IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'ex-directeur des ressources humaines de Google affirme que le travail hybride ne durera pas,
Il pense que cela aura des effets négatifs sur le moral et à la productivité des employés

Le , par Bill Fassinou

221PARTAGES

8  1 
Depuis ce lundi 4 avril, les employés de Google sont tenus de se rendre au siège de la société trois fois par semaine. Mais selon Laszlo Bock, ancien directeur des ressources humaines (DRH) de Google et actuel PDG d'Humu, ce modèle hybride ne durera pas longtemps. Bien qu'il pense qu'il s'agit d'une bonne méthode de travail, il la compare à la "méthode pour faire bouillir la grenouille", ajoutant que cela sera terrible pour le moral et la productivité. Bock pense que cet arrangement devrait durer à peu près trois à cinq ans, puis les Googlers reviendront au modèle de travail de cinq jours par semaine, comme avant.

Après plus de deux ans de pandémie, le retour à la normale est hâté dans tous les secteurs d'activité, notamment dans l'IT. Alors que le travail à distance a permis à plusieurs entreprises de continuer à fonctionner malgré le confinement de la population, il semble déjà que les dirigeants ne veuillent plus en entendre parler. Les entreprises rappellent déjà leurs employés au bureau, alors que les personnes lancées en télétravail n'ont plus envie d'y retourner. Les employés de Google ont repris le chemin du bureau ce lundi 4 avril et Tim Cook d'Apple a rappelé à ses employés que la date de retour au bureau est fixée au 11 avril.

Certaines entreprises ont prévu mettre en place un modèle de travail hybride, un mélange entre le télétravail et le travail au bureau. Le travail hybride fait référence à un éventail de modalités de travail flexibles dans lesquelles le lieu de travail ou les horaires d'un employé ne sont pas strictement standardisés. Le travail hybride ne concerne que l'emplacement (si une personne travaille en personne au bureau, à l'usine ou à un autre endroit) et pas nécessairement les horaires. Au plus fort de la pandémie de la Covid-19, plusieurs études ont rapporté que le travail hybride devrait s'imposer principalement dans le secteur de l'IT à l'avenir.


Laszlo Bock, ex-DRH de Google et actuel PDG d'Humu

Par exemple, Google a expliqué à ses employés qu'ils sont tenus d'être présents dans les locaux de l'entreprise seulement 3 jours sur 5 par semaine. Mais certains pensent que cela est voué à l'échec. En s'exprimant sur le sujet la semaine dernière, Laszlo Bock affirme que cette décision de Google est une manière de "faire bouillir lentement les employés comme dans la fable de la grenouille afin de les faire revenir au bureau, et que cela sera terrible pour le moral et la productivité". Selon Bock, après trois à cinq ans de modèles de travail flexibles et de plans hybrides, l'horaire normal au bureau prévaudra à nouveau chez Google - et au-delà.

Il prévoit que cette transition se fera au cours des prochaines années, expliquant qu'il s'agit de la "méthode pour faire bouillir la grenouille". « Le but de "la méthode pour faire bouillir la grenouille" [est] de le faire subtilement et d'éviter ainsi les questions difficiles et les conflits. Mais ce n'est pas seulement mauvais pour la confiance et le moral, ce n'est pas non plus la meilleure chose pour les employés ou pour l'entreprise », a déclaré Bock. Pour rappel, "le syndrome de la grenouille cuite" est une thèse qui se fonde sur l'idée selon laquelle si l'on plongeait subitement une grenouille dans de l'eau chaude, elle s'échapperait d'un bond.

En revanche, si on la plongeait dans de l'eau froide et qu'on portait très progressivement l'eau à ébullition, la grenouille s'engourdirait ou s'habituerait à la température et finirait ébouillantée. Bock a déclaré que ses recherches chez Humu - un fabricant de logiciels de gestion des ressources humaines - montrent effectivement que le mélange parfait de productivité et de bonheur des employés est un horaire 3+2 ((trois jours sur place, deux à distance). Selon lui, cette combinaison donne aux individus la possibilité de nouer des relations au bureau et de travailler sur des tâches individuelles qui sont plus faciles à la maison.

Cependant, Bock ne pense pas que cela va durer. Tout d'abord, il prévoit un système déséquilibré d'évaluation des employés. « Dans le cadre d'un modèle hybride, les travailleurs qui restent à la maison seront désavantagés pour obtenir des promotions, un meilleur salaire et des affectations plus importantes. Il y aura un certain jeu qui les poussera à revenir au bureau », a-t-il déclaré. Bock pense que les travailleurs commenceront probablement à vouloir venir au bureau eux-mêmes lorsqu'ils verront les patrons accorder plus de promotions et d'opportunités aux employés présents dans le bâtiment qu'à ceux qui travaillent à domicile.

La nouvelle dynamique du pouvoir obligera probablement les employés réticents à revenir au bureau lorsqu'ils essaieront de gagner la faveur de leurs superviseurs. Deuxièmement, et c'est peut-être le plus important, les patrons veulent que les gens reviennent. Selon Bock, les cadres de Google et d'autres grandes entreprises sont impatients de retrouver la vie de bureau. Il imagine une transition lente. Voici comment un cadre anonyme lui a récemment présenté la situation : « nous finirons bien par faire revenir tout le monde au bureau. Je ne veux juste pas choisir ce combat maintenant ».

Bock affirme que cela pourrait être dû à l'investissement important que font les entreprises lorsqu'elles achètent des bureaux de luxe. Mais cela pourrait aussi avoir à voir avec le management lui-même. Selon lui, la plupart des cadres travaillent dans des bureaux depuis 20 à 30 ans, ce qui signifie qu'ils s'y sentent plus à l'aise. « C'est l'environnement dans lequel ils savent comment diriger. Ils veulent revenir à ce qui leur est familier, et ils croient que leur expérience l'emporte sur ce que la science de Humu démontre : un modèle hybride est meilleur pour la productivité et le bonheur que d'être au bureau cinq jours par semaine », a-t-il déclaré.

Enfin, Bock estime que les patrons qui cherchent à pousser leurs employés à revenir au siège doivent s'assurer qu'il y a des avantages évidents à venir au travail. Qu'il s'agisse d'offrir des possibilités de coaching en personne ou des déjeuners gratuits, Bock suggère aux employeurs d'indiquer clairement les avantages de travailler au bureau. Il exhorte également les entreprises à s'assurer que leurs promesses ont du poids. « De nombreuses entreprises promettent une excellente expérience au bureau, mais ne tiennent pas leurs promesses », a-t-il ajouté.

Google est l'un des géants technologiques qui expérimentent actuellement un plan hybride. Contrairement à Apple ou Amazon, Google fabrique peu de gadgets ou expédie peu de marchandises, ce qui en fait un candidat idéal pour une main-d'œuvre flexible. Une autre entreprise essentiellement numérique, Meta a proposé le travail à distance à l'ensemble de son personnel, peut-être pour démontrer que le métavers existe bel et bien. Mais plutôt que d'adopter le travail à domicile pour toujours, Google a continué d'investir massivement dans des bureaux et d'aller de l'avant avec son retour.

Ceci malgré les retards dus aux variantes de la Covid et certains signes d'amélioration de la productivité grâce au travail à distance. Cela a agacé certains membres du personnel, notamment après qu'un cadre supérieur ait pu déménager alors qu'ils ne pouvaient pas le faire. Mais l'entreprise a déclaré que 85 % des demandes de personnes souhaitant déménager ou travailler entièrement à distance ont été approuvées. Certains sont toutefois frustrés, car ils ne veulent pas y retourner, et s'attendent à ce que Google soit assez souple quant à ses exigences en matière de présence physique.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du retour des employés au bureau ?
Que pensez-vous du travail hybride ? Peut-il s'imposer ou disparaîtra-t-il dans les années à venir ?
Pensez-vous que le travail hybride est la meilleure solution pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?

Voir aussi

Google impose le retour des travailleurs à la Silicon Valley et dans d'autres de ses bureaux à partir du 4 avril, alors que les personnes lancées en télétravail ne veulent plus retourner au bureau

Travail hybride : quel impact sur les salariés ? Que peuvent faire les entreprises pour les soutenir et atténuer les risques ? Éléments de réponses

Tim Cook informe ses employés de ce que la date de retour au bureau est fixée au 11 avril, dans un contexte où les personnes lancées en télétravail ne veulent plus retourner au bureau

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bardotj
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 06/04/2022 à 0:14
Je comprends tout à fait le fait que certain/ne(s) aient besoins de sociabiliser au bureau.

Pour moi c'est juste hors de question de revenir a autre chose que que du 100% (sauf prestations externes avec quelques jours au début chez le client).

Une fois l'architecture réseau posée c'est tout bénéfice pour tout le monde.
En dev (ce que fait google en partie) le 100% remote est une bonne chose.

- Meilleure qualité de vie des employés,
- Plus de souplesses pour eux,
- Des frais diminués pour la société (je parle juste des locaux),
- Moins de pollutions pour la planètes,

Tout les outils existent pour faire en sorte que tout se passe très bien.
Gitlab le fait dans les entreprises connues.

La vérité c'est que certains postes "inutiles" seraient amenés a voir leurs utilités réduites plus rapidement.
Il faut également que un certains nombre de personnes apprennent a lâcher un peu le contrôle (illusoire) qu'ils pensent avoir sur leurs salariés/personnel a une position hiérarchique moins importante.
Puis ça donne du temps aux gens pour réfléchir, faire des choses autres. C'est très bon pour le cerveau.

De plus cela ne fait que redistribuer les "cartes" des "performances" de travail.
- Il y a des "bons" salariés au bureau
- Il y a des "mauvais" salariés au bureau
- Il y a des "bons" salariés en distanciel
- Il y a des "mauvais" salariés en distanciel
- Il a des salariés meilleurs au bureau que en distanciel
- Il a des salariés meilleurs en distanciel que au bureau
- Il y a des salariés pour qui ça ne change rien.
11  0 
Avatar de smarties
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 16:34
Quel est votre avis sur le sujet ?
Ca ne me gêne pas d'être au bureau mais j'aimerais que celui-ci soit à 10 minutes de chez moi à pied/vélo/voiture. Je veux aussi pouvoir commencer tôt (8h) et finir tôt (donc vers 17h) sans avoir de réflexions négatives sur mes horaires.
La réalité : les entreprises sont concentrées dans les centres-ville et les premières couronnes et cela crée des bouchons donc nous perdons facilement 45min à 2h par jour dans les transport (voire plus).

Ensuite, tout le monde ne souhaite pas des promotions : par exemple, je tiens à rester développeur et je veux que mon salaire augmente avec mon ancienneté et mes résultats. Je suis aussi pour des salaires "normaux" : dernièrement j'avais fait une boite ou tous les développeurs étaient sous-payés mais l'équipe autour du management gagnait entre 20% et 30% de plus.

Maintenant, je pense que les entreprises devrait :
- systématiquement proposer un mode de travail hybride
- faire confiance
- connaître les contraires de ses salariés (durée du trajet, impératifs horaires le soir pour chercher ses enfants ou profiter de ses loisirs)
- être libre d'une partie de ses horaires : on peut embaucher le matin jusqu'à 9h et finir le soir à partir de 17h, profiter d'une pause midi d'une durée variable
- savoir dans quel cadre l'employé veut travailler (matériel informatique, nombre de collègues dans le bureau, ...)
- si j'étais patron, je ferais des sondages anonymes (car tout le monde n'ose pas parler) auprès de mes employés (QCM + questions ouvertes) pour connaître les envies et les besoins des employés

Que pensez-vous du retour des employés au bureau ?
Si on force l'employé, il y a des chances qu'il se mettent à chercher autre chose

Que pensez-vous du travail hybride ? Peut-il s'imposer ou disparaîtra-t-il dans les années à venir ?
Ca fonctionne et je pense que ça va durer. Quand on me propose du 100% présentiel, je dis non maintenant donc je ne suis peut être pas le seul.

Pensez-vous que le travail hybride est la meilleure solution pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?
Oui, à la condition d'être au calme chez soit et d'avoir un endroit bien aménagé
10  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 17:50
Citation Envoyé par koebi57 Voir le message
Pour moi il y a une autre problématique concernant le "travail hybride" , si je ne suis plus présent au bureau, c'est que mon travail peut être fait à distance.

Donc pourquoi le faire en France quand il y a des pays ou le salaire est moindre. Ce n'est qu'une question de temps avant que les financiers ou les actionnaires se posent la question.

C'est ce qui s'est passé pour l'industrie avec les délocalisions. De plus avec la baisse du niveau de notre éduction national, il n'y a pas photos, les futurs cerveaux sont ailleurs.
Une entreprise c'est avant tout là pour servir les gens, et ça crée des emplois. Si tu veux lutter contre la délocalisation, c'est très facile: tu fais du protectionnisme et tu mets des taxes. Soit l'entreprise crée des emplois locaux, et elle ne paye pas ces taxes, soit la production est distante et tu lui fais payer le prix fort. Lorsque ses produits ne seront plus compétitifs à cause des prix, les financiers de l'entreprise reviendront à la raison.

Ça c'est ce que ferait un état réellement au service de ses citoyens. On en est loin, puisque la démarche défendue par tous les gros nazes qui dirigent c'est la mondialisation.
10  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 20:57
Encore un Nostradamus qui dira "Je vous l'ai bien dit... Z'avez-vu, je suis un expert, facturez-moi $5000 je connais le monde du travail môa", et dans le cas inverse il haussera des épaules en essayant de se faire oublier
Le monde en est peuplé, Elizabeth Teissier avait prédit la mort de Jean-Paul II tous les ans pendant une décennie...
5  0 
Avatar de blbird
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 18:42
Citation Envoyé par koebi57 Voir le message
Pour moi il y a une autre problématique concernant le "travail hybride" , si je ne suis plus présent au bureau, c'est que mon travail peut être fait à distance.
Donc pourquoi le faire en France quand il y a des pays ou le salaire est moindre. Ce n'est qu'une question de temps avant que les financiers ou les actionnaires se posent la question.
C'est ce qui s'est passé pour l'industrie avec les délocalisions. De plus avec la baisse du niveau de notre éducation national, il n'y a pas photos, les futurs cerveaux sont ailleurs.
Du grand n'importe quoi ton commentaire. Pour avoir vécu le travail nearshore dans de grandes entreprises ainsi que des TPE, je peux clairement affirmer que :
  • la plupart des travaux ne sont pas faisables par des étrangers et ont besoins de locaux (connaissances locales, culture locale, fonctionnement local) pour faire ce travail
  • le travail fait par des étrangers, d'autant plus si leur culture et langue est différente, est d'autant plus difficile et clairement plus mal fait qu'un travailleur local équivalent en termes de compétences. Ce qui bien souvent annule tout effet positif de la baisse des coûts des travailleurs étrangers.


Et le travail n'a rien à voir avec la désindustrialisation, tu compares des choux et des carottes...
5  1 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/04/2022 à 16:03
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message

Cela ne veut bien-sûr pas dire qu'il faille interdire le télétravail. Il faut seulement en endiguer les potentielles nuisances. Les habitants locaux de longue date, ainsi que les foyers ou les deux adultes travaillent pour les entreprises de la région devraient être prioritaires dans l'accès au logement.
J'imagine qu'il y a déjà quelque chose comme ça pour les logements sociaux.

Pour les logements privées, les particuliers veulent vendre au plus cher, le reste ils n'en n'ont rien à faire. Il suffit de voir la rébellion généralisée quand une éolienne, un logement social, etc etc, entre dans le décor et que ça va baisser la valeur de la propriété.
3  0 
Avatar de phil995511
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/04/2022 à 14:33
Le travail hybride ou à domicile devrait être la norme => Il réduit le stress des employés donc il augmente de la qualité / quantité du travail fourni, il réduit le temps de déplacement donc par là même il réduit la pollution et le stress liés à ces déplacements inutiles, il réduit les coûts liés aux espaces de travail dédié aux employés par les employeurs ainsi que les coûts des infrastructures publiques nécessaires pour que les gens puissent aller travailler au bureau, il permet de faire des économies sur le budget repas pris à l'extérieur, il permet aussi d'être plus disponible pour sa famille, ses enfants cela réduit donc aussi les frais de garde.

Le travail "hybride" ou à domicile à été la norme des siècles durant pour beaucoup de professions, dans notre monde "moderne" les employeurs ont décidé contre le bon sens de faire se déplacer leurs employés pour qu'ils puissent contrôler leurs faits et gestes... Ce genre de pratiques sont irrespectueuse du droit au respect de la personne et sont à l'encontre du bon sens.

J'espère que de tels dogmes inutiles, contre productifs et complètement dépassés disparaissent à tout jamais de nos modes de vies !!!
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/04/2022 à 14:43
Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
Encore un Nostradamus qui dira "Je vous l'ai bien dit... Z'avez-vu, je suis un expert, facturez-moi $5000 je connais le monde du travail môa", et dans le cas inverse il haussera des épaules en essayant de se faire oublier
Le monde en est peuplé, Elizabeth Teissier avait prédit la mort de Jean-Paul II tous les ans pendant une décennie...
Et tous les astrologues avaient loupé la mort de Lady Diana, tu peux ressortir les horoscopes pour l'année 1997, tous prédisaient des trucs dans sa vie jusqu'en décembre 1997 (pour référence, elle est décédée le 31 aout des suites d'un accident de voiture).

Sachant qu'on est menacés par une guerre nucléaire (peu probable mais pas impossible), par une famine généralisée (bien plus probable), le changement climatique, l'effondrement des ressources minières, je trouve toutes ces prédictions un peu pompeuses, en effet.
3  0 
Avatar de Chuck 3.50
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2022 à 10:02
Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
Bonsoir,

A terme je pense que le teletravail sera plus restrictif ... cependant toujours d'actualité.

Celui qui n'aura pas de contrainte familiale , sera le larbin de service à venir dans des open space quasi vide.

La ou je taff , c'est télétravail lundi et vendredi ou parfois le jeudi ou mardi. Je suis déjà venu des jours ou c’était désert . Travailler au calme c'est aussi agréable . On peut prendre de l'avance , sans forcement être harcelé par des managers qui sans "en mal de pouvoir de contrôle".

Il y a un juste milieu à trouver.

Je trouve que c'est pertinent . Pour des questions d'équilibres vie pro/perso.

Disparaitre pour certains oui. Des débutants sans contraintes familiale seront les "larbins de services" . Les pas mariés et sans enfants seront les futurs à qui "on demande plus car ils n'ont pas de contrainte".

Au cours de ma carrière , j'ai déjà croisé des managers trouver normal de demander plus / limite exiger plus à ceux qui n'ont pas de contrainte (pas d'enfants , ni de vie couple). Ceux sans enfants par exemple n'avait pas trop intérêt à partir à 17h 30 ... plutôt 18h . Sinon vous aviez des mails ou appels qui arrivait au moment de partir , histoire de vous retenir 1h de plus jusqu’à 18h30 ^^

Dans les acabits de managers "individualistes" , j'ai déjà entendu un manager dire que les personnes sans contraintes, ont intérêt à plus s'investir plus car leur "temps libre" devrait être dédié à la collectivité, pas a elles . C'est trop égoïste d'avoir du temps libre. Et je parle de manager entre 45 et 55 ans.

Oui

ton message me fait froid dans le dos, c'est horrible
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/04/2022 à 16:11
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Ce ne sont que les prévisions d'un type.
Peut-être qu'il aura raison, peut-être qu'il aura tort, de toute façon je m'en fous je ne travail pas chez Google.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous du retour des employés au bureau ?
Si mon entreprise me forçait à revenir au bureau 5 jours par semaine je serais très mécontent, et ce serait peut-être la goute d'eau qui me pousserait à enfin démissionner (ou tester la rupture conventionnelle, on sait jamais).

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous du travail hybride ? Peut-il s'imposer ou disparaîtra-t-il dans les années à venir ?
Pour la blague du stéréotype, j'aime bien mépriser les managers et les autres trucs du genre.
J'aime bien me dire qu'ils ne comprennent rien et ne veulent rien de nouveau.

J'imagine que plein d'entreprises vont revenir au 100% bureau et je ne trouve pas ça optimal, car je sais que plein d'employés de bureau sont beaucoup plus productif chez eux qu'au bureau (c'est pas le cas de tout le monde).

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pensez-vous que le travail hybride est la meilleure solution pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?
En travaillant à la maison on économise les temps de trajet donc ça peut être pas mal pour la vie privée.
Bon après si t'as un conjoint ou des enfants dans tes pattes alors que tu dois bosser ça fait chier et c'est mieux d'aller au bureau pour être plus tranquille.
1  0