IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emploi IT : pourquoi quitter la France pour aller travailler au Canada ?
Un entretien avec Lucie Brault, présidente de Québec en Tournée

Le , par Michael Guilloux

142PARTAGES

9  0 
Après deux ans d’absence, Québec en tournée (QET) revient en France. Il s’agit de la huitième mission de recrutement mais également de conseils et assistance pour les Français intéressés à partir vivre au Québec. Québec en tournée sera en France… avec de nombreux postes urgents à combler dans l'informatique, l'intelligence artificielle, entre autres.

Quels sont donc les profils recherchés ? D'ailleurs, pourquoi quitter la France pour aller travailler au Canada ? Y a-t-il des mesures spécifiques pour accompagner les personnes intéressées à travailler au Canada ? C'est pour répondre à ces questions entre autres que l'équipe de rédaction de Developpez.com est allée à la rencontre de Lucie Brault, Présidente de Québec en Tournée.


Lucie Brault, Présidente de Québec en Tournée


Q1. Québec en tournée, qu'est-ce que c'est et quel son but ?

Nous sommes le point d’ancrage entre des gens qui veulent immigrer et travailler au Québec et des entreprises qui veulent les embaucher.

Nos objectifs sont d’une part, aider quiconque souhaite immigrer au Québec à concrétiser son rêve. Autant pour se trouver un emploi, faire les démarches d’immigration, s’installer sereinement que s’intégrer à leur nouvelle culture. Et d’autre part aider les entreprises à combler leurs postes avec des candidats étrangers.

Q2. Pourquoi quitter la France pour aller travailler au Canada ? Avez-vous des chiffres comparatifs des marchés du travail en France et au Canada ?

Nous sommes convaincus que dans chaque Français sommeille un futur Québécois…

Blague à part, le Canada et le Québec en particulier connait un boom technologique sans précédent. Montréal et le Québec en particulier est un leader dans l’industrie des jeux vidéo, de l’intelligence artificielle, des effets spéciaux et pratiquement tous les domaines de l’informatique… Les opportunités de carrière sont nombreuses mais surtout c’est une chance inouïe pour des experts IT de se perfectionner et travailler avec les sommités de leur industrie.

La pénurie de main d’œuvre dans les TI est grave. Dans un récent sondage, 90% des entreprises en TI disent qu’elles ont des postes vacants. Pire même, 50% des entreprises disent qu’elles sont forcées de refuser des nouveaux contrats et nouveaux clients, faute d’employés pour faire le travail.

Jamais les conditions n’ont été aussi favorables pour les employés : salaires élevés, vacances illimitées et surtout un environnement de travail où l’entreprise va se fendre en quatre pour qu’ils soient heureux.

Q3. En ce qui concerne les postes à pouvoir dans le domaine de l'IT, combien y en a-t-il à peu près ? Et quels sont les profils les plus sollicités ?

Nous avons une trentaine de postes urgents pour cette mission. Nous cherchons des profils variés, par exemple : Java, Full Stack, DevOps, Scrum, Cloud, QA, Infrastructure, ERP, PHP, Drupal, .Net, React Node JS etc. Au-delà de cela, il y en a des milliers d’autres. Après la fin de la mission, on va présenter les bons CV à plein d’autres entreprises.

Q4. Y a-t-il des mesures spécifiques pour accompagner les personnes intéressées à travailler au Canada ? Si oui, lesquelles ? Qu'en est-il du coût de la vie et des questions de fiscalité entre autres ?

À chaque mission, les employeurs prennent en charge les démarches d’immigration. Ce qui représente un très gros avantage pour le postulant. De plus, Québec en tournée offre à chaque nouvel employé embauché un service d’accompagnement dans son installation et intégration pour lui et sa famille. Ces services incluent la recherche du logement, l’accompagnement avec les démarches administratives, les finances, la fiscalité, la santé, les écoles, les assurances, la culture et le mode de vie, etc.

À part le droit de vote, les nouveaux arrivants avec leur permis de travailleur temporaire bénéficient des mêmes avantages fiscaux que les Canadiens : allocations pour enfants, régime de retraite, crédits d’impôts, etc. Les avantages à poursuivre sa carrière au Canada sont grands.

Q5. QET sera en France du 25 au 29 avril, à quoi doit-on s'attendre exactement lors de cette tournée ?

Nous visitons 3 villes pour cette mission : Lyon (25 avril), Bordeaux (27 avril) et Paris (29 avril). Dans chaque ville, les événements allient des entretiens d’embauche, des conférences et des rencontres individuelles. En une journée au même endroit, on trouvera tous les outils pour préparer son projet d’immigration, et ce gratuitement.

Les conférences portent sur tous les thèmes de l’immigration: emploi, visa & immigration, logement, finances, fiscalité, intégration, mode de vie…

Les experts de la mobilité internationale offrent une conférence portant sur leur domaine d’expertise et sont disponibles pour des rencontres individuelles le reste de la journée et en soirée. QET se distingue notamment par cette approche globale et personnalisée.

Q6. Comment postuler ou manifester son intérêt de travailler au Canada ?

Rien de plus simple ! Il faut consulter les postes sur notre site et postuler directement.

Une fois que vous avez déposé votre CV, n’oubliez pas de vous inscrire pour participer à nos événements en France. Nous avons hâte de vous rencontrer.

Inscrivez-vous ou obtenez plus d'information sur la mission de recrutement QET

Et vous ?

Envisagez-vous d’aller travailler au Canada ? Pourquoi ?
Avec un marché de l'emploi IT de plus en plus serré en France, n'est-ce pas une belle opportunité ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pwouet
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 20:04
Ouais enfin pour travailler à Montréal, vous y faites pas prendre:

Les companies qui viennent démarcher avec ces missions sont surement des SSII (avec leur ""50% des entreprises disent qu’elles sont forcées de refuser des nouveaux contrats et nouveaux clients, faute d’employés pour faire le travail.".

Faites pas l'erreur d'accepter de travailler pour ce genre de compagnie qui va vous tenir à leur botte pendant 4 ans via un permis de travail fermé. Autant appliquer directement chez les clients finaux, qui manquent énormément d'employés (ce qui les force à passer par ces SSII qui ne sont que des boites de recrutement, aucune expertise technique).
Au Canada les lois du travail ne sont pas les mêmes, les sociétés de service n'ont donc aucune valeur ajoutée.
8  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 15:26
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Emploi IT : pourquoi quitter la France pour aller travailler au Canada ?
Après 15 ans au Québec, j'écrirais la question autrement : Pourquoi rester en France ?
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
C'était l'hiver, le vrai. Mais les québécois sont hyper hospitaliers et chaleureux, ça compensait.
L'hiver à Montréal, c'est la version light pour le reste du Québec
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
Seconde semaine, arrivé à Montréal, il a fallu remettre les pulls et les manteaux Au moi de Mai !!
Il y avait même encore de la neige congelé sur le Mont Royal (colline au centre de la ville). Il y avait aussi, l'éloignement familiale et tout un tas d'autre considérations, mais ces 9 mois d'hivers, m'ont complètement refroidi
Faut pas charrier avec les gros clichés, l'hiver c'est 4 mois, décembre à mars. Bon, c'est sûr, c'est le printemps quand les température sont positives.
Il reste qu'un -20°C québécois avec un gros soleil, ça reste bien plus agréable qu'un +5°C degré humide et nuageux parisien qui dure pendant 3 mois...
Par contre, l'été est bien plus insupportable que l'hiver avec des températures au dessus de 30° et un taux d'humidité quasiment tropicale.

Citation Envoyé par vanquish Voir le message
Auquel, il fallait ajouter les seuls 15 jours de congés payés.
C'est parce que tu n'as pas négocié comme du monde. 4 semaines, ça se négocie facilement avec un peu d’expérience.
4  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 15:13
Il y a une bonne vingtaine d'année, j'ai eu une vrai opportunité d'aller travailler à Montréal.

Lors d'un premier séjour professionnel, j'ai été enchanté.
C'était l'hiver, le vrai. Mais les québécois sont hyper hospitaliers et chaleureux, ça compensait.
Il faut juste bien regarder où l'on gare sa voiture le soir, parce que le lendemain matin, il y a pleins de tas de neige au bord de la route : l'un d'eux est votre voiture.

Comme il n'y avait pas Maps, à l'époque, j'avais une carte papier de la ville.
Elle ne m'a jamais servi. A chaque fois que je commençais à la déplier, quelqu'un venait me proposer son aide.
J'ai aussi bien aimé le coté "Etats-Unis qui parlent français". Ils utilisent le système métrique, mais cela reste des nord-américains.

Du coup, j'y suis retourné au moi de Mai avec mon épouse pour lui faire découvrir :
Une première semaine à New-York où nous étions en tee-shirt.
Seconde semaine, arrivé à Montréal, il a fallu remettre les pulls et les manteaux Au moi de Mai !!
Il y avait même encore de la neige congelé sur le Mont Royal (colline au centre de la ville).
Il y avait aussi, l'éloignement familiale et tout un tas d'autre considérations, mais ces 9 mois d'hivers, m'ont complètement refroidi

Auquel, il fallait ajouter les seuls 15 jours de congés payés.
Le "vacances illimitées" de l'article m'a un peu surpris.
2  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2022 à 12:06
Il parait que l'herbe est toujours plus verte chez son voisin...

La grande erreur est toujours de se limiter à une analyse partielle de la situation avec son regard de franchouillard "gueulard jamais content":

La Suisse c'est super... ton salaire est 3 à 4 fois plus élevé qu'en France!!! Mouais mais tu as l'obligation de payer 4 à 5 000 euro /an d'assurance maladie pour chaque adulte de la famille (Monsieur + Madame) et un peu moins pour chaque enfant, tu paies des impôts élevés contrairement à l'image de paradis fiscale de la Suisse (pour les millionnaires oui, pas pour la classe moyenne), tout est plus cher qu'en France (ta Renault te coûte 25% de plus qu'en France, les aliments sont 2 à 3 fois plus chers, etc.)
Le Canada, c'est super... Les gens sont sympa! Mouais mais on oublie de dire qu'il est tout simplement devenu impossible de faire l'acquisition d'un logement pour la classe moyenne dans les lieux civilisés avec une augmentation des prix de 20 à 30% entre 2020 et 2021 (tu peux toujours essayer de faire ton job d'informaticien dans une cabane dans le Grand Nord), que l'imposition (taxe et imposition) n'a rien à envier à la France, etc...

Alors un petit conseil: Avant de prendre une quelconque décision, passer un ou deux mois dans le pays (pas en mode "touriste" mais en mode "explorateur" et renseignez-vous sur tous les aspects de la vie en général (école, santé, logement, contraintes administratives, impôts, permis, etc...)... Et là, l'herbe pourrait bien devenir moins verte...
4  2 
Avatar de GreatDeveloperOnizuka
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 14:47
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Il parait que l'herbe est toujours plus verte chez son voisin...

La grande erreur est toujours de se limiter à une analyse partielle de la situation avec son regard de franchouillard "gueulard jamais content":

La Suisse c'est super... ton salaire est 3 à 4 fois plus élevé qu'en France!!! Mouais mais tu as l'obligation de payer 4 à 5 000 euro /an d'assurance maladie pour chaque adulte de la famille (Monsieur + Madame) et un peu moins pour chaque enfant, tu paies des impôts élevés contrairement à l'image de paradis fiscale de la Suisse (pour les millionnaires oui, pas pour la classe moyenne), tout est plus cher qu'en France (ta Renault te coûte 25% de plus qu'en France, les aliments sont 2 à 3 fois plus chers, etc.)
Le Canada, c'est super... Les gens sont sympa! Mouais mais on oublie de dire qu'il est tout simplement devenu impossible de faire l'acquisition d'un logement pour la classe moyenne dans les lieux civilisés avec une augmentation des prix de 20 à 30% entre 2020 et 2021 (tu peux toujours essayer de faire ton job d'informaticien dans une cabane dans le Grand Nord), que l'imposition (taxe et imposition) n'a rien à envier à la France, etc...

Alors un petit conseil: Avant de prendre une quelconque décision, passer un ou deux mois dans le pays (pas en mode "touriste" mais en mode "explorateur" et renseignez-vous sur tous les aspects de la vie en général (école, santé, logement, contraintes administratives, impôts, permis, etc...)... Et là, l'herbe pourrait bien devenir moins verte...
Marrant, j'ai le témoignage d'un couple qui vient d'acheter 6 mois après son arrivée au Canada. Elles ont pu acheter + grand et moins cher qu'à Lyon. Le tout avec un salaire x2 quasiment. J'imagine même pas pour Paris. Bref, c'est normal de défendre son système mais faut clairement admettre surtout dans l'informatique, en France, nous gagnons clairement moins que le Canada, UK, etc. Pour le reste, c'est l'ordre de l'admis qu'on vit mieux en Suisse pour une classe moyenne qu'en France, je parle même pas si vous êtes frontalier.
2  0 
Avatar de ji_louis
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/04/2022 à 13:38
Je ne doute absolument pas du besoin d'employés qualifiés au Québec mais penser avoir un bon profil professionnel ne suffit pas.

Mon frère (51 ans maintenant) est chef d'équipe pour la maintenance aéronautique (Boeing puis Airbus), très qualifié dans son domaine, n'a jamais eu de problème de travail en France. Il a voulu s'installer au Québec, y a passé son brevet de pilote professionnel (monomoteurs de tourisme), a épousé une québecoise handicapée, a eu une proposition d'embauche par Bombardier (maintenant Airbus) à Laval. Et malgré cela, il n'a jamais pu s'instaler au Québec !

Il a fallu qu'il fasse 4 séjours à ses frais avec un visa de touriste pour prendre ses leçons de pilotage, pour prendre soin de son épouse, pour faire les démarches administratives au Québec, etc. Le principal problème n'a pas été Québec mais Ottawa, qui lui a refusé l'immigration. Ce n'est pas officiellement dit mais Otawa refuse que la communauté francophone grandisse par l'immigration, tout simplement parce ce que le Québec a échoué de peu lors du dernier référendum sur l'indépendance. Français, vous êtes les bienvenus au Québec, mais pas au Canada !

De plus, le système de sécurité sociale peut être vu par un français comme catastrophique. Son épouse aurait dû se déplacer personellement aux bureaux de l'administration pour percevoir chaque mois son allocation d'handicapé, alors qu'elle était en fauteuil roulant, incapable de conduire, sans service lui proposant de l'amener, et pour un montant ne lui permettant pas de faire les courses pour une semaine.

Depuis, il a renoncé au Québec, continue de travailer pour Airbus, sa femme l'a rejoint à Toulouse et est prise en charge par la sécurité sociale française; les soins médicaux qu'elle reçoit lui permettent de recommencer à marcher (avec des béquilles, et pas longtemps; elle était considérée comme définitivement handicapée au Canada et donc n'avait pas droit à des soins de rééducation) ou de se tenir debout (par exemple pour cuisiner). Les soins médicaux à débourser pour la prise en charge d'une feme enceinte étaient (il y a moins de 10 ans) de l'ordre de 20€ en France et 2000$ (deux mille dollars, variable selon les établissements médicaux, les médecins et les assurances contractées) au Canada.

Bonne chance.
3  2 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 15:46
Citation Envoyé par Jean-Philippe André Voir le message
c'est rigolo, vous faites tous une fixette sur Montréal, alors que ca parle du Canada au grand complet
Ben un organisme qui s'appelle « Québec en tournée », c'est pas vraiment le Canada Et en dehors de Montréal, le Québec est désert - inside de citadin
Citation Envoyé par Jean-Philippe André Voir le message
Pour ma part, ca fera dans quelques mois 5 ans que j'ai émigré au Québec
Félicitation, moi ça va faire 15 ans dans quelques jours.
Citation Envoyé par Jean-Philippe André Voir le message
Montréal est, au même titre que Toronto ou Vancouver, une mégapole, avec des prix de l'immobilier similaires (toute proportion gardée) à ce que les gens voient dans les capitales européennes.
Ben là, tu ne peux pas vraiment comparer l'immobilier à Vancouver et Montréal. À Vancouver ou Toronto, tu es obligé de vendre des organes et prendre un crédit sur 25 ans pour acheter une ruine. À Montréal, même avec le boom immobilier actuel, on n'est pas encore rendu là. Par exemple : https://www.lapresse.ca/affaires/chr...surchauffe.php
Citation Envoyé par Jean-Philippe André Voir le message
Le Canada et le Québec ont touché un plancher en termes de chômage, avec même pas 5% de la population concernée. Génial diront certains, une catastrophe pour les autres. Le gouvernement provincial et fédéral commencent enfin à ouvrir les vannes, mais le processus le plus éreintant reste l'obtention de la résidence permanente...
Dire qu'en 2008, j'ai eu la RP en 6 ou 7 mois. Et on trouvait ça lent à l'époque. C'était deux fois plus rapide dans les autres provinces à cause du CSQ. Puis Stephen Harper est passé par là et à trancher à la hache dans le budget de l'Immigration...
1  0 
Avatar de Jean-Philippe André
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 15:56
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message

Dire qu'en 2008, j'ai eu la RP en 6 ou 7 mois. Et on trouvait ça lent à l'époque. C'était deux fois plus rapide dans les autres provinces à cause du CSQ. Puis Stephen Harper est passé par là et à trancher à la hache dans le budget de l'Immigration...
CSQ obtenu en avril 2019, toujours dans le couloir de la RP
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/04/2022 à 17:44
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
Il y a une bonne vingtaine d'année, j'ai eu une vrai opportunité d'aller travailler à Montréal.

Lors d'un premier séjour professionnel, j'ai été enchanté.
C'était l'hiver, le vrai. Mais les québécois sont hyper hospitaliers et chaleureux, ça compensait.
Il faut juste bien regarder où l'on gare sa voiture le soir, parce que le lendemain matin, il y a pleins de tas de neige au bord de la route : l'un d'eux est votre voiture.

Comme il n'y avait pas Maps, à l'époque, j'avais une carte papier de la ville.
Elle ne m'a jamais servi. A chaque fois que je commençais à la déplier, quelqu'un venait me proposer son aide.
J'ai aussi bien aimé le coté "Etats-Unis qui parlent français". Ils utilisent le système métrique, mais cela reste des nord-américains.

Du coup, j'y suis retourné au moi de Mai avec mon épouse pour lui faire découvrir :
Une première semaine à New-York où nous étions en tee-shirt.
Seconde semaine, arrivé à Montréal, il a fallu remettre les pulls et les manteaux Au moi de Mai !!
Il y avait même encore de la neige congelé sur le Mont Royal (colline au centre de la ville).
Il y avait aussi, l'éloignement familiale et tout un tas d'autre considérations, mais ces 9 mois d'hivers, m'ont complètement refroidi

Auquel, il fallait ajouter les seuls 15 jours de congés payés.
Le "vacances illimitées" de l'article m'a un peu surpris.
J'ai eu la même expérience que toi, sauf que moi j'ai adoré l'hiver là bas

La distance avec la famille était le vrai point négatif pour moi à l'époque, mais quand je vois avec le recul le côté Macron++ de Justin Trudeau (crise du covid), je ne regrette vraiment pas de ne pas être resté là-bas...

Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
Il reste qu'un -20°C québécois avec un gros soleil, ça reste bien plus agréable qu'un +5°C degré humide et nuageux parisien qui dure pendant 3 mois...
Oui, et d'ailleurs un -5°C avec le gros soleil ça passe même en T-shirt

Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
Par contre, l'été est bien plus insupportable que l'hiver avec des températures au dessus de 30° et un taux d'humidité quasiment tropicale.
C'est clair!
0  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/04/2022 à 22:45
Citation Envoyé par ji_louis Voir le message
Il a fallu qu'il fasse 4 séjours à ses frais avec un visa de touriste pour prendre ses leçons de pilotage, pour prendre soin de son épouse, pour faire les démarches administratives au Québec, etc. Le principal problème n'a pas été Québec mais Ottawa, qui lui a refusé l'immigration. Ce n'est pas officiellement dit mais Otawa refuse que la communauté francophone grandisse par l'immigration, tout simplement parce ce que le Québec a échoué de peu lors du dernier référendum sur l'indépendance. Français, vous êtes les bienvenus au Québec, mais pas au Canada !
T'en fûmes du bon, j'ai jamais entendu parlé de ça en 15 ans.
Actuellement, il y a un nombre important de Français qui quitte le Québec pour d'autres provinces car les délais d'attente pour obtenir la résidence permanente sont moindre. 2 à 3 ans pour le Québec contre 1 an dans les autres provinces, de mémoire. Il y a 15 ans, j'avais eu ça en 6 ou 7 mois à Montréal.
1  1