'ivresse...
1  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 19/11/2022 à 22:33
Bonsoir

Plus de 10 000 employés de Google pourraient être classés comme peu performants en vertu du nouveau système d'évaluation de l'entreprise ce qui pourrait servir de prétexte pour les licencier

Quel est votre avis sur le sujet ?
Je me souviens d'un reportage ou les recrutements chez Google se font à coup de programme VBA pour dégager les "moins bon candidats" .

Pour licencier un programme VBA sera utile aussi je pense

Trêve de plaisanterie , je pense le prochain GAFAM a licencier massivement sera bien Google .

Amazon, Twitter ... Maintenant Google . Après Microsoft ? IBM ? Apple ?
1  0 
Avatar de mclane1
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 9:00
Les gens performants n'aime pas certaines tâches. On a besoin de gens moins performants pour faire les tâches que personne ne veut faire. Merci à vous pour votre aide. Et dans une grosse boîte comme Google, des tâches de merde, il doit y en avoir des tas
1  0 
Avatar de Cygnus99
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 11:06
Il serait en effet temps de se séparer des glandeurs professionnels et pas seulement chez Google.
1  1