IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Les employés de Twitter peuvent travailler à domicile pour toujours ou de là où ils se sentent le plus productifs et créatifs », indique le nouveau CEO
Qui laisse aux employés le soin de choisir

Le , par Patrick Ruiz

25PARTAGES

12  0 
Où êtes-vous le plus productif et créatif ? En télétravail ? Au bureau ? Le manque d’interaction sociale réduit-il la créativité et la capacité d’innovation des employés ? C’est une série de points d’achoppement entre partisans du télétravail et pro présentiel. Twitter choisit de laisser les employés décider par eux-mêmes quelle est la formule (télétravail ou bureau) qui leur convient. La décision contraste avec une sortie de Tim Cook : « les employés doivent retourner au bureau, car cela stimule la créativité. »

Twitter rouvrira ses bureaux à partir de la mi-mars. L’entreprise était déjà l’une des rares sinon la seule à permettre à ceux de ses employés dont le poste le permet de rester en télétravail de façon permanente. Elle le réitère en quelque sorte dans le cadre de sa dernière sortie avec une précision supplémentaire : l’employé sera libre de choisir la formule qui lui convient.


À contrario, Google exigera le retour des employés environ trois jours par semaine dans certains de ses bureaux aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans la région Asie-Pacifique. C’est la première étape du géant technologique pour mettre fin aux politiques qui autorisaient le travail à distance en raison des préoccupations liées au coronavirus. Les récents sondages pour leur part mettent en avant une tendance pro télétravail : les employés lancés sur la formule ne veulent plus retourner au bureau.

Google rejoint une vague d'entreprises technologiques et de l'univers de la finance qui ont commencé à rendre obligatoire le retour au bureau. Alors que certains grands employeurs ont adopté de manière permanente des politiques de travail à domicile volontaire, d'autres, dont Google, font le pari qu'il est préférable de favoriser les interactions en personne entre collègues. Google s'attend donc à ce que la plupart des employés soient dans les bureaux environ trois jours par semaine, avec une certaine variation selon l'équipe et le rôle.

Toute personne se présentant au bureau doit être entièrement vaccinée contre le COVID-19 ou détenir une exemption approuvée. Les travailleurs non vaccinés ne bénéficiant pas d'une exemption auront la possibilité d'en chercher une ou de demander à passer à la formule de travail à distance permanent.

Les nouvelles à propos du dispositif qui se met en place chez Google tombent dans un contexte où de récents sondages font état de ce que les travailleurs lancés sur la formule à distance ne veulent plus retourner au bureau. Les personnes en télétravail aiment de plus en plus cette formule et indiquent sans détour préférer continuer à domicile même si les craintes liées au coronavirus s’estompent. Le nombre de personnes qui citent les fermetures des bureaux pour cause de pandémie comme raison majeure de travailler à domicile est en baisse. C’est désormais plus une question de choix. C’est ce qui ressort d’un récent sondage sur un échantillon de 5889 travailleurs américains.Ce dernier - qui indique que des tiers optent pour le télétravail pour certains des ses avantages - fait suite à un autre selon lequel des travailleurs sont même prêts à accepter des réductions de salaire pour demeurer sur la formule.

Parmi ceux qui ont un lieu de travail à l'extérieur de leur domicile, 61 % déclarent désormais qu'ils choisissent leur domicile comme lieux d'exercice plutôt que leur lieu de travail. Un précédent sondage du Pew Research Center plus tôt dans la pandémie avait mis en avant une tendance inverse : 64 % indiquaient qu'ils travaillaient à domicile parce que leur bureau était fermé.


D’une étude à l’autre, les avantages mis en avant en faveur du volet télétravail reviennent : horaire de travail flexible, moins de stress lié au trajet, des économies et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée, le manque d'interaction avec les collègues, la fatigue de l'écran et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement.

Cette publication fait suite à un sondage sur developpez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail. Dans un contexte où les appels au travail en présentiel se multiplient, certains travailleurs lancés sur la formule télétravail se disent prêts à accepter des baisses de salaires pour poursuivre suivant cette approche. C’est ce qui ressort d’un sondage d’Ivanti selon lequel près de 50 % (d’un échantillon de 1000 travailleurs) le feraient.

Près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage déclarent qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.

Source : CEO Twitter

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !