IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'avenir du travail : « le bureau tel que nous le connaissons est terminé »,
Selon le PDG d'Airbnb qui pense plutôt que l'avenir réside dans la flexibilité

Le , par Bill Fassinou

56PARTAGES

4  0 
Brian Chesky, cofondateur et PDG d'Airbnb, estime que l'avenir du travail pourrait signifier la mort du bureau sous sa forme actuelle. Chesky base son analyse sur les leçons tirées de la gestion par son entreprise de la crise de coronavirus qui secoue le monde depuis plus de deux ans maintenant. Et alors que la plupart de ses pairs voient le modèle de travail hybride comme le remplaçant idéal du bureau, Chesky a déclaré qu'il ne voyait pas les choses ainsi. Ce dernier pense plutôt que la flexibilité sera le mode de travail de l'avenir.

En effet, les deux dernières années de pandémie ont conduit le chef d'Airbnb à modifier radicalement la façon dont les 6 000 employés de son entreprise travaillent, et cela n'a rien à voir avec le passé. Au début du mois, Chesky a dévoilé des politiques qui permettent aux employés de vivre et de travailler à partir de n'importe quel endroit dans leur pays sans changement de salaire. Ils peuvent également travailler dans plus de 170 pays pour une durée maximale de 90 jours dans chaque endroit. Airbnb collabore avec une vingtaine de pays pour supprimer une partie des formalités administratives liées à l'obtention d'un visa de travail temporaire.

« Nous voulons nous associer à des pays pour faciliter les choses afin que vous n'ayez pas à remplir une quantité folle de paperasse », a déclaré Chesky. Lorsqu'on lui a demandé lors d'une interview cette semaine s'il pensait que sa nouvelle politique de travail serait un succès, le PDG d'Airbnb a répondu : « en fin de compte, je ne crois pas que les PDG puissent dicter la façon dont les gens travaillent. Le marché le fera. Les employés le feront. La flexibilité sera l'avantage le plus important après la rémunération ». Selon Chesky, l'un des avantages les plus remarquables de la flexibilité est qu'elle offre une plus grande diversité.



« Si vous vous limitez à embaucher des personnes uniquement à San Francisco [par exemple], vous vous limitez à la diversité des personnes qui peuvent se permettre de vivre [là-bas]. Vous pouvez ajouter des bureaux et d'autres lieux, mais la véritable diversité provient d'un ensemble diversifié de communautés », a-t-il déclaré. Il a suggéré qu'à l'avenir, les employés qui se rendent au bureau et ceux qui travaillent à distance seront tous traités de la même manière et se verront attribuer les mêmes avantages. « La rémunération basée sur le lieu de travail va être considérée comme une pratique dépassée », a-t-il déclaré.

« Dans un monde de flexibilité, où les gens n'ont pas besoin d'être dans un bureau cinq jours par semaine, devinez ce qui va se passer ? Un grand nombre de personnes qui travaillent à partir d'un ordinateur portable vont aller voir ailleurs. Le salaire est basé sur le travail, pas sur le lieu de travail. Les écrans vont s'améliorer, Internet va devenir plus rapide, tout va s'améliorer. Les expériences numériques vont devenir de plus en plus réelles. Les gens vont avoir de plus en plus de liberté. Donc, les entreprises doivent le faire parce que c'est inévitable », a-t-il ajouté. Il estime que les entreprises ne pourront pas échapper à la flexibilité.

Alors, en quoi les bureaux seront-ils différents à l'avenir ? « Nous devons abandonner les facteurs de forme des 50 dernières années et imaginer que si vous partiez de zéro, que feriez-vous ? Vous feriez probablement quelque chose de différent de ce que vous avez aujourd'hui », a répondu Chesky. À en croire ce que dit le patron d'Airbnb, la flexibilité est l'avenir du travail et la guerre actuelle des talents devrait se déplacer vers ce champ de bataille. Selon lui, les entreprises devront rapidement s'adapter. « Nous avons toujours été en concurrence pour les talents. Cela dure depuis des décennies. Ce n'est que le prochain chapitre », a-t-il déclaré.

Chesky a ajouté : « désormais, au lieu de se battre pour avoir de beaux bureaux avec du yoga sur place, les gens vont se battre pour avoir la plus grande flexibilité et la culture la plus forte ». Il pense également que plusieurs technologies sont en train d'être déployées, pas forcément dans le cadre de la flexibilité au travail, mais devraient faciliter sa popularisation à l'avenir et permettre aux gens d'aller travailler loin des lieux traditionnels. « L'Internet par satellite, des choses comme Starlink qui permettent de sortir du réseau ou des sentiers battus, sans être limité par l'infrastructure d'une ville. Cela serait utile », a-t-il déclaré.

« Une technologie de caméra encore meilleure, des écrans à résolution encore plus élevée, qui sont inévitables, de sorte que lorsque vous vous connectez depuis un ordinateur portable, cela semble plus réel », a-t-il ajouté. En ce qui concerne le métavers, le PDG d'Airbnb semble très peu enthousiaste vis-à-vis de cette technologie à l'instar de Jack Dorsey, ancien PDG de Twitter, et Elon Musk, PDG de SpaceX et de Tesla. « Nous vivons l'une des périodes les plus solitaires de l'histoire de l'humanité. Les connexions numériques ne sont pas toujours aussi nourrissantes que les connexions physiques », a-t-il déclaré à propos du métavers.

« Nous nous concentrons donc sur la façon dont la technologie en ligne ou numérique peut être une passerelle vers les connexions en personne », a-t-il ajouté. Enfin, quels sont les principaux défis que les employeurs devront relever dans cette nouvelle ère du travail ? Chesky estime que les PDG auront du mal à instaurer le travail hybride de façon durable et que les employés opteront "facilement" pour la flexibilité dès qu'ils auront l'opportunité.

« Si une entreprise choisit de ramener les gens au bureau trois ou cinq jours par semaine, les PDG et les entreprises vont avoir du mal à retenir les gens, à maintenir le moral et à embaucher. Ils vont avoir de très gros problèmes. Pour les entreprises qui adoptent la flexibilité, le problème est différent. Comment faire en sorte que les gens puissent continuer à construire des relations significatives au travail ? Mais nous ne pensons pas que la solution soit de travailler trois jours par semaine au bureau. Nous pensons qu'il s'agira de rassemblements immersifs et intentionnels », a-t-il déclaré.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Quel est votre avis sur les déclarations du PDG d'Airbnb sur l'avenir du travail ?
Pensez-vous que le bureau tel que nous le connaissons va effectivement disparaître ?
Selon vous, quel sera l'avenir du travail entre le télétravail permanent, le travail hybride et la flexibilité ?

Voir aussi

Travail hybride : quel impact sur les salariés ? Que peuvent faire les entreprises pour les soutenir et atténuer les risques ? Éléments de réponses

L'ex-directeur des ressources humaines de Google affirme que le travail hybride ne durera pas, il pense que cela aura des effets négatifs sur le moral et à la productivité des employés

Pour 76 % des responsables informatiques, les environnements multi-cloud et multi-outils ont atteint un point de rupture critique, 88 % évoquent la nécessité d'interconnecter toutes les plateformes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/05/2022 à 14:38
Salut,

Étant très intéressé par le télétravail total, je suis de près le sujet, et c'est intéressant de voir à quel point les avis sont tranchés et divergeants.

Certains PDG sont persuadés qu'il faut absolument être côte à côte pour stimuler le cerveau des gens, la créativité, ou je ne sais quoi.
D'autres semblent avoir envie de contrôler tous ces tire-au-flancs qui passent leurs journées à glander à la maison (mais les X % de croissance durant le télétravail, ils sortent d'où alors ??)

Et enfin, d'autres se disent que finalement le fait que les travailleurs soient à gauche ou à droite, tout le monde s'en fout -- j'avoue que les notions de décalage horaire peuvent quand même impacter, surtout à partir de 6h de décalage.

Chacun y va de sa prédiction, mais au final est-ce que le plus important ne serait pas que les employé·e·s aient le choix et puissent faire comme elles/ils veulent ?
2  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/05/2022 à 8:25
Chesky a dévoilé des politiques qui permettent aux employés de vivre et de travailler à partir de n'importe quel endroit dans leur pays sans changement de salaire. Ils peuvent également travailler dans plus de 170 pays pour une durée maximale de 90 jours dans chaque endroit.

Étant skipper, je ferais du convoyage de voiliers toute l'année, louerais mon appart et télétravaillerais pour Airbnb en France. J'aurai tous les avantages (sécu, retraite...) sans payer d'impôts. Avec Chesky, c'est le paradis !
1  0